AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782226315304
500 pages
Éditeur : Albin Michel (30/03/2016)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 24 notes)
Résumé :
A chaque fois que nous faisons un choix, un monde s'ouvre en parallèle du nôtre et nos doubles, " les échos ", y mènent leur propre vie. Del est ce qu'on appelle une Marcheuse. Elle a le pouvoir de passer d'une réalité à l'autre et est chargée de maintenir l'harmonie entre les mondes. Dans ces univers parallèles, elle ne cesse de croiser différentes versions de Simon Lane, le garçon dont elle est tombée amoureuse. En se rapprochant de celui qu'elle aime, Del va se r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
StephanieMarcos
  08 juin 2016
Ce roman est le premier tome de la série DISSONANCE. Ce livre est composé de trois grandes parties intitulées : premier, deuxième et troisième mouvement.
A Chicago, Delancey, surnommée Del, fait partie de la famille Sullivan. C'est une famille de Marcheurs qui compte quatre membres : son grand-père Monty, sa grande soeur Addie, son père et sa mère et elle sera la cinquième. Rose, la grand-mère a disparu lors d'une marche et n'a jamais été retrouvée et son mari la recherche toujours en glissant de monde en monde. Del, plutôt rebelle comme son grand-père, est étudiante et s'amuse à glisser d'un monde à un autre. Elle marche entre les réalités alternatives et tombe dans chaque monde sur les différentes versions du beau Simon Lane pour qui elle a un faible.
Eliot est un Marcheur, il est également son ami et étudie avec Del au lycée. Ils sont tous les deux étudiants en cinquième année des Marcheurs. Simon Lane a tapé dans l'oeil de Del. Les Marcheurs habitent le Monde Clé avec les Originaux. Dans les autres mondes, ils côtoient les Echos, les copies des Originaux, on leur apprend qu'ils ne sont pas des personnes réelles même s'ils ont l'air aussi vivants que les Originaux. Chaque monde possède sa propre mélodie.
Dans le Monde Clé, la grande autorité s'appelle l'Orphéon, plus précisément l'OCC (Orphéon Conduite du Changement).
Les marcheurs règlent les problèmes comme les anomalies, ils traversent les pivots ( le pivot est une porte entre les réalités, un son si imperceptible que seule une personne sur cent mille pouvait entendre). Ils peuvent être amenés à éliminer un monde pour en préserver d'autres, cette action c'est le clivage. Quand des problèmes surgissent certains mondes échos peuvent être mis sous surveillance alors que d'autres doivent être clivés. Un clivage mal réalisé peut nuire au Monde Clé et le Marcheur peut aller en prison, appelée les oubliettes. Il peut se produire des ruptures qui sont des zones d'instabilité que l'on trouve dans les Echos et qui indiquent de sérieux problèmes. Les contacts directs sont interdits mais Del étant captivée par Simon, va t'elle respecter les consignes ?
Quand ses décisions personnelles tourneront mal, quels choix prendra-t'elle ? Suivra-t'elle son coeur ou sa tâche ? Quelles que soient ses décisions, elle devra en assumer les risques et les conséquences.
J'apprécie la mise en page notamment en début de certains chapitres, une leçon pour les étudiants Marcheurs est notée comme par exemple : Un pivot doit toujours être franchi avec prudence, car le point de sortie peut receler des dangers inattendus. (Chapitre deux, "Navigation" Principes et pratiques du clivage, cinquième année)...
Je trouve la couverture très parlante, captivante et magnifique. J'ai particulièrement apprécié l'intrigue et cette romance si particulière entre Del et Simon sur fond de fantastique ainsi que les nombreux mystères de cette histoire. L'auteure a su nous plonger dans cette ambiance multimonde grâce à sa plume réaliste, conforme au récit et aux personnages qui sont très attachants. Je suis impatiente de lire la suite qui promet de belles aventures. En définitive, Dissonance est une histoire originale, atypique et très bien menée par l'auteure Erica O'Rourke, je me suis régalée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SachaGil
  06 juin 2016
Tout d'abord, je tiens à remercier le site Babelio ainsi que les éditions Albin Michel de m'avoir envoyé ce livre grâce à la masse critique Babelio.
J'ai pris pas mal de temps à lire ce livre, comme à peu près chaque fois, il me faut un certain temps pour me mettre dans l'histoire et donc je ne lis presque pas, mais quand l'intrigue arrive, je dévore le reste du bouquin en une soirée.
Je l'ai adoré, mais j'ai quelques points à lui reprocher, tout d'abord, la vitesse, la première moitié du livre est trop lente et la seconde est légèrement trop rapide et deuxièmement, mais ça, c'est sûrement dû à mon manque d'attention par moment, il met arrivé de me perdre avec tous les termes non-familiers, mais ce fut malgré tout une très bonne lecture.
J'ai beaucoup aimé les personnages et en particulier celui de Monty, que j'ai trouvé très attachant avec toute sa sagesse malgré ce qu'essaye de faire croire l'auteur.
En lisant le résumé lors de la masse critique, j'ai de suite été attirée par cet univers fantastique, une histoire qui peut paraître banale mais qui au fond ne l'est pas du tout, des petits détails sans grande importance qui peuvent tout changer.
L'histoire, ce finissant par un semblant de romance assez particulière, j'ai apprécié cet esprit de contradiction face à l'interdit qui joue un rôle considérable dans le roman.
Ayant "Dissonance tome 1" comme appellation sur Babelio, cela laisse à présumer un deuxième tome, reste à voir s'il sera adapté en français, ce qui je l'espère est le cas, car franchement, cette fin, ces dernières phrases, je ne m'en suis toujours pas remise et espère retrouver ces personnages et cet/ces univers très prochainement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AliceNeverland
  16 mai 2016
Je suis faible, très faible, quand je découvre une nouvelle parution à la couverture sublime, ce qui est irrémédiablement le cas ici. Ajoutez-y un résumé promettant une thématique que je n'avais jamais rencontrée jusque là… et il ne m'en faut pas plus pour craquer. Je remercie donc grandement Babelio pour cette découverte !
Alors, comment vous dire.. J'ai tout simplement a-do-ré cette lecture. Et pourtant, ce n'était pas gagné, loin de là…
Il faut dire que la prise en main a été assez difficile au départ. J'ai eu beaucoup de mal à me représenter le monde mis en place par l'auteur. Sur le principe, j'avais compris, mais en pratique, mon esprit n'y arrivait pas. Et, en temps normal, ne pas réussir à visualiser l'univers d'un livre me bloque et m'empêche de l'apprécier à sa juste valeur.
J'ai été dans le même cas ici. J'étais donc mal partie, jusqu'au moment où j'ai décidé de lâcher prise. Il faut dire que l'univers mis en place par l'auteur est hyper original, mais son champ de visualisation est très vaste. de même que les divers éléments qui participent à son fonctionnement, très riches et assez complexes dans un premier temps. Sincèrement, si j'étais restée focalisée sur mon besoin de conceptualiser toutes ces notions abstraites, l'auteur m'aurait perdue dès le départ. Au final, j'ai tout simplement lu cette histoire comme une autre, et j'ai vraiment réussi à l'apprécier à partir de ce moment-là.
Et heureusement, car j'ai ainsi pu profiter de l'intrigue. Une intrigue dont le schéma est plutôt classique, d'ailleurs, mais qui arrive à se différencier grâce à ces petites touches de fantastique qui pimentent véritablement le récit. Les pages ont défilées toutes seules, j'étais complètement plongée dans le récit, et j'ai tout simplement adoré ce que j'y ai découvert.
Del est une jeune fille comme j'aime en retrouver. Petit mouton noir de la famille, elle est sans cesse bridée par les siens qui refusent de voir le potentiel qu'elle a et qui cherche à l'enfermer dans un carcan traditionnel. Je me suis révoltée en même temps qu'elle, j'ai vraiment réussi à ressentir ses émotions, et j'ai été touchée plus d'une fois par ses sentiments.
Sa rencontre avec Simon va la perturber, et j'ai beaucoup aimé le côté atypique de cela. Leur histoire est loin d'être conventionnelle, et elle possède ce petit gout d'interdit qui lui permet d'être très touchante. Simon m'a marquée, lui aussi, par ses différences mais aussi par son identité qui lui est propre mais multiple. J'ai beaucoup aimé l'approche qu'a eu l'auteur sur son personnage, cela donne le petit côté mystérieux au récit qui m'a sans cesse titillée et qui m'a empêcher de reposer ce livre à de nombreuses reprises.
L'intrigue est du même genre, conventionnelle et originale à la fois. Erica O'Rourke joue sur tous les tableaux et nous embarque dans une histoire faite d'une multitudes d'histoires dont les liens, les fils, s'entrelacent un nombre incalculable de fois. C'est à la fois hypnotique et poétique, ces mondes faits de possibilités infinies, et j'ai vraiment été très sensible à tous ces détails qu'a su mettre en place l'auteur.
Pour conclure : malgré un début qui m'a fait craindre le pire, j'ai très vite compris qu'il ne fallait pas essayer de conceptualiser l'univers de l'auteur au risque de ne rien y comprendre. J'ai tout simplement profité à fond de l'ambiance qu'elle a su retransmettre, et je me suis régalée. Delancey est une héroïne attachante, et j'ai vraiment été transportée auprès de tous les protagonistes et univers rencontrés. Une histoire originale mais accrocheuse, j'ai hâte d'en découvrir la suite !
Lien : https://aliceneverland.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cats26
  08 mai 2017
Del est une marcheuse : elle arrive à ressentir et à se déplacer dans les réalités parallèles de la nôtre.
Une réalité parallèle, un Echo, se crée à chaque fois qu'un choix est fait par un individu que cela soit le choix de sa confiture au petit déjeuner ou de ce qu'il va faire de sa vie. Autant dire qu'il y a des millions d'Echos.
Les Marcheurs sont chargés de maintenir la stabilité de toutes les réalités, d'éliminer les Echos trop instables.
J'avoue ne pas avoir tout compris car ce premier tome définit toute la complexité du monde de del et cela fait pas mal d'éléments à assimiler.
En tout cas, le cadre est diablement intéressant et l'histoire plutôt prenante.
Le beau système des Marcheurs semble dans ce premier tome des aventures de del se gripper.
Et la jeune protagoniste se demande si ce n'est pas liée à Simon, le garçon dont elle est secrètement amoureuse, et qu'elle rencontre dans chaque Echo où elle va.
Le cadre m'a vraiment accroché et le "pitch" du roman aussi.
Cependant, les relations de del et de son entourage sont archi-classiques : une soeur aînée belle, sûre d'elle, parfaite et mise en avant par ses parents. Et une héroïne mal aimée, amoureuse du Casanova de l'école, beau et sportif, et affublée d'un meilleur ami "geek". Sans oublier la petite copine chipie du beau gosse et le fait que l'héroïne sous-estimée par les siens révèle au fil du roman des talents cachés et que Simon est plus qu'il n'y paraît. Ajoutons à cela le secret que cache l'Orphéon l'organisation régissant les Marcheurs. Des ressorts narratifs bien usés et attendus.
Ce qui sauve tout cela c'est la relation particulière de del et de Monty, son grand-père, personnage plus complexe qu'il n'y paraît et la romance pas si linéaire entre del et Simon.
Pouvoir rencontrer et interagir avec différentes "versions" du garçon de ses rêves, que rêver de mieux?
En fin de compte, j'ai apprécié l'héroïne pas trop cruche et qui assume son statut d'outsider de la famille et d'élève invisible du lycée.
Bref, la lecture est entraînante et les pages se tournent vite.
Vivement le tome suivant.
A partir de 13-14 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Saralyn
  27 juin 2016
Dans Dissonance, on suit l'histoire de Del, capable de passer d'un monde à un autre, et de Simon, le garçon qu'elle aime.
Résumer comme cela, le livre peut passer pour un roman mièvre. Cependant, l'auteure apporte de la consistance à son histoire par le biais de l'Orphéon, organisme formant et réglementant la vie des Marcheurs comme del et sa famille.
Dans ce tome (un tome 2 sort en juillet aux États Unis), l'Orpheon semble être le grand méchant de l'histoire, notamment par le biais du personnage de Lattimer....
De l'autre côté, on trouve del et sa famille, et en particulier Monty, le grand père de Del, attendrissant dans son attente de revoir sa femme, Rose, disparue dans l'une des réalités...
Arrivera t-il à la retrouver grâce à l'aide de Del, qu'il a formé dans ses Marche depuis son enfance ? Pourquoi del rencontre-t-elle des Simon dans chacun des mondes qu'elle visite ? Que cache l'Orpheon ?
Mon avis : ce roman m'a plu mais sans plus. Il lui manque un petit quelque chose. C'est bien écrit, les personnages sont attachants, cependant l'histoire traîne en longueur. Je m'attendais à trouver plus de révélations, notamment sur l'Orpheon, mais je pense que je devrais attendre le tome 2 pour voir la suite....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
NemesiaNemesia   18 avril 2016
Mais même les mensonges les plus nobles érodent la vérité jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une façade protégeant des ruines tombées en poussière.
Commenter  J’apprécie          120
gingers007gingers007   17 décembre 2020
"La vérité est aussi fluide que de l'eau, comporte autant de facettes qu'un diamant et est aussi défaillante que la mémoire", disait toujours Monty. Les gens voyaient ce qu'ils avaient besoin de croire sur le moment. Ce n'était pas faux pour autant, me rappelait t-il. Seulement ce n'était qu'une partie de la vérité. Et Addie avait besoin de croire que j'étais là méchante.
Commenter  J’apprécie          40
StephanieMarcosStephanieMarcos   08 juin 2016
Dans chaque monde, je laissais une étoile de papier plié, pas plus grande qu'une pièce de vingt-cinq cents. Mon grand-père appelait ça des petits cailloux. Un morceau du Monde clé, qu'on semait derrière soi pour retrouver le chemin de la maison. Quand j'étais enfant, j'avais accepté de me prêter au jeu pour lui faire plaisir Mais à présent je continuais moitié par habitude, moitié par superstition, mon rituel personnel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cristaldefeecristaldefee   20 avril 2016
"Les gens voyaient ce qu'ils s'attendaient à voir. Leurs esprits étaient conditionnés pour ajuster l'impossible jusqu'à le transformer en probable. Voir la vérité demandait de la patience et de l'attention, et voir une personne pour ce qu'elle était vraiment était encore plus difficile."
Commenter  J’apprécie          30
Stephy86Stephy86   14 décembre 2017
Pleurer ne sert à rien. Pleurer ne mène nulle part, ça n'apporte rien. Et au final tout ce que vous avez fait, c'est perdre du temps et de l'énergie que vous auriez dû utiliser à arranger la situation qui vous a mis dans cet état.
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3497 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre