AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Benjamin Kuntzer (Traducteur)
EAN : 978B0845LPQH1
475 pages
Éditeur : Bragelonne (15/04/2020)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Un cataclysme a frappé le Cordon, l’ultime ligne de défense séparant la civilisation des Rois des profondeurs. Des pluies rouges accablent sans cesse la terre, de nouvelles monstruosités se nourrissent de terreur dans l’ombre et le pouvoir des Sans-Nom, les dieux qui protègent la république, demeure inutilisable. Les capitaines des Ailes noires qui les servent sont éliminés un par un, et même les immortels ont fini par apprendre ce que mourir signifiait. Entre temps... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
CasusBelli
  11 mai 2020
Je suis heureux que ce 300ème avis coïncide avec la conclusion de cette excellente trilogie de fantasy.
"Blackwing" est définitivement à classer en (very) dark fantasy, on y retrouve la même noirceur teintée de désespoir que dans les tomes précédents.
On retrouve également Ryhalt Galharrow, le personnage emblématique de la saga, six ans après les événements du tome deux, six années passées à parcourir la désolation et qui l'ont transformé de façon spectaculaire car la désolation prélève un lourd tribut sur ceux qui s'y risquent.
Pourquoi Galharrow s'est-il infligé cette lente et irréversible transformation ? C'est le point de départ et le fil rouge d'une histoire encore une fois très riche en fausses pistes et autres coups tordus.
Les rois des ténèbres et les "sans noms" tirent toujours les ficelles pour imposer leur domination et s'opposer, nous sommes donc en terrain connu, et Ryhalt Galharrow est toujours aussi complexe et torturé, un personnage vraiment travaillé avec précision.
Je me suis régalé dans les deux premiers tiers du récit, et si je ne mets pas cinq étoiles c'est que le dernier tiers m'a paru trop s'éloigner d'une certaine cohérence en passant dans une dimension qui ne m'a pas vraiment convaincu, je n'y ai pas vraiment adhéré, je n'en dirai pas plus histoire de ne pas spolier.
Disons que si j'ai trouvé le fond très bon, la forme du dernier tiers quant à lui...
Cela dit l'ensemble est excellent et l'histoire et sa conclusion tiennent la route, pour conclure une belle trilogie que je conseille sans réserve aux amateurs du genre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4511
roi_juju
  21 mai 2020
Ah la la, je suppose que c'est une digne conclusion à cette saga même si je la trouve trop "happy ending" pour un livre aussi sombre. Si vous n'êtes pas familier avec l'intrigue de cette sombre épopée, cela se passe à peu près comme ceci. Blackwing raconte l'histoire d'un monde avec deux camps de dieux: les roi des profondeurs et les sans noms. Les roi des profondeurs veulent tout consommer autour d'eux et le refaire à leur image. Les Sans-noms veulent éviter la mort, alors ils consomment tout ce qui les entoure pour faire face aux roi des profondeurs, mais ils ne sont pas aussi efficaces qu'ils le souhaitent. Certaines personnes signent en tant que capitaines des Sans Noms afin de mieux pouvoir se battre. L'un de ces individus est Ryhalt, capitaine du Sans Nom nommé Corbac. Notre histoire suit donc Ryhalt alors qu'il essaie d'empêcher la fin du monde.
Dans ce dernier opus, Ryhalt a sacrifié son humanité pour des desseins plus grand, il a décidé de faire un avec la désolation (un genre de Tchernobyl magique). Et de nouveau (roulement de tambour), il veut sauver le monde. Une situation encore plus désespéré (pour les deux coté en soit...), avec 200 pages de "prologue" et 300 de convergence. On retrouve tout les anciens personnages (même les morts), on découvre pas mal de truc sur les sans noms (même si pas assez à mon gout) ainsi que pas mal d'image marquante. L'univers me fait toujours pensé à un mélange entre Dark Souls et Warhammer. On est vraiment dans de la Dark Fantasy, enchaînement de trahison, l'univers est très sale même si Ryhalt reste droit dans ses botes jusqu'à la fin, ici aussi sa psychologie a encore évolué.
Tout le monde a faim de pouvoir. Affamé de richesse ou de prestige. Affamé d'immortalité ou de magie puissante. Et Galharrow en a vraiment assez. Il est fatigué de servir et il est fatigué d'être coincé au milieu de cette lutte de pouvoir sans fin. Il a donc décidé d'investir en lui-même et de se fier uniquement à lui-même pour faire le bon choix le moment venu. J'étais tellement content de le voir. Il a toujours eu un esprit indépendant et maintenant il est assez courageux pour l'affirmer et faire exactement ce qu'il pense être juste. Son plan est fou, mais c'est aussi la seule route qu'il pourrait emprunter car il est là pour gagner. Tout ou rien...
Au final, même si j'ai trouvé le final très léger et le rythme un peu bas au début malgré de bonne scène. Cela reste je suppose une nouvelle saga incontournable pour tout fan de Dark Fantasy. Un pur divertissement bien sombre dans un univers fascinent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Toon
  07 juillet 2020
EdMacDonald a fait une trilogie - hi_ha_hi_ha-ho !
Et même qu'elle est vachement bien hi-ha-hi-ha-ho !
Remarquable clap de fin que ce troisième tome qui est certainement le plus sombre de cette trilogie, avec toujours ces petite capsules romanticos-poétique qui donne à l'ouvrage une vrai originalité.
6 ans se sont donc écoulés depuis les événements du Tome 2. Alors que les capitaines des Ailes noires se font assassiner les uns après les autres, le pouvoir des Roi des profondeurs,lui, ne fait que croître et menace les Sans-Noms. Ryhalt qui s'est réfugié dans la Désolation depuis ce temps est passablement "transformé" par cette terre très hostile. L'apparition d'un des avatar de Corbac pas au meilleur de sa forme va donc le convaincre de revenir à Valengrad.
On retrouve avec plaisir de nombreux personnages du second tome dans une ambiance au premier tiers très western. le reste est toujours très enlevé mais comme dit plus haut, le ton est plus oppressant, ce qui fait que ce dernier tome n'est pas un copier/coller des précédents.
Au final il s'agit d'un excellent cycle, et s'il fallait trouver un défaut c'est peut être qu'on voyage peu. Mais entre les histoires des personnages principaux, la système de magie, la désolation et ses 'habitants", je pense que c'est largement compensé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Phooka
  05 mai 2020
Comme son nom le souligne Blackwing est bien dark/black. C'est un récit incroyablement sombre et puissant, parfois même dérangeant. En tout cas pas de la fantasy ordinaire, ça non. Peut être même pas de la fantasy que je relirai et pourtant j'ai adoré. En tout cas c'est de la fantasy qu'il faut découvrir. C'est superbement écrit, l'immersion est totale, l'atmosphère est étouffante, ce qui rend le roman encore plus troublant. La Désolation vous imprègne au cours de la lecture, comme elle imprègne Ryhalt. Bref, c'est une superbe trilogie avec un héros que je ne suis pas prête d'oublier, qui restera vivace dans ma mémoire et je ne peux que conseiller de découvrir Blackwing!
Lire la chronique que le blog:
Lien : https://www.bookenstock.fr/2..
Commenter  J’apprécie          34


Videos de Ed McDonald (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ed McDonald
BLACKWING - Epic Fantasy Trailer
autres livres classés : fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1531 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre