AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782265086562
502 pages
Fleuve Editions (23/10/2008)
4.14/5   14 notes
Résumé :
L'extermination prochaine de l'ordre Jedi ouvre la voie à Palpatine pour prendre le contrôle de la République, s'autoproclamer Empereur et instaurer un régime totalitaire. Mais malgré le soutien de Dark Vador, la rébellion menace. Pour mener à bien son projet, Palpatine sait qu'il doit frapper fort, faire régner la terreur. De là naît l'idée de l'Etoile Noire, véritable arme de destruction massive, créée dans le plus grand secret. Une part d'ombre enveloppe ce fer d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
leinavaleski
  06 mars 2016
J'étais très enthousiaste en commençant ce roman car il décrit la construction monstrueuse qu'est l'Etoile Noire. Quand on commence, il n'y a que le squelette de la structure et à la fin, on assiste aux événements de l'épisode 4. le défaut de cette station qui est à l'origine de son destin est expliqué dans ce roman et c'est bien traité car il y a une certaine ironie là dedans. On suit donc la construction et on assiste à tous les problèmes rencontrés par Tarkin et Vador.
La présence de ces deux personnages est un gros point positif car bien qu'ils ne soient pas au centre de l'histoire, ils sont assez développés. Ils ne sont pas juste de grands méchants lointains, ils sont ancrés dans l'intrigue, avec leurs pensées et leurs problèmes personnels, ce qui les rend bien plus réels et crédibles.
Mais les autres personnages sont aussi intéressants, et surtout ils sont nombreux. La présentation de chacun et la façon dont ils arrivent sur la station prend donc beaucoup de temps, trop même car la véritable intrigue commence tardivement. On a donc une barmaid et son videur, un médecin, une architecte, un voyou, un pilote de chasseur, un artilleur responsable du superlaser et un archiviste. Chacun se pose des questions sur le rôle de l'Etoile Noire (dissuasion ou destruction) et sur son rôle personnel. C'est particulièrement le cas pour l'artilleur, pour des raisons évidentes, et pour l'architecte qui contribue à la construction malgré elle. C'est très intéressant de suivre leurs réflexions mais malheureusement, l'auteur ne les pousse pas jusqu'au bout. L'architecte par exemple, s'interroge régulièrement car c'est une prisonnière opposée à l'Empire mais qui doit travailler pour lui. Et souvent, elle interrompt le cours de ses pensées par un "oh mais je n'ai pas le choix alors peu importe !". Certes, elle n'a pas le choix mais elle a quand même le droit de ne pas faire son travail avec enthousiasme ou même d'accepter la contradiction. Là, elle n'accepte ni ne refuse, elle laisse faire, et dans ce cas je ne comprends pas pourquoi elle se lance dans de longs monologues intérieurs. C'est pareil pour le pilote ou l'artilleur qui concluent par "mais je dois obéir aux ordres". Je ne vais pas développer plus mais j'ai eu l'impression que les personnages n'étaient pas exploités au maximum alors que leurs postes respectifs sur la station les amènent à se poser de nombreuses questions.
La présence de ces personnages amène une problématique qui n'est pas présente dans l'épisode 4 : la mort de toutes les personnes présentes sur la station. Car ceux-ci montrent clairement que tous n'étaient pas mauvais et que des innocents sont morts, des gens qui n'avaient pas pris la mesure de ce dont l'Etoile Noire était capable. Mais là encore, ce n'est que survolé.
Le dernier point qui m'a "chiffonnée", c'est la réunion de tous les personnages lorsqu'ils s'avouent spontanément leurs sentiments vis à vis de l'Empire. Ce qui est particulièrement étrange quand on connaît la peur qu'inspire ce régime... Je pense que cela vient de l'omniscience de l'auteur : les personnages balancent parfois des informations qu'ils ne sont pas censés connaitre. Là c'est pareil, les personnages savent s'ils peuvent se faire confiance car l'auteur lui le sait. J'ai donc trouvé que c'était trop rapidement expédié, tout comme les couples qui se forment d'ailleurs.
L'histoire est intéressante, même si on passe trop de temps sur des événements extérieurs à la station, comme tout ce qui se passe dans l'établissement de la barmaid avant son arrivée sur la station. Mais il se passe beaucoup de choses sur l'Etoile Noire : sabotage, entrainement, rencontres, etc. Tout ça , et le suivi de la construction, m'a beaucoup plu et je ne me suis pas ennuyée. Un seul gros bémol : la fin peu crédible.
C'est un très bon roman qui aborde un aspect peu connu mais très intéressant d'un événement : la "vie" de l'Etoile noire. Malgré les défauts que je pointe, j'ai beaucoup apprécié ce livre. Et si justement ils m'ont marquée, c'est que si l'auteur avait été au bout de ses idées, le roman aurait pu être excellent et c'est dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Perspicacia25
  08 mars 2017
Plutôt un bon bouquin pour qui cherche un roman qui se dévore à toute allure et avec plaisir! Pas de la grande littérature et quelques grosses ficelles, mais c'est presque le genre qui veut ça.
Les personnages d'origine repris ici, Tarkin, Vader, sont bien rendus et les petits nouveaux assez intéressants pour qu'on s'attache.
Désormais contredit par le film Rogue One, les amoureux de l'univers apprécieront tout de même cette lecture!
Commenter  J’apprécie          00
helene1974
  22 juillet 2012
starwars
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Vingt100Vingt100   20 novembre 2012
Il conduisit son escadrille vers le pont d'envol équatorial du Destroyer, sans quitter les yeux l'imposante structure. En la contemplant, il se sentit fier d'appartenir à l'Empire et de servir sous les ordres de Tarkin lui-même. La mission était top secret. La station n'avait pas encore de nom officiel. Pour le moment, on l'appelait station de combat. Il ne savait pas comment comptait la baptiser le Grand Moff, mais ici, tout le monde lui avait déjà trouvé un nom.
L’Étoile Noire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SflaggSflagg   16 février 2015
Oui, aucun doute, cette station de combat était énorme. Il le savait, d'accord, d'un point de vue théorique. Mais la voir de ses propres yeux, non, ça, c'était autre chose, assurément. Il n'y avait qu'une douzaine de sections terminées, suffisamment pour loger à peu près tout le monde. Et l'ensemble forçait déjà le respect.
Commenter  J’apprécie          20
Perspicacia25Perspicacia25   17 février 2017
Une fois le projet achevé, alors la Doctrine Tarkin - officiellement admise par l'Empire et baptisée ainsi - tiendrait l'ensemble des mondes connus sous son emprise. La Doctrine Tarkin était aussi simple qu'efficace: la peur. La peur tiendrait la bride à la galaxie.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3951 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre