AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368774971
Éditeur : IDP HOME VIDEO (Boy's Love) (07/01/2016)

Note moyenne : 4.39/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Hikaru est élève dans un lycée privé pour garçon. En cours de musique, sa classe se prépare pour une chorale qui aura lieu dans quelques mois. Pour Hikaru qui fait partie d'un groupe, la tâche est plutôt aisée. Mais quand il réalise aux répétitions que Rihito - un discret et intelligent camarade de classe - ne chante pas, cela l'intrigue et lui propose alors de l'entrainer. Mais tandis qu'ils passent de plus en plus de temps ensemble, Hikaru réalise à contre-coeur q... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Seventh
  29 avril 2017
L'amour est comme un soda au citron. Asumiko Nakamura nous propose ici un récit d'une fraîcheur et d'un naturel déconcertant. Loin des trop nombreux Yaoi incohérents avec une romance malsaine basée sur des viols et abus, nous sommes plongés dans une romance lycéenne, un premier amour, on ne peut plus banal. Et c'est sans doute la force de la série, le fait qu'Asumiko Nakamura parvienne à construire une histoire aussi innocente, une relation avec quelques maladresses, une relation réaliste, parvenant à marquer les esprits sans en faire trop.
Les personnages principaux n'y seront pas pour rien, deux personnalités opposées et humaines ; Hikaru étant un garçon expansif, apprécié, à l'aise avec lui même tandis que Rihito est l'adolescent intelligent mais néanmoins discret : un topos donc, qui a son petit effet, leurs différences ne feront que plus les rapprocher. Ces deux jeunes hommes sont très attachants, ils possèdent leurs défauts et leurs qualités, leur personnalité est affinée, nuancée au fil des pages et leur développement est plus que juste.
Cette justesse se retrouvera également au niveau de leur relation, thème principal de l'oeuvre : Loin des ‘'Je t'aime. – Moi non plus.'', on va droit au but directement sans prendre le temps de tergiverser (diantre merci), la personnalité d'Hikaru devant aider, celui-ci ne fonctionnant pas avec des non-dits. C'est donc un développement de leurs rapports que nous auront dans chaque chapitre, rien n'est superflu, on prend notre temps, le tout avec poésie et humour. Il est intéressant de voir et de suivre l'alchimie se trouvant entre Hikaru et Rihito, l'un aidant l'autre et inversement : Une mise en avant de leur complémentarité.
Malgré tout, ils ne seront pas à l'abris de petits problèmes (dans tes dents ‘'FORCE DE L'AMOUR'' !), et c'est pur bonheur que de les voir se réunir enfin pour les régler ensemble.
La lecture est très agréable, l'ambiance est très douce et calme, c'est bon enfant, frais, un brin innocent, dû aux personnages maladroits, reflets d'un premier amour. En se concentrant uniquement sur la relation entre protagonistes, le tout reste léger ; on n'incorpore aucun réel personnage secondaire, mis à part le professeur Hara-sen (qui aura, soit dit en passant, un chapitre centré sur sa rencontre avec Rihito), la thématique de l'homosexualité n'est pas soulevée, juste citée via différentes remarques telles que ‘'Mais je suis un garçon.'', ‘'Il n'est pas du même genre que nous'', pas de réel dilemme concernant le sexe de la personne aimée donc ; une histoire sans prise de tête contant les premiers émois adolescents.
Au premier coup d'oeil, on reconnaîtra le trait d'Asumiko Nakamura, une patte particulière et originale ; Les dessins sont fins, aériens, un style graphique pouvant surprendre au premier abord, mais totalement maîtrisé.
Très peu de décors au final, l'intrigue ayant lieu dans un milieu scolaire. Les planches resteront néanmoins très agréables à regarder, la mise en page étant fluide, l'utilisation des trames modérée, le tout est un régal.
Rien à redire à propos de l'édition, le tome est épais, dispose des 2 premières pages en couleur et la prise en main est facile. J'apprécie le travail fait sur l'édition, le rendu final étant plus appréciable que celui de la collection IDP.
Arrivé second aux Yaoi Pulse BL Awards 2017 (grâce aux votes du public donc), son succès est amplement mérité : C'est un très bon titre, léger, poétique, réaliste, une romance lycéenne ni toute rose ni toute noire, dégageant une immense douceur. Les premiers émois amoureux sont parlants, ils nous touchent, ils nous transportent, et Asumiko Nakamura parvient à assurer tout cela avec brio.
Il est accessible aux habitués du genre comme aux newbies : Doukyuusei est tout public; aucune scène de sexe au bataillon, une relation où l'on s'attarde sur les sentiments, au lieu de baser le tout sur des rapprochements corporels, ce qui est très plaisant à lire.
Enfin, c'est une jolie réussite de l'auteure, donnant envie de s'intéresser à ses autres titres, à commencer par la suite Sotsugyousei.
Lien : http://seventh.eklablog.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cerisebio
  21 février 2017
Asumiko Nakamura est un grand nom du BL, notamment grâce à ce titre, paru il y a presque dix ans au Japon. Il est enfin disponible en France, dans une édition très soignée de la collection Hana qui nous a déjà offert quelques autres bijoux comme Canis ou Hidamari ga kikoeru. J'ai déjà parlé de ces trois titres dans mon top 10 BL.
Contrairement à beaucoup de titres de cette mangaka (que j'aimerais aussi voir édités en français, notamment Kaori no Keishou et J no Subete, message subliminal aux éditeurs !), Doukyusei est complètement tout public. le synopsis n'a rien de révolutionnaire, le rapprochement de deux garçons opposés, mais est mené avec une poésie incroyable et sans tomber dans les clichés.
Hikaru pourrait être l'archétype du mauvais garçon, mais non, il est juste plutôt cool, avec une personnalité très directe et honnête. de son côté Rihito tomberait dans la catégorie "premier de la classe", mais là encore c'est plus nuancé, il est surtout discret et sujet à des crises d'anxiété. Doukyusei raconte leurs amours maladroites, touchantes, drôles et émouvantes, des émois d'adolescents mais sans le côté gnan gnan qu'on leur retrouve parfois.
Le manga est découpée par chapitres, chacun un épisode de leur histoire. Et dans chaque un doux fil conducteur : une chanson, une poésie, une allégorie.
Asumiko Nakamura c'est un trait extrêmement personnel, que l'on reconnaît au premier coup d'oeil. S'il peut déstabiliser au premier abord, le dessin est pourtant parfaitement maîtrisé et mis en scène.
Doukyusei est un des plus anciens titres de la mangaka et je trouve que son identité graphique prend plus d'ampleur encore dans un titre comme Kaori no Keishou (mon favori), avec des jeux de contrastes très soignés, qui mettent en valeur l'ambiance de l'intrigue. Cependant ici nous sommes sur un titre plus léger et le trait en exprime la douceur.

Lien : https://opaledefeu.jimdo.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rickiss
  20 août 2016
Au prime abord, le style graphique de cette mangaka surprend et peut dérouter. Mais il serait vraiment dommage de se laisser rebuter par ces dessins longilignes, aériens et evanescents, au risque de passer à côté d'histoires d'une réelle et profonde qualité.
L'intelligence et la sensibilité dominent tous les récits d'Asumiko Nakamura, qui propose parfois un univers sombre à la psychologie tortueuse et torturée. Ici, toutefois, douceur, humour et sentiments sincères imprègnent tout le manga, qui se lit le sourire aux lèvres et le coeur pincé de nostalgie.
Les premiers émois amoureux des deux protagonistes nous parlent, nous transportent, nous amusent parfois... Bref, ils nous touchent. Et c'est bien là la grande réussite de cette talentueuse mangaka atypique : ne jamais laisser ses lecteurs indifférents.
Asumiko Nakamura, on aime ou on déteste, mais on n'y reste pas insensible ! "Doukuysei" est en tout cas une jolie réussite de l'auteure, dont il me tarde de découvrir la suite...
Commenter  J’apprécie          10
lessortilegesdesmots
  10 septembre 2016
Je le voulais. Je l'ai eu. Merci à ma meilleure amie pour ce cadeau. Pensant ne pas pouvoir me le procurer, j'avais regarder l'OAV sur internet qui est extrêmement bien fait. Il n'y a quasiment aucune différence avec le manga. Je n'ai donc pas eu de surprise. Ça ne m'a pas empêché d'apprécier ce manga. J'ai passé un bon moment certes même si je n'ai pas eu de surprises. La mangaka assume son travail et le côté légèrement stéréotypé du manga. Personnellement, je ne le trouve pas si stéréotypé que ça. En effet, Hikaru semble être un peu facile et pas forcément très bon élève et Rihito à l'opposé. Pourtant, concernant les capacités scolaires de Hikaru, nous n'avons aucunes précisions si ce n'est qu'il ne sait pas quoi faire plus tard. Hikaru est quelqu'un de bien, venant en aide aux autres et découvrant au passage l'amour, le véritable amour. Rihito n'est pas très à l'aise mais est très angoissé et très bon élève. J'ai beaucoup apprécié la relation amoureuse entre eux. En effet, ils ne se connaissent pas mais forment un couple un peu malgré eux. Certes ils l'acceptent mais c'est plus Hikaru qui l'accepte que Rihito. C'est là toute la beauté de ce manga. On suit l'évolution d'un couple découvrant son homosexualité et son premier amour.

En bref, je vous le conseille ne serait-ce que pour la douceur et les quelques instants amusant mais sérieux de ce manga. Personnellement, je lirais le prochain tome avec plaisirs.
Lien : http://lafetedesmots.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
rickissrickiss   07 octobre 2016
- Ca te convient d'être avec moi ? Traîner avec moi qui suis morose, intello, lunetteux... et... un garçon...
- Sajô, je vais me mettre en colère. [...] Crétin ! C'est toi, Sajô, qui compte le plus pour moi.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : yaoiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3378 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre