AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Ariel Marinie (Traducteur)
EAN : 9782700606300
143 pages
Éditeur : Aubanel (05/03/2009)

Note moyenne : 4.31/5 (sur 8 notes)
Résumé :

Mon journal de geisha est un hommage à ces femmes qui perpétuent quotidiennement une culture traditionnelle séculaire, pittoresque, saine, et dont la pertinence, dans un monde moderne en plein changement, est restée intacte. Depuis l'écolière adolescente jusqu'à la geiko à part entière (c'est ainsi que l'on appelle les geishas à Kyoto), la métamorphose de Komomo nous offre un exemple passionnant d'eng... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Prudence
  13 mars 2017
Très beau livre alliant des photographies et un texte, les deux sont vraiment en accord, le texte explique les photos et les photos illustrent le texte.
Il s'agit de l'histoire de Ruriko qui va devenir Komomo (son nom de maiko puis de geiko), de son long apprentissage de maiko (apprentie geisha) pendant 6 ans, puis le début de son histoire de geiko (le nom des geisha à Kyoto).
C'est une très belle découverte, j'ai beaucoup apprécié ce livre, son équilibre (entre photo et texte, la quantité de détails, d'explications etc.). le mot qui me reste en impression de ce livre est vraiment "équilibre", un livre tout en mesure, bien dosé, il n'y a pas une seule fausse note.
Commenter  J’apprécie          90
Meylleen
  12 juin 2016
Mon journal de geisha n'est pas un roman, mais un beau livre avec des photographies de Naoyuki Ogino et le texte de Komomo. Ce livre retrace plusieurs années de la vie de Komomo, de son intérêt pour la culture traditionnelle japonaise, à son apprentissage de maiko – apprenti geisha – puis de geisha.
Les photos sont globalement très sympas, à l'exception de quelques unes bien floues… je n'y connais rien en photographie, ça se veut peut-être artistique, mais personnellement je n'adhère pas vraiment. Mais hormis ces quelques clichés, le reste présente différentes étapes dans la vie de Komomo, ses tenues, son maquillage, diverses activités comme la danse…
Le texte de Komomo complète parfaitement le livre avec des explications, le récit de certains passages importants de l'apprentissage de maiko. Ne connaissant pas grand-chose des geishas, j'ai trouvé ce roman très instructif et très bien fait. J'avais parfois l'impression de suivre Komomo à travers les rues de Kyoto. Un livre que je conseille pour tous les amateurs de culture japonaise qui souhaite un aperçu de la vie d'une geisha.

Lien : http://raconte-moi.net/2016/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CamilleExplore
  07 novembre 2013
Un ouvrage tendre sur l'apprentissage d'une maiko - mais qui cède hélas trop souvent à cette tendance de la photo floue (pour renforcer l'impression d'intimité peut-être ?).
Commenter  J’apprécie          10
Lenelai
  09 janvier 2011
Récemment, j'ai découvert Mon journal de Geisha, cinq ans d'apprentissage à Kyoto, dans lequel on suit le quotidien de la maiko (apprentie geisha) Komomo dans le quartier de geishas de Miyagawa-cho. Pour ma part, j'avais déjà découvert la jeune Komomo et son amie Kosen dans un documentaire intitulé "Carnets du Japon" diffusé sur la 5 il y a quelques années. C'est donc un réel bonheur de les retrouver toutes les deux, et de découvrir davantage leur vie quotidienne, extrêmement codifiée, et les coutumes traditionnelles qui accompagnent le rythme des saisons japonaises.
Lien : http://feuilletine.canalblog..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PrudencePrudence   13 mars 2017
L'idée que notre monde puisse disparaitre m'est intolérable. Mon rêve est que les ozashiki fassent partie intégrante de la vie des gens ordinaires, et je passe mon temps à me demander ce que je pourrais faire pour favoriser une telle évolution.
Commenter  J’apprécie          40
PrudencePrudence   13 mars 2017
Cette culture de la guérison s'est élaborée au fil des siècles, et le travail de la maiko consiste à incarner ses principes, à "guérir le cœur" par sa simple présence. Mais il y a une chose qui ne s'apprend pas, c'est la sensibilité. Une personne ouverte à la joie de ce qui est beau et à la douleur de ce qui est triste est presque une voyante. Capable de partager le bonheur et les blessures d'autrui, elle sait ce qu'il convient de dire et comment il faut le dire. Savoir soulager les cœurs blessés: voilà la faculté que toutes les bonnes maiko ont en commun.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PrudencePrudence   13 mars 2017
J'aime rendre les gens heureux. Leur sourire, quand nous entrons dans une pièce, justifie les difficultés de notre mode de vie.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Naoyuki Ogino (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Naoyuki Ogino
Vidéo de Naoyuki Ogino
autres livres classés : geishasVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

A tous les coups... (1/2)

Téléphoner...

Coup de mobile
Coup de phone
Coup de fil

15 questions
128 lecteurs ont répondu
Thèmes : lexique , langue française , expressions , détenteCréer un quiz sur ce livre