AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749925606
Éditeur : Michel Lafon (08/10/2015)

Note moyenne : 3.76/5 (sur 84 notes)
Résumé :
Sur la planète du Cancer, comme dans le reste de la constellation du Zodiaque, l’astrologie régit la vie quotidienne. Pas de place pour l’imprévu, et encore moins pour une catastrophe. Pourtant, Rhoma, jeune étudiante Zodaï, est hantée par de terribles visions. Personne ne la croit mais l’impensable se produit brutalement : une des lunes du Cancer explose. Raz-de-marée, pluies de météorites, tout l’univers de la jeune fille est plongé dans le chaos.
Aidée de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
Stelphique
  22 décembre 2015
Ce que j'ai ressenti:….Une belle entrée en Matière….
"Fie-toi à tes peurs, Rhoma. Croire en ton instinct te protégera toujours."
Ce que je retiendrai avant tout de cette lecture, c'est l'univers riche dans lequel on évolue. Je suis encore époustouflée de trouver en Jeunesse, un véritable décor, une formidable mise en place avec le champ lexical qui lui est propre, des Mondes distincts mais aussi formant une mythologie qui nous parle. J'ai trouvé que ses factions déterminées par leur signe zodiacal étaient bien trouvé, surtout que l'on retrouve les traits de personnalités qui correspondent à chaque maison, et je m'amusais sincèrement à les voir ainsi mis en scène. Etant donné que c'est un premier tome, on ne visite « que » la Maison du Cancer, celle de la Vierge et celle des Gémeaux, je peux vous dire que je suis déjà impatiente de visiter les autres! Chacune a son monde, son folklore, sa façon de penser.
« Nous partageons le même univers mais nous vivons dans des mondes différents. p277 »
On trouve tout un univers de Science fiction et de guerre de territoires qui rendent, intéressante l'intrigue. On suit donc cette Rhoma, Gardienne des Cancer, dans sa prise de pouvoir, tout en gérant les émotions diverses qui vont avec. Partir à bord de vaisseau dans le cosmos, nous rend ce voyage bien plus amusant et original. Ce conflit intergalactique n'est pas une mission gagnée d'avance, il faut se battre, en plus d'un Croque-Mitaine mystérieux, contre les préjugés et la bêtise humaine: tout un programme!!!!
« L'arrogance, un des pires défauts de l'être humain. On se voile la face en osant prétendre que l'on sait tout alors que l'univers est justement inconnaissable. » p170
Le seul bémol que je regrette un peu, (bien que ça ne prenne pas beaucoup de place comme dans beaucoup de livre classé Jeunesse), c'est le fameux triangle amoureux! Ça m'énerve ça à un point!!!!! Comme si être une adolescente ça veut forcément dire hésiter, et se taper deux mecs….Voilà, je pensais qu'avec le recul, les auteurs ne fonceraient plus vers ce cliché, (il faut croire qu'on va encore nous le resservir longtemps…) mais bon ce n'est que mon avis…..
En bref, j'ai passé un très agréable moment de lecture, j'ai adoré la proposition d'univers que nous offre Romina Russel, et j'ai dévoré ce livre jusqu'au bout de la nuit! Je suis très impatiente de lire la suite des aventures de Rhoma, et j'espère les lire très bientôt!!!!!!

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
Allisonline
  29 novembre 2015
Bien qu'assez éloigné de mon genre de prédilection, Zodiaque me tentait beaucoup. La chronique de Sae m'avait clairement convaincue que je devais tenter le coup, et même si je suis loin de partager son coup de coeur, j'ai tout de même passé un très bon moment. J'ai été conquise par l'univers et j'avoue que Rhoma, le personnage principal, était extrêmement agréable à suivre, mais j'ai trouvé que le roman manquait un peu de rythme.
Rhoma, donc, vit sur la planète du Cancer, laquelle prend place dans un univers composé de plusieurs planètes et lunes où vivent des représentants de chacun des douze signes astrologiques. La jeune fille est une étudiante comme les autres, qui partage son temps entre les répétitions avec son groupe de musique et ses études dans le but de devenir une protectrice du Zodiaque. Elle est cependant la seule à percevoir dans les astres une terrible menace qui plane sur l'ensemble des planètes constituant son univers. Or, ses prémonitions se révèlent justes et, très vite, de terribles catastrophes se produisent, débutant par l'explosion d'une des lunes de la constellation du Cancer. le fait qu'elle soit la seule à avoir vu le cataclysme arriver propulse Rhoma sur le devant de la scène. Elle sait que ce n'est que le début, que d'autres planètes sont en danger, et elle découvre rapidement d'où vient la menace. Mais personne ne croit l'adolescente qui est la seule à percevoir cette menace millénaire qui est entrée dans la légende et qui n'est plus qu'un conte pour enfant, et ce sur chacune des planètes...
Comme je le disais, l'univers est vraiment bien dépeint, agréable à découvrir et à visiter, et original de bien des façons. Chacune des planètes est peuplée d'habitants à l'image du signe qui les représente, et si le Zodiaque vit en harmonie en surface, nombre de préjugés et de différences divisent les planètes. Elles ont toutes un leader, une façon de vivre bien particulière, des valeurs auxquelles elles sont attachées. Rhoma par exemple, qui est Cancer jusqu'au bout des ongles, est quelqu'un de droit et de franc, qui n'aime ni les mensonges, ni les supercheries. La jeune fille est un personnage intéressant. Elle est forte, dans le sens où elle arrive à assumer son nouveau rôle et à ne pas dévier de sa version des faits alors que tout le monde est contre elle. Mais elle est aussi pleine de faiblesses toutes naturelles, elle a peur pour sa famille et les gens qu'elle aime, elle a peur de ses sentiments, de se rendre ridicule, d'échouer. L'héroïne est touchante et agréable à suivre, c'est une battante tout en étant une adolescente crédible, et c'est rafraîchissant.
Rhoma est accompagnée dans sa quête par deux jeunes hommes : Mathias et Hysan. le premier, Cancer lui aussi, est plus âgé, rassurant, calme et réfléchi. Il est son guide et son point d'ancrage tout au long du roman. Il est aussi son crush de jeune ado, mais il fait partie de ceux qui ne la croient pas, tout en lui restant terriblement fidèle. Et Hysan est un jeune homme plein de vie, originaire de la Balance, volontaire, chaleureux et surtout, le premier à la croire. Oui, vous l'avez vu venir gros comme une maison, eh bien c'est gagné : c'est un triangle amoureux ! Et étonnamment, ce trio a un sens, une harmonie et une certaine crédibilité. On est loin de la lourdeur que l'on retrouve dans certains romans Young Adult, Romina Russell prend vraiment le temps de faire naître les sentiments et de construire chacune des relations. C'est aussi le cas avec chacun des personnages que rencontre Rhoma. Zodiaque laisse donc une belle place à la romance, et j'avoue que même moi qui y suis réfractaire en général, me suis gentiment laissée aller à préférer l'un des jeunes hommes à l'autre (Hysan, pour les curieux.)
Le background et les personnages sont clairement les points forts du roman. L'intrigue est aussi très sympathique, mais j'ai trouvé que les choses avançaient au ralenti. J'avais envie de suivre Rhoma dans sa quête à travers les différentes planètes et de sentir l'urgence de la situation, j'avais envie de trembler de peur face à la menace qui planait constamment au dessus de sa tête... mais j'avais plus l'impression de me laisser porter en attendant que ça me tombe dessus. Après réflexion, c'était probablement pour laisser le temps aux relations entre chacun des personnages de s'établir, mais je trouve que le rythme en souffre un peu.
Cela ne change pas le fait que j'ai adoré l'idée de départ, que le côté Science-Fiction m'a vraiment conquise, que tout ce qui touchait à l'histoire du Zodiaque et à la menace cachée et oubliée de tous m'a vraiment emportée. Et durant les dernières pages, le rythme s'accélère, laissant le lecteur avec une fin qui donne clairement envie de passer à la suite. J'attends donc le second tome, qui promet de belles surprises. Je remercie Camille et Michel Lafon pour le très agréable moment que j'ai pu passer grâce à eux !
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Ewylyn
  24 décembre 2015
Il m'attirait depuis que j'en avais entendu parler, cette histoire autour du Zodiaque et du Serpentaire, le 13e signe me rendait très curieuse. C'est un monde qui me parle et m'intrigue. Ensuite, la couverture est très jolie et c'est avec joie que je remercie les éditions Michel Lafon ainsi que Livraddict pour ce partenariat.
Le roman est génial et prenant, même s'il souffre de quelques défauts non négligeables sans pourtant être rebutant. Je vais donc commencer par le négatif pour finir vers les points absolument remarquables qui font de Zodiaque un bon roman et un super premier opus de série très prometteuse. C'est un sérieux pavé qui est lisible et agréable à prendre en main, un peu lourd, mais très soigné avec ces signes du zodiaque pour marquer des ellipses dans les chapitres ou ces dessins en guise d'en-tête de chapitres. Il est long et parfois très long, certains passages auraient gagné en émotion s'ils avaient été un peu plus courts et percutants.
Deuxième léger souci, le triangle amoureux parfois très gênant, entre mensonges et vérités, entre chat et souris. Même si j'avoue avoir détesté Mathias et avoir préféré très largement Hysan. Rhoma et Hysan, c'est fusionnel, ils sont rongés par leur passé, par des sentiments pas faciles à vivre, ils se comprennent aisément, ils sont vraiment très beaux ensemble. La romance est cependant totalement secondaire dans le récit.
Dernier souci, le « j'avance-je recule ». Rhoma souhaite plus que tout prouver l'existence du Serpentaire et clamer qu'ils sont tous en danger. Il faut attendre la fin pour avoir une percée dans son sens. Tout le roman, c'est « le 13e signe existe », « Mais non », « Mais si », « Mais c'est une fable pour enfant », « Mais j'ai des preuves », « Je ne vois rien », « Vous n'êtes pas comme moi, j'ai des supers pouvoirs ». Ce qui rejoint mon idée sur les longueurs. Toutefois, et j'insiste, le roman sait parfaitement être entraînant, une fois dans l'action, dans ces jeux politiques, dans la guerre, j'ai été happée du début à la fin. J'ai lu le roman en trois phases de lecture, sans m'arrêter, preuve qu'il est vite addictif. La fin est par ailleurs, un vrai crève-coeur, on a sué autant que Rhoma et ses compagnons, c'est une fin maîtrisée et très prenante, qui donne directement envie de se précipiter sur le suivant.
Ce qui m'a également convaincue que ce roman est atypique, c'est sa mythologie. Quel merveilleux travail pour construire ce monde, enfin ces mondes ; chaque planète du Zodiaque a son gardien, ses spécificités, ses lois, sa politique, son code. Les Cancer sont très famille, portée sur la loyauté alors que les Gémeaux sont centrés sur l'imagination, les Taureau représente l'application alors que la Balance se concentre sur la justice ou les Poissons sur la spiritualité.
C'est impressionnant de découvrir chaque parcelle de terrain développé par l'auteure, de voir cette mythologie autour des prédictions, des Éphémérides, l'astrologie. Ce sont des termes spécifiques à ce monde et pourtant, ils sont réinventés et bien réemployés pour offrir un récit de très haute qualité ! Chaque notion est bien expliquée grâce à la plume de Romina Russell, fluide et agréable à lire. Descriptions et dialogues s'enchaînent, si certains points sont longs, d'autres nous immergent complètement dans l'univers. Toute cette affaire du Serpentaire et du 13e signe me fascine au plus haut point et j'espère trouver dans la suite des réponses ou des éléments clés pour avancer.
Ce tome est plus qu'un simple tome introductif. Il a une histoire plutôt bien maîtrisée et captivante. Rhoma était heureuse, en dépit de la perte de sa mère, jusqu'au jour où une attaque sur son école la pousse à retourner en Cancer. Elle deviendra alors la Gardienne de la planète, entre la recherche de preuves et retrouver son père ainsi que son frère, elle va voir un Zodiaque désuni, ambitieux, égoïste. Tantôt ami, tantôt ennemi, elle va devoir apprendre, se confier, grandir, c'est une quête initiatique palpitante. le personnage de Rhoma est intéressant à suivre pour son évolution, pour sa détermination aussi forte que son aveuglement. Elle est spéciale, forte et sensible, tête brûlée et prudente, j'ai adoré suivre ses pensées grâce au « je ».
Je suis en revanche plus mesurée sur les autres personnages. D'abord le Dr Euta ou les autres Gardiens, le fait que Rhoma soit encore une adolescente pose clairement débat, est-elle à la hauteur ? On la traite de gamine, c'est à la fois humiliant et vexant selon les situations rencontrées. Ils sont d'ailleurs très bons pour retourner leurs vestes. Sirna, Agatha ou Rubidum (une des deux Gardiennes du Gémeaux) m'ont été désagréables avant de devenir plus sympathiques au fil de l'histoire. Seulement, comme Hysan, je ne sais pas encore si l'on doit avoir confiance ou pas. Hysan est un jeune adolescent génial, inventif, drôle, charmant et intéressant, c'est l'un des rares à suivre Rhoma. Si tous sont persuadés que le Serpentaire n'existe pas, lui pas du tout. C'est un bon espion de surcroît, un bon menteur, j'adore sa personnalité, mais j'ai peur de découvrir des vérités plus désagréables le concernant. Mathias m'a insupportée du début à la fin, j'ai été totalement indifférente à son sort. Je détestais ses préjugés, ses remarques cyniques, son comportement agaçant et horrible. Ce qui me frappe le plus avec ces personnages, c'est que l'on connaît d'eux ce qu'ils ont envie de nous faire voir, la vérité s'annonce très différente et je redoute cet effet par la suite, il annoncerait de graves problèmes pour Rhoma.
En conclusion, ce roman possède de nombreux atouts pour être génial. Il est super en tant que premier tome d'une série qui s'avère très intéressante à suivre. La mythologie, les personnages, le rythme et la plume sont de très haute qualité, soigné, travaillé ; je me suis que très rarement ennuyée. Ce fut une lecture très agréable et une découverte surprenante, une histoire agréable, un final épique, je suis ravie de l'avoir lu en dépit de quelques défauts mineurs.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Roman_eBVB
  29 juillet 2019
Je reviens aujourd'hui sur le premier tome de la saga Zodiaque "Méfiez-vous du 13ème signe", née sous la plume de Romina Russell, et éditée en France sous les éditions Michel Lafon 😃

Zodiaque nous présente le quotidien de Rhoma, jeune étudiante Zodaï issue de la planète Cancer. L'intégralité de la constellation vivant au gré des prédictions précises de la science 'astrologique, le moindre imprévu ou la moindre catastrophe est tout bonnement inenvisageable. Mais les faits sont là : Rhoma est hantée par de terrifiants présages. Si personne n'est décidé à l'entendre, le pire arrive pourtant bel et bien : une des lunes du Cancer explose. C'est alors une véritable course contre la montre dans laquelle s'engagent la jeune femme et ses deux compagnons de route, Mathias et Hysan, pour prévenir les autres maisons de la menace qui pèse sur elles : car à l'origine, le Zodiaque ne comptait pas douze signes, mais treize. Et la vengeance de ce dernier sera terrible...

C'est un peu par hasard que je me suis retrouvée avec ce livre entre les mains, à l'occasion d'une opération promotionnelle sur les livres de poche qui m'a permis de repartir à la maison avec ce petit extra imprévu. Pour autant, il a vite rejoint ma pile de livres à lire - j'aimerais ajouter "dans ma bibliothèque", mais qu'on se le dise, ma bibliothèque se résume à un empilement de cartons. Une fois à l'abri de mon regard dans son carton, donc, j'ai plus ou moins laissé de côté l'idée de le lire. Puis après quelques discussions sur ce livre avec une amie et de précédentes lectures totalement infructueuses, j'ai exhumé ce roman et bien m'en a pris !

Car oui, concrètement, j'ai grandement apprécié cette lecture. Il y avait un petit moment que je n'avais pas vécu un dépaysement total comme celui-là ! J'y ai retrouvé à une certaine échelle un vague écho à la saga Diabolic, dont le premier tome avait été un coup de coeur à l'époque. Si je n'irais pas jusqu'au coup de coeur pour Zodiaque - ne me demandez pas pourquoi, ça ne se commande pas mais ça se ressent, en tout cas -, je n'en ai pas moins véritablement apprécié l'univers de Romina Russell.

Une chose qu'il serait difficile de nier, même pour un éventuel fervent détracteur de la saga, c'est l'originalité de l'ouvrage. Pas mal d'auteurs ont surfé sur la vague d'une toute nouvelle société au sein d'un espace-temps (littéralement) différent du nôtre, avec plus ou moins de succès. Rien n'est moins facile que de faire fi des repères traditionnels pour tout réinventer de A à Z, mais c'est le pari réussi dans lequel s'est engagé l'auteure.

Au début, il n'est pas forcément aisé d'évoluer dans ce monde aux codes inédits : le nouveau vocabulaire est très fourni, particulièrement au début de l'ouvrage, et pour les moins aguerris, cela peut être légèrement freinant, mais rien d'insurmontable. Cela participe même à un degré certain au caractère immersif du récit.

Au-delà de l'environnement dans lequel prend place l'histoire, j'ai apprécié l'approche qui a été faite des personnages. L'héroïne, Rhoma, garde une constance appréciable tout au long de l'histoire. Mature sans être infaillible, innocente sans être prise au piège de son jeune âge, elle trouve un équilibre bienvenu entre l'adolescente qu'elle était et l'adulte que les événements la forcent à devenir plus vite que prévu. Ses devoirs en tant que Gardienne parviennent à rester au premier plan sans pour cela occulter ses questionnements personnels, notamment amoureux. L'honnêteté de Rhoma vis-à-vis de ses sentiments m'a convaincue, je dois dire. Pas de détour, pas de prétexte pour se mentir à elle-même, rien qu'une situation complexe qu'elle gère au fur et à mesure que le monde lui tombe sur la tête.

Concernant les personnages principaux secondaires, je les ai trouvé bien approfondis. Ils n'ont pas été laissés pour compte ou jetés en pâture aux raccourcis, ce qui se souligne. En revanche, bien que sa droiture d'esprit soit fort louable, je n'ai pu m'empêcher de trouver que Mathias manquait de saveur - peut-être trop dans la réflexion avant l'action. À bien des égards, je lui ai préféré Hysan, tout en relief et en dynamisme - ce qui ne m'a pas empêché de le soupçonner de tout et n'importe quoi de la première majuscule jusqu'au dernier point de son apparition 😂

Au final, je crois que le seul point qui m'ait vraiment exaspérée dans l'histoire, c'était l'acharnement de tous les protagonistes, à l'exception d'Hysan et Nishiko - une amie exceptionnelle, soi-dit en passant - à faire passer les prédictions de Rhoma pour des affabulations sans queue ni tête. Leur fermeture d'esprit m'a au moins autant agacée que notre pauvre héroïne. Cela dit, ce n'est pas un point qui fait défaut au livre puisqu'au contraire, on comprend mieux que jamais la situation de la jeune Cancer.

Autre point que la lecture de ce livre a soulevé : l'attachement à son signe zodiacal. Sans avoir besoin d'être porté sur l'astrologie et la prévision de l'avenir dans les astres, il n'est pas rare que nous réalisions être attachés au signe astrologique associé au jour de notre naissance. Je trouve intéressant d'avoir joué sur les codes d'un attachement par signe zodiacal pour bien marquer la solidarité et la fraternité que laisse induire ce lien, qui n'a pourtant de base aucune tangibilité réelle. Il s'opère une sorte de reconnaissance inconsciente quand deux personnes du même signe s'échangent cette information et cela ne rend que plus concrète l'idée d'appartenance à une communauté et une maison dans le roman.

Sous forme de métaphores à peine voilées, ce premier tome de Zodiaque se fait le porteur d'un message d'altérité, d'acceptation et d'ouverture d'esprit. Bien des thématiques sont abordées au fil du récit et participent de la richesse de l'ouvrage, qui fera le bonheur des amateurs de science-fiction mêlée de romance. Si vous avez besoin de changer d'air et d'univers, cette saga est faite pour vous. Quant à moi, j'attends avec impatience de découvrir le second tome !

-----
♋♒
-----

Le petit mot de la fin 🖋

Ce retour sur le premier tome de la saga « Zodiaque » n'est que le fruit d'une appréciation générale de la lectrice perdue au milieu d'une foule de tant d'autres que je suis. Les remarques, positives comme négatives, qui y sont établies ne sont que le reflet de mon avis personnel sur la question et ne sauraient s'autoproclamer références en la matière ☝

N'hésitez donc jamais à ouvrir vous-mêmes ce livre pour vous en faire votre propre avis et si je ne pouvais vous donner qu'un conseil, terminez-le quoi qu'il en soit, afin d'avoir toutes les cartes en mains pour vous prononcer sur la qualité de celui-ci dans son intégralité 😉

N'oublions jamais qu'un roman dont la lecture ne nous prend que quelques heures représente en réalité des mois de travail acharné de la part de l'auteur, qui a mis une importante part de lui dedans et qui a pris le risque d'exposer son bébé au reste du monde 💚
Lien : https://everytrickinthebooks..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
April-the-seven
  17 novembre 2015
Je remercie les Éditions Michel Lafon et Camille pour cette lecture en service presse. Zodiaque m'avait tout l'air d'être un roman très prenant, avec un univers des plus singuliers. Alors lorsque j'ai été sélectionnée pour le chroniquer, j'étais en joie ! En définitive, j'ai été servie, entre actions et retournements de situation, j'ai à peine vu les pages tourner que j'approchais déjà de la fin. le monde de Romina Russell ne ressemble à aucun autre.

Malheureusement, les derniers événements en date (la fusillade de Paris vendredi dernier) ont considérablement ralenti ma lecture, pourtant très prenante. D'autant plus que le thème principal portait sur la guerre et les tueries de masse. Cette lecture m'a plus touchée que d'habitude, car lorsque j'éteignais ma télévision pour lire, eh bien je me retrouvais avec une réplique des événements que nous vivions réellement. Compliqué, donc. En d'autres circonstances, j'aurais sans doute encore plus savouré cette histoire.

Zodiaque, c'est l'histoire de Rhoma, une jeune Acolyte (une étudiante) de 16 ans dont le rêve est de devenir Zodaï, une guerrière chargée de protéger la galaxie. Elle vit dans un système solaire totalement différent du nôtre qui renferme de nombreuses planètes. Chaque constellation porte le nom d'un des douze signes du zodiaque que nous connaissons tous (Bélier, Sagittaire, Balance… etc) et chaque “peuple” a sa personnalité et ses légendes urbaines. Rhoma, elle, est Cancer et vit sur une planète en majorité composée d'eau.

Un jour cependant, c'est la catastrophe. Elle fait une prédiction que personne ne prend au sérieux et qui finit par se réaliser, entraînant ainsi le trépas de millions de personnes. Sans trop savoir comment, Rhoma se retrouve propulsée au rang de Mère, en devenant la gardienne de sa constellation. Elle est jeune, inexpérimentée, et surtout terrifiée !

Et si elle est persuadée que ses prédictions comportent une grande part de vérité, elle est fermement décidée à le faire savoir et à prévenir tous les astres en danger. Accompagnée de Mathias, un Zodaï Cancer aussi séduisant que digne, et Hysan, un Balance au sourire de centaure, elle va parcourir la galaxie pour répandre la sombre nouvelle. le danger rôde partout et le terrible Ochus l'attend au tournant !

D'abord je souhaiterais aborder la question de la mythologie. Romina Russell s'appuie sur des légendes bien à elle, des histoires fantastiques qui collent à la perfection à l'ambiance typiquement futuriste. Si Zodiaque s'inscrit dans la science-fiction, il y a tout de même une légère touche de fantasy là-dedans qui se traduit par une magie vraiment bien tournée. La galaxie est décrite avec beaucoup de réalisme, et si les débuts sont un peu laborieux à cause du vocabulaire très spécifique, on finit par se régaler et à s'approprier l'univers de l'auteur. Ça prend du temps, mais une fois que les bases sont abordées, on finit par se sentir comme un poisson dans l'eau.

Pour tout cela, je dis chapeau, car cette originalité est bien distillée. le lecteur n'est pas noyé par toutes les informations, mais évolue dans l'histoire pas après pas. Chaque élément de la trame à son importance tandis que les pièces du puzzle prennent forme.

Concernant Rhoma et les personnages qui croisent son chemin, j'ai également pas mal de choses à dire. J'ai toujours un peu de mal à m'attacher aux héroïnes. Je ne sais pas vous dire pourquoi, c'est comme ça. Malheureusement, Rhoma n'a pas fait exception à la règle. Autant je salue son courage et sa détermination. Des personnages comme elle, on n'en croise pas dans tous les livres. À seulement 16 ans, Rhoma a un don pour absorber les coups et se relever à chaque fois. Les gens ont beau la décevoir ou la trahir, elle parvient toujours à puiser de la force en elle pour aller de l'avant. Elle est portée par sa ténacité et n'abandonne pour ainsi dire jamais.

Là où j'ai eu un peu de mal, c'est au niveau du triangle amoureux qui s'est très vite dessiné à l'horizon. Cela dit, il n'a pas beaucoup de place et j'en étais très soulagée sachant que j'ai beaucoup de mal avec ça. Mais arrivée à la dernière centaine de pages, j'ai commencé à grincer des dents. Tout le long de l'histoire, l'auteur nous laisse croire que Rhoma a fait son choix, mais ce n'est pas vraiment le cas. J'ai horreur des héroïnes qui ne savent pas choisir entre untel et untel et qui par conséquent font un peu avec le tout-venant (même si on ne peut pas lui retirer qu'elle culpabilise beaucoup). Je pense que c'est la seule remarque vraiment négative que j'aurai à faire à ce sujet.

Maintenant, passons à Hysan et Mathias qui sont, comme Rhoma le fait très justement remarquer, le jour et la nuit. Mathias est un ami loyal, un homme droit à l'esprit patriote. C'est un peu le roc de l'héroïne, la constance dans sa vie où tout fout le camp. Hysan est assez complexe et secret, on a du mal à comprendre ses motivations au début, mais il m'a rapidement inspiré de la sympathie. Très confiant et toujours sibyllin, il promet de nombreuses surprises et ses secrets sont toujours très intéressants à découvrir. Les deux garçons sont les protecteurs de Rhoma et même si l'entente entre eux n'est pas toujours là, ils vont vite devenir indispensables à la quête menée par la jeune fille.

Le sentiment prédominant dans ce roman, c'est l'injustice. Je me suis sentie si indignée face à certaines situations que j'aurais aimé entrer dans le livre pour distribuer des baffes. Rhoma n'est qu'une adolescente, face aux autres dignitaires elle n'est pas prise au sérieux et peine à se faire une place. Ses prémonitions, personne ne veut en entendre parler, ce ne sont que des balivernes ! La jeune fille encaisse, encaisse, encaisse, mais jamais elle ne renonce à ses desseins, quitte à se mettre en danger.

Et Zodiaque c'est aussi ça : l'adieu à l'enfance pour entrer dans l'âge des responsabilités. Rhoma va expérimenter les difficultés du monde des grands, celui où les coups bas et les alliances sont monnaie courante. Sachez que la fin m'a fait très mal, car l'auteur pousse la manoeuvre jusqu'au bout, nous laissant pantois et avec l'envie d'avoir la suite sur le champ.

En résumé, c'est une lecture fort sympathique, un univers inventé de A à Z qui laisse rêveur. Zodiaque a ses petits défauts, mais c'est tout de même un bon livre qui ne nous laisse pas beaucoup de répit. Encore merci aux Éditions Michel Lafon pour la découverte, je suis impatiente de lire le tome 2.

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
StelphiqueStelphique   21 décembre 2015
L'arrogance, un des pires défauts de l'être humain. On se voile la face en osant prétendre que l'on sait tout alors que l'univers est justement inconnaissable.
Commenter  J’apprécie          190
StelphiqueStelphique   21 décembre 2015
Fie-toi à tes peurs, Rhoma. Croire en ton instinct te protègera toujours.
Commenter  J’apprécie          240
sandraboopsandraboop   03 février 2016
Nishi sait très bien que je n'aime pas parler de cette histoire, seulement demander à un Sagittaire de contenir sa curiosité revient à demander à un Cancer d'abandonner un ami dans le besoin. L'un comme l'autre, ce n'est pas dans sa nature
Commenter  J’apprécie          40
StelphiqueStelphique   21 décembre 2015
Nous partageons le même univers mais nous vivons dans des mondes différents.
Commenter  J’apprécie          70
OdalmaOdalma   10 mai 2017
BÉLIER : La combativité
TAUREAU : L'application
GÉMEAUX : L'imagination
CANCER : La protection
LION : La passion
VIERGE : La ressource
BALANCE : La justice
SCORPION : L'innovation
SAGITTAIRE : La curiosité
CAPRICORNE : La sagesse
VERSEAU : La philosophie
POISSONS : La spiritualité
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Romina Russell (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Romina Russell
Montez à bord du vaisseau Equinox et suivez les aventures extraordinaires de Rhoma ! Plus d?info ici : http://www.michel-lafon.fr/livre/1651-Zodiaque.html Un livre palpitant qui vous tiendra en haleine jusqu?à la fin. Ecrit par Romina Russell, paru aux éditions Michel Lafon
autres livres classés : astrologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2862 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..