AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marcelo Gandaras (Traducteur)
EAN : 9782866454647
373 pages
Éditeur : [Arte] (16/10/2002)
Résumé :
1939, l'Allemagne nazie envahit la Pologne. Stella a neuf ans. Parce qu'elle est juive, elle doit quitter, un jour de novembre, l'appartement de son enfance pour le ghetto de Cracovie. Elle est ensuite déportée avec toute sa famille dans le camp de concentration de Plaszow, puis à Auschwitz. Grâce à Oskar Schindler, industriel allemand qui sauva plus d'un millier de Juifs, elle est libérée du camp de Brünnlitz.
Près de cinquante ans plus tard, Stella Müller-M... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
PREFACE
  25 novembre 2017
C'est un des plus saisissants témoignages du semblant de vie mené au ghetto puis dans les camps...
Stella va tout subir et tout supporter; même Auschwitz-Birkenau !
Dès le départ, c'est terrible : les gens s'effondrent dans les rues pendant les fusillades.
Son père va préférer ramasser les morts qu'entendre les gémissements des vivants dans les wagons.
Une des plus pénibles épreuves au camp est l'appel des prisonniers, de longues heures en station debout par tous les temps. Les latrines et leur puanteur où Stella verra des enfants se cacher au risque de se noyer dans les excréments afin de sauver leur vie.
Beaucoup succomberont au typhus pour avoir mangé quelques détritus... La terreur se lit sur chaque visage.
Des liens très forts uniront certaines prisonnières dans un même et seul but : la survie "de la petite Stella".
Elle n'avait que treize ans mais on lui en donnait dix-sept sur les papiers . Elle devait travailler évitant ainsi une mort certaine.
Sa maman veillera sur elle à chaque instant. Elle l'empêchera de s'endormir durant l'appel et partagera sa ration alimentaire pour l'aider à tenir le coup.
Bien que dans le même camp, Stella n'apercevra que rarement son père et son frère, eux-même dans un état lamentable.
Une seule issue possible : travailler pour Schindler, cet industriel que l'on dit bon envers les Juifs...
Ce livre constitue "l'unique témoignage écrit d'une rescapée de la liste de Schindler."
On se doit tous de le lire pour ne jamais oublier qu' une telle barbarie a bien existé. N'oublier jamais la date du 8 mai 1945 : Capitulation de l'Allemagne et début de la libération des détenus dans les camps par les soviétiques.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Shana
  02 mars 2010
Un roman bouleversant qui ne laisse personne indifférent. J'en ai encore le coeur chaviré par tout ce que la jeune fille a vécu pendant son enfance. S'il y avait un prix pour le courage, je lui donnerais sans aucun doute de même qu'à tous ceux qui ont vécu cet enfer. Traverser la mort, la souffrance, la faim, la salubrité et j'en passe, il en faut du courage et de la foi. Jamais avant de lire ce livre je n'aurais pensé que les camps étaient aussi horribles, presque autant que les camps d'extermination. Quelques fois dans ma lecture, j'avais le coeur à l'envers puisque Stella Müller relate dans les moindres détails ce qu'elle a vécu et enduré. Un livre remplit de courage que je recommande malgré l'histoire horrible, mais que je déconseille quand même aux coeurs sensibles ( les descriptions sont assez détaillés ). Mais cela n'en demeure pas moins un très bon roman.
Lien : http://shana.vefblog.net
Commenter  J’apprécie          60
chboun
  10 novembre 2020
Un témoignage à lire absolument tant il nous fait revivre avec l'auteure les atrocités subis. Un devoir de mémoire et de transmission.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
july57july57   02 avril 2016
Nous y sommes,c 'est la guerre. Autour de nous,il se passe des choses étranges. Mes parents ont décidé de quitter la ville. Je suis complètement désespérée à cause de Mania, mais aussi à cause de Pucki, que je n'ai pas le droit d'emmener avec nous. Mania n'a pas voulu fuir; elle m'a dit qu'elle prendrait le chien et qu'elle irait chez son frère, quelque part du côté de Rakowice.
Commenter  J’apprécie          20

>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie générale et généalogique (557)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
179 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre