AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Emily Carroll (Illustrateur)
EAN : 9782357990012
136 pages
Kinaye (18/01/2019)
3.78/5   32 notes
Résumé :
« URGENT : RECHERCHE ASSISTANT(E)
Compétences en transport, cuisine et nettoyage exigées.Doit savoir obéir aux ordres. Avoir des pouvoirs magiques est un plus.Ne pas avoir le vertige est impératif. Entrez dans la maison de la Baba Yaga pour postuler. »

La plupart des enfants réfléchissent à deux fois avant de pénétrer dans une forêt hantée, remplie de créatures terrifiantes, et d’affronter la sorcière qui y habite… mais pas Masha. Sa chère gran... >Voir plus
Que lire après L'assistante de la Baba YagaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,78

sur 32 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Une BD très sympa qui prendra le contre-pied du conte de la Baba Yaga.

Baba n'y est pas aussi diabolique que d'habitude, malgré la première de couverture.



Masha est une ado'et elle se cherchera un petit job.

Elle est aussi la petite-fille d'une des héroïnes du conte russe.

Cette expérience servira à Masha à passer l'entretien de sa nouvelle employeuse, la Yaga elle-même, qui cherche une assistante.

L'annonce de la place à pourvoir est originale, l'auteure Marika McCoola croise le monde réel et celui merveilleux.



Pour notre part, nous découvrons la multiplicité des versions existantes de ce conte dans cette aventure, à l'identique du Petit Chaperon Rouge, il y a plusieurs façons de damner le pion du loup ou de la sorcière.

Cela sera important pour notre Masha, qui connait ses contes sur le bout des doigts où chacune des petites filles retenues chez la sorcière réussiront à trouver des astuces pour damner le pion de la maison à pattes de poulet ou celle des animaux de la sorcière.

Baba Yaga est exigeante, il faut réussir à entrer dans sa maison, puis arriver à la nettoyer de fond en comble, l'aider à faire sa cuisine...



Oui, c'est vraiment très amusant et parfois émouvant car nous naviguons entre ses premiers jours d'emploi en tant qu'ado et ses souvenirs de famille, avec sa grand-mère qui lui manque terriblement.

Cette part là de l'histoire reliera les lecteurs à une dimension de vie proche de la leur.

A présent grande, son père songe à "imposer" à Masha une belle-mère (elle n'est pas forcément la méchante des contes même si la future demi-soeur ne songe qu'à lui mordre le bras).

Les marques sont difficiles à prendre pour chacun des personnages, il y a de la maladresse, on le comprend.

Masha fuit un peu l'inévitable en acceptant le poste de la sorcière, pour digérer la nouvelle et le changement.



Masha attend presque de créer un lien avec la sorcière pour retrouver ce lien petite-fille/grand-mère (rie sous cape).

Une sorcière reste une sorcière, ici, et elle n'hésitera pas à rapporter du boulot à la maison, des enfants dans une cage.

Baba Yaga est une ogresse, on ne vous l'avait pas dit?

On a aimé.

Commenter  J’apprécie          50
Dans l'assistante de la Baba Yaga, on suit une ado élevée par sa grand-mère et biberonnée aux contes sur la Baba Yaga. le jour où son père revient avec une belle mère et sa fille, elle ne trouve plus sa place dans le foyer et décide de postuler pour devenir l'assistante de la Baba Yaga. Elle fugue et va subir différentes épreuves pour tenter d'obtenir le job. Tout au long de l'histoire, sa connaissances des contes l'aident à résoudre les problème. J'ai apprécié que l'on prenne ne se contente pas de donner le titre des contes sans détail. On prend le temps de résumer l'histoire des différents contes qui sont utiles. La Baba Yaga est un personnage de conte que j'ai toujours beaucoup aimé. C'est un personnage ambigu qui peut être mauvais ou apporter de bonnes choses. C'est le premier personnage non manichéen des contes que j'ai rencontré, j'ai donc une affection particulière pour les récits qui la mentionne. Dans cette histoire, l'ambiguité et la complexité de ce personnage sont très bien retranscrites. le récit est bien construit, avec de l'action bien dosé. le dessin est simple mais efficace. J'ai passé un bon moment de lecture bien que je mette un bémol sur la fin qui ne me dérange pas en temps qu'adulte mais me dérange un peu plus dans un livre pour enfant.
Commenter  J’apprécie          40
L'histoire : Après la mort de sa maman, la petite Masha s'est énormément rapprochée de sa mamie, et elles ont noué une relation très forte. À la mort de celle-ci, Masha ne trouvait plus du tout sa place au sein de sa famille, surtout depuis que son papa avait une nouvelle compagne, qui avait elle-même une « horrible » petite fille. Un jour, elle décida de fuir et de répondre à l'offre d'emploi de l'effrayante Baba-Yaga afin de devenir son assistante. Mais c'était pas si simple d'y arriver, il fallait réussir des tests. Grâce à son caractère et aux contes que lui lisait sa mamie, elle aura peut-être une chance de réussir ?
J'ai adoré ma lecture! Les illustrations sont magnifiques. L'histoire aborde plusieurs thèmes très habilement comme le deuil et la rumeur. Les personnages sont très attachants, en effet, j'ai eu beaucoup d'empathie pour le papa, qu'on ressent tellement désemparé face à son deuil et à celui de sa fille. Masha est une petite fille avec un fort caractère, très débrouillarde et grâce à sa mamie, pleine d'imagination, ce qui va beaucoup l'aider dans son aventure avec cette vilaine sorcière... Peut-être pas si vilaine que ça... Ne dit-on pas, qu'il ne faut pas se fier à la rumeur ? Une très belle découverte !
Commenter  J’apprécie          30
Marika McCoola et Emily Carroll revisitent le conte slave de Baba Yaga.

J'aime beaucoup les éditions Kinaye : elles nous proposent presque toujours des BD originales et passionnantes. "L'assistante de la Baba Yaga" n'est pas en reste. Déjà, les illustrations sont superbes. Elles ont du pep's et contiennent pas mal de détails. Et puis, que dire de l'histoire ? Je l'ai dévorée. Les personnages sont plus complexes que dans les autres versions de ce conte. L'action est dynamique et contient une pointe d'humour bien dosée. En plus du folklore fantastique, des thèmes plus réels tels que le deuil et les relations parent/enfant sont abordés avec réalisme. Que du bon.
Commenter  J’apprécie          62
Quelle bonne idée qu'a eu Marika McCoola en donnant un nouveau souffle aux histoires autour de la Baba Yaga. le folklore russe/slave qui a trouvé sa place dans la littérature jeunesse prend de la modernité dans ce comics. On retrouve la représentation de la Baba Yaga qui possède l'apparence d'une vieille femme souvent assimilée à une sorcière. Elle vit dans la nature et connait tous les secrets. Les femmes qui connaissaient les plantes ont été considérées dans beaucoup de pays comme des sorcières. Par conséquent, on les représentait de façon laide pour montrer qu'elle était à part et dangereuse. Mais comme tout, ce qui peut être négatif à un côté positif. On les découvre dans l'histoire cette jeune fille solitaire et esseulée. Masha, prénom russe, clin d'oeil à la Baba Yaga, a écouté attentivement les récits de sa grand-mère et tous vont lui servir pour devenir assistante. Les épreuves se succèdent et la jeune fille les réussit avec ingéniosité et humanité. On prend plaisir à être à ces côtés où l'on découvre ses souvenirs avec sa grand-mère aimante. Emily Carroll propose de magnifique illustrations en changeant légèrement le style entre réminiscence et action. Elle trouve le juste équilibre en y insérant douceur, amour et tendresse. Les pages se tournent avec curiosité en gardant le sourire. Une façon ingénieuse d'utiliser des contes d'ailleurs sur fond de gestion du deuil, la transmission de savoir, la mémoire et le passage du stade d'enfant à jeune fille. Comment résister à cette lecture si maligne et ne pas en redemander?
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
- Votre annonce disait que j'avais juste à entrer dans la maison. C'est de la publicité mensongère !
- Je suis une sorcière. Tu es une petite fille. Ta première leçon sera de jouer selon mes règles. La seconde est que la tromperie est la règle et non l'exception.

[p27]
Commenter  J’apprécie          10
Les enfants désobéissants doivent être protégés. Même si c'est seulement d'eux-mêmes.

[p83]
Commenter  J’apprécie          20
on peut réparer et soigner ce qui est cassé. Rien n'est jamais trop difficile dans la vie. Il n'existe rien qui ne puisse être arrangé.
Commenter  J’apprécie          10
On peut réparer et soigner ce qui est cassé. Rien n'est jamais trop difficile dans la vie. Il n'existe rien qui ne puisse être arrangé.

[p63]
Commenter  J’apprécie          00

Video de Marika McCoola (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marika McCoola
Baba Yaga's Assistant
CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : récit initiatiqueVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus

Lecteurs (53) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5277 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}