AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Sylvain Pattieu (Autre)
EAN : 9782211312103
192 pages
L'Ecole des loisirs (06/01/2021)
3.7/5   53 notes
Résumé :
En classe de 3e, Mohammed-Ali est discret et populaire. Pour lui, le collège ça roule. Tranquille. En apparence du moins, car il a une vie secrète. La nuit, il sort de chez lui pour aller taguer. Et surtout, il est amoureux d’Aimée, qui ne pense à rien d’autre qu’au football. Comment faire pour qu’elle le remarque ?
Par chance, Mohammed-Ali peut compter sur le soutien de Lina et Margaux. En amour comme au football, il faut un plan de jeu. Il faut avoir du st... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,7

sur 53 notes
5
5 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
1 avis

Amour Chrome est un roman adolescent vraiment intelligent et qui fut une belle surprise pour ma part. On y découvre Mohammed-Ali, jeune adolescent intelligent et plutôt discret en classe qui vit sa passion la nuit en taguant les murs de ses oeuvres d'art. Alors qu'il tombe amoureux de la jolie Aimée, il va avoir envie de surpasser.

En nous partageant un moment de la vie de Mohammed-Ali, l'auteur, Sylvain Pattieu, nous offre un roman foisonnant de thématiques importantes lors de l'adolescence comme l'amour, l'amitié, la famille, mais également la religion, la délinquance, mais surtout l'envie de faire bouger les choses.

Le roman nous offre une totale immersion dans la tête d'adolescent que ce soit par les questionnements des personnages, mais également par l'écriture : il manque de la ponctuation, l'écriture est très orale et le vocabulaire est très adolescent. Alors que de nombreux auteurs se donnent un style "adolescent" souvent à côté de la plaque, on entend réellement des adolescents parler dans Amour Chrome ! Sylvain Pattieu nous offre un roman vrai et crédible.

Ce premier tome de la série Hypallage est un roman passionnant et émouvant. Les personnages sont touchants et surtout extrêmement attachants. L'auteur nous emmène dans des rebondissements percutants qui offre une réflexion pertinente. Un roman à mettre dans tous les collèges !

Commenter  J’apprécie          300

« Amour chrome » me faisait très envie, que ce soit pour sa jolie couverture, son résumé, ses critiques dithyrambiques sur la toile ou encore pour son prix littéraire gagné cette année. Or, dès la première page, j'ai vite déchanté ! Interloquée, j'ai fait face à un texte avec une ponctuation hasardeuse, des dialogues qui ne se démarquent pas du reste du texte mais, surtout, du vocabulaire de cité. Argot, lexique arabe, familiarité, verlan, insultes se sont enchaînés sous mon regard étonné. Honnêtement, que l'on distingue quelques mots (comme poukave, vénère, tchipe, daron, comme as, belek, toye, seum, pécho) de temps en temps ne m'aurait pas dérangé. Malheureusement, cela survient à chaque phrase ! Pour moi, ça a été très pénible… Sans parler de la ponctuation parfois absente ! Ce style d'écriture ainsi que le langage très familier ont parasité ma lecture. Si je n'avais pas à travailler cet ouvrage avec des 4ème / 3ème, j'aurais même abandonné ! J'ai bien compris que je n'étais pas le public-cible de ce roman… Si cela permet à de jeunes lecteurs de certaines banlieues d'accrocher à la lecture, c'est l'essentiel ! Cela dit, je croise les doigts pour que mes ados vivant en pleine campagne puissent s'identifier ou apprécier ce livre…

Au début, j'avoue que le récit n'a pas su être à la hauteur de mes attentes. Par exemple, j'espérais que le thème du street art prendrait beaucoup plus de place ! Malheureusement, ce n'est qu'un fil rouge tout au long du récit. La crew de graffeurs que Mohammed-Ali va rencontrer apparaîtront ponctuellement. Il en va de même pour la romance qui sera finalement très secondaire… Comme le graff, cela avancera lentement (et encore, cela se fera uniquement du côté du héros !) et se concrétisera à la fin. Parallèlement au quotidien de Mohammed-Ali, on va suivre Frédéric, le frère de Margaux (une fille qui va travailler avec le héros et le coacher pour qu'il séduise Aimée). Frédéric va accepter de vendre de la drogue. Malheureusement, la situation va vite dégénérer… Il y a donc plusieurs sous-intrigues cependant, on sera plus sur une histoire de collège, avec des cours, des exposés en groupe, des discussions entre ados, etc. Ma déception vient du fait que je ne pensais pas que ce serait aussi scolaire.

Heureusement, les échanges entre les personnages sont riches et permettent de brasser plusieurs sujets comme l'amitié, l'amour, l'identité, la drogue, la sexualité, la différence, la tolérance, le street art, le sport, l'entraide, l'adolescence en général, etc. Il y a également un thème inattendu qui a complètement chamboulé mon ressenti. Je ne préfère pas en parler toutefois, sachez que cela a été une agréable surprise ! Cette ultime thématique a été traitée avec une grande sensibilité. On ressent une pluie d'émotions durant ces chapitres. Pour ma part, j'ai été en émoi, avec la boule au ventre. Rien que pour cette fin percutante, je suis vraiment curieuse de connaître l'avis de mes lecteurs ados !

Malgré ma « note » ou mes arguments, cet ouvrage n'est pas mauvais. Il n'est simplement pas fait pour moi ! Si l'on passe outre le style familier et la ponctuation étonnante, les thèmes sont riches et permettent d'offrir au lecteur des réflexions intéressantes. Reste à voir ce qu'en penseront mes collègues ainsi que les élèves…


Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          203

Mohammed-Ali est en classe de troisième. Il est bon élève et délégué de classe. Il a une passion, c'est graffer et il le fait la nuit, seul son copain Zako est au courant.

En secret, il aime Aimée, une passionnée de football. Pour l'aider à sortir avec elle, il peut compté sur deux amies Lina et Margaux. Elles vont l'aider à mieux s'habiller, lui font remarquer que la petite moustache, c'est moyen. Tous ces petits détails, que les filles remarques.

Mohammed-Ali va-t-il réussir à sortir avec Aimée ?

J'ai eu du mal à rentrer dans cette histoire. Certainement dû à la façon dont les jeunes parlent. Passé ce moment ce fut une lecture agréable.

Il faut dire que le sujet est intéressant, la découverte de l'adolescence du point de vue d'un garçon, souvent ce sujet est abordé au niveau de l'opinion des filles.

Ce livre traite de divers problèmes tel que l'adolescence, l'amitié, l'amour, le fait de dealer, les attentats.

Un univers adolescents à découvrir.

Merci à Mes 68 premières fois et aux Éditions de L'école des Loisirs qui m'ont permis de découvrir ce livre.

Commenter  J’apprécie          180

En classe de 3e, Mohammed-Ali est discret et populaire. Il sait se faire respecter des profs et des autres élèves. Il a été élu délégué de sa classe,et il a tendance à dire qu'il: « faut être sérieux pour être pris au sérieux ». Mohammed-Ali a cependant deux secrets qu'il ne revèle à personne .

le premier secret, c'est qu'il sort la nuit pour aller taguer. Personne ne le sait, sauf Zako son meilleur ami. Il passe des heures à soigner ses lettrages, à travailler ses compositions, à repérer les meilleurs spots pour poser ses créations.

C'est dangereux mais ça vaut coup de tenter, de jouer. Ça veut le coup d'y aller, de donner, de sortir la tête, de regarder derrière, de regarder de tous les côtés. Ça vaut le coup d'attendre la dernière minute avant la fermeture des portes.

"Ca c'est Mohammed-Ali au collège, Mohammed-Ali la façade, mais il y a une vie secrète, il ya deux secrets. Voila pourquoi il y a de la peinture sur les mains, voila pourquoi Zako le chambre "

L'autre secret s'appelle Aimée et Mohammed-Ali est totalement fou d'elle. C'est une fille de sa classe, passionnée de foot, qui passe tous ses week-ends à s'entrainer ou à coacher les petits de son club.

Comment faire pour qu'Aimée puisse enfin remarquer notre jeune taggueur éploré ?Par chance, Mohammed-Ali peut compter sur le soutien de Lina et Margaux.

En amour comme au football, il faut un plan de jeu et du style, non?

Avec cette jolie histoire qui sent le vécu et qui raconte très joliment la force des premières fois, Sylvain Patthieu, discret auteur pour les adultes ( Des impatientes, Folie Furieuse notamment ) émeut et réussit à faire rire en même temps.

L'histoire d'amour entre Aimée et Mohammed-Ali est racontée avec sensibilité, mais sans aucune miévrerie et avec un style oral et direct qui sonne tout à fait juste !

On peut dire qu'il réussit largement son premier essai dans la littérature jeunesse!!.


Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          190

Mohammed-Ali est un jeune adolescent de 3e, discret mais respecté, intelligent et apprécié des enseignants et de ses camarades. Il a pourtant deux secrets : il graffe la nuit, en secret de ses parents et il est amoureux d'Aimée, un footballeuse atypique, qui elle ne le remarque absolument pas.

Alors qu'il doit faire un exposé avec Lina et Margaux, celles-ci découvrent cet amour secret et décident de l'aider à se faire remarquer d'Aimée.

Et lors d'une session de graff, le groupe ACA le prend sous son aile pour l'aider à progresser.

Dans une Seine Saint Denis, loin des clichés de violence véhiculés par la télévision, mais pourtant réaliste, Sylvain Pattieu nous décrit avec justesse le quotidien des ados d'un collège dont la mixité sociale est tangible, tout comme le quotidien des enseignants révélé en petites touches subtiles.

On sent bien tout l'amour et toute la tendresse qu'a l'auteur pour ses personnages. Ils sont plus vrais que nature, cela se sent aussi dans le style : langage parlé qui peut surprendre au début mais qui devient très rapidement fluide et invisible au lecteur.

L'histoire est à la fois simple et profonde, elle aborde pourtant de multiples thèmes d'actualité avec pertinence et authenticité.

Une très jolie lecture.

Commenter  J’apprécie          100


critiques presse (1)
Liberation
10 janvier 2022
Scandé par des citations de Shakespeare, Autopsie d’un imposteur traque les consciences agitées et la morale malmenée. En évoquant un milieu piégé par les désirs égoïstes, le récit paraît nous alerter sur nos ambitions dangereuses en nous ramenant constamment à notre modestie imposée d’êtres humains. Fragiles et torturés.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (5) Ajouter une citation

À un moment donné, il y a une élève, Inès, une qui ne parle pas beaucoup, discrète, qui lève la main, elle a l’air émue, elle se lève, la voix qui tremble, elle dit merci pour votre exposé, c’était bien, elle dit je rêve d’un monde un jour où on ne te demande plus de te ranger dans une case, où on ne te met pas une étiquette, genre tu aimes les garçons, tu aimes les filles, un monde dans lequel ça ne compte pas, parce que ce qui compte c’est d’aimer une personne, c’est tout.

Commenter  J’apprécie          20

C’est dangereux mais ça vaut coup de tenter, de jouer. Ça veut le coup d’y aller, de donner, de sortir la tête, de regarder derrière, de regarder de tous les côtés. Ça vaut le coup d’attendre la dernière minute avant la fermeture des portes.

Commenter  J’apprécie          40

Elles tirent toutes les deux elles y vont des deux mains tellement fort que leurs yeux pleurent c’est mécanique

C’est pas de la faiblesse c’est pas de la tristesse c’est peut être un peu de la rage mais surtout c’est mécanique

Commenter  J’apprécie          30

Il n'aime pas tellement taguer, finalement, il préfère les graffs. Le tag, c'est marquer son territoire, mettre sa signature, le graff, c'est de l'art.

Commenter  J’apprécie          20

Il se demande si grandir c'est trahir, faire de la place à d'autres et virer ceux qui sont déjà dans son cœur.

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Sylvain Pattieu (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sylvain Pattieu
À l'occasion de la rentrée littéraire, retrouvez une nouvelle mini série de vidéos, portraits de ceux qui participent à la vie littéraire au quotidien : libraire, bibliothécaire, modérateur, auteur, lecteur… Retrouvez aussi nos articles « le livre du jour » chroniques quotidiennes proposées par l'équipe de la Fête du Livre de Bron sur quelques-uns des livres de la rentrée.
Le désir d'écrire vu par Renaud Dély, Audrey Spiry, Nicolas Mathieu, Maylis de Kerangal et Sylvain Pattieu. « Je suis presque en trans en fait. Je me mets dans un état où le livre me parle et je le retranscris. » Sylvain Pattieu
+ Lire la suite
autres livres classés : graffitiVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4784 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre