AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791092961669
236 pages
Éditeur : Le peuple de Mü (07/05/2017)

Note moyenne : 4.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Quand de mystérieux extraterrestres passent un pacte avec l’Empire britannique, ce dernier y voit un moyen d’asseoir son pouvoir colonial.

Des années plus tard, deux aristocrates retrouvent leur mère dans un hospice londonien. Seule, isolée, elle va leur raconter l’histoire de sa vie au service des Visiteurs.

Après L’illusion du contrôle, recueil de nouvelles implausibles, Sonia Quémener nous narre avec justesse les difficultés et le pl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Walkyrie29
  05 février 2018
Voyage interstellaire d'un genre nouveau qui ne tape pas dans le grandiose. Lady Rudge offre une immersion dans un univers victorien à tendance Steampunk transformé/ré-orienté sous l'influence d'extra-terrestres. Atypique !
Une Lady pas comme les autres…
Lady Rudge, née Elizabeth Swanson, est une fille de bonne famille plutôt réservée ayant une soif de connaissance et très attirée par les sciences. Mais c'est surtout une femme, et une femme au XIXème est vouée à se marier et à enfanter. Elizabeth accepte cette condition auprès de M. Rudge uniquement parce que cela devrait lui permettre d'atteindre son but et d'obtenir enfin la liberté d'étudier auprès des visiteurs et peut-être découvrir leur monde. Ainsi Lady Rudge abandonne t-elle le cercle familial, laissant derrière elle mari et enfants au profit de son rêve le plus cher.
Plusieurs dizaines d'années plus tard, Lady Rudge est internée dans un hôpital psychiatrique. Ses deux enfants aristocrates lui rendent visite, ils ont enfin retrouvé celle qui était, est, leur mère, celle qui les a abandonnés par amour des visiteurs. Ils sont bien décidés à la sortir de cette mauvaise condition et prêt à écouter son histoire et ses aventures célestes.
Lady Rudge est une femme de caractère et de passion, une curiosité aiguisée et une affinité toute particulière pour la connaissance, mais un personnage aussi intelligent, un brin calculateur et bien conscient des désagréments d'être une femme, de sa condition précaire face aux lois et à l'accès aux études. Elle peut paraître froide, détachée, hautaine peut-être, tout est que c'est une femme qui a surtout réalisé ses rêves en acceptant des sacrifices nécessaires. le personnage véhicule tout une réflexion sur la féminité, le féminisme, les droits de la femme… Il fallait bien une femme de cette trempe pour affronter une vie auprès des visiteurs.
Une Angleterre d'un autre temps, dérivant vers l'uchronie…
Les extra-terrestres que les humains appellent visiteurs ont pris contact avec l'empire britannique, offrant de l'or en échange de l'exploitation des terres rares sur la Terre. Leur présence sur la terre ont permis certaines avancées scientifiques par rapport au passé que l'on connaît. L'auteur, dans des notes de bas de page, rappelle les dates réelles.
Le parallèle entre les deux mondes (le notre et celui créé par l'auteur) est assez intéressant. Il y a là encore matière à réflexion avec des sujets tel que le colonialisme, le pouvoir, la valeur matériel de l'or…
Quand le passé rejoint le présent…
L'auteure joue sur deux temps, il y a le présent, Lady Rudge est âgée et raconte à ses enfants sa vie passée auprès des visiteurs, un temps qui semble s'être écoulé différemment pour elle. Elle est écoutée par Oscar, un journaliste prêt à publier ses mémoires. On découvre dans ce présent les enfants de Lady Rudge, Georgina et Paul, les relations avec leur mère et les conséquences de la présence des visiteurs depuis plus d'un demi-siècle sur la Terre.
Et puis il y a ce passé, cette vie auprès des visiteurs, ces aventures, ces voyages enrichissants et perturbants. Un passé heureux jusqu'à ce que certaines choses viennent entacher le rêve de Lady Rudge. Là ce ne sera plus la même donne.
On jongle donc avec l'un et l'autre et cela dynamise énormément le récit. C'est très bien fait puisque l'on distingue nettement les deux temps. Et chacun raconte sa propre histoire qui finisse toutefois par se rejoindre.
Des créatures venues d'ailleurs variées et intelligentes…
Poulpes infanticides, Plantes amoureuses et des Visiteurs explorateurs, les créatures sont nombreuses dans cet ouvrage. Une fois la Terre quittée, Lady Rudge embarque dans un vaisseau auprès des visiteurs et découvrent des mondes incroyables à travers ses voyages où l'intelligence n'est pas forcément là où on l'y attend. Il y a d'ailleurs tout un passage philosophique et scientifique sur la notion d'intelligence, passionnant.
Le roman invite donc à un voyage interstellaire simple et efficace, on est loin du grandiose du space opera mais dans quelque chose de plus intime, voir même d'un peu intrusif pour les planètes explorées, leur population n'ayant pas forcément conscience d'être observée. Ces visiteurs prônent la bienveillance, le respect et la non-violence, à se demander s'ils n'endorment pas leur proie pour mieux entraîner leur auto-destruction ensuite. Ambigu.
L'auteure aborde certainement à partir de tout cela la conquête spatiale, mais aussi la surexploitation de milieux au détriment des êtres qui y vivent, l'écologie peut-être aussi, et cette notion de toujours plus qui rappellent inévitablement notre propre temps.
Un style d'écriture maîtrisée et une couverture sublime…
Sonia Quemener a une qualité d'écriture indéniable, c'est très agréable à lire et empli d'une certaine douceur, très imagé aussi. Il y a a une réelle maîtrise du contenu. On s'évade complètement à travers les descriptions détaillées sans être alourdies, les explications fournies, pour finalement s'immerger complètement dans son univers.
Quant à la couverture, elle est sublime : Austère, électrique et intrigante !
En bref…
Lady Rudge est un roman intelligent qui regorge de réflexions, c'est aussi un roman qui vous évade, vous fait voyager et vous emporte dans une ambiance doucereuse où la bienséance de l'aristocratie s'accorde et se mêle avec l'univers extra-terrestre. Très réussie.
Je remercie Mü éditions de m'avoir confié ce titre.
Lien : https://songesdunewalkyrie.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Le_Comptoir_de_l_Ecureuil
  28 mai 2017
Lady Rudge - Uchronie, poulpes et voyages
Lady Rudge avant de devenir Lady était une jeune fille comme les autres mais dissimulait aux yeux de sa famille un caractère bien trempé et une soif d'apprendre inextinguible.
Le mariage, soit. Un enfant... Puisqu'il le faut ! Mais ensuite... Liberté ! Voici ce que négocie notre héroïne avec ses futur beau-père et mari.
Dans le même temps de mystérieux visiteurs venus de l'espace ont conclu des accords avec l'Empire Britannique pour exploiter certaines ressources de la terre en échange d'or. Il n'en fallait pas plus plus pour que la couronne accepte.
Pourtant, l'humanité connaît très peu de choses de ces êtres venus de loin. Quels sont ils réellement ? Quels sont leurs buts ? Peut-on réellement leur faire confiance ?
C'est ainsi qu'après avoir empli ses parts du contrat Elizabeth abandonne le domicile conjugal et ses jeunes enfants pour se consacrer à des études scientifiques dont le but n'est rien de moins que d'approcher ses étranges extraterrestres qui la fascinent depuis toujours.
A force d'acharnement et grâce à un heureux concours de circonstance, Lady Rudge se retrouve embarquée sur un de leur vaisseau sous son nom de jeune fille Elizabeth Swanson.
Enfin partie pour de lointains confins galactiques, notre héroïne va découvrir différentes planètes en compagnie des expéditions scientifiques des Visiteurs. Leurs explorations la mèneront à appréhender des sources de vie pour le moins hétéroclites et souvent merveilleuses, un monde peuplé de plantes sensibles, un autre où évoluent des poulpes aussi beaux que cruels, etc.
Mais... Car il y a toujours un "mais". Cela ne pouvait pas toujours rester un conte de fée d'aventurière, et Elizabeth se retrouve bien malgré elle dans le pétrin. En cause, le mode de vie des Visiteurs !
Je ne vous en révèle pas plus car ce serait gâcher la saveur de votre future lecture.
Sonia Quémener, grâce aux aventures de Lady Rudge, aborde différentes problématiques comme la conscience, ses enjeux, la guerre et ses répercussions, une sorte de "colonialisme" caché sous des intentions honnêtes et mercantiles, les avancées scientifiques toujours plus fantastiques les unes que les autres, autant de sujets que l'ont peut aisément replacer dans notre monde actuel et qui donnent de quoi réfléchir.
(suite le site.)
Lien : http://lecomptoirdelecureuil..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ClaireBillaud
  23 mars 2020
Nous sommes à l'aube du XXe siècle, dans une réalité alternative où d'étranges "Visiteurs" extra-terrestres sont entrés en contact avec les dirigeants de la Terre et en particulier du Royaume-Uni. Lady Rudge, après avoir quitté brutalement la Terre et laissé derrière elle un mari imposé et des enfants qu'elle ne regrettait pas, revient sans ressources et dans un monde qu'elle ne comprend plus très bien, et se retrouve à la charge de ses enfants. Pour qu'ils comprennent sa décision, elle leur raconte sa prise de contact avec les Visiteurs et les voyages qu'elle a faits en leur compagnie à la découverte d'autres espèces intelligentes. On y voit un thème récurrent, celui de l'incapacité à comprendre des schémas de pensée différents entre espèces intelligentes mais n'ayant pas la même origine, la même apparence ou les mêmes contraintes, et on s'interroge sur l'origine de guerres meurtrières, comme celle qui a fait disparaître une civilisation extra-terrestre dont Lady Rudge découvre les ruines et se demande si la même chose pourrait arriver à l'humanité. Les Visiteurs eux-mêmes ont leurs zones d'ombre, et laissent les personnages et les lecteurs sur leur faim quant à leurs intentions : aider d'autres espèces ou précipiter leur chute ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PauseEarlGrey
  14 septembre 2017
Je ne peux que vous conseiller de plonger dans l'univers de Sonia Quémener. Si tout n'est pas parfait, j'ai pris énormément de plaisir à découvrir ses extra-terrestres, leurs objectifs sur la Terre et ce qu'ils avaient modifié par rapport à notre réalité. L'auteure s'est d'ailleurs amusée dans les notes de bas de page à préciser la différence de date et/ou d'inventeur sur une avancée technologique de son univers. J'ai beaucoup apprécié. Moi qui aime l'ethnologie, autant vous dire que je me suis régalée de découvrir cette notion dans un roman steampunk ! le mélange ne jure pas (ce dont j'avais peur) bien au contraire, tout est parfaitement cadré pour que le Londres XIXe fonctionne avec des extra-terrestres. Un pari réussi pour Sonia Quémener et le Peuple de Mü qui a publié un roman aussi original....https://pauseearlgreyblog.wordpress.com/2017/09/14/lady-rudge-sonia-quemener-londres-xixe-et-extraterrestres/
Lien : https://pauseearlgreyblog.wo..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   17 mai 2017
On peut certes discuter la chose, mais la plupart de nos scientifiques pensent que l'idée précède l'action. Un individu doit d'abord se percevoir distinct de son environnement pour penser à agir sur lui par un outil intermédiaire. En d'autres termes, il doit avoir conscience de soi ; et pour cela, percevoir l'histoire du monde comme distincte de la sienne propre : des choses y apparaissent et en disparaissent tandis que lui, de son point de vue, est toujours présent. Voilà pourquoi nous avons adopté pour critère du langage technologique la capacité d'évoquer ce qui n'est plus et ce qui sera.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   17 mai 2017
Une inquiétude réelle quoique souterraine me tourmentait depuis l'annonce que des êtres semblables à nous s'étaient exterminés dans une guerre totale. Devais-je lire là un sinistre présage pour notre espèce ? Etait-il possible qu'un prodigieux progrès technique ne s'accompagnât point d'un progrès équivalent dans la compassion et la douceur ? Devrais-je si je rentrais un jour chez moi, me faire l'avocate du renoncement à un savoir porteur de tels dangers ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Le_Comptoir_de_l_EcureuilLe_Comptoir_de_l_Ecureuil   17 mai 2017
Que c'est triste, murmurai-je surtout pour moi-même. L'espèce intelligente la plus proche de la mienne se révèle composée d'abominables monstres génocidaires, les aimables poulpes débonnaires sont infanticides... Les plus sympathiques étaient encore ces plantes aériennes, mais elles ne pensaient pas vraiment. Est-il inévitable que la conscience s'accompagne de cruauté ?
Commenter  J’apprécie          10
UnityUnity   25 septembre 2017
A peine la porte s'est-elle refermée sur le domestique que ma mère se manifeste :
- Cette femme est d'une incommensurable stupidité, estime-t-elle à voix forte et claire. Je la crois bien plus qualifiée, plutôt que de s'occuper d'êtres humains doués de raison, pour l'entretien des plantes, ses sœurs...
- Vous rendez-vous compte qu'elle a dû seulement vous entendre ? Pourquoi offenser ainsi les gens ?
- Ah, je reconnais là ton âme généreuse. Devant une telle créature j'ai tendance à oublier qu'un cerveau existe là-dedans, qu'il s'efforce d'interpréter les informations tant bien que mal transmises par des sens livrés à eux-mêmes, et donc que ce cerveau serait susceptible d'avoir saisi mes paroles...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sonia Quémener (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sonia Quémener
"L?humanité est née le 31 décembre à 23 heures, 59 minutes et 46 secondes sur le grand calendrier de l?univers. Quatorze secondes d?existence. Qu?avons-nous fait de ce quart de minute ? Qu?avons-nous réalisé en regard de la progression du cosmos ?
Face aux retombées du Big Bang, notre conscience ne pèse pas lourd et se perd dans une multitude d?évolutions possibles. Qui sommes-nous ? Pourquoi sommes-nous là ? Et où allons-nous ?
D?une Terre médiévale burlesque à l?autre bout de la galaxie, des inquiétudes rongeant la matière noire à la satisfaction pré-mortem d?un insignifiant rouage, Sonia Quémener nous emmène sur les chemins de nos réponses subjectives, personnelles? et inutiles à la marche infinie des choses. Tout ce que nous contrôlons finit par nous échapper, indubitablement.
? Ah, parce qu?on aurait à un moment contrôlé quelque chose ?"
À découvrir sur http://www.lepeupledemu.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : extra-terrestresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Sonia Quémener (2) Voir plus




Quiz Voir plus

Le quiz contrariant. ⛄️/🔥

Léon Tolstoï :

guerre et paix
le bonheur conjugal
anna karénine

12 questions
50 lecteurs ont répondu
Thèmes : contraires , opposés , littérature , baba yagaCréer un quiz sur ce livre