AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791022607193
Éditeur : Métailié (05/10/2017)

Note moyenne : 3.3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Pierre Dhiboun, membre des forces spéciales françaises infiltré dans un groupe djihadiste au nord du Mali, a disparu à son retour en France. Manifestement, il a déserté. Mais de quelle armée ? Beaucoup de monde aimerait le savoir : sa supérieure directe ? une générale de gendarmerie qui ne rend compte qu'au président ?, une mystérieuse organisation d'anciens contractants de toutes les guerres d'Orient et tous les services secrets français. Dhiboun est-il un loup sol... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Stelphique
  25 octobre 2017
Ce que j'ai ressenti:…Une belle chasse contemporaine…
Entends-tu ce trot cadencé? Non, forcément, car c'est à pas de loup que Serge Quadruppani se déplace dans la forêt obscure du terrorisme, et qu'il traque sous couvert des arbres, l'ombre des djihadistes. Dans ce polar contemporain, aux thèmes plus que sensibles de l'actualité, il trottine avec la douceur de ses coussinets, mais la rage au ventre, sur les territoires internationaux, devine les intentions des hautes sphères politiques, s'infiltre dans les réseaux sombres. Une petite touche d'audace par ci et, un humour mordant par là, c'est un réel plaisir de suivre ses Loups Solitaires.
J'ai beaucoup aimé le parallèle Nature/Humanité qui se dégage de ses pages. Entre la sauvagerie fascinante du loup, l'attachement des blaireaux, l'oeil avisé du faucon ou les abeilles nerveuses, la faune nous étonnera toujours! Derrière cette apparence d'observation, on peut voir en miroir la complexité des comportements humains et Serge Quadruppani adore déstabiliser son lecteur à force de métaphores et de clins d'oeil appuyés. Il joue de notre attention, de nos impressions, de notre concentration comme le ferait sans doute le chat Piano avec sa proie, mais l'auteur peut se faire Scorpion aussi, et balancer un dard de confusion dans vos esprits…
-Tu sais que la panique , ça vient de Pan, la divinité qui incarne les forces invisibles et mystérieuses de la nature?
Entre traque instinctive et chasse à l'homme, ce polar noir est un condensé d'énergie! L'auteur maîtrise , à coup de rebondissements hargneux, son intrigue explosive! En s'infiltrant dans l'ombre, il enchaîne les actions, les enjeux, les stratégies, et nous sert un roman d'espionnage vibrant, et dans ce jeu de dupes, ou les trahisons sont pléthores et les promesses rompues, il ne nous reste plus qu'à discerner le vrai du faux…Et c'est bien tout le plaisir du lecteur de chasser les doutes, pour espérer approcher de près la beauté du Loup.
« Je crois au besoin de croire. Je crois à la poésie qui exprime ce besoin. Je crois au besoin de règle. Mais je crois aussi à la règle du besoin. Et j'ai besoin de toi. »

Ma note Plaisir de Lecture 8/10

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Juin
  29 octobre 2017
Loups solitaires, c'est l'histoire d'un homme Pierre Dhiboun, infiltré chez les djihadistes. le roman raconte sa traque, lui ancien des forces spéciales françaises, passé à l'ennemi – ou non ? Il y en a du monde à ses trousses. Amis, ennemis ? On ne sait pas vraiment.
Alors que je ne suis pas adepte de ce genre d'histoire je me suis retrouvée plongée dans un roman d'espionnage assez compliqué. Je pensais apprendre beaucoup sur le terrorisme mais tous ces sigles, ces différents groupes qui se tirent dans les pattes m'ont bien embrouillés.
L'auteur est visiblement très documenté, il connaît son sujet, y glisse un peu de politique et interpelle même une ou 2 fois le lecteur. Au début j'ai un peu peiné à comprendre bien que qu'ayant réussi à repérer les personnages, ensuite on passe directement d'un lieu à un autre, juste en changeant de paragraphe…De Paris, à l'Afghanistan, ou au Mali… Ce n'est pas toujours évident à s'y retrouver.
Monde étrange que celui de cette oligarchie qui décide, tue, ment, accepte sans états d'âmes de sacrifier des innocents. Pas joli, joli tout ça, mais sans doute vrai, à la lecture de cette note de bas de page pour expliquer ce que veut opérations homo dans un document "très secret défense" .
( « homo » pour homicides ». Meurtres commis par les services secrets et jamais reconnus. ) p 118.
En parallèle on parle aussi écologie, protection des animaux, intelligence des choucas et d' un loup solitaire – un vrai lui – qui désespère aussi de hommes sur ce plateau de Millevaches. il n'y a pas vraiment d'humour dans ce livre, juste quelques saillies drôles … Ah l'épisode des poule de luxe... J'ai adoré.
En conclusion un roman assez difficile d'accès au premier abord, avec de l'amour, des morts, des pourris, des jusqu'au- boutistes... et une violence abjecte.
« Game over «
Un livre qui ne rassure pas, au contraire. Finalement je ne regrette pas de l'avoir lu et je me suis attachée à certains personnages. Pour d'autres…
Merci à babélio ( masse critique) et aux éditions Métaillié pour cet envoi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
DOMS
  02 novembre 2017
Loups solitaires de Serge Quadruppani débute à la frontière italo-française, du côté de Bardonecchia. Pierre Dhiboum, ancien des forces spéciales, rentre d'une mission qui l'a amené à infiltrer un groupe de djihadistes au nord du Mali. Aujourd'hui, poursuivi par les forces de police et directions des ministères de l'intérieur ou de la défense, il réussit à échapper à ses suiveurs et disparait de la circulation.
Jane, une éthologue et spécialiste des comportements, vient d'enterrer son mari. Elle mène ses activités dans un petit village du limousin profond. Son voisin Christian, un chirurgien qui ne croit plus en sa vocation et qui est passionné par les poules de luxe à belles plumes, décide de changer de vie, de s'occuper de son poulailler et s'installe plus ou moins chez elle.
Quelle va être la relation relation entre ceux trois protagonistes ? C'est toute la gageure de ce thriller bien ficelé qui nous embarque dans les mailles des filets anti-djihadistes, nous parle de missions spéciales, de destruction de cibles à distances, d'implication des grands de ce monde dans la lutte contre le terrorisme. Et qui nous démontre également les manipulations des plus hautes sphères du pouvoir, ces opérations à l'issue aléatoire qui confortent leur besoin de puissance.
De poules de luxe à belles plumes en loup solitaire invisible, la nature dans ce qu'elle a de plus beau mais aussi de plus sombre est évoquée par l'auteur. Un léger bémol, les différents groupes, les passages d'une époque à une autre qui m'ont un peu perdue par moment. le roman est porté par une écriture à la fois sérieuse et d'un humour à toute épreuve.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
chocoladdict
  04 novembre 2017

Quadrappuni cherche à mettre en place un puzzle ambitieux, brassant différentes thématiques, avec pas mal d'enjeux contemporains et notamment écologique sous fond d'espionnage .
Le personnage central : Pierre Dhiboun, membre des forces spéciales françaises infiltré dans un groupe djihadiste au nord du Mali, pris dans une intrigue aux ramification complexe.
"Mais voilà que la prunelle gris-bleu de Meynandier s'immobilise puis se contracte, captée par une flamme rousse à la table voisine : la chevelure d'une femme assise avec trois hommes, et qui rit tandis qu'ils tirent la gueule."
une intrigue complexe qu'on a parfois du mal à suivre mais qui reste divertissant..
Commenter  J’apprécie          10
Charybde2
  17 octobre 2017
Un thriller enlevé d'espionnage contemporain qui oscille joliment entre le rire et les larmes.
Sur le blog Charybde 27 : https://charybde2.wordpress.com/2017/10/17/note-de-lecture-loups-solitaires-serge-quadruppani/
Lien : https://charybde2.wordpress...
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   17 octobre 2017
Un quadragénaire mince en costume bleu sombre et cravate assortie tapote du bout de son Montblanc la bouteille d’eau inentamée posée devant lui. Ce léger bruit suffit à faire tourner les visages vers lui.
– S’il vous plaît, je vous serai reconnaissant de ne pas nous infliger de passes d’armes entre services. Le temps presse. Le ministre attend mon rapport dans une demi-heure, ajoute-t-il après un coup d’œil ostensible à sa montre sarkozyste. Alors, en deux mots, il est où, Dhiboun, vous avez une idée ? Quelqu’un a une trace de lui quelque part ? Oui ? dit le quadra en voyant à sa droite un quinqua en costume bleu turquin et cravate assortie lever son Montblanc à lui, la Direction du renseignement militaire a quelque chose ?
– Oui, acquiesce l’intervenant. Monsieur le conseiller, je me dois d’abord de m’inscrire en faux contre l’impression que nous pouvons vous donner. La circulation des informations entre services fonctionne. Bien qu’elle n’ait pas jugé bon de nous en faire part, nous étions au courant des difficultés de la DGSI, nous savions qu’elle n’avait trouvé aucune image de Dhiboun sur les enregistrements vidéo des caméras de la SNCF, non seulement à Modane mais ensuite dans toutes les gares françaises, puisque nos collègues ont étendu leurs investigations jusque-là…
Le conseiller soupire. Le représentant de la Direction générale de la sécurité intérieure fixe l’homme de la Direction du renseignement militaire avec des sentiments faciles à deviner, car sa mâchoire est serrée, son sourcil froncé, son front empourpré. Mais le militaire continue, imperturbable.
– Dans le cadre de la coopération entre services, il nous a donc semblé judicieux de demander de l’aide à nos principaux alliés dans la guerre contre le terrorisme. Nous nous sommes tournés vers la NSA.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
StelphiqueStelphique   23 octobre 2017
Je crois au besoin de croire. Je crois à la poésie qui exprime ce besoin. Je crois au besoin de règle. Mais je crois aussi à la règle du besoin. Et j'ai besoin de toi.
Commenter  J’apprécie          140
StelphiqueStelphique   24 octobre 2017
-Tu sais que la panique , ça vient de Pan, la divinité qui incarne les forces invisibles et mystérieuses de la nature?
Commenter  J’apprécie          180
Charybde2Charybde2   17 octobre 2017
Bardonecchia, dernière gare piémontaise avant la frontière française. L’exceptionnel redoux qui depuis une semaine a effacé la neige des rues et dépeuplé les hôtels à skieurs persiste. On est fin janvier, l’allongement des jours s’affirme et, à 8 h 10, le monde apparaît en pleine lumière, tel qu’il est quand les humains n’y sont pas. Sous le ciel froid, entre les murailles noires des pentes presque à pic, pèse la tristesse irrémédiable des lieux si hauts qu’on ne peut plus en redescendre.
La placette devant la gare est déserte. Arrivé sur le tortillard de Turin, Pierre Dhiboun s’y est retrouvé seul en quelques minutes, après la dispersion en divers véhicules de la demi-douzaine de personnes descendues du même convoi. Très mince, très grand, en jean, T-shirt noir et blouson de cuir, d’une sveltesse soulignée par sa pose : jambes légèrement écartées, doigts de la main droite retenant les lanières qui lui scient le trapèze, Dhiboun maintient contre son dos un sac de sport chic et cher. Il consulte sa montre puis examine les lieux, la chaussée déserte, les volets clos des édifices qui la bordent, l’abribus couvert de faire-part de décès. Son regard s’arrête sur un bâtiment à un étage, dont les murs extérieurs plaqués de bardeaux vernis s’ornent de marmites anciennes suspendues à des chaînes, ripolinées de noir et remplies de fleurs fades. « Taverna della Stazione », annonce l’enseigne. En avançant, Dhiboun scrute l’étroite vitrine derrière laquelle il ne peut voir un sexagénaire grisonnant qui, tout en saisissant un cappuccino posé à côté de lui, a levé les yeux de l’écran d’un ordinateur portable et maintenant le regarde venir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Charybde2Charybde2   17 octobre 2017
Christian Meynandier ne l’écoute manifestement pas. Son regard s’est égaré dans la salle. Les autres tables sont occupées exclusivement par des membres de cette partie de la classe moyenne britannique fervente adepte de la libre entreprise et convaincue par le Financial Times que le Limousin est, après le Périgord déjà conquis, la nouvelle terre de toutes les promesses immobilières. Acheter, retaper, revendre, créer des B&B pour ceux qui viennent acheter et revendre, et des B&B pour ceux qui veulent créer des B&B et à quel moment revendre avant que n’éclate la bulle des B&B, tels sont les principaux sujets de conversation.
Mais voilà que la prunelle gris-bleu de Meynandier s’immobilise puis se contracte, captée par une flamme rousse à la table voisine : la chevelure d’une femme assise avec trois hommes, et qui rit tandis qu’ils tirent la gueule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Serge Quadruppani (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Serge Quadruppani
Voici le deuxième numéro de notre émission La Petite Librairie #LPL, émission produite par la librairie La Griffe Noire et Les déblogueurs... L'occasion pour le libraire Gérard Collard de vous faire découvrir ses coups de c?ur du moment mais également ses coups de gueule...
N'hésitez pas à nous laisser vos commentaires...
Prochain rendez-vous le mardi 08 novembre 2016 !!!
- Histoire des Beati Paoli, Tome 1 : le bâtard de Palerme de Luigi Natoli et Maruzza Loria aux éditions Métailié - Histoire des Beati Paoli, Tome 2 : La mort à Messine de Luigi Natoli et Serge Quadruppani aux éditions Métailié - Histoire des Beati Paoli, Tome 3 : Coriolano de Luigi Natoli et Jacqueline Huet aux éditions Métailié - L'insouciance de Karine Tuil aux éditions Gallimard - Vie prolongée d'Arthur Rimbaud de Thierry Beinstingel aux éditions Fayard - Tête de mule de Oyvind Torseter aux éditions La joie de lire - Cassandre la gourmande d?Odile Bailloeul & Claire Curt aux éditions La joie de lire - Zack le maniaque d?Odile Bailloeul & Claire Curt aux éditions La joie de lire - Nora Webster de Colm Toibin et Anna Gibson aux éditions Robert Laffont - Nos rêves indiens de Stéphane Marchand aux éditions De Borée - Soif de musique de Romel aux éditions Daphnis & Chloé - Les Élus de Steve Sem-Sandberg et Johanna Chatellard-Schapira aux éditions Robert Laffont - Exposition Hergé au Grand Palais du 28 septembre 2016 au 15 janvier 2017 - Tintin : The art of Hergé de Michel Daubert et Hergy Muséum Beau livre en anglais aux éditions Abrams ComicArts - Hergé : Paris, Grand Palais, Galeries nationales, du 28 septembre 2016 jusqu'au 15 janvier 20176 septembre 2016 de Collectif et Cécile Maisonneuve aux éditions RMN - 99 nouveaux dessins pour ne plus faire de fautes de Sandrine Campese aux éditions de l'Opportun - le Dictionnaire de Laurent Baffie de Laurent Baffie aux éditions Livre de Poche - Mr Mercedes de Stephen King aux éditions Livre de Poche - Innocent breuvage de Michèle Barrière aux éditions Livre de Poche - Les Fauves de Ingrid Desjours aux éditions Pocket
+ Lire la suite
autres livres classés : terrorismeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre