AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782864241287
252 pages
Éditeur : Editions Métailié (30/04/1992)

Note moyenne : 3/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Le traducteur en retard jette le manuscrit par la fenêtre, sombre dans un chagrin d’amour et Emile K. revient.

" L’auteur, par son talent, sa force et sa sincérité, transforme cette trame noire en un très beau texte. Le style est violent, tendu, nerveux dans les épisodes d’action et devient d’un lyrisme flamboyant dans les moments de réflexion. " - Bulletin Critique du Livre Français

" Serge Quadruppani met sur pied un cocktail détonnan... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Charybde2
  13 mars 2016
Grands travaux, spéculations immobilières, guerre du Golfe et gros cadeaux entre amis (ou non).
Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2016/03/13/note-de-lecture-rue-de-la-cloche-trilogie-krachevski-2-serge-quadruppani/

Lien : http://charybde2.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   13 mars 2016
Le brame du cerf monta vers les nuages étalés d’un vertigineux coup de pinceau jusqu’aux confins de la plaine. Dans un effort éperdu, l’animal tenta d’arracher ses pattes postérieures à l’emprise de la tourbière. Le barzoï cessa d’aboyer pour mordre le cerf au tendon d’une patte antérieure qui se souleva, secouant le museau arrimé à sa chair. Le chien sentit sur lui le souffle de la bête traquée qui inclinait la tête pour le heurter de ses bois. Alors le chasseur plongea son épieu dans la gorge du cerf et, mêlée aux fumets de terreur de la proie, aux exhalaisons de la vase, une enivrante odeur de sang emplit les narines du barzoï.
– Allez, Starky, j’ai pas toute la journée !
Le chien du tsar et des voïvodes sentit l’impérative pression de la laisse et fit où on le laissait faire, répandant sur le pavé de la rue de la Cloche la morne puanteur des espèces défaites et de leurs souvenirs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Charybde2Charybde2   13 mars 2016
À quinze heures, quai de la Rapée, aux dix-huitième étage d’un immeuble de verre, on est assis autour d’une longue table. Les messieurs ont la mine de celui qui doit dynamiser sa branche, gérer efficacement des ressources humaines, animer et coordonner une structure de mission chargée du suivi, optimiser le redéploiement d’entreprises au premier plan de leur secteur. On sent bien que celui-ci est autonome de tempérament, très relationnel et très communicant, que celui-là a une ouverture d’esprit, un sens du contact alliés à une forte puissance de travail, que ce troisième, passionné, a un sens aigu de l’organisation et du concret, que ce quatrième a un profil des plus pointus. Les dames sont à l’unisson, avec ce brin de féminité qui est un plus. L’une d’elles se lève et prend la parole :
– Nous sommes réunis pour prendre connaissance de l’audit de sécurité sur nos locaux accessibles au public, destiné à prévenir premièrement le développement de nouvelles formes de criminalité, deuxièmement les nouveaux risques générés par la guerre du Golfe. Même si ce rappel vous semble inutile, permettez-moi, en tant que présidente de séance, d’insister sur la confidentialité de nos travaux. Leurs conclusions seront strictement réservées aux directions générales. Y a-t-il des remarques préliminaires ?
Après un bref silence, la présidente annonça :
– Puisqu’il n’y a pas de questions, nous allons tout de suite écouter le rapport de notre consultant.
Elle appuya sur un bouton. – M. Krachevski, annonça-t-elle tandis que la porte s’ouvrait sur un homme portant costume d’alpaga, cravate prune et loden vert tyrolien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   13 mars 2016
Les airs héroïques qui déferlaient des hauts-parleurs kurdes staliniens bousculaient les slogans mégaphonés des groupuscules, et dans le pathos grandiose des chants de la steppe et des montagnes, les mots d’ordre raisonneurs des pacifistes, des laïcs et des libres penseurs étaient emportés comme des dépouilles aux selles des cavaliers de la Horde d’or. Léon passa devant les paroisses trotskistes où la persistance de l’ouvriérisme se mesurait à la longueur des blousons de cuir, il longea les banderoles rouges et noires de la CNT, syndicat de joyeux drilles qui paraissaient bien capables d’empêcher le coup de force de Franco, aperçut la Fédération anarchiste et ses importantes délégations du troisième âge, croisa des bandes d’étudiants accoutrés comme pour un bizutage avec signe de la paix sur la face, masque à gaz ou slogans dramatiques dans le dos, et contourna des créatifs qui diffusaient des affiches susceptibles d’élever le niveau de conscience des personnels de MJC.
Un attroupement plus serré, nimbé du halo des spots et hérissé de micros, signalait la présence des organisateurs. Collier de barbe et regard traqué derrière ses lunettes, un porte-parole, après avoir expliqué que les gens étaient démobilisés par le travestissement de la guerre en jeu vidéo, que le cortège n’était pas autorisé à sortir de la place, et que le président de la République n’avait pas reçu la délégation, concluait que la manifestation était néanmoins un succès. « La véritable guerre, celle qui tue, va réapparaître, ajouta-t-il, et alors, nous serons une foule, une marée… ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   13 mars 2016
– Mon nom ne vous dit peut-être rien, bien qu’on ait parlé de moi à plusieurs reprises dans des journaux…
– Je lis pas beaucoup les journaux…
– Pendant douze ans, j’ai servi dans des unités antiterroristes, et remporté quelques succès spectaculaires. Quand j’ai quitté mon corps, on a donné des raisons psychiatriques à mon départ : on a prétendu que je me prenais pour un Indien. La réalité est que j’étais en désaccord avec mes chefs sur la manière de conduire certaines missions. Ils auraient bien voulu me voir disparaître dans un accident, mais ils savaient que je n’étais pas parti sans biscuit. J’avais des documents qui auraient été automatiquement rendus publics après ma mort… Mais je me suis assez vite rendu compte que les dossiers secrets, ça vieillit mal. Une affaire scandaleuse aujourd’hui ne sera plus qu’un pétard mouillé deux ans plus tard. Regardez l’Irangate : des révélations qui auraient, sur le moment, fait trembler le sommet de l’Etat n’attirent plus que des ennuis bénins à quelques comparses. J’ai des bandes vidéo sur la manière dont ont été conduites les tractations sur les otages français au Liban, en 86-88. Mais maintenant, qui s’intéresse encore à ces vieilles histoires ? Alors, je suis entré dans une spirale inflationniste : je dois renouveler de plus en plus vite mon stock de secrets, si je veux survivre…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Serge Quadruppani (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Quadruppani
Voici le deuxième numéro de notre émission La Petite Librairie #LPL, émission produite par la librairie La Griffe Noire et Les déblogueurs... L'occasion pour le libraire Gérard Collard de vous faire découvrir ses coups de c?ur du moment mais également ses coups de gueule...
N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires...
Prochain rendez-vous le mardi 08 novembre 2016 !!!
- Histoire des Beati Paoli, Tome 1 : le bâtard de Palerme de Luigi Natoli et Maruzza Loria aux éditions Métailié - Histoire des Beati Paoli, Tome 2 : La mort à Messine de Luigi Natoli et Serge Quadruppani aux éditions Métailié - Histoire des Beati Paoli, Tome 3 : Coriolano de Luigi Natoli et Jacqueline Huet aux éditions Métailié - L'insouciance de Karine Tuil aux éditions Gallimard - Vie prolongée d'Arthur Rimbaud de Thierry Beinstingel aux éditions Fayard - Tête de mule de Oyvind Torseter aux éditions La joie de lire - Cassandre la gourmande d?Odile Bailloeul & Claire Curt aux éditions La joie de lire - Zack le maniaque d?Odile Bailloeul & Claire Curt aux éditions La joie de lire - Nora Webster de Colm Toibin et Anna Gibson aux éditions Robert Laffont - Nos rêves indiens de Stéphane Marchand aux éditions De Borée - Soif de musique de Romel aux éditions Daphnis & Chloé - Les Élus de Steve Sem-Sandberg et Johanna Chatellard-Schapira aux éditions Robert Laffont - Exposition Hergé au Grand Palais du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017 - Tintin : The art of Hergé de Michel Daubert et Hergy Muséum Beau livre en anglais aux éditions Abrams ComicArts - Hergé : Paris, Grand Palais, Galeries nationales, du 28 septembre 2016 jusqu'au 15 janvier 20176 septembre 2016 de Collectif et Cécile Maisonneuve aux éditions RMN - 99 nouveaux dessins pour ne plus faire de fautes de Sandrine Campese aux éditions de l'Opportun - le Dictionnaire de Laurent Baffie de Laurent Baffie aux éditions Livre de Poche - Mr Mercedes de Stephen King aux éditions Livre de Poche - Innocent breuvage de Michèle Barrière aux éditions Livre de Poche - Les Fauves de Ingrid Desjours aux éditions Pocket
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre