AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246862698
Éditeur : Grasset (06/09/2017)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Parce que Mina Loy avait l'envergure d'une héroïne contemporaine, sa vie tient du roman autant que de la légende. Née dans l'Angleterre victorienne et morte dans l'Amérique des sixties, elle a traversé deux guerres, vécu sur trois continents et dans les plus grandes villes, de New York à Paris en passant par Mexico, frayé sans s'y inscrire avec toutes les écoles de la modernité, du futurisme au féminisme, connu les plus grands génies de son temps, Marcel Duchamp, Dj... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Tlivrestarts
  08 septembre 2017
Mina Loy, vous la connaissiez ? Moi, j'avoue que non mais j'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir son itinéraire.
Tout commence en Angleterre dans la période victorienne. Mina naît à Londres d'une mère tyrannique. Très vite, elle va affirmer sa personnalité et revendiquer le droit d'aller étudier à l'étranger. Elle partira pour Munich, puis Paris, Florence, New-York. La vie amoureuse de Mina sera chahutée avec une grossesse non désirée et un enfant élevé par un homme qui n'en est pas le père. Malheureusement, la petite Olga décédera avant de souffler sa première bougie d'une méningite. Deux autres enfants suivront, Joëlla et Giles, mais l'univers de Mina est ailleurs. Elle abandonne ses enfants et part à la découverte du monde, des artistes en particulier. Elle va côtoyer des intellectuels, prendre la défense de la condition des femmes, s'émanciper par l'écriture. Elle ne sera toutefois que très peu éditée de son vivant. Elle va vivre une passion amoureuse avec Arthur Cravan, le "poète-boxeur", de courte durée toutefois, lui disparaîtra dans l'océan pacifique. Toute sa vie, elle se battra pour survivre. Elle s'éteindra à l'âge de 84 ans.
Ce destin de femme est tout à fait exceptionnel. Il est marqué par un besoin irrépressible de liberté qui lui offrira la possibilité de visiter le monde entier. Je suis toujours époustouflée par la volonté de certaines femmes de marquer leur époque, transcender les limites. Mina Loy faisait partie de celles que rien n'arrêtait.
Plus encore, outre son combat pour assurer sa survie personnelle, elle a sombré dans une profonde misère dans l'attente de son amoureux, elle s'est battue pour une cause collective. Elle est l'auteure d'un manifeste "Psychodémocratie internationale", un texte qui lui vaudra plus tard de travailler pour la ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté en Suisse. C'est la fin de la 1ère guerre mondiale, elle croit en "une humanité juste et harmonieuse".

La littérature offrira de nouveaux horizons à Mina Loy. Dès son plus jeune âge, elle se réfugiera dans les livres.

Elle-même écrira, elle s'inscrira dans le registre de la poésie avec son recueil "Le Baedecker lunaire". Gertrude Stein, avec qui elle partagera une intense complicité, lui permettra d'être publiée aux Etats-Unis.
Artiste dans l'âme, elle se vouera aussi à la peinture, à la couture et à mille autres activités créatrices. Un brin fantasque, cette femme affichera sa fantaisie jusqu'à sa mort.
Mina Loy fait partie de ces femmes éprises d'originalité, elle en mesurera toutes les limites.
Mathieu TERENCE dont je ne connaissais pas la plume rend un vibrant hommage à cette femme exceptionnelle, de celles dont on on a envie, à la clôture de notre lecture, de découvrir l'oeuvre. Pari gagné !
Lien : http://tlivrestarts.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
coquinnette1974
  14 septembre 2017
Merci au site Net Galley et aux éditions Grasset de m'avoir permis de découvrir Mina Loy, éperdument.
C'est le premier ouvrage que je lis de Mathieu Terence, que je découvre donc avec ce livre de la rentrée littéraire.
C'est une biographie romancée, sur une illustre inconnue, dont je n'avais jamais entendue parler !
Je suis ravie d'avoir découvert Mina Loy, sa vie était intéressante, mais j'ai été un peu déroutée par le style de l'auteur. Il y a des passages avec des phrases très courtes, le style est un peu haché, tout ce que je n'apprécie pas !
Le contenu par contre m'a intéressé, même si j'ai trouvé que certains passages n'étaient pas assez fouillé. Cela manque d'approfondissement par moment.
L'ensemble m'a plu, sans que ce soit un coup de coeur de la rentrée littéraire, mais je mets 3 étoiles à ce livre :)
Commenter  J’apprécie          80
Bradamante
  17 septembre 2017
C'est en écoutant Poésie et ainsi de suite sur France Culture que j'ai découvert que Mathieu Terence avait écrit un Mina Loy, éperdument, qu'il avoue avoir voulu appeler au départ Absolument moderne. Absolument moderne, Mina l'est dans chacune des époques qu'elle a traversée. Son parcours est fascinant et le style de Terence magique. L'histoire d'amour de Mina avec le poète-boxer Arthur Cravan est au coeur du récit. Que faire quand un homme vous dit "Tu devrais te laisser aller à tomber passionnément amoureuse de moi" ? Tomber amoureuse et le suivre au bout du monde... Jusqu'au Mexique en l'occurrence.
On traverse le XXe siècle, et les villes où Mina a vécu : Londres, Munich, Paris, Florence, New York, Mexico... et même cet étrange endroit que Mathieu Terence nomme Nulle part... Mina y restera quand Arthur Cravan disparaîtra en mer alors qu'elle est enceinte de son 3e enfant.
La poésie de la prose de Terence se met au service de cette artiste qui fut une féministe avant l'heure et qui ne transigera jamais sur sa liberté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lireparelora
  04 juillet 2017
En ce moment, mes lectures tournent beaucoup de la Rentrée Littéraire 2017. Notez également ma curiosité du moment. Après avoir découvert des titres autobiographiques, tel Mon père, ma mère et Sheila, des biographies romancées comme Minuit, Montmartre, me voilà avec Mina Loy, éperdument de Mathieu Terence, texte biographique, de son état.
Lorsque j'ai ouvert ce livre, Mina Loy (1882-1966), artiste anglaise, m'était totalement inconnue et il m'a fallu faire quelques recherches afin de glaner quelques informations en commençant ma lecture.
Cette poétesse dont j'ai eu du mal à trouver quelques vers, a mené une vie totalement en décalage avec une époque où la femme passait encore des pantalons de son père à ceux de son mari. Mathieu Terence retranscrit parfaitement le caractère avant-gardiste de cette femme intrépide et de ses relations. Elle rencontrera Duchamps, Bracq, Ernst et Giacometti, entre autre.
En suivant sa vie aux quatre coins du monde, le lecteur assiste également à tous les changements du début du 20ème siècle, notamment l'apparition de la société de consommation, aux USA, dans les années 1950.
Ai-je apprécié Mina Loy, éperdument ? A vrai dire, si je lis peu de récits du genre, c'est que je les trouve souvent un peu indigestes à lire, trop distants. Ce texte n'échappe pas à cette impression alors qu'en ce moment, je lis beaucoup de textes biographiques et autobiographiques que j'ai appréciés. C'est dommage car le sujet ne manque absolument pas d'intérêt. Bien au contraire ! Ces femmes fortes et d'avant-garde, en décalage avec leur époque sont tout simplement fascinantes.
Lien : https://lireparelora.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Olivia-A
  06 septembre 2017
Mina Loy a été une femme exceptionnelle avec un destin hors du commun au travers d'époques et de continents particulièrement troubles. Ceci dit, je ne trouve pas que le livre de Mathieu Terence lui rende vraiment justice, et j'ai été jusqu'au bout pour en avoir le coeur net. Savant mélange entre une énumération de faits relatifs à sa vie et chronique rapide de la vie culturelle internationale de l'époque, ce livre n'est ni émouvant, ni informatif. Les plus grands évènements de la vie de Mina, comme la disparition d'Arthur Cravan en mer pour n'en citer qu'un seul, sont traités à la va-vite, en quelques phrases à peine. Or, dans l'exemple cité, il s'agit tout de même du grand amour de sa vie qui disparait à jamais ! Tout est traité rapidement, les voyages, les changements d'activité, les décès, les ruptures, les guerres. Tout finalement, sauf l'inévitable énumération sans fin d'intellectuels artistes de ce temps, dont certains ne nous sont certes pas inconnus (Marcel Duchamp, Joyce, Colette ou Ezra Pound par exemple) tandis que les autres ne nous évoquent absolument rien. Autant j'apprécie qu'un livre m'apprenne des choses, autant je préfère les apprendre directement dans ses pages et ne pas avoir à dégainer Wikipédia à chaque ligne.
En un mot, si j'ai apprécié de découvrir le personnage de Mina Loy, je n'ai pourtant pas accroché avec le style de l'auteur, assez pompeux, très rapide et plus centré sur les idées que sur le personnage en lui-même (et encore, à part son côté indubitablement féministe, je n'ai pas vraiment réussi à cerner les positions idéologiques du personnage). Un roman finalement assez décevant pour un synopsis plutôt prometteur au premier abord.
Lien : https://theunamedbookshelf.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Olivia-AOlivia-A   06 septembre 2017
Les femmes ne doivent compter que sur elles-mêmes, et commencer par savoir ce qu’elles veulent vraiment. Elle prône un dépucelage systématique à la puberté pour ôter des mentalités la notion de pureté indexée à la virginité. Elle regrette qu’un homme soit estimé pour ses qualités et une femme pour la façon dont elle s’entend à manipuler un homme de qualité.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Mathieu Terence (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathieu Terence
"Les amours de nos admirations sont contagieuses" selon Mathieu Terence. Passionné dans sa jeunesse par le poète Arthur Cravan, c'est tout naturellement qu'il s'est intéressé à la vie romanesque de Mina Loy qui partagea sa vie deux ans. Il en tire le récit haletant de la vie d'une femme anticonformiste et en avance sur son temps.
Photo : © JF Paga / Grasset
autres livres classés : biographie romancéeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
452 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .