AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092548301
Éditeur : Nathan (03/07/2014)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Le jour où sa soeur Kate présente son fiancé à toute la famille, Josie, surdouée de 16 ans au caractère haut en couleur, est persuadée que cette dernière fait fausse route. Comment son adorable soeur pourrait-elle se marier avec un garçon aussi suffisant et insupportable? Josie s'engage immédiatement dans une bataille féroce pour briser le couple...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (42) Voir plus Ajouter une critique
Titipanzani
  28 décembre 2014
Au top! C'est ce que j'ai pensé quand j'ai refermé ce livre. Je l'ai dévoré et surtout adoré! Sans vous spoiler quoi que ce soit, j'étais vraiment déçue lorsque je l'ai terminé : Bien qu'il y ait plus de 320 pages, j'aurai aimé en lire davantage! J'aurai aimé que la fin soit plus approfondie, plus surprenante car le lecteur s'y attend vraiment trop! Ceux qui l'ont lu me comprendront sûrement. Je pense que lorsqu'on lit un livre, on ne veut pas pouvoir être capable de deviner la fin ; connaître la totalité de l'histoire avant même d'arriver à la fin du livre est vraiment très décevant et c'est pour cela que j'espère de tout coeur que ça ne sera pas un one-shot! Déjà parce-que j'ai adoré notre personnage principal Josie, l'ensemble de son univers loufoque et astucieux, ses amis et sa famille ainsi que toutes ses réflexions très intelligentes et comiques sur l'amour et le monde qui l'entoure. Et également parce que j'ai adoré la plume de Erin McCahan qui à mes yeux se démarque complètement des autres auteurs que j'ai pu lire auparavant. Elle a quelque chose de spécial qui fait que hop, on est plongés dans ce qu'elle écrit et on adhère totalement! J'espère de tout coeur une suite de Cool Sweet Hot Love!
C'est un livre qui déjà à la base me tentait énormément. Josie est une jeune surdouée de 16 ans qui partage sa scolarité avec son meilleur ami Stu entre fac et lycée. Avec son caractère bien trempé, ses pics crus mais cash et son humour tellement particulier, Josie sait de suite que lorsque sa soeur Kate lui présente son fiancé Geoff, il n'est pas du tout mais alors pas du tout fait pour elle! Tentant alors de la remettre sur le droit chemin, Josie va tout faire pour que sa soeur et Geoff rompent. Pour Josie, il est le symbole même du tue-l'amour en personne, il est ennuyeux à mourir, manipulateur et depuis que Kate sort avec, elle n'est plus du tout la même qu'autrefois. Enfin, selon Josie. Pour elle, ça en est même incompréhensible, que peut-elle lui trouver? Alors qu'elle va tout faire pour briser ce nouveau couple - qui plus est ouvertement! - sa soeur va alors éveiller en elle des tas de questions. Que peut-elle savoir de leur relation, elle qui n'est jamais tombée amoureuse? Elle n'y connait rien à l'amour! Josie va alors s'interroger sur l'amour et essayer de tomber amoureuse au plus vite pour lui prouver qu'au contraire elle s'y connait très bien! Sauf que Josie va apprendre à ses dépends que tomber amoureuse n'est pas aussi simple que résoudre une équation... C'est tellement drôle à lire, je ne me suis ennuyée à aucun moment tellement les réflexions de Josie sont excellentes et à mourir de rire, la façon dont elle essaie de briser le couple Geoff-Kate est d'une comédie la plus totale! Et sa façon d'être, de parler et de réfléchir sur tout est vraiment unique. Josie est un personnage féminin comme on en voit rarement et rien que pour son attitude, ce livre est culte!
Au tout début, je dois avouer qu'elle m'énervait beaucoup à contrario de Kate, qui me paraissait vraiment super, la considérant presque comme la soeur idéale! Je me suis dis "Mais Josie, pourquoi t'acharner sur Geoff et Kate de cette façon? Ils n'ont rien fait, ils ont le droit de s'aimer quand même." C'est vrai que de là à aller briser le couple de sa soeur, ça ne se fait pas du tout, c'est même complètement injustifié et puis ce n'est pas ses affaires. A se mêler des relations sentimentales de sa soeur et à tout faire pour les ridiculiser, je trouvais Josie vraiment insupportable et agaçante. En un mot : détestable . Mais plus les pages défilèrent et plus mon avis s'inversa. J'adorais le personnage de Josie et celui de Kate m'exaspérait au plus haut point. Oui, le personnage de Kate m'a tellement énervée que j'avais envie d'encourager Josie à commettre des fourberies! Au fur et à mesure de ma lecture, j'ai vraiment compris le point de vue de Josie et le "pourquoi" de ses agissements. Comme quoi, en creusant au fond des personnes, en s'attardant sur chaque détail, en apprenant un peu plus de choses, on découvre la vraie nature des gens. Ce livre est pour moi un livre-miroir : c'est-à-dire qu'il reflète vraiment la vraie personnalité des personnages, on réalise au fil des pages et on comprends les réactions de certains. Et on apprécie ceux que l'on ne pensait pas apprécier et commence à être méfiants et mépriser ceux que l'on pensait plus vrais et gentils.
En tout cas, j'ai vraiment bien rigolé avec ce roman! Chaque page fut un réel plaisir, je n'ai pas cessé de sourire une seule fois! Je ne suis pas loin du coup de coeur, Cool Sweet Hot Love l'a même beaucoup frôlé à certains moments mais n'en est pas un à cause de ces petits détails trop prévisibles que j'ai cité un peu plus haut. Il n'empêche que j'ai passé un moment agréable à souhait, il m'a fourni une dose d'énergie et de bonne humeur et je suis vraiment ravie de l'avoir reçu et lu! De plus il est vraiment joli avec sa belle couverture girly et son dos rose qui égayent ma bibliothèque! Merci aux éditions Nathan et à la masse critique Babelio pour la confiance qu'ils m'accordent à moi et à ma critique et surtout pour m'avoir fait découvrir un roman vraiment extraordinaire! A lire et à relire lors des périodes où l'on désire beaucoup d'humour et de légèreté!

Lien : https://unparfumdelivre.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Analire
  14 juillet 2014
Un livre pour les adolescents, particulièrement sympathique à lire en période estivale, mais qui ne sort pas particulièrement du lot. Plutôt banal, il s'avère néanmoins agréable à découvrir.
La protagoniste, Josie, jeune adolescente aux allures extérieurs normaux, s'avère bien plus complexe et singulière qu'il n'y paraît. Intelligente, pour ne pas dire surdouée, elle étudie sa dernière année de lycée, avec, en parallèle, une filière universitaire. Éclectique, elle est du genre touche à tout. A tout, sauf à l'amour, qu'elle ne peut pas comprendre, mathématiser, ou rationnellement définir. C'est grâce au temps et à l'expérience que Josie va découvrir les réels attraits du sentiment d'aimer, après bien des difficultés...
Le caractère de l'héroïne peut être jugé futile, naïf et grandement hautain. Elle n'en fait qu'à sa tête, se croit souvent supérieure, meilleure que les autres. Sans se vanter directement, elle use de stratagèmes pour se mettre en avant et fait indirectement ressentir à ses proches une infériorité dérangeante. Très égoïste, souvent malpolie, elle a le don d'énerver le lecteur avec son franc parler, sa force de caractère, butée et arrogante. Mais dans le fond, Josie n'en reste pas moins encore une petite fille, une adolescente à qui la vie réserve encore bien des surprises.
Ce roman, destiné aux jeunes adolescentes (mais pas que), est surtout centré sur le thème du sentiment amoureux. La protagoniste se pose mille et une question sur le fait de tomber en amour avec quelqu'un, sur les sentiments qu'elle ressent ou ceux des autres. Cool sweet hot love est une initiation à l'amour, et prouve que les sentiments ne se contrôlent pas, qu'ils ne s'expliquent pas rationnellement avec des mots, mais qu'on les ressent au plus profond de notre être. Une grande morale à en tirer, notamment dans l'union entre Josie et sa soeur Kate, qui, malgré les récurrentes disputes, ne se lâchent pas, et s'aiment encore plus fort. le vrai amour ne peut se détruire, ne peut s'entraver, rien ni personne ne peut séparer deux personnes qui s'aiment réellement.
Hormis ce sublime sujet sur le questionnement des sentiments (souvent commun à chaque adolescent, peut importe le sexe), on peut y ajouter la découverte de soi. Josie découvre des facettes de sa personnalité, certaines aptitudes à l'égard d'événements inattendus, des capacités insoupçonnées... Une aventure de recherche de son moi intime, touchante, mais pas assez personnalisé.
J'ai la vague impression que l'auteure de se livre reste en surface. Elle exploite certains sujets, débute des histoires, mais ne s'aventure pas assez profondément dans les brèches ouvertes pour rendre son roman unique. Un approfondissement ou une touche de personnalité aurait rendu plus sincère et intime ce livre. Au bout d'une semaine, l'histoire se sera déjà envolée de mon esprit ; trop prévisible, pas assez poignant ni frappant, rien ne rend exceptionnel cette histoire. Dommage, le récit était quand même bien mené, l'histoire bien trouvée.
Mais les adolescentes devraient adorer ce livre. Il est simple à lire, plutôt agréable, sans prise de tête, et délivre une morale implicite qui vaut pour toutes les personnes. Malgré le manque de profondeur que j'ai souligné plus haut, j'ai quand même été happée par les aventures de notre héroïne.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
xLalou
  19 juillet 2015
COOL, SWEET, HOT LOVE est une magnifique surprise ! Je l'ai dévoré en une seule journée tellement j'étais prise par l'histoire. Ce roman, quoique pas du tout révolutionnaire de son genre (peut-on vraiment dire qu'il en a un attitré ?) a su me faire chavirer et m'emporter dans son monde et c'est pourquoi il mérite le coup de cœur. Il fait partie de ces romans à l'issue prévisible qu'on apprécie malgré tout car ils nous font passer un excellent moment de lecture-détente !
Je dois avouer qu'au départ, ce roman me tentait beaucoup mais pas énormément. Je ne m'attendais pas au coup de ♥ à proprement parler mais juste un petit coup de foudre agréable, parfait en cette période estivale. Et pourtant, dès les premières pages, j'ai été captivée et je ne voulais plus le lâcher jusqu'à l'avoir fini ! (Le pire est que nous sommes en ce moment en pleine période de fête dans ma famille, les invités se pointent donc quand ça leur chante pour faire un petit coucou, ce qui fait que j'ai été obligée de stopper ma lecture plus d'une fois - je ne vous dis pas ma frustration !) Je peux de ce fait vous dire que le point fort de ce roman est sans conteste l'addiction qu'il provoque !
Je ne peux pas vous parler de COOL, SWEET, HOT LOVE (je tiens au passage à faire remarquer que l'amour présent dans cette,histoire - quel qu’il soit - est TOUT SAUF HOT) sans mentionner l’héroïne, Josie, surdouée de quinze ans très mûre (par rapport à certaines choses du moins) pour son âge. Bordel, ce qu'elle est attachante ! Son caractère bien trempé et loufoque fait d'elle un protagoniste unique. J'ai adoré suivre ses réflexions et ses questionnements sur l'amour, sur ses sentiments : on ne s'ennuie pas une seule seconde ! On nage entre le rire et la réflexion (car oui, ce livre fait réfléchir, aussi bien sur l’ambiguïté des sentiments amoureux que l'on n'explique pas que sur l'importance et la complexité du langage en société), et j'ai adoré ça. Ses discussions avec les autres personnages sont à mourir de rire, surtout celles avec Stu, son meilleur ami, et bien sûr celles qui concernent Geoff, le fiancé de sa soeur Kate ! Dès leur première rencontre, elle ne mâche pas ses mots et lui fait aussitôt comprendre qu'il n'est pas fait pour sa sœur et demande l'annulation du mariage. C'est vrai quoi, elle est bien placée pour le savoir, elle qui connaît si bien sa sœur ! Seulement cette dernière n'est pas de cet avis et lui rétorque qu'elle ne sait pas de quoi elle parle... Josie, franchement révoltée, va donc chercher à comprendre les raisons de cet aveuglement, et pour cela, une seule solution se présente : tomber amoureuse !
Je vous avoue qu'au départ, je n'ai pas franchement apprécié le comportement de Josie - à l'inverse de celui de sa sœur. Son désir de détruire le couple que forme celle-ci et Geoff relève de l'immaturité profonde et d'un certain manque de respect et tolérance. Pourtant, bientôt, ça a fait l'effet inverse : J'ai méprisé Kate et son entêtement et adoré Josie pour son humour décalé et son innocence très touchante. Je jubilais littéralement face aux manigances de Josie (La reine Kate sur son trône pour les connaisseurs) et je bouillonnais de fureur pour une future mariée franchement détestable et méprisante ! Bref, c'est pour vous dire à quel point j'étais impliquée dans l'histoire ! Au final, tout s'est arrangé et j'ai même fini par apprécier Geoff, alias TiqueMan (de moi) :-) La relation entre Kate et Josie m'a également beaucoup touchée.
S'il y a bien une chose que certains peuvent reprocher à ce roman, c'est la prévisibilité de l'intrigue. Parce que oui, personnellement, j'ai compris dès les premières lignes (JE VOUS JURE) comment ça allait finir ! Franchement, je pourrais me vanter de ma perspicacité de lectrice (ha ha ha) mais en fait, c'est tellement flagrant que ça sauterait aux yeux de tout amateur (ou expert comme moi) de romance. Mais en ce qui me concerne, vu que j'appréciais déjà le protagoniste concerné, ça ne m'a pas dérangé le moins du monde. Je peux comprendre en tout cas que d'autres n'aient pas aimé ce spoiler de première minute.
Néanmoins, à un moment donné dans l'histoire, malgré cette évidence qui s'était imposée quant à l'issue du livre, j'ai eu très peur. Très très peur. Pourquoi ? Parce qu'un cliché de romance effroyable, le plus horrible de tous, pointait le bout de son nez depuis la fac où étudie Josie en parallèle du lycée. Dès son apparition, j'ai grincé des dents et murmuré : NON. TOUT MAIS PAS CA. Vous savez, il y a certains clichés en romance que je peux supporter, comme celui que j'avais appréhendé dès le début du roman : le meilleur ami gay (bon, lui c'est vraiment à la limite !), le plan-cul devenu le plan-love, le coloc, le voisin (pareil, à la limiiiiiiiite), le meilleur ami ou encore mieux, le bad boy au grand cœur... Ceux-là, ça va, je passe outre le plus souvent. Mais il y en a UN, UN qui m'horrifie au plus haut point tant il est, excusez le mot, pitoyable. Le peu de fois où je l'ai croisé (peu parce que je réussis à l'éviter), j'ai détesté le roman dans lequel il était apparu. Et malheureusement, il avait fallu que dans COOL, SWEET, HOT LOVE, qui était déjà un coup de ♥ dans ma tête, il vienne tout gâcher. Pourquoi ? Je ne sais pas. Je n'ai pas compris. J'étais tellement furieuse, furieuse contre l'auteure et la tournure qu'elle donnait au récit... ! MAIS, HEUREUSEMENT, par la grâce de Dieu, ce cliché monstrueux a eu tôt fait de remballer ses sales pattes et j'ai pu respiré à nouveau jusqu'à la fin. ALLÉLUIA !
Le dénouement est sans surprises (exactement tel que je m'y attendais, et c'est tant mieux) mais il m'a énormément plu. Mon cœur a vibré et mon ventre a fait des loopings, je me suis sentie très proche des personnages et j'ai souhaité les connaître pour de vrai, faire partie de leur monde. Il y a peu de romans qui me donnent ce désir insensé et j'ai apprécié COOL, SWEET, HOT LOVE que plus encore. Je ne voulais pas que l'histoire se finisse. Après avoir lu la dernière ligne, j'ai serré fort le livre contre moi, le sourire aux lèvres, à la fois heureuse et triste de quitter ce magnifique récit que j'aurais voulu éternel.
En bref, un concentré d'humour culte, une héroïne au caractère haut en couleurs, une belle morale à tirer et une fin magnifique quoique prévisible. Un coup de cœur monstrueux que je n'oublierais pas. ♥
Si vous aimez la romance quand elle est légère et rafraîchissante, pas envahissante et qui amène une dose de réflexion, et si vous adorez vous taper des barres de rire devant un roman en récoltant des regards inquiets et étonnés de vos proches, ce roman est incontestablement fait pour vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesDeCledesol
  01 juillet 2014
Quand j'ai reçu ce livre, je dois dire que je n'étais pas plus emballée que ça, le titre ne m'interpellait pas, la couverture encore moins. le synopsis ne me parlait pas plus que ça, j'imaginais une gamine impossible et surtout je me disais : de quoi je me mêle !
Or, il n'en est rien, sous ce titre peu révélateur se cache un roman drôle, léger, mais pas que.
Josie a bientôt seize ans et un QI très élevé, elle a sauté une classe et elle va également en plus du lycée dans un établissement d'études supérieures. Son meilleur ami, c'est STU, il a un parcours normal contrairement à Josie. Il habite en face de chez elle, et ils sont proches depuis l'enfance, tellement qu'on les prend pour des cousins. Ils se comprennent très facilement.
Josie a deux soeurs plus âgées qu'elle, l'une est déjà mariée, l'autre s'apprête à présenter à sa famille son petit ami et accessoirement fiancé. Mais voilà, il ne va pas plaire du tout à Josie qui a une idée bien arrêtée sur le type de garçon qui devrait être ou non assorti à sa soeur. Josie ne croit pas spécialement à l'amour, et encore moins au coup de foudre. Pour elle, tout à une explication rationnelle et l'inexactitude n'a pas de place. Jusqu'à ce que Josie, elle aussi, ressente les prémisses de l'amour et du coup de foudre.
Au premier abord, Josie peut paraître insupportable car trop sûre d'elle-même. Mais moi, je l'ai trouvée adorable. C'est une personne que j'aurais aimé connaitre ou avoir dans mes amies. Elle m'a vraiment bien fait rire.
Le roman est bien écrit, c'est léger et drôle mais pas que. En un sens, on y parle aussi un peu de la différence, et de l'intégration des personnes à haut Q.I dans notre société. Josie passe son temps à corriger en pensées les erreurs de langages des autres. Pour elle, il existe le langage Josie, et le langage "Ohmondieu", en référence aux expressions employées par ses camarades au lycée... (cool, génial, top, génial, c'est trop......)
Par certains côtés, ce roman m'a fait penser à La théorie du Homard de Graeme Simsion, mais en version plus légère et jeunesse, en effet Josie est très intelligente mais a vraiment du mal avec les sentiments humains, ou les liens sociaux entre individus, même si elle arrive à donner le change.
Je me doutais un peu du dénouement final mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça.
En bref, un roman léger et drôle que je vous recommande vivement, en effet, j'ai eu le sourire du début à la fin de ma lecture.
Je remercie une nouvelle fois Les Editions Nathan pour leur confiance.
Ce roman sera disponible dès le 3 juillet 2014 dans votre librairie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
orbe
  06 juin 2014
Josie, 16 ans, est surdouée. Elle partage son temps entre le lycée et l'université, sa famille et celle de son voisin Stu. Quand sa soeur Kate lui présente son fiancé, Josie le trouve insupportable et décide de tout faire pour que le mariage n'ait pas lieu ! Mais que connait-elle de l'amour ?
Josie s'interroge sur les sentiments. Qu'est-ce que l'amour? Son père lui suggère d'écrire un journal. Il faut toujours commencer par tenter de se connaître soi-même...
Un roman en forme d'enquête et de réflexions. Pourquoi Josie déteste-telle autant Geoff, son futur beau-frère ? C'est en commencant elle-aussi à éprouver des sentiments pour les garçons que Josie commence à comprendre... Mais le chemin est long !
Le récit est agréable grâce au regard décalé de Josie qui parfois semble avoir 15 ans et d'autres fois trente ans. Ses multiples interrogations sont intemporelles. Certaines scènes provoquent le rire, d'autres amènent à réflechir. le fil conducteur du livre est le langage et sa complexité. Intéressant !
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Citations et extraits (28) Voir plus Ajouter une citation
Pays_des_contesPays_des_contes   30 juin 2014
Kate arrive vers 18h30, avec une demi-heure de retard (ce qui n’a pas l’air de la déranger). Elle est suivie d’un individu de sexe masculin aux contours indéfinis, à mi-chemin entre l’homme et la cigogne, une sorte de croquis effacé et redessiné plusieurs fois mais jamais vraiment terminé. Etant donné son absence de de ressemblance avec la description de Kate, j’en déduis que ça ne doit pas être Geofff.
Nous nous levons. Kate prend le croquis humain par le bras et s’avance. Mais avant qu’elle ait pu dire un mot, je m’exclame :
- Hé, tu es fiancée !
- Josie ! Hum, maman…
Kate s’empourpre.
- Elle porte une bague de fiançailles, j’insiste en la montrant du doigt. Et qui c’est, lui ?
- Geoff, voyons.
- Pas possible !
Maman me fait signe de me taire puis se tourne vers Kate avec avec un regard interrogateur.
- Eh bien, euh…
Ma sœur se dégonfle.
- Tu as quelque chose à nous dire ? suggère maman, pour essayer la regonfler.
- Josie s’en est chargée.
- Si tu voulais que ce soit une surprise, il ne fallait pas mettre la bague, je proteste. Néanmoins, je suis très surprise par Geofff. Tu es bien sûr que c'est lui ?
- Je te présente Josie, glisse Kate à Geofff.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbeorbe   06 juin 2014
J'ai constaté une détérioration de ses qualités de soeur bien avant que la date ne soit fixée - juste après l'annonce de ses fiançailles, en fait. Par conséquent, étant donné qu'un seul nouveau facteur a été introduit dans notre relation à ce moment-là, j'en conclus que la cause de ce déclin est Geoffroy Stephen Brill.
Commenter  J’apprécie          100
orbeorbe   04 juin 2014
quand j'imagine mon rendez-vous avec Stefan, je ne pense ni à la météo ni à la lune. Je me vois trébucher sur mes hauts talons, tomber à la renverse, me casser une cheville, un poignet et me raccrocher à Stefan. Ensuite il atterrit sur une table, les bougies mettent le feu à ses cheveux et brûlent ce qui en reste. On finit aux urgences, moi avec deux plâtres et lui un bandage à la tête.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   09 juillet 2014
Peut-être qu'au fond d'elles-mêmes, certaines filles sont tellement dévorées par la jalousie qu'elles sont incapables de la contenir, et qu'elle ressort malgré elles sous la forme d'une haine déguisée en humour et noyée derrière des compliments. Ou pire, peut-être que c'est conscient. Peut-être qu'elles souffrent tellement que pour se sentir mieux, elles sont obliges de faire souffrir.
Commenter  J’apprécie          60
AnalireAnalire   09 juillet 2014
Le silence, embarrassé ou non, est aussi un langage. Les silences embarrassés hurlent "Nous n'avons rien en commun !" Les autre prouvent le contraire.
Commenter  J’apprécie          140
autres livres classés : adolescenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3612 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..