AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782017088608
204 pages
Éditeur : Hachette Pratique (09/05/2019)
3.45/5   94 notes
Résumé :
Tout le monde connaît l'histoire de la fille du roi des océans, Ariel, qui découvre son propre destin - et perd sa voix pour mieux la retrouver : l'histoire a été racontée à de nombreuses reprises. Une jeune fille qui veut plus que ce que son monde a à lui offrir, une rébellion qui coûte à la petite sirène sa voix et presque son âme. Pourtant, ce récit n'est que la moitié de l'histoire.
Qu'en est-il de la Nemesis d'Ariel, Ursula, la sorcière des mers ? Qu'est... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,45

sur 94 notes

Daniella13
  07 octobre 2019
Non ! Non ! Non ! Désolée mais je n'ai pas du tout adhéré à cette histoire sur Ursula.
Nous connaissons tous la version d'Ariel qui rêve d'aventures et d'avoir des jambes pour explorer le monde des humains et retrouver son beau prince Éric.
Et nous savons tous de quoi est capable la méchante reine des mers, Ursula.
Cependant, nous allons découvrir pourquoi elle est devenue comme cela.
Le point positif c'est la couverture des éditions Hachette Heroes qui est toujours autant magnifique que pour les autres Disney.
Les points négatifs : Toute l'histoire du livre !
On peut comprendre que la perte de l'être cher peut nous pousser à toutes les folies possibles et inimaginables, mais justement cette folie n'est pas suffisamment exploitée.
Nous passons les trois quart du livre sur les trois sorcières qui recherchent leur soeur Circé. Quelques personnages des contes de Disney font leur apparition au cours de l'histoire comme l'évocation de Maléfique, de Blanche-Neige ou encore de la Bête.
Mais très clairement, Ursula a totalement était survolé à mon goût. Elle veut se venger de Triton, elle collectionne les âmes de ses victimes, je suis tout à fait d'accord mais pourquoi passer autant de temps à développer sur Tulipe, une de ses victimes plutôt que sur le personnage d'Ursula ?
Nous n'avons pas le temps de nous attacher aux différents personnages car sur moins de 200 pages, il y a trop de personnages et ils sont tous trop survolés. Donc impossible d'avoir de la sympathie pour les uns ou pour les autres.
Et Ursula qui a eu un mauvais passé aurait mérité que l'on s'attarde plus sur elle afin que nous soyons plus touchés par ce qu'elle est et ce qu'elle a vécu.
Malheureusement Serena Valentino ne m'a pas du tout conquise avec cette version censée être basée sur les vilains donc sur « Ursula ». Cette dernière n'a pas du tout eu son rôle de protagoniste que j'attendais.

Lien : https://fantasydaniella.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
XanderOne
  18 mai 2019
Coucou les amis, on se retrouve aujourd'hui pour parler d'un roman jeunesse qui vient de sortir dans une collection Disney Vilains chez Hachette. Vous pourrez aussi retrouver un autre tome avec cette fois-ci Maléfique dans le rôle titre (vous aurez aussi droit à une review prochainement).
Un rapide mot sur l'édition qui est très belle, une belle couverture, un beau papier épais, le roman fait 190 pages, mais les marges sont larges et c'est écrit assez gros. En tout cas, ce roman fait quand même un bien bel objet.
Sur l'histoire maintenant, on nous présente Ursula (de la petite sirène) et on nous explique pourquoi elle est aussi méchante et pourquoi elle en veut autant à Triton. le roman est bien écrit, c'est fluide, assez rapide, on ne perd pas de temps dans des descriptions, mais malgré cette rapidité on arrive tout de même à imaginer les personnages et les lieux avec facilité. Outre Ursula et Triton, d'autres personnages rejoignent le duo, un trio de sorcières un peu bizarre, une princesse et un chat sont aussi des personnages clés à l'histoire.
Si vous avez pu voir la petite sirène ce n'est que mieux car le roman approfondi le personnage de Ursula en la rendant touchante par moments, et rejoins en même temps les événements du dessin animé. Cela nous permet de revoir certaine scènes d'un autre oeil ou de voir les événements d'un point du vue extérieur ce qui est fort appréciable. En fait ce roman permet d'étoffer un peu le film.
Ce qui m'a plu et surpris, c'est qu'il y a des connections avec d'autres Disney (que je ne vous spolierai pas) mais c'est appréciable de se dire que tout ces romans (car il y en a d'autres de prévus) sont tous interconnectés. le prologue est assez obscur et assez violent et cela est bien retranscris. Ensuite, le reste est plus calme avant de sombrer dans la folie vers la fin.
Si vous pensez prendre Ursula et celui sur Maléfique, lisez d'abord Ursula en premier puis Maléfique puisqu'il y a des connections entre les deux.
Pas de regrets ici, je me suis régalé à lire ce roman, je dirai juste qu'il aurait mérité d'être un peu plus long, histoire de voir certains événements moins expédiés et que Ursula soit tout de même un peu plus présente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
stokely
  23 août 2020
Je ressors également déçu de cette lecture comme quoi une couverture ou un coffret très esthétique ne sont pas toujours gage de bonne lecture.
Je l'ai trouvé plus facile à lire car plus court et je connais mieux l'histoire d'Ariel et d'Ursula, mais la plume est vraiment d'une platitude et sans relief me laissant complètement à l'écart de ce récit.
Et pourtant avec le personnage d'Ursula je pense qu'il y a vraiment matière à faire quelque chose qui pourrait être bien exploité mais ici à mon grand regret ce ne fut pas le cas.
Cette saga a cependant des fans comme ma soeur et cela l'a réconcilié avec la lecture donc si cela peut encourager certaines personnes à lire je trouve cela super et il en faut pour tous les goûts, les miens ayant également évolués au fil des années.

Commenter  J’apprécie          180
bbpoussy
  05 janvier 2021
Je ne connais pas beaucoup la petite sirène car je n'ai lu qu'une fois la version abrégée du conte, mais je replace malgré tout le personnage d'Ursula dans l'histoire. 🐙
Troisième tome de la série et je suis de moins en moins emballée.
Dans celui-ci, je trouve que l'auteure détaille plus l'angoisse des trois soeurs pour Circé ou des amours impossible de Tulipe que d'Ursula elle-même.
Il y a même beaucoup trop de répétitions pour savoir où est Circé, si elle va bien, du fait que les trois soeurs se comportent bien pour la faire revenir...
Je ne comprend pas l'intérêt puisque apparemment il existe un tome qui leur est consacré !
Il est sûr que sur un roman de 204 pages, si on enlève les répétitions, il ne reste pas grand chose.
Par contre Serena Valentino a choisi de lier les contes entre eux puisqu'elle parle de la Bête, Blanche-Neige et sa marâtre et Maléfique et c'est assez sympa. du coup, il vaut mieux lire la série dans l'ordre.
Je vais quand même continuer la série puisque les trois prochains sont déjà dans ma PAL et en espérant retrouver l'engouement du premier tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
PedroPanRabbit
  02 mars 2021

Après le très ambitieux et réussi "Fairest of all / Miroir, miroir" (racontant l'histoire de Grimhilde, la méchante reine de Blanche-Neige) commandé par Disney à Serena Valentino, ce qui aurait du être un one shot a finalement donné naissance à une collection complète consacrée aux grands méchants des célèbres long-métrages animés. Ainsi, après "L'histoire de la Bête", dans lequel on retrouvait les personnages des Étranges Soeurs (les trois sorcières déjà responsables de la chute de la reine Grimhilde et qui semblent tirer en arrière plan les ficelles de bien des contes), voici un troisième opus consacré à Ursula, la très connue sorcière des mers de "La Petite Sirène" (adaptation de 1989 du conte d'Andersen, avec une fin bien différente). Cet ouvrage marque un tournant dans la saga "Disney Villans" puisque Serena Valentino fait à partir de ce titre non plus une collection seulement consacrée aux grands antagonistes de l'univers Disney, mais une série dans laquelle les tomes sont chronologiquement reliés les uns aux autres... Bonne ou mauvaise idée? Cela dépend de vos attentes.
Reprenons tout d'abord le personnage d'Ursula. Reconnaissons que si les adaptations Disney édulcorent fortement les textes, elles ont le mérite de donner aux méchants un charisme et une personnalité souvent absents des contes d'origine : un nom, une allure, une voix... ainsi personnifiés, il devient très amusant d'essayer de deviner quelle pourrait être leur histoire. Cela marche pertinemment bien avec Ursula : dans le long-métrage animé, la sorcière, qui alterne les shows dignes d'une diva, laisse entendre qu'elle a autrefois fait partie de la cour avant d'en être exclue, rejet qui semble expliquer sa volonté de renverser Triton. Pourquoi pas. Mais admettons que Serena Valentino parvient à réutiliser cette matière pour la bonifier totalement en imaginant de nombreuses autres justifications à la vengeance de la sorcière.
En effet, comme dans le musical Disney adapté de "la Petite Sirène" (mais resté assez peu longtemps à l'affiche outre-Atlantique compte-tenu d'un succès tout relatif), Valentino fait d'Ursula la soeur cachée de Triton. Une soeur bannie très tôt pour son physique étrange (on pense alors au sort réservé à la jeune Elphaba dans "Wicked" à cause de sa peau verte), mais à qui le droit de gouverner et des pouvoirs égaux à ceux de son frère ont été donnés (ce qui permet de donner une origine au collier coquillage, pendant du trident de Triton). Écartée du trône par le roi des sirènes, élevée par un pêcheur qui l'a prise sous son aile mais que les humains ont assassiné parce qu'il protégeait cette monstrueuse créature qu'était Ursula, la bien nommée sorcière des mers est prête à tout pour prendre sa revanche. Quitte pour cela à sacrifier la fille cadette de Triton et, par la même occasion, prendre la place aux côtés du prince Eric. Gouverner la terre et la mer. Synopsis séduisant.
Il y a donc de l'idée et de la tenue dans cette histoire qui se lit sans déplaisir, en plus d'être plutôt bien écrite et bien traduite (l'auteure use d'une belle plume et glisse ça et là des références qui démarquent son roman de la franchise creuse qu'il risquait d'être, même si on est loin du très emballant "Fairest of all"), mais la volonté de faire de "Disney Villains" une série amène à diluer quelque peu les éléments qui nous intéresseraient le plus. En effet, en réinvitant des personnages secondaires (et assez fades, qui plus est) créés pour L'histoire de la Bête, l'auteure tisse donc des liens entre les différents tomes de sa saga, en même temps qu'elle semble annoncer les événements des opus à venir (cf le cliffhanger de la fin, qui annonce "Maîtresse de tous les maux", centré sur le personnage de Maléfique). Si elle arrive à établir des connexions entre le destin d'Ursula, celui des Étranges Soeurs, et celui des autres protagonistes, on a surtout l'impression de lire trois histoires différentes, chacune avec leur enjeux, qui se racontent en parallèle... En 112 pages, autant dire que chaque récit tient dans un mouchoir de poche.
La présence des Étranges Soeurs aurait suffit à enrichir l'univers sur lequel brode Serena Valentino, sans qu'il soit utile de développer autant de personnages d'aussi peu d'intérêt. Évoquant les Parques de la mythologie, ces triplées aux allures de poupées de porcelaine gothiques restent en effet une des meilleures créations de l'auteure. On en apprend beaucoup plus sur elles dans ce titre, notamment sur leurs pouvoirs et même leur maison, dont la description n'est pas sans évoquer la chaumière de Madame Mim dans "Merlin" (et à connaitre Serena Valentino, on se dit que ce ne peut être un hasard).
En bref : Sympathique sans bien sûr être le roman de l'année, cette réinterprétation du classique Disney propose de bonnes idées scénaristiques et une bonne utilisation du personnage d'Ursula. On regrette cependant que les trop nombreux personnages et que les intrigues secondaires, destinés à faire de ces livres une série avec sa mythologie propre, diluent le principe de base de cette collection pourtant enthousiasmante sur le papier.
Lien : http://books-tea-pie.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
berym_berym_   20 avril 2020
Voilà les termes du contrat. Je vais te préparer une potion qui te donnera une apparence humaine pendant trois jours. Tu entends? Trois jours. Ecoute la suite, c'est très important. Avant le coucher du soleil, le troisième jour, tu feras en sorte que ce brave prince soit tombé amoureux de toi. Et surtout, surtout qu'il t'embrasse. Pas un baiser ordinaire, mais le baiser de l'amour véritable. S'il t'a embrassée le troisième jour avant le coucher du soleil, tu garderas pour toujours ton apparence humaine. Mais s'il ne le fait pas, tu reviendras sirène et m'appartiendras à jamais !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
berym_berym_   20 avril 2020
Tous les matins, je marchais jusqu'aux falaises après le départ de mon père sur son bateau. Je cherchais des réponses en regardant la mer. Je me demandais pourquoi j'étais ainsi, pourquoi j'avais l'impression d'être différente des autres et pourquoi je me sentais obligée de sauter de la falaise. Je croyais devenir folle et j'avais peur car j'allais sûrement mourir si je me jetais ainsi à la mer. J'étais terrifiée de vouloir mettre fin à mes jours d'une manière aussi atroce. Pourtant, tout au fond de moi, je pressentais que ce n'était pas la mort qui m'attendait dans ces eaux froides et sombres?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
devoreusedelivreschdevoreusedelivresch   12 septembre 2019
- Par le pouvoir des anciens dieux, j'invoque Ceux des profondeurs : prenez ces humains et plongez-les dans les abysses et la douleur !
Une fois le sort prononcé, les humains s'effondrèrent au sol, frappés de convulsions, suffocant. Autour d'eux ils virent les autres villageois se transformer en d'horribles créatures marines. Désormais, ils étaient liés à Ursula pour toujours, soumis à sa volonté. Inhumains pour l'éternité. Monstrueux et abominables à jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ManonRealManonReal   16 juillet 2020
"C'est ça, rentre vite, ma princesse. Il ne faudrait pas manquer la fête de ton bon vieux papa...Belle fête en vérité! De mon temps, il est vrai qu'on savait s'amuser, à l'époque où je vivais au palais. Et aujourd'hui, regardez moi...bannie...exilée...pendant que lui et ses misérables poissons galeux font la fête. Oh, qu'ils en profitent, les scélérats, je vais bientôt leur jouer un tour à ma façon!"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
devoreusedelivreschdevoreusedelivresch   16 septembre 2019
-Pour obtenir ce que tu veux, il te suffit de devenir humaine toi-même.
-Vous pouvez faire ça ? demanda Ariel, effrayée.
-Ma douce petite sirène, je le fais chaque jour. Je ne vis que dans ce but. Aider de mon mieux le peuple de la mer. Les cœurs qui souffrent, les pauvres âmes en détresse qui n'ont personne vers qui se tourner...
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : contes de fées revisitésVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1213 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre