AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781980725237
54 pages
Éditeur : Auto édition (28/04/2018)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Sans jamais te retourner, tu vas vivre cette journée.
Tu vas tout donner, tout penser, tout imaginer.
C’est dans cette forêt que tu vas comprendre la solitude,
C’est dans ce bus que tu vas ouvrir ton ressenti,
Mais tu connais l’issue de cette journée,
Tu sais que demain tu ne verras pas le soleil se lever.
Alors fonce gamin, va mourir.

--------

Sans jamais te retourner est une nouvelle dramatiq... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
sarahauger
  16 mai 2018
Dans cette nouvelle, les phrases s'enchaînent à un rythme soutenu, les paragraphes sont tassés et les chapitres courts. On sent l'urgence au milieu des lignes comme si le narrateur avait peur de manquer d'air pour pouvoir tout nous dire, tout nous expliquer. Il faut faire vite avant de ne plus en avoir la capacité.
On comprend instantanément l'importance du jour à venir.
Que ferais-je de ma journée si je savais que ce devait être la dernière ?
Ici, la situation se montre rapidement plus compliquée que cela. Il va être question d'une dernière journée, mais pas n'importe laquelle ni pour n'importe qui.
On a dans un premier temps la sensation que c'est une décision mûrement réfléchie, mais, petit à petit, on comprend que rien n'est aussi simple qu'il n'y paraît au premier abord.
Se réveiller tous les matins avec l'envie de mourir doit être un sentiment terrible. Comment faire face ?
Tout stopper n'est pas une décision facile à prendre. Et même quand elle est prise, tout ne dépend pas forcément de nous non plus.
« Pourquoi moi !» voilà bien une question à laquelle il semble difficile de répondre au moment où elle est posée dans le livre. Pourtant, plus les pages se tournent et plus une ébauche de réponse se profile.
Même si l'on finit par connaître le pourquoi du comment, impossible de juger personne tant la situation qui en résulte est douloureuse.
Que souhaiter d'autre que mourir quand on se trouve dans une impasse ?
Face à un mur qui semble infranchissable, devant des problèmes insurmontables, une situation insoluble, il devient bien difficile de voir les bons côtés.
Il est des moments ou la possibilité de passer à autre chose n'existe plus. Nul retour en arrière n'est envisageable. Il ne semble plus y avoir aucun espoir, alors à quoi bon insister ?
Où trouver la lueur nécessaire pour avancer un jour de plus, puis un autre ? Et dans quel but ?
Quand même vos proches ne vous sont d'aucun secours, et pour cause, il ne reste plus rien à quoi se raccrocher.
Quel paradoxe que de vouloir mourir tout en gardant en soi la flamme improbable de l'espoir !
Quel dur mélange que celui de l'amour qui se mêle à la culpabilité et à l'envie d'en finir !
Le tout en se disant que, peut-être, une autre solution se présentera, mais avec la conscience que ce n'est qu'illusion et qu'il vaut mieux en finir maintenant.
« Car la vie, elle est comme ça, elle ne laisse jamais de chance à l'espoir. »
Comme à son habitude, Tony nous emmène dans la tête, dans les pensées les plus intimes de son personnage anonyme.
Qui est-il ? Un inconnu ? Un proche ? Moi-même ? On peut tout imaginer alors que le texte jongle entre le je et le tu pour se terminer en ils. En toile de fond, elle est toujours là, bien présente qui attend son tour.
L'écriture est une nouvelle fois toute en sensibilité et d'une grande fluidité. Elle nous fait entrer avec une facilité déconcertante dans la mélancolie du narrateur avec une grande pudeur et beaucoup d'émotions.
Ce texte est à la fois triste et beau.
Un vrai cri d'amour, un vrai geste d'amour.
Quand il n'y a rien d'autre à faire, rien d'autre à espérer, il faut accepter de laisser partir quelqu'un qu'on aime même si ça fait mal.
Mais en sommes-nous tous capables ?
Cette histoire m'a inévitablement fait penser à un fait divers qui occupe les journaux régulièrement et qui déchaîne les passions. Mais qui détient la bonne réponse ?
Chacun son chemin, chacun sa vision des choses. Quoi qu'il en soit, la situation est difficile pour tous. le résultat est le même, la souffrance n'épargne personne.
Aimer, oui, tenir à quelqu'un c'est évident, mais le retenir à tout prix, envers et contre tout, contre lui-même, contre sa propre décision ? En a-t-on vraiment le droit ? Chaque humain n'a-t-il pas le droit d'être maitre de son destin ?
Le texte est court, les questions se bousculent quand même et vont bien au-delà du thème du suicide.
Je pense qu'on pourrait parler longtemps de ce sujet sans réussir à obtenir un compromis, car il touche à l'affect et, là, chacun avec sa propre sensibilité aura sa réponse toute personnelle.
Aujourd'hui, je serai bien incapable d'être certaine de la mienne.
Alors dans le doute, ne jugeons pas celle des autres.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesMotsdeLau
  29 mai 2018
Coucou à tous,
Aujourd'hui je vais vous parler d'une lecture très émouvante, il s'agit d'une nouvelle de Tony Perraut « Sans jamais te retourner »

« Sans jamais te retourner » est donc une nouvelle d'une cinquantaine de pages, mais au contenu tellement déchirant. L'auteur joue sur notre sensibilité pendant tout le long de ce récit. Il nous propose un voyage terrifiant dans la vie d'une personne qui est à bout de force. Nous allons nous plonger dans le mental de ce personnage et souffrir avec lui.
L'histoire commence et, dès les premières lignes, dès les premiers mots posés, on sent que le côté émotionnel va être omniprésent. Une chasse à la vie poignante, sur un sujet sensible.
Le personnage va se réveiller un matin et entrevoir une journée bien particulière. Il va nous raconter sa destinée dans un univers qui n'est pas le sien. Toutes ces petites choses auxquelles nous ne prêtons pas attention ont, pour lui, en ce jour précis, une saveur bien singulière. le déroulement d'une seule journée est-il si important ? Pour lui oui… !! Il va retracer son chemin de vie sur cette portion de temps : cette forêt qu'il aimait tant, une visite à sa maman, ce trajet en bus... Il sait que ce jour va être crucial pour lui et il nous fait vivre ces moments afin que, peut-être, nous apprenions à apprécier les choses simples de la vie. En ce nouveau levé de soleil tout a une signification profonde pour lui… que ce soit une simple odeur, un goût, une vision ou un son. Tous ses sens sont à l'affût du moindre signe que lui évoque sa vie.
Je décide volontairement de ne rien dévoiler d'autres de cette histoire, elle est poignante, aussi je vous laisse maître d'en gérer les sentiments qui vont vous parcourir au long de votre lecture.
Tony à cette force d'écriture qui bouscule grands nombres de codes pour venir nous toucher en plein coeur. L'intensité déchirante va monter crescendo. Un univers profond qui oscille entre le passé et le présent, entre le « je » et le « tu », ce qui est là encore un point fort de ce texte.
L'écriture de l'auteur est magistrale, elle verse dans la sensibilité, les mots sont emplis d'émotions.
Je ressors de cette lecture bouleversée !! Car le sujet évoqué me touche personnellement par mon milieu professionnel. Je ne peux que me mettre à la place de cette personne, et de ses proches car je suis confrontée à cette dure réalité. Un bouleversement émotionnel total pour moi qui m'a fait verser ma petite larme. Cette personne peut être n'importe laquelle d'entre nous. Ce texte et une vraie ode à la vie. C'est court mais tellement intense ! Nous n'avons pas envie de nous retourner, nous ressentons juste le besoin d'avancer, de nous envoler très loin et très haut pour tenter de revivre différemment notre vie.
L'espoir, la déchéance, l'agonie, l'acceptation, la mort et si tout était déjà tracé ?
Et si tout simplement le commencement démarrait par la fin ?
Et vous que feriez-vous si vous saviez que cette journée était votre dernière passée sur cette terre ? Tant de questions que vous allez vous poser. Alors, si vous avez un petit coup de blues, je vous conseille cette nouvelle, qui vous fera à coup sûr, apprécier à nouveau la vie.
Un grand bravo à l'auteur pour la justesse et la beauté de ses mots qu'il a su si bien coucher sur le papier.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Gr3nouille2010
  23 janvier 2019
Premier roman de l'auteur que je découvre et je ne suis pas vraiment convaincue. J'entends beaucoup de bien sur cet auteur, ma curiosité a été piquée mais ça ne le fera pas avec cette nouvelle. Pas totalement. Toutefois, d'autres de ces livres me tentent énormément (La poupée aux yeux de verre, vivre/mourir, le cri des papillons, Extraction... à peu près tous du coup !) et je ne vais donc pas m'arrêter là.
C'est assez difficile de parler de cette nouvelle car tout réside dans le mystère justement. Moins on en sait avant de la lire, plus on l'appréciera ! Mais je peux au moins parler de ce qui m'a plu et de ce qui m'a le moins plu.
L'histoire en elle-même ne m'a pas "dérangée" dans le sens où c'est très sombre comme récit, le narrateur souhaitant plus que tout mourir, et ses sentiments étant très palpables mais je n'avais pas de pensées sombres pour autant après lecture de cette nouvelle ! Ça touche quelque part, ça fait réfléchir et la fin encore plus. J'avoue que j'ai mis du temps à comprendre cette fin d'ailleurs, plusieurs jours je dirais, et encore, je ne suis pas sûre d'avoir tout saisi réellement. C'est un texte où la fin remet tout en question et je la trouve assez "flou", dans le sens où on pourrait se faire chacun sa propre idée de ce qui arrive au narrateur. Je ne sais pas si c'est voulu ou non, mais ça peut être vraiment pas mal si l'on discute à plusieurs sur cette nouvelle !
Là où j'ai eu un peu plus de mal, c'est avec le choix de la narration. Souvent, l'auteur utilise la deuxième personne du singulier mais aussi la première, et je trouve cela assez déroutant. J'ai eu du mal à m'y faire au début, finalement c'est plutôt bien passé mais je ne comprends pas pourquoi ce changement de temps à autre. Sans doute la fin a-t-elle un rapport avec cette façon de procéder...
Je pense que je suis simplement passée à côté de cette nouvelle, sans en être déçue pour autant. C'était peut-être trop poétique pour moi, j'ai sans doute besoin de lignes plus directes pour vraiment m'imprégner d'une histoire et la comprendre pleinement... Je ne sais pas. Ce que je sais, en revanche, c'est que celle-ci provoque forcément quelque chose chez le lecteur. On ne peut pas en ressortir totalement indifférent, tant par son sujet que par le style d'écriture.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
davaumax
  19 mai 2018
Je viens de terminer la lecture de la nouvelle de Tony Perraut... J'ai pris une claque monumentale en lisant cette histoire....
Voici le commentaire que j'ai laissé sur amazon:
"Je viens de terminer cette nouvelle de Tony Perraut. C'est la première fois que je lis cet auteur indépendant et wouah quelle claque...
Je suis bouleversé par ce texte au sujet abordé très difficile et magistralement bien développé, bien écrit.On ne peut pas s'empêcher d'être sensible à la vie et à la destinée de ce personnage attachant. Je ne peux pas en dire plus sur l'histoire elle même pour ne pas spoilier quoi que ce soit. Mais j'ai ressenti un vide, une grande émotion à la fin de ma lecture... Je vous le conseille fortement...
Et je pense sincèrement que Tony Perraut en tant qu'auteur a un bel avenir devant lui.. "
Cette histoire vous prend aux tripes et vous laisse sans voix.
Allez y, foncez...
Commenter  J’apprécie          00
InsouciantesMAG
  28 mai 2018
Le suicide étant un sujet que j'estime en littérature, j'étais curieuse de savoir commentTony Perraut s'en emparerait.
C'est la première fois que je lisais cette auteur, et j'ai été très touché par sa façon d'écrire. Chaque chapitre fait aussi bien ressentir les angoisses liées à la dernière journée du personnage principal, que le sentiment de laisser derrière soit une famille, un travail,... Décidé de sa propre mort c'est aussi la possibilité de se rappeler le passé comme les bons moments et dire adieu à ses proches. Evidemment, le facteur imprévu entre en compte, et tout cela, Tony Perraut l'exprime très bien.
Seul bémol, je suis quelque peu réfractaire à l'écriture au "tu", ce qui m'a empêché d'entrer complètement dans l'histoire. Un point de vue entièrement interne ou externe aurait donc été plus agréable.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
tony_perrauttony_perraut   28 avril 2018
Tu avais seulement ces souvenirs en toi. Les souvenirs, ils refont surface, d’un simple geste, tu penses à une chose, une autre arrive, sans te laisser le temps de réfléchir, tu sombres dans un état psychologique inquiétant, tu perds pied, tu le sens, tes pas n’ont plus de poids, presque aériens.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : émotionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1974 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre