AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

François Dupuigrenet Desroussilles (Traducteur)
EAN : 9782869303188
235 pages
Payot et Rivages (02/02/1990)
3.58/5   46 notes
Résumé :
A Up Callow, petit village du Shropshire, l'arrivée d'un mystérieux Hongrois bouleverse la vie quotidienne des jeunes filles, des vieilles filles et même des femmes mariées. Cassandra, l'épouse dévouée du romancier Adam Marsh-Gibbon, cédera-t-elle à l'entreprenant Mr Tilos qui s'assied toujours derrière elle à l'église et qui lui décoche des coups de chapeau tziganes ? Partira-t-elle pour Budapest, la cité de l'amour ? Ou préférera-t-elle " d'un Hymen fortuné les ga... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 46 notes
5
1 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

LePamplemousse
  19 février 2018
Est-on encore une jeune mariée au bout de cinq années de mariage ?
Combien de temps faut-il pour que l'amour des débuts se calme et transforme la féerie des premiers jours en une longue série de jours monotones ?
Dans ce roman, les protagonistes ne font pas grand-chose de leur journée, les ecclésiastiques écrivent bien un sermon de temps en temps et vont parfois visiter les malades, mais les femmes ne font que boire du thé, composer un joli bouquet de fleur pour décorer l'église ou tricoter des chaussettes pour le nouveau vicaire.
L'arrivée d'un nouveau voisin, un Hongrois, va bouleverser le précieux équilibre de ce petit village anglais.
Chasse au mari pour les unes, crise de jalousie pour les autres, dans chaque foyer, cet homme va créer des espoirs ou des tensions.
Un roman plein d'ironie qui nous montre une fois encore qu'on se contente rarement de ce qu'on a et qu'au final, on n'est pas toujours capable d'apprécier la vie qu'on a ou nos proches avant de les avoir perdus.
Commenter  J’apprécie          330
PiertyM
  14 juin 2020
Quelques questionnements planent sur l'intensité de l'amour dans le ménage d'Adam et de Cassandra qui dure depuis cinq ans. L'homme, écrivain est parfois susceptible surtout quand l'inspiration fourmille en lui et qu'il ne trouve pas de pister pour pouvoir l'accoucher. Mais arrive un voisin Mr Tilos. IL est fascinée par la finesse de la personnalité de Cassandra et toute la petite ville d'Up Callow le constate. le ménage le plus exemplaire de la ville semble ménager... hé non! bien au contraire! cela a permis au couple de découvrir à nouveau et même de s'aimer encore un peu plus...
Barbara Pym nous guide directement dans les actions des personnages dans cet ouvrage. La plume ne s'évade pas autant. Et on reste accrocher du début jusqu'à la fin
Commenter  J’apprécie          230
iris29
  08 décembre 2015
Il ne se passe pas grand chose dans les romans de Barbara Pym .
Petit village anglais , vieille fille, pasteur , écrivain, tasse de thé et sandwitchs; on est très près de l'ambiance des romans d'Agatha Christie (avec "sa" Miss Marple) ou de ceux de Patricia Wenthworth (et "sa"Miss Silver ) sans les enquêtes et l'action qui les accompagnent ...
Adam est écrivain (mais n'a pas beaucoup de lecteurs ),il est marié à Cassandra , épouse (très, trop?) dévouée et très maternelle. Leurs voisins sont pasteur, veuve , vieille fille , personne ne travaille (?) et tout le monde est occupé à jardiner, colporter des potins et observer les autres habitants. Dans leur paisible village du Shropshire, Up callow, arrive un étranger (hongrois) , ce pourrait bien devenir le futur mari d'une de ces dames célibataires s'il n'avait pas jeté son dévolu sur Cassandra , respectable épouse...
Un roman calme , qui pourrait ennuyer certaines lectrices , qui n'est pas indispensable à lire mais qui possède un certain charme surrané
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
papotea
  03 janvier 2019
De Barbara Pym, j'avais lu Quatuor d'Automne, qui m'avait laissé un souvenir mitigé. Deuxième tentative avec cette oeuvre de jeunesse "Adam et Cassandra".
L'action se passe dans un délicat village anglais de carte postale, dans un petit microcosme de gens privilégiés qui n'ont rien d'autres à faire que de prendre le thé, d'aller à l'église, de jardiner et de déblatérer sur les voisins. Cassandra est la perfect épouse d'Adam, pseudo écrivain dont la fatuité est proportionnellement inverse au talent.
Tout ce petit monde se lézarde à l'arrivé d'un charmant étranger hongrois.
Les trois quarts du livre sont très drôles, la plume de Barbara Pym étant à la fois légère et extrêmement grinçante, faisant même penser à Jane Austen.
Malheureusement - et c'est ce qui fait baisser ma notation - le dernier quart est plutôt raté: Cassandra part en Hongrie, mais franchement ça n'apporte pas grand chose, et ce roman finit dans une espèce de happy end mièvre et sucré, complètement en décalage avec l'ironie du début.
De plus Cassandra est au final tellement parfaite qu'elle en devient horripilante, un peu d'aspérités n'aurait pas été de trop.
Cependant il faut se souvenir que c'est une oeuvre de jeunesse, avec les maladresses qui vont avec, mais qui montre déjà une belle plume. Donc une lecture au final loin d'être désagréable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
herve_bleiz
  16 décembre 2015
La présentation de l'éditeur fait état d'un roman de jeunesse écrit en 1936 et publié après sa mort en 1987. Et il est vrai que l'on y trouve pas la teinte de résignation et d'amertume qui caractérise, pour autant que je me souvienne de tous, nombre de ses romans ultérieurs.
La palette des personnages va du mari velléitaire confit dans ses habitudes, à la jeune femme vibrionnantte en quête d'âme soeur, en passant par l'inévitable pasteur, fanatique de cricket en l'occurrence.
Mais ce qui rend ce roman lumineux, au-delà des petites touches apportées par les caractères secondaires, c'est le personnage autour de qui tout gravite. Pour une fois chez Pym, c'est une femme mariée, qui souhaite retrouver la magie des premiers instants de son couple et qui y parviendra. Mais entre-temps que de soirées, de discussions sur le jardinage et la décoration des églises. Enfin tout ce qui fait le charme de l'auteur
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   08 décembre 2015
- Tout homme a besoin d'une femme , déclara fermement le pasteur . Quand il est célibataire ,un ecclésiastique est sans défense contre toutes les vieilles filles de la paroisse . Il doit absolument se marier , ne fût-ce- que pour assurer sa sécurité.
Commenter  J’apprécie          94
luocineluocine   15 février 2016
Dans sa jeunesse il n’avait jamais réussi à s’engager dans une carrière, car il avait résolu très tôt de faire un beau mariage, convaincu que sa bonne mine et son allure martiale suffiraient à lui gagner le cœur de toutes les femmes. Malheureusement ses efforts n’avaient pas été couronnés de succès. On peut penser que ses avances avaient manqué de la chaleur, de la dévotion empressée, que toute jeune femme s’attend à rencontrer à cette époque de sa vie. Mr Gay, étant de tempérament naturellement froid, n’avait jamais été amoureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
iris29iris29   07 décembre 2016
(... ) les épouses devaient toujours prendre au sérieux leur maris. Au moins en public.
Commenter  J’apprécie          140
iris29iris29   08 décembre 2015
...elle était toujours quelque peu embarrassée d'entendre Adam lui lire à haute voix ses propres oeuvres. Elle avait parfois du mal à comprendre ce qu'il voulait dire , ce qui rendait difficile de procéder à une critique pertinente . Et puis Cassandra avait toujours derrière la tête l'idée que peut-être il n'y avait pas grand chose à comprendre, sinon pourquoi ne l'aurait-il pas dit plus clairement?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
luocineluocine   15 février 2016
Elle se pencha pour effleurer de ses lèvres la joue de Cassandra qui lui rendit son baiser un peu gauchement, car l’embonpoint de Mrs Gower rendait sa joue presque inaccessible.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : petit villageVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
904 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre