AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Disjoncteur (01/01/1995)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Préface de la B.D. N° 1, Inertie :
Un jour, vous perdez tout. Rien n'aurait pu vous y préparer. Ni la foi... Ni la religion... Vraiment rien. Quand meurt l'être que vous aimez, vous apprenez l'absence... Vous touchez le fond de la solitude. Vous n'oublierez ni n'accepterez jamais. Ceux qui ont tout perdu parlent rarement aussi bien et aussi profondément que ne l'a fait James O'Barr dans ce livre. Alors, à défaut d'autre chose, vous apprendrez ceci de The Crow... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
KrisPy
  18 juin 2014
The Crow... Bande dessinée culte avant de devenir un film tout aussi culte ; Brandon Lee, le fils de Bruce Lee, trouva la mort sur le tournage du premier opus, d'une façon très étrange... Certains disent que le tournage était maudit. L'histoire de The Crow, un homme qui a tout perdu par la faute d'hommes sans foi ni loi. The Crow c'est l'histoire d'une vengeance au-delà de la mort... C'est aussi une histoire de rédemption. C'est une histoire romantique et gothique, magnifiquement dessinée en noir et blanc, les couleurs qui suffisent à la nuit...
Préface de la B.D. N° 1, Inertie :
Un jour, vous perdez tout. Rien n'aurait pu vous y préparer. Ni la foi... Ni la religion... Vraiment rien. Quand meurt l'être que vous aimez, vous apprenez l'absence... Vous touchez le fond de la solitude. Vous n'oublierez ni n'accepterez jamais. Ceux qui ont tout perdu parlent rarement aussi bien et aussi profondément que ne l'a fait James O'Barr dans ce livre. Alors, à défaut d'autre chose, vous apprendrez ceci de The Crow : n'oubliez jamais ceux que vous aimez.
Si vous êtes quelqu'un qui de toutes façon n'a plus rien à perdre, vous aurez déjà compris... et la leçon n'en sera que plus dure.
J'ai tenu compagnie à mon ami James au cours de nombreuses conventions de bande dessinée. J'écoutais les réponses plutôt réservées qu'il donnait à des questions telles que : "Qu'est-ce qui vous a donné l'idée de The Crow ?" ou "Pour quelles raisons l'avez-vous écrit ?". A chaque fois, il répondait que cela venait d'une histoire vraie, d'un article qui parlait d'un jeune couple assassiné à Détroit ; ou bien il évoquait ses influences, les grands maîtres tels que Will Eisner ou Vaughn Bode ; ou bien encore il discutait des ambiances musicales qui l'inspiraient, de Joy Division à The Cure, en passant par Big Black et Pitch Shifter. Autant d'histoires et autant d'interprétations possibles, mais qui sont loin de décrire toute la vérité; James a écrit ce livre parce qu'un jour, l'homme qu'il était est mort, mais il s'est aperçu qu'il respirait encore. The Crow est né loin, très loin, dans un vide absolu bien au-delà de la souffrance, des pleurs, au-delà des mots. le livre que vous venez d'ouvrir est un réceptacle, où James a déversé toute la rage et la colère ressenties à la perte de l'être aimé... une tentative pour restaurer l'ordre et la justice là où ces choses n'existent pas... Nul ne pourrait décemment supporter un tel poids. Ce genre de drame - quand dans l'espace d'une fraction de seconde vous vous retrouvez définitivement seul au monde - ne peut être accepté, même si l'on se dit que c'était écrit. Votre avenir a été détruit et on vous a tout enlevé... Sauf une chose : la nostalgie de votre amour perdu. Car c'est tout ce qui vous restera jamais. Il vous faudra apprendre à vivre avec cette douleur, à la faire vôtre, à la transcender. James a écrit là une véritable lettre d'amour, la plus belle que j'ai jamais lue. Elle s'appelle "The Crow". C'est un rêve, une vision... l'occasion inespérée de retrouver l'âme qui a été égarée.
Dans sa postface, A.A. Attanasio a repris la citation suivante : "La main n'est pas différente de ce qu'elle crée." Nulle introduction ne correspondrait mieux à The Crow. James a fait ce livre une profession de foi... un message destiné à vous et moi. Laissez-vous porter par l'émoi.
John Bergin
Kansas City 1993
A la mémoire de Brandon Lee
Tu nous manqueras
Ton ami, James.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
David_J_Collins
  06 octobre 2016
Eric poursuit sa vengeance. L'histoire s'étoffe, les questions viennent toujours en nombre mais quelques réponses aussi. On s'enfouit un peu plus dans la souffrance d'Eric, à travers ses souvenirs, seuls passages du comic où le blanc domine et où nous sont comptés des moments intimes, parfois anodins, mais qui représentent tout un univers. Seuls moments où la vie et l'espoir subsistent faisant écho à une tragédie dont on ignore encore beaucoup de choses.
Pour le reste, tout n'est que noirceur, décrépitude, violence et désespoir.
On ne connait pas encore tout de l'histoire d'Eric et Shelly. Les infos ne sont divulguées que par à-coups. Chaque coupable vient apporter une pierre à l'édifice avant qu'Eric n'en termine avec lui.
Même fantôme dans la nuit, on ressent sa mélancolie, sa souffrance, sa damnation.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
KrisPyKrisPy   18 juin 2014
Jésus entre dans un hotel...
Il pose trois clous sur le comptoir
et il dit...
"Vous pouvez me clouer pour la nuit ?"
Commenter  J’apprécie          20
David_J_CollinsDavid_J_Collins   04 octobre 2016
Eric : Quelle merveille que la mort. Elle et son frère, le sommeil...
Commenter  J’apprécie          20
David_J_CollinsDavid_J_Collins   04 octobre 2016
Eric : Jésus entre dans un hôtel. Il pose trois clous sur le comptoir et il dit... "Vous pouvez me clouer pour la nuit ?"
Commenter  J’apprécie          00
Video de James O'Barr (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James O'Barr
First part of the interview with the American artist James O 'Barr, cartoonist creator of "The Crow" (1989), history is based on the movie of the same name starring the late Bradon Lee (1994). This talk took place on July 22, 2012 at the 37th Festival of comics in the city of Mexico, "The Mole"
autres livres classés : corbeauVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3501 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre