AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782369903086
236 pages
Editions Ca et Là (09/09/2022)
4.49/5   62 notes
Résumé :
Simon, un jeune anglais de 14 ans un peu rondouillard, est constamment l'objet de moqueries de la part des jeunes de son quartier, et il est recruté pour toutes sortes de corvées. Un jour où il fait les courses pour une diseuse de bonne aventure, celle-ci lui révèle quels vont être les gagnants de la prestigieuse course de chevaux du Royal Ascot. Simon mise alors secrètement toutes les économies de son père sur un seul cheval, et gagne plus de 16 millions de livres.... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Pavi33
  23 janvier 2023
Wahouh…. Voilà un traitement totalement hors norme de la bande dessinée.
Des vue aériennes, des plans, d'autres parleront d'infographie, tout cela au service d'une narration qui nous tient en haleine car on veut savoir ce que va devenir Simon, le garçon qui par une suite d'évènements se trouve dans une situation plutôt inimaginable. Et ça tient la route !
Il y a de la surprise. (que vient faire la baleine bleue dans cette histoire?!) Pour autant, on oublie les incongruités et le mode narratif : on termine le livre avec une histoire dans la tête. Et on en redemande.
Commenter  J’apprécie          40
BereniceBMO
  29 janvier 2023
Extraordinaire, génial, poétique, drôle, dramatique... C'est une BD tellement différente de tout ce que j'ai lu jusqu'à présent que c'est cela que je plébiscite. Vive la différence et vive la créativité. Quand on pense que ce sont des petites diodes colorées qui font toute l'histoire et tout le suspens. Un grand bravo à cet auteur hyper talentueux !
À lire absolument !
Commenter  J’apprécie          20
Lou_Knox
  13 décembre 2022
L'infographie au service de la BD minou !
Alors là obligé, fallait m'envoyer cet ovni pour qu'il tombe entre mes mains, sans quoi jamais je me serais laissé embarquer dans cette aventure graphique et serais donc passé à côté d'une petite pépite.
Pour les gros fans des premiers GTA (le premier qui m'traite de vieux je lui fais bouffer la Game Boy noir et blanc, ça fera moins le mariole avec la chanson de Tetris en travers des genoux), la vue plongeante et sans perspective rappellera votre petit avatar qui se balade sur sa map pépouze.
Mais là l'histoire est quand même plus léchée et les thèmes abordés bien exploités ; Simon est souvent sujet de moqueries, visé par les gosses de son quartier à cause de son physique. le fait qu'il gagne 16 millions de livres suite aux prédictions d'une voyante, va à la fois le foutre dans une merde noire mais servira aussi de prétexte pour comprendre comment on se démerde dans la vie et s'affirmer pour ce qu'on est !
Touchant, orignal, drôle, triste, La couleur des choses c'est aussi l'occasion de passer par toute une palette d'émotions et une fois la narration inhabituelle maitrisée, y'a pu qu'à
kiffer !
(Et ça tombe bien, bicause j'ai kiffé)
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
fulmar
  24 décembre 2022
Si vous n'avez pas encore trouvé tous vos cadeaux littéraires, voici une idée originale pour offrir un livre album qui sort de l'ordinaire. A la fois roman graphique, bande dessinée et succession de formes géométriques vues du dessus comme photographiées par un drone, cet OLNI inqualifiable est une petite merveille de trouvailles inédites pour raconter une histoire socialo-policière sur le thème de l'adolescence fracturée.
Ronds, carrés, lignes droites et courbes alternent tout au long de pages colorées. Un travail graphique remarquable qui laisse en "plan", tant la façon de voir les choses d'en haut étonne et déconcerte. On a l'impression de survoler les événements sans pouvoir entrer véritablement dans l'histoire, mais avec un zoom arrière qui agrandit le champ pour avoir une vue d'ensemble afin de ne rien perdre des éléments marquants.
Une prouesse technique qui pourra, je le souhaite, réconcilier les lecteurs classiques, les personnes "dys" en situation de handicap pour apprendre à lire et les fans de jeux vidéo.
De quoi bien appréhender "la couleur des choses".
Vient d'obtenir le Fauve d'or à Angoulême.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
jojauman
  13 octobre 2022
Une bande dessinée très originale et déroutante dans sa forme, mais une fois la nouveauté digérée, on entre très vite dans l'histoire. On peut d'ailleurs se demander comment personne n'a jamais eu l'idée de raconter une histoire dessinée sous cette forme.
Le harcèlement, la quête d'identité, la violence familiale sont des sujets abordés.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (12)
Bibliobs   30 janvier 2023
« La Couleur des choses » réussit un exploit : celui de faire que le lecteur s’attache à des points de couleur. L’entrée en matière est troublante, mais efficace : ces petits ronds vus de haut figurent en fait des êtres humains.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
LeMonde   30 janvier 2023
Souffre-douleur des adolescents de son quartier, Simon suit les conseils d’une voyante pour gagner au tiercé une somme colossale qu’il ne pourra toucher qu’avec la signature de ses parents.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LeSoir   30 janvier 2023
Ce Genevois de naissance signe un récit à la forme très originale, qui reprend les codes du jeu vidéo et du schéma technique, qui avait initialement été publié en allemand.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Telerama   30 janvier 2023
L’histoire d’un ado anglais dont la mère est agressée et tombe dans le coma, tandis que son père disparaît. Le gamin en surpoids, moqué par ses camarades, gagne une somme astronomique lors d’une course hippique… Une aventure abracadabrante et fluide, que son créateur a commencé d’élaborer en 2011, dans la banlieue londonienne où il réside alors.
Lire la critique sur le site : Telerama
Culturebox   30 janvier 2023
La Couleur des choses, c’est l’histoire d’un gamin anglais, harcelé par les ados de son quartier, et qui va gagner 16 millions de livres sterling en pariant sur une course de chevaux. La suite tient du road movie, de Londres à Birmingham et Liverpool
Lire la critique sur le site : Culturebox
LeMonde   30 janvier 2023
Innovante, cette BD sans dessin l’est également dans sa narration, ses personnages étant représentés sous la forme de cercles de couleurs, vus de haut, sans perspective. Déroutant au début, le procédé n’est pas pour autant exempt d’une mise en scène sautillante : dialogues bien sentis et péripéties qui s’enchaînent tiennent en haleine le lecteur jusqu’au bout de ce mélodrame humoristique incarné par un enfant de 14 ans.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LePoint   30 janvier 2023
Le Suisse Martin Panchaud a remporté samedi le Fauve d'or du meilleur album de l'année avec La Couleur des choses, a annoncé le jury du Festival de la bande dessinée d'Angoulême.
Lire la critique sur le site : LePoint
Bedeo   30 janvier 2023
La couleur des choses est d’abord une expérience de lecture. Réalisé avec des logiciels d’infographie, l’album est intégralement dessiné en vue plongeante et sans perspective : les personnages sont des points de couleur et les décors sont tous vus d’en haut, à la manière des premiers Grand Theft Auto (GTA) dans les années 2000.
Lire la critique sur le site : Bedeo
LaTribuneDeGeneve   30 janvier 2023
Déconcertant au premier abord, mais des plus captivants dès qu’on prend la peine de s’y plonger, «La couleur des choses» se présente comme une aventure intégralement dessinée en vue aérienne, sans perspective
Lire la critique sur le site : LaTribuneDeGeneve
BoDoi   03 janvier 2023
Le livre comptant plus de 200 pages, l’effet « waou » a largement le temps de s’évaporer, et le lecteur de s’ennuyer un brin. Des promesses, de l’audace, mais une réalisation perfectible.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   02 janvier 2023
Bien que le résultat soit en apparence austère, le livre se montre d’une lecture fort agréable. Les codes narratifs s’apprivoisent bien et la mécanique du récit demeure sans failles. Tous les segments, même les plus surprenants, finissent par trouver leur sens. Le scénariste a eu l’intelligence de construire son anecdote à partir d’un canevas archétypal (famille pauvre, harcèlement, intimidation, père absent, etc.) afin que le lecteur se retrouve en terrain connu, même si la forme du projet est déstabilisante.
Lire la critique sur le site : BDGest
Bedeo   03 octobre 2022
Inspiré dans sa forme par le jeu vidéo, La couleur des choses est un récit drôle et haut en couleur ainsi qu’une expérience singulière de lecture. La créativité de Martin Panchaud en fait incontestablement un auteur à suivre.
Lire la critique sur le site : Bedeo

Videos de Martin Panchaud (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Panchaud
Martin Panchaud vous présente son ouvrage "La couleur des choses" aux éditions Çà et là
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2647953/martin-panchaud-la-couleur-des-choses
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : InfographieVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus

Autres livres de Martin Panchaud (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4708 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre