AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : JBN (15/04/2018)

Note moyenne : 5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
L’univers est vaste, la Nature n’y a plus sa place, et la Deuxième Ethnie n’y voit que source de profit et de conquêtes.
N’étant plus le bienvenu dans la plupart des galaxies, le capitaine Iwata Kazuya arpente l’univers en compagnie de son équipage, à bord de son vaisseau, le Sekai, poursuivi par un destin dont il ne comprend pas le sens.
Jusqu’au jour, où son voyage l’emmène aux frontières de l’univers et qu’il sauve d’une mort certaine un jeune hom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
MenInBooks
  22 mai 2018
De la pure Sf mm à la française, 305 pages de space opéra a mi chemin entre Star Trek et Battlestar Galactica avec un soupçon de l'ésotérisme de Dune !! Tout un programme n'est ce pas ? Ce livre est un vrai paradoxe (non, non pas spatio-temporel je ne vais pas la faire celle-la !!); paradoxe qui est bien sur la cause de ma récente pathologie.
Je m'explique: l'écriture de Jessica Naide est plutôt simple, propre et concise et j'irai même jusqu'à dire qu'elle n'a rien d'extraordinaire sans avoir pour autant de défaut particulier à soulever.
Mais alors, comment réussit elle à nous livrer une histoire aussi captivante, passionnante, enivrante (ça marche aussi avec plein d'adjectifs ou tu peux coller un ante a la fin) , une intrigue qui dès les premières pages t'emporte littéralement, te prive de toute notion du temps qui passe ? J'ai eu beau me creuser la tête, je n'ai pas trouver la réponse et je me suis juste laisser séduire par l'épopée du Sékai et de ses occupants ! C'est bien simple , dès la dixième page je savais déjà que j'étais foutue, que je serais totalement accro au capitaine Kazuya et son équipe, que je serais complètement ensevelie dans cette ambiance spatiale sombre et ce contexte futuriste que l'on devine lourd de pertes pour l'humanité! Une dystopie bordel , elle a osée , elle l'a fait ! Un space opéra dystopique donc, par le biais de l'errance d'un vaisseau dans l'espace (où personne ne vous entendra crier #paietacultureduneautreepoque) à la recherche de minerais et de vivres , éléments vitaux à la survie de l'équipe et à l'avènement de leur quête .
Un début de récit en huis clos très haletant avec ce qu'il faut de mystère et d'humour, des scènes d'actions sobres et scénarisées avec la minutie d'un story board qui ne croulent pas sous des effets explosifs pour simuler une montée d'adrénaline. D'autres passages plus calmes, plus profonds qui peu à peu laissent la vraie intrigue et ses secrets se révéler au lecteur: la quête du Sékai et de son capitaine visionnaire.
Un univers très bien construit et des personnages sobrement décrits, avec des noms d'origine asiatique qui au départ me perdaient un peu (l'auteur ayant vécu au Japon on sent pointer la finesse de cette culture dans les échanges et les comportements des divers protagonistes), mais qui peu à peu prennent vie d'une façon magique.L'auteur a visiblement pris le parti de livrer un roman presque nu de description , nous laissant créer nos propres codes et nos propres critères esthétiques sans jamais nous priver de la moindre information nécessaire à la cohésion du récit. Pas un seul passage n'est superflu ou même juste "moins bien", c'est hallucinant ce rythme constant qu'elle parvient à maintenir du début à la fin, je n'ai pas trouvé un seul moment que j'aurais aimé lire autrement ,pas une seule phrase de trop , pas une seule expression malvenue ou maladroite , rien, nada zero défaut de consistance dans le contenu!!
Les personnages? Parfaits aussi , pas de surhommes, pas de souffreteux que t'as envie de secouer ,pas de héros anabolisés qui se mord la lèvre inférieure et dieu merci , alléluia ,dans l'espace il n'y a pas de papillons non plus et rien que de l'écrire j'en jouirais presque!!
Iwata Kazuya et Sotcha se découvrent peu a peu , au même rythme que nous, lecteurs, découvrons les mystères des tatouages du capitaine et des forets légendaires qui ont disparu , qui semblent même ne jamais avoir existé. Deux hommes aussi différents que semblables , deux êtres aussi normaux qu'exceptionnels (je vous le dis elle est très forte cette Jessica), deux personnages aussi jeunes qu'ils sont déjà vieux d'une vie à la fois belle, normale, difficile ou cruelle ,deux héros qui enfin se croisent dans un monde galactique parfumé du gout de notre Histoire et de ses chaos.
Kazuya, qui aurait tout du ténébreux habituel, est au contraire bourré d'humanité , de douleurs mais aussi de joies à travers ses souvenirs, un être blessé mais toujours volontaire et déterminé à oeuvrer pour un futur.
Sotcha , d'emblée le mystère de l'histoire, est celui par qui les questions arrivent aussi bien pour nous que pour l'équipe .Il est jeune, fragile et éternel à la fois , tranquille et sauvage dans la recherche de sa propre histoire . Il est la part de mystère qui réveille celle qui sommeille en Iwata et qui la rejoint dans une douceur amoureuse timide au départ puis plus profonde ,plus certaine, avec des scènes d'une douceur et d'une poésie plutôt rares dans un mm.
Yui , la pilote, est vive et malicieuse , pleine d'entrain, c'est la part de lumière qui réchauffe un vaisseau perdu dans l'obscurité des galaxies, la part féminine de l'équipe (même si elle n'est pas la seule femme du roman), elle est a la fois soeur, amie , amante, guerrière , elle est la somme de plusieurs aspects de la Femme enfermés dans un même corps avec une personnalité beaucoup plus riche qu'il n'y parait .Ses échanges avec Shijiro le cuisinier mécano du vaisseau sont plutôt drôles; une vraie bouffée d'air frais dans cette ambiance pesante où règne pourtant l'amour des uns pour les autres .
Taika le second ,mais on pourrait le voir comme un frère pour Kazuya, est l'aspect purement réfléchi , philosophique et pourtant il est l'étincelle qui sort le capitaine d'une vie toute tracée, qui nous donne aussi envie d'en savoir beaucoup plus sur lui et son passé .

Puis vient le moment crucial où le capitaine Iwata, au passé trouble encombré d'actes de guerre et de renoncements à des croyances illusoires, livre son histoire et celle du Sékai à Sotcha , l'histoire de la résistance qui tout en le plongeant dans une fuite perpétuelle lui ouvre les portes de sa destinée , de leur destinée . Ce moment qui lance définitivement l'épopée née sous les doigts de Jessica Naide et qui ,toi lecteur/trice te piège complètement dans un nouvel univers qui tient ses promesses du début à la fin.
Un destin dans lequel j'ai plongé avec une surprise énorme , un roman qui m'a donné ,je ne saurais même pas dire pourquoi vraiment ,une des plus grosses claques du moment , je songe sérieusement à supplier l'auteure pour qu'elle me confie les prochains tomes de sa saga à chroniquer ( je suis prête à dealer ma réserve personnelle de chocolat #clindoeilsubtil ) !! Un premier tome très abouti ( quelques très légères maladresses ou erreurs de correction surfent encore ici ou là sans que ça ne gêne en rien ) qui ne laisse pas sur sa faim et qui en plus te donne l'envie fulgurante de harceler l'auteur pour avoir la suite ( et non je n'avouerai pas si je l'ai fait ou pas ..)
Si vous avez pu lire mon pavé ampoulé alors vous n'avez aucune excuse pour ne pas lire La noirceur des étoiles qui lui est une vrai découverte !Yop.
NB: le seul bémol (faut bien que j'en trouve un sinon on va croire que je suis payée) pour moi serait la couv alors que je préfère nettement l'illustration choisie par l'auteure pour son site.
Lien : http://meninbooks.eklablog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mateiva
  08 juillet 2018
Ce roman est un coup de coeur ! Il est d'une richesse incroyable, un véritable page-turner, une soif de lire et de découvrir vous envahissant à chaque page !
J'ai rarement trouvé roman aussi palpitant, aussi prenant, aussi original. J'ai adoré évoluer dans cet univers si particulier où l'auteur a su me guider, m'apprenant petit à petit comment ce monde est devenu noir, sans couleur, sans nature. J'ai aimé ces petites prises de conscience face à la nature humaine à ce qu'elle a de meilleure et de pire, ces petites touches pour nous montrer que la nature doit être respectée autant pour elle que pour nous, pour notre oxygène, notre survie.
Ici, nous faisons la connaissance d'un équipage particulier. Chaque membre le composant est unique et vous apportera son lot de rires et de larmes face à leur vie, leur passé et leur présent. Notre héros, si l'on peut dire ainsi car chaque personnage est ici nécessaire, s'appelle Kazuya. Cet homme est d'une complexité absolue. J'ai aimé sa noirceur tout autant que sa lumière qui s'éveille peu à peu face à Sotcha, homme hors du commun qui rejoindra leur vaisseau, sauvé par Kazuya.
Kazuya, protagoniste torturé par la vie, par son passé, par ses souvenirs. Il est juste et bon, mais son passé peut parfois le guider vers le mauvais chemin.
Sotcha, personnage surprenant et envoûtant. Il m'a charmée par sa personnalité à la fois désinvolte et sa douleur à ne pas se souvenir. Au fil des pages il se découvre des dons, des forces, des pouvoirs insoupçonnés. Il est une énigme à lui-même.
Le récit est assez addictif. L'univers est très bien décrit par l'auteur, avec beaucoup de descriptions, d'explications, sans pour autant nous perdre. Un univers où vous naviguez dans l'univers ! Tout est bien expliqué, et petit à petit, vous rentrez dans les détails du pourquoi du comment, vous explorez les souvenirs de Kazuya, sa grande blessure et ce passé qui le hante. C'est extrêmement riche comme contexte, original, palpitant.
Mon petit plus ira pour cette relation entre Kazuya et Sotcha, ce lien particulier qui les unis, ces tatouages qui racontent beaucoup de chose, qui se dessinent, qui les racontent. Bref, vous verrez par vous -mêmes, mais j'ai adoré cette particularité entre eux que l'auteur nous a concocté. Elle est mystique.
Il y a beaucoup de choses à dire sur ce roman, le mieux étant encore de le lire par vous mêmes. Vous serez extrêmement surpris par le récit et tout ce qui s'en dégage, comme cette atmosphère magique qui parfois vous prend aux tripes, ou encore les scènes de combats, justes exceptionnelles, ou bien ce suspens au fil des pages qui vous poussent à lire encore et encore. Et cet amour discret par la parole mais si fort en actes et en regards.
La plume de l'auteur est fluide, remarquable, teintée de douceur et de noirceur. Une écriture riche en détails et descriptions, qui vous transmet des sensations assez vivantes, vibrantes. Une plume au service de ses personnages et de son univers ce qui nous donne un récit fluide, cohérent et addictif, tout en vous apportant son lot d'émotion, de palpitant et de mystère.
Bref, quelle belle surprise ! Un premier tome époustouflant porté par une plume à la fois sauvage et poétique : un mélange d'étonnant et envoûtant. J'ai A-DO-RÉ ! L'histoire nous subjugue du début à la fin, il y a du suspens, du mystère, un petit côté mystique et rêveur, du combat. Des descriptions poussées et parfaites, une vraie plongée au coeur de l'univers. Des personnages captivants, aux psychologies fascinantes, un lien qui les unis que l'on découvre peu à peu, assez extraordinaire et porteur de beaucoup de révélations et secrets à venir. Une famille unie qu'est le Sekai, unie dans l'adversité, la peine et l'espoir. L'espoir d'amener leur chef à cette quête qu'il convoite tant, cet éden tant espéré et dont il croit dur comme fer. Une quête en laquelle Sotcha redonnera l'espoir par ces bribes de souvenirs. Un roman où l'auteur, en subtilité, nous confronte à ce nous faisons de notre monde, à ce que nous voulons qu'il soit.
Un très bel univers que j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir. Vivement la suite !

Lien : http://mateiva.blogspot.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
diamelee
  23 septembre 2018
C'est le titre qui m'a interpelée. Quel rapport entre des yeux et des étoiles noirs? La réponse apparait dès les premières pages. Un vaisseau dans ce monde d'étoiles. Un jeune homme aux yeux noirs seul dans un vaisseau abandonné. C'est juste le début de l'histoire. On entre de plein pied dans une scène ubuesque. Très drôle. Une scène où deux personnes se rencontrent. Se découvrent. Se mesurent du regard. Doutes. Confiance ou pas? Peu à peu Kazuya apprend à connaître son nouvel invité Sotcha. Qui est cet homme? D'où vient-il? Où a t-il appris tout ce qu'il sait?
Au fur et à mesure de la lecture, les personnages se livrent au lecteur. Les batailles se suivent et ne se ressemblent pas. On découvre un monde qui n'a rien à envier aux mille et une nuits. Un monde séparé en Ethnies. Un monde où l'amour est un apprentissage. Une manière de baisser sa garde face à l'autre. Un amour qui accepte d'offrir sa confiance. Son corps. Son coeur. Mais, est-ce raisonnable? Dans ce monde spécifique, cet amour est-il réel? Est-ce l'antichambre de la trahison?
La noirceur des étoiles - livre 1 - les yeux noirs est un roman envoûtant. Qui vous traverse. Qui vous renverse et vous entraine dans le sillage des personnages. Dans le sillage de leur force. de leur faiblesse. Un roman qui fait remonter des émotions très fortes. Vous rencontrez des personnages d'une force, d'une fragilité au-delà des mots. Des personnages pour qui la nature est un rêve. Peut-être une réalité. Une probable possibilité. Des personnages qui cherchent à la trouver. A communiquer avec elle. A être la nature. Est-ce un rêve qui se réalisera? Kazuya la rencontrera t-elle enfin?
La noirceur des étoiles - livre 1 - les yeux noirs est un roman qui se lit d'une traite. Les pages, les chapitres défilent dans ce monde de chaos où l'homme retrouve son âme. Ses désirs. L'amour. le tout dans une extrême douceur malgré la violence environnante. Un superbe roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leeloo602
  13 mai 2018
Un voyage à travers le temps et l'espace, l'intrigue captive le lecteur d'emblée. On suit la quête de cet héro aventurier dans un Univers où la Nature a disparue, et qui se dévoile peu à peu à travers la plume de cette jeune romancière. Tous les ingrédients sont réunis pour nous envoûter. le premier livre de la saga qui nous tient en haleine dans l'attente du tome 2.
En résumé, une pépite à lire d'urgence: je conseille à toutes et à tous !! Une belle plume et un talent à suivre !!
Commenter  J’apprécie          10
phuky94
  28 février 2018
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
phuky94phuky94   28 février 2018
Kazuya remonta le petit appareil qu’il tenait dans sa main à hauteur de ses yeux et lut sur l’écran que l’air ambiant était respirable. Il se débarrassa de son casque en poussant un soupir de soulagement, reprit une grande bouffée d’oxygène, mais le regretta aussitôt.

L’air sentait le renfermé si bien qu’une saveur âcre envahit immédiatement sa bouche. Il cligna plusieurs fois des yeux afin de s’habituer à cette nouvelle atmosphère puis se décida à s’engager dans un des couloirs obscurs du vaisseau qui lui paraissait beaucoup trop calme à son goût.

Il l’avait repéré quelques heures plus tôt, envoyé des messages de reconnaissance afin de savoir si ces voyageurs de l’espace n’étaient pas hostiles, ou du moins faisaient semblant de l’être. Mais rien, aucune réponse. Kazuya avait donc pris le risque de l’aborder. Sur ce vaisseau, il craignait bien sûr une embuscade, une maladie rare qui aurait pu décimer l’équipage, des animaux exotiques auxquels il ne pourrait faire face ou bien pire, mais il se refusait d’y penser.

Il n’avait pas pu se permettre de passer à côté de l’occasion de trouver peut-être de quoi nourrir son propre équipage. Les rations diminuaient dangereusement à bord de son vaisseau, le Sekai. Il n’avait pu atterrir sur aucune planète digne de ce nom depuis bientôt deux mois. Les vivres commençaient sérieusement à manquer.

Il vérifia par réflexe la recharge de son revolver et avança prudemment dans ce couloir sombre et froid, juste éclairé de sa lampe et de la sinistre lumière des néons jaunes au plafond qui vrombissaient. Il parcourut plusieurs pièces à la recherche de nourriture ou d’énergie, mais rien ne semblait indiquer une quelconque activité récente. Oui, il n’y avait aucun être vivant sur ce vaisseau. Les radars étaient formels. Mais quelque chose clochait…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
eltokyoeltokyo   28 février 2018
Un capitaine de vaisseau. Ses yeux rivés droit sur sa cible. La main sûre autour de son revolver. Et un jeune homme. Frêle. Apeuré. Tenant à peine debout. Les bras tremblants le long du corps, et qui relevait gravement les yeux vers lui.
Kazuya ne put que baisser son arme. Tout simplement désarmé face à ces grands yeux noirs.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : homosexualitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2685 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre