AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791097222369
Magic Mirror éditions (06/09/2023)
4.45/5   11 notes
Résumé :
Bosser pour Vanberg&co n'est pas de tout repos. À force d'envoyer mon cul bionique se frotter à toute la faune de l'ex-Allemagne, voilà que mon boss décide de me catapulter à Hamelin, rendue tristement célèbre par l'explosion d'une centrale nucléaire il y a quelques décennies.
Mais si je pensais que l'invasion de rats surdimensionnés et les radiations y seraient mon seul problème, c'était sans compter sur sa population, une secte de Old Timey complètement réf... >Voir plus
Que lire après Tuer les ratsVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,45

sur 11 notes
5
5 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
La quatrième de couverture parle de questionner les notions d'humanité et de vengeance, mais elle oublie plein de choses : Tuer les rats, ça parle de l'acceptation des différences, c'est une critique acerbe des valeurs éculées des vieux réacs vieille France, héritées d'une longue tradition patriarcale et catholique frisant souvent l'obscurantisme, c'est une ode à la sororité, à la solidarité, à la résilience et, ouais, c'est aussi l'histoire d'une femme butée, aux choix qui peuvent sembler discutables, mais qui colle à ses valeurs sans s'en laisser conter par les autres.
Floe est un personnage auquel j'ai pu m'identifier sans peine, foncièrement droite et humaine mais pas pour autant 100% « gentille », et qui assume complètement ses décisions et ses actes. Comme souvent quand j'aime un roman et que celui-ci s'avère être court, j'en aurais aimé infiniment plus, sur l'univers, sur Floe et son passé, sur les interactions, et même sur la fin mais d'un autre côté, c'était bien comme ça aussi : fluide, rythmé, percutant.
C'est un roman dur et résolument engagé, et je n'en attendais pas moins de la part de Louise No 😊 J'ai hâte de lire le prochain !!
Commenter  J’apprécie          120
Un roman dévoré en quelques heures. J'ai trouvé que cette réécriture du conte le joueur de flute de Hamelin respectait fidèlement la construction du conte et ses grandes étapes. Ce roman est construit en deux parties, comme le conte : la mission de Floe puis la trahison et la vengeance.
Toutes les adaptations pour réussir à le placer dans un contexte futuriste et cyberpunk sont bien choisies. le monde n'est pas trop développé ; les lieux de l'histoire sont très limités, l'autrice nous donne les informations nécessaires pour comprendre l'histoire et c'est très suffisant. On retrouve des éléments typiques d'un univers cyberpunk (et même post-apo à Hamelin), donc je me suis pas sentie perdue.
Le choix d'une narration à la première personne nous permet de plonger dans les pensées et les émotions de la protagoniste. Dans la seconde partie, on est même emporté dans ses sentiments tellement ils sont puissants (et font froid dans le dos). C'est pour cela que j'ai davantage préféré la seconde moitié et que je n'ai pas lâché le livre avant la fin. Dans le conte comme dans le roman, je ne suis pas vraiment d'accord avec l'idée de vengeance et la forme qu'elle prend, mais c'est mon point de vue personnel. 😊
L'épilogue ne m'a vraiment pas laissée indifférente. On y retrouve une tonalité très éthérée et mystérieuse, l'atmosphère un peu irréelle du genre du conte. Certes je suis frustrée, mais je trouve en même temps que c'est le dénouement idéal.
C'est un roman qui nous interroge sur de nombreux sujets : le transhumanisme, la différence, le pouvoir de la religion, le pouvoir de la science...
Enfin, l'écriture est de très bonne qualité : fluide, soutenue, les dialogues sont vivants et naturels.
Commenter  J’apprécie          20
Tuer les rats est une réécriture futuriste du conte le Joueur de Flûte de Hamelin. Et quelle réécriture ! L'autrice mêle à la perfection les éléments du conte d'origine à la société qu'elle a créée dans son roman, instillant çà et là des touches qui permettent de se plonger dans ce futur où la technologie est à la pointe.

Gros coup de coeur pour le personnage de Floe, elle n'a pas sa langue dans sa poche, elle ne se cache pas sous des faux semblants et va au bout de ses idées, même si ces dernières frôlent les limites morales. Et je pense que c'est justement ce dernier point qui m'a permis d'apprécier Floe à sa juste valeur, car bien qu'elle soit l'héroïne, elle n'est pas tout à fait "blanche", il y a de vraies nuances de gris dans son comportement et cela la rend bien plus humaine. .

Si vous connaissez bien le conte du Joueur de Flûte, la fin ne devrait pas vous surprendre, même si elle reste glaçante avec le point de vue de Floe et sa vengeance qui mûrit peu à peu. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié le recul de l'épilogue où la narration n'est plus la même mais où la poésie l'emporte et ajoute une autre couche à l'horreur de la situation.

Les messages sont nombreux dans ce roman mais à mes yeux, il n'y a rien d'assommant de la part de l'autrice car ils s'intègrent bien à l'histoire (les questions de transhumanisme par exemple, avec l'opposition des conservationnistes). Et au final, ce futur pourrait être plausible quand on y réfléchit bien.

C'est une belle découverte pour moi, je remercie Babelio et les éditions Magic Mirror pour cet envoi !
Commenter  J’apprécie          00
Commenter  J’apprécie          10
Première lecture du Pumpkin Autumn Challenge avec le premier roman de Louise No paru chez Magic Mirror éditions ! Une lecture effectuée en agréable compagnie : merci à toutes celles qui nous ont rejointes pour cette lecture commune !

Tuer les rats est une réécriture cyberpunk du conte le Joueur de flûte de Hamelin. J'ai adoré son atmosphère, je me sentais comme dans le film Blade Runner 2049 que j'avais beaucoup aimé. J'ai aimé les réflexions glissées par l'autrice sur le transhumanisme à travers son personnage comme la secte des Old Timey et sa façon de nous immerger avec fluidité dans cet univers futuriste.

Autre élément que j'ai adoré : Floe ! Elle possède un franc-parler sarcastique qui m'a énormément plu. Cette narration à la première personne offre aussi une immersion complète, si bien que j'ai eu la gorge nouée lors de certains passages difficiles, où la douleur de Floe était palpable.

L'essence du conte est bien respectée, on retrouve le côté sombre et vengeur de l'histoire originelle. Côté musique, nous avons le matériel de pointe de Floe qui se définit comme sono-technicienne neurologue. Il m'a parfois manqué entendre les mélodies qu'elle créait, mais leur impact et l'effort fourni par Floe pour égrener ces notes hypnotiques sont bien rendues. J'en ai même replongé dans ma playlist « chill & cyberpunk« au fil de ma lecture ! (bien que le roman soit loin d'être chill).

Si j'ai été frustrée par le final qui me laissait un goût d'inachevé, il correspond bien au mystère laissé par le conte d'origine. Enfin, Louise No m'a fait questionner ma propre morale au vu de mes réactions et attentes après un certain événement 🙈 Quand un roman vous fait réagir à ce point, puis vous pousse à vous poser des questions sur vous-même, c'est le signe que c'est un excellent roman !

Une réécriture surprenante du conte par son ancrage cyberpunk, portée par un personnage incisif et des réflexions intéressantes sur notre société.
Lien : https://lullastories.wordpre..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Nous ne sommes que des mammifères plus cons que la moyenne, après tout.
Commenter  J’apprécie          70
Mais cachée sous la tristesse, la braise de la colère commence déjà à rougeoyer.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : futurismeVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus

Lecteurs (20) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
5004 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}