AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782342048230
186 pages
Éditeur : Publibook (03/02/2016)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Dans une Europe contemporaine et cependant uchronique, Tamara, brillante adolescente dont la destinée est dictée par l'indifférence glacée des lois eugéniques de son pays, se voit propulsée au rang de Mère de la Patrie. Comment accepter un tel sort ? Comment seulement s'y soustraire ? L'avenir est-il dans une fuite aveugle vers un ailleurs inconnu et peut-être pire encore ? Ou dans le renoncement ? À qui pourra-t-elle se fier ? Sa rebelle naïveté ne risque-t-elle pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
talou61
  21 juin 2020
Conseillée par une bloggeuse spécialisée en auto-édition, ce roman a été une déception.
Selon la quatrième de couverture, cette dystopie décrivant la vie de Tamara, une adolescente choisie pour être "mère de la patrie", soit un ventre pour produire de bon soldats n'est pas sans rappeler "La servante écarlate".
Mais Tamara a la chance de tomber amoureuse de l'homme chargé de l'affaire.
J'ai regretté le manque de descriptions de cette société : ce roman est plus une romance légère qu'une véritable dystopie.


Commenter  J’apprécie          150
Jupsychokiller
  01 novembre 2018
J'ai apprécié
Le résumé ou plutôt les promesses faites par ce dernier.
Le français correct dans lequel est écrit le roman.
J'ai regretté
La crise d'adolescence de Tamara. Elle aurait pu être une héroïne forte, un modèle, mais elle apparaît trop souvent comme une gamine capricieuse. C'est dur d'avoir envie de compatir à son sort et c'est énervant de ne pas y parvenir. Néanmoins, aussi horripilante soit-elle, elle ne méritait pas de tomber sur Liam. Vraiment pas. D'ailleurs j'ai davantage l'impression de la voir sous l'emprise de Liam qu'amoureuse de lui. Non parce qu'elle lui pardonne des choses… qu'elle reproche à d'autres de manière assez violente.
Les aberrations. Quel est le message d'une oeuvre qui te présente un violeur multirécidiviste comme un mec sympa ? On pourrait croire que le but est de montrer que le violeur, ça peut être monsieur tout le monde. Sauf que non. Il est présenté comme le mec sympa qui ne violera pas Tamara car elle est enceinte… et qui la fera rire. Il devient un ami. Je suis la seule à voir le souci ? Ou vous aussi vous trouvez cette amitié malsaine ? Et je ne parlerai pas non plus du sociopathe… qui n'en est pas un en fait. En tout cas la façon dont il est écrit donne l'impression que l'auteur n'a pas saisi le sens du terme. Et je peux continuer longtemps dans les aberrations car ce livre en possèdent plein qui décrédibilisent totalement l'univers. Or c'est dommage parce que la base était vraiment sympa.
L'absence de suspense. Dans cette histoire, il se passe beaucoup de choses sauf que la tension ne se ressent pas. A force de voir Tamara s'en sortir, on ne la croit jamais en danger et ça finit par rendre l'intrigue ennuyeuse. J'aurais aimé frémir un minimum… surtout dans le cadre d'une dystopie.
Et je termine par le gros morceau : Liam. Il n'a rien de l'amant idéal. Il commence par culpabiliser Tamara après son geste désespéré. La jeune fille est contrainte de faire des enfants. Elle ne veut pas. Elle veut donc se tuer. Et lui, plutôt que de compatir, il la gronde comme une gamine. D'où tu grondes quelqu'un en détresse émotionnelle ? D'où tu te permets de lui dire qu'elle n'a pas à se plaindre de son sort parce que d'autres vivent pire qu'elle. D'où tu viens lui dire qu'il vaut mieux être violée dans un cadre agréable que vendre son corps dans un infâme bouge… Et le plus beau, c'est qu'il conclut qu'en lui disant qu'il n'est pas le pire des donneurs. Sérieux ? Elle ne le connaît pas, il la culpabilise après une tentative de suicide et il n'est pas le pire des donneurs ? Là j'ai quand même un doute.
Et magique, la suite va le confirmer. Liam va éprouver cinq secondes d'hésitation quand il comprend que Tamara a été droguée. Ensuite il couche avec elle. Il prétend avoir une morale mais il profite d'elle à la première occasion. Alors oui, il doit coucher avec elle, c'est son devoir… Mais il pourrait quand même éprouver un petit peu de culpabilité d'avoir ainsi couché avec elle. Cela pourrait le torturer un minimum, non ? Ben pas du tout.
Et la romance débute comme ça. Elle débute par une première fois où il abuse d'elle. Et le cadre a bon dos car au final il se réveille quand même en imaginant le bonheur que ce serait de le faire tous les matins à ses côtés. Mec, tu viens juste de la violer, ça n'a rien de romantique. Parce que oui coucher avec quelqu'un de drogué, c'est du viol. Ne le faites pas. La personne ne va pas du tout réagir comme Tamara si vous outrepassez son consentement.
Je ne parlerai pas non plus du pseudo caca nerveux qu'il fait à Tamara quand il la découvre enceinte. Aurait-il oublié le principe même de sa fonction et de la sienne ? Est-ce qu'il ne s'est pas dit qu'il était possible qu'il ne la voie plus parce que la tâche a été effectuée ? D'ailleurs pourquoi n'était-il pas au courant alors que c'est censé être un honneur d'être donneur ? Bref. Admettons. le problème est qu'il ment aussi à la jeune fille, et que son mensonge sert quand même de retournement à l'intrigue. Ce n'est pas un petit mensonge… et il s'en excusera pas. Je pourrais aussi parler de la manière dont il s'en débarrasse pour la refiler à ses parents…
Bref je déconseille
Lien : http://indechaines.fr/2018/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
benjamin-lefranc
  20 août 2019
J'ai vraiment apprécié la lecture de cet ouvrage, écrit par mon amie Isabelle, relatant une aventure des plus palpitantes comme elle sait si bien le faire... :-)
Quel plaisir, déjà, lorsque j'ai appris qu'il m'était offert suite à un concours, tombé pile-poil au moment où je comptais me procurer l'une de ses pépites !
Et je n'ai en aucun point été déçu. Ayant déjà lu "Une historie de coquelicot", je lui connaissais déjà bien sa plume agréable à lire, de doux mots pleins d'énergie, épousant à merveille la poésie autant que l'aventure.
Dans cette dystopie qu'est "La Fleur de l'Ombre", c'est dans un autre genre plein de rebondissements, dans un Univers à la fois futuriste et ressemblant aux dictatures déjà vécues en période de guerre sur cette Terre. Bien entendu, elle le fait avec son originalité, l'intrigue n'en manque pas de suspense, au contraire !
C'est d'ailleurs avec brio, avec son art de manier les relations entre ses personnages, que l'auteure parvient à déployer tout son Art d'Ecrire et de nous amener dans son monde.
Ici, il s'agit pour les protagonistes de Tamara et d'un certain "Loup guerrier" de la Nation, que rien ne semble rapprocher et qui pourtant déclenchent bien des "tsunamis" dans la société bridée qui les entoure...
Je n'en dirai pas plus, à vous de vous laisser aller à travers le souffle du vent en poupe, merveilleusement bien maîtrisé par son investigatrice.
Bravo !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MiAngeMiDemon
  15 juin 2017
Je remercie l'auteure pour sa confiance et ce Service Presse.
J'ai eu un coup de coeur pour ce livre, commence donc pour moi la "difficile" tâche de vous le faire partager sans trop en révéler ce qui est souvent le cas quand j'aime, car je veux trop vous faire partager mon enthousiasme et vous raconte tout...pas forcément dans l'ordre lol.
On va commencer de suite par LE point qui fâche comme ça on n'en parle plus. L'absence de chapitres.
Le livre est en continu, ça fait trés bizarre quand on à l'habitude de chapitres, du coup pas moyen de fractionner son temps quand on en a peu et en plus , le livre étant trés addictif, il y a peu de pauses donc du coup difficile de décrocher (non pas que je m'en plaigne mais dés fois, bon d'accord souvent lol, il faut aller chercher les enfants à l'école).
Dés le début du livre, les bases sont posées, pas besoin de la moitié du livre pour ça contrairement à d'autres. Ensuite, il y a de l'action , encore et encore, on arrête pas et en même temps on a pas envie d'arrêter, on veut vraiment savoir la suite.
On fait la connaissance de Tamara, une jeune de 16 ans qui n'a jamais remis en question sa société et rêve de devenir architecte mais quand on l'oblige à devenir Mère ou poule pondeuse comme elle le dit, là elle commence à réfléchir.
Liam, lui est plus âgé de dix ans, c'est un militaire sur entraîné.
Alors oui, certains diront qu'il y a une sacrée différence d'âge, mais si elle avait eu 25 et lui 35, personne n'y trouverait rien à redire. Et justement, c'est leur différence d'âge qui en fait ce couple exceptionnel.
D'autres diront, que leur histoire va trop vite. Encore une fois je dis non, d'abord, ils ont pris le temps de se connaitre et de discuter. Liam aurait pu faire son devoir et basta. Il a été patient avec elle et trés gentil. Et surtout, la situation imposait l'urgence et c'est justement cette situation qui a renforcée leurs liens.
Il n'y a vraiment aucun temps mort, pas de place pour l'ennui, il y a de l'action tout le temps, des révélations auxquelles on ne s'attendaient pas. On a même le temps de rencontrer de nouveaux personnages tout aussi sympa les uns que les autres et on voyage beaucoup.

Bref, une belle écriture simple et fluide ainsi qu'une plume addictive ont fait mon bonheur et j'espére le vôtre.
Lien : http://labibliothequedemiang..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Saramimie
  25 juin 2018
Imaginez de vivre dans un pays dans lequel vous n'avez aucune liberté. Un pays dans lequel on décide tout ce que vous ferez de votre vie. Un pays dans lequel on contrôle vos moindres faits et gestes et vos émotions avec des puces que l'on vous implante sous la peau. Un pays dans lequel les mots famille, amour, compassion, sentiment n'existent pas.
Dans ce pays les gens se comportent comme s'ils étaient des robots. Ils doivent accomplir leurs devoirs en bon petits soldats. Ils sont froids, sans coeur, sans humanité, ils ne répondent qu'aux dirigeants et aux lois de ces derniers. Les seuls personnes qui se comportent normalement essayent de fuir. Parfois elles y arrivent, parfois elles se retrouvent en prison.
C'est un pays qui donne froid dans le dos et c'est celui dans lequel vit Tamara. Une adolescente intelligente, rebelle, qui sait ce qu'elle veut devenir et ce qu'elle veut faire de sa vie. Elle a des projets en tête, et ils sont bien différents de ceux que la patrie à décidé pour elle. Un jour elle va rencontrer Liam, un jeune homme, un militaire qui va lui permettre de changer son destin.
Les personnages de Tamara et Liam sont des personnages si différents l'un de l'autre, elle, n'a que 16 ans, lui est beaucoup plus âgé qu'elle mais ils se comprennent, ils se sont trouvés. Lorsque j'ai découvert la famille de Liam je les ai trouvé froids eux aussi contrairement à lui. Mais petit à petit je les ai apprécié et j'ai compris pourquoi ils étaient si distants. Les prisonniers qui feront partis de la vie de Tamara sont assez particuliers mais très attachants. Ils sont vivants et non des robots comme toutes les personnes de la Nation, ils pensent encore par eux même et agissent comme ils le souhaitent et c'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle ils sont emprisonnés.
Ce roman est un peu différent des autres romans que j'ai lu de l'auteur mais j'ai beaucoup aimé. "La fleur de l'ombre" est une histoire curieuse mais passionnante. C'est un livre qui se lit vite et très facilement.
Lien : http://saramimie.canalblog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   25 juillet 2019
Où était passée Tamara l’adolescente enjouée, qui voyait son Destin écrit dans les pierres de l’Université d’architecture ? Où était-elle ? Elle qui se voyait ériger des monuments ? Elle retint un rire cynique. Elle ne construirait jamais aucune demeure aussi modeste qu’elle soit, elle ne serait qu’un ventre, pondant inlassablement des enfants qui grossiraient le flot du peuple.

À l’idée du futur qui l’attendait, elle se mit à trembler, de plus en plus fort, frappant dans la même cadence son front contre la vitre. Presque aussitôt deux infirmières surgirent dans sa chambre, alertées par ses battements cardiaques bien trop élevés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   25 juillet 2019
Elle ne deviendrait en aucun cas l’une de ces replètes femmes, bonnes qu’à n’être que le réceptacle de la semence d’hommes, aussi âprement sélectionnés qu’elles.

Elle qui se rêvait une vie d’aventurière, d’érudite, de constructeur et architecte révolutionnaire, elle qui pensait un jour rencontrer un homme et peut-être tomber amoureuse, elle n’aurait rien de tout cela.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   25 juillet 2019
Il la considéra avec une sorte d’attendrissement, se demandant comment il pourrait mener à son terme ce qui était exigé de lui… Elle n’avait rien de ce qui l’attirait ordinairement vers une femme, d’ailleurs elle n’avait rien d’une femme.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   25 juillet 2019
Ainsi les médecins connaissaient à tout instant son état de santé, tant physique que mentale, ainsi que l’évolution de son cyclique ovarien. Ils pourraient donc maximaliser ses chances de fécondation au moment le plus optimal en lui présentant un donneur, comme on nommait les hommes sélectionnés pour leur génome idéal.
Commenter  J’apprécie          10
talou61talou61   20 juin 2020
Elle répondit avec ce ton doucereux que l'on emploie avec les enfants capricieux.
Commenter  J’apprécie          60

Video de Isabelle Morot-Sir (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Morot-Sir
Isabelle Morot Sir - Interview à l'Indy After Party
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3244 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre