AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782369100591
380 pages
Alliage (01/07/2021)
4.57/5   40 notes
Résumé :
Une histoire irrésistible d'émotion, de rédemption et d’amour.
Le destin exceptionnel d'un homme ordinaire.

Joseph Conté, cinquantenaire désenchanté, qualifié de trop gentil par ses collègues qui profitent de son hyper sensibilité, mène une vie discrète et solitaire entre son métier de prof et son chat.
Si seulement sa fille acceptait de le revoir et de lui présenter son petit-fils ! Peut-être alors, parviendrait-il à faire la paix avec ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,57

sur 40 notes
5
15 avis
4
4 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Hippocampelephantocamelos
  03 juillet 2021
J'ai découvert Alice Quinn sur les réseaux sociaux alors que j'ouvrais mon blog. Si j'ai pu lire plusieurs de ses romans, il est incontestable que j'adore sa plume, et que je suis toujours aussi captivée par les histoires qu'elle écrit. J'ai été ravie de faire partie de cette expérience de lecture commune, en avant-première, auprès des autres blogueuses, que je salue au passage (@thelovelyteacher, @livre_et_livresque, @juju_et_ses_livres, @les.livres.de.laube, @lecturedemarie, @cora_lit_78, @Les_soeurs_addicts_aux_livres, @Tapagelecture, @florence.clerfeuille)
La lecture de ce nouveau roman m'a accompagnée en cette fin d'année scolaire. Quel autre lieu qu'un collège pour lire l'histoire d'un prof ? Parce que, oui, un prof – quelle que soit la discipline qu'il enseigne, a une vie en dehors des cours. Clin d'oeil à mes élèves de quatrième que j'ai pu avoir en cette fin d'année scolaire ; )
Le mercredi 30 juin, nous avons pu échanger en direct, et en visio, avec Alice Quinn. A la question « quel mot pour caractériser ce livre? », j'ai répondu « Papillon ». En effet, on assiste à l'épanouissement du personnage principal, qui prend véritablement son envol à la fin du livre. Plus que ça, et comme l'a souligné ensuite Alice Quinn, c'est un « bouquet de papillons » qui se tient devant nous à la fin ! Un moment de partage autour de ce livre qui n'est pas encore sorti. Mais ne vous inquiétez pas : il arrive ! Vous pouvez déjà le précommander, ou le retrouver dès le 7 juillet, au format e-book sur Amazon puisqu'il participe au Concours des plumes francophones, au prix de 0,99 euros,. Si vous êtes un lecteur papier, il est déjà disponible sur Amazon sinon il vous faudra patienter quelques semaines avant de le retrouver chez votre libraire préféré ! Mais je ne manquerai pas de vous avertir de sa parution !
Nous avons eu l'honneur de choisir la couverture définitive du roman : c'est celle que vous voyez sur la photo. Personnellement, je n'ai pas voté pour celle-ci… Je remercie @alice.quinn.romans ainsi que @palabrasocialmedia pour cette superbe aventure !
Joseph est gentil. Peut-être trop. On peut même dire que sa gentillesse le perd parfois. Alors qu'il ne se remet pas de la mort de sa femme Catherine, un félin domestique fait son apparition: Sissi. L'animal adopte l'être humain. La fille de Joseph, avec laquelle il n'arrive plus à échanger, trouve la mort dans un accident de la route, avec son mari. Joseph, en plus du chagrin, doit prendre sous son aile Rohan, son petit fils devenu orphelin, et inconsolable depuis que son chien, Pouf, demeure introuvable… Comment Joseph va-t-il trouver le courage d'affronter tous ces évènements qui le sortent de sa routine ?
Un roman que j'ai lu avec des images bien précises en tête. Pour cause, j'ai fait mes études à Aix-en-Provence, et découvert tous les matins à mon réveil, la grande dame qui veille sur la ville: la Sainte Victoire. J'ai arpenté de nombreuses fois les rues de la vieille ville. On s'attache à Joseph, ce prof complétement (é)perdu, mais Pouf, le petit chien aux airs de Snoopy attire toute notre attention. Une histoire chargée d'émotions, qui prend une autre dimension ; une prise de conscience, et un changement de posture font de ce roman conduit habilement par Alice Quinn, un véritable prisme.
Pour aller plus loin : une construction en arche, où les caractères des uns font écho à ceux des autres. Un rapport dialectique où chacun trouve sa tempérance dans la synthèse de ce rapport. Un duo humain qui trouve son reflet poétique dans le duo composé par Sissi et par Pouf.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Sharon
  02 août 2021
Tout d'abord, je tiens à remercier Alice Quinn, qui m'a permis de découvrir son nouveau roman en avant-première. Comme d'habitude, je le chronique …en retard.
Joseph serait quelqu'un de trop gentil aux yeux de tous. Et « tous », ce sont ses collègues, ses voisins, même les gens qu'il côtoie. Que signifie être « trop » gentil ? La gentillesse est en effet une qualité qui est totalement dévaluée depuis des décennies. Quand on est gentil, il est facile pour les autres de « profiter », pour ne pas dire d'abuser de la gentillesse, et de croire que la personne « gentille » ne s'aperçoit pas des services qu'elle a rendues, des petites choses sur laquelle elle a fermées les yeux, tout simplement parce qu'elle se demande bien qu'elle est l'intérêt, pour l'autre, de ses petites victoires absolument absurdes et un peu méchantes (voir les scènes chez le boulanger). Etre gentil, pour certains, c'est aussi être suspect. Comme si la gentillesse cachait nécessairement quelque chose, comme si la personne en face attendait quelque chose en échange. Scoop : non. Voilà pour mon introduction sur Joseph.
Etre « trop gentil » ne lui apporte pourtant aucun apaisement, parce qu'un conflit existe entre lui et sa fille, un conflit si fort du côté de sa fille qu'elle refuse de le voir et de lui présenter son petit-fils Rohan. Joseph ne renonce pas, il tente de maintenir un lien, il garde espoir, jusqu'au jour où une nouvelle tragédie surgit dans sa vie.
Cela pourrait être le drame de trop. Alors oui, ce que vivra Joseph sera très douloureux, et il ne s'en remettra pas en deux temps trois mouvements, comme dans les (mauvaises) séries télévisées (il m'arrive d'en voir en cas d'insomnie). Mais, et ce mais est important, il n'est pas question pour lui de baisser les bras face à ce bouleversement qui entre dans sa vie. Il n'est pas question non plus de délaisser ses élèves, surtout pas Jimmy, cet adolescent qui doit déjà faire face à des responsabilités qui ne sont pas de son âge. Etre gentil, c'est aussi faire attention aux autres, c'est repérer le mal-être d'un ado, ses qualités, son potentiel et surtout, ne pas faire comme si l'on n'avait rien vu, ne pas détourner les yeux, ne pas se fier aux apparences.
Joseph peut aussi compter sur Gladys, sa toute nouvelle voisine, pour qui cette installation signifiait donner une nouvelle orientation à sa vie après son départ anticipée à la retraite, et certainement pas y faire entrer un quinquagénaire, son petit-fils, un chat, un chien.
Tous les personnages de ce récit sont importants, tous, même celui qui passe son temps à s'occuper de la vie des autres, à croire que la sienne est tellement vide qu'il faut qu'il la remplisse en prenant des morceaux de celles d'autrui. Je voudrai parler de Pouf, le beagle adopté par la fille de Joseph. Il a été abandonné, comme beaucoup trop d'animaux, il est une victime collatéral du drame qui a frappé Aurélie et son compagnon. Livré à lui-même, il mettra tout en oeuvre pour retrouver Rohan, son petit maître, à qui il est déjà très attaché. Oui, l'on ne sait pas vraiment par quel sens, par quel instinct un animal peut retrouver, même à des centaines de kilomètres ceux à qui il tient. Et pourtant, c'est possible.
Beaucoup de thèmes forts sont abordés dans ce livre, vous l'aurez compris. La protection des mineurs et ses failles, le rôle des parents, la solidarité, l'entraide – à force de semer des petites graines de gentillesse avec constance, on peut finir par récolter beaucoup.
A découvrir.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
leBoudoirdulivre
  02 juillet 2021
Quand Alice Quinn m'a envoyé un email pour lire son nouveau roman feel-good en avant-première, je ne pouvais pas dire non. Comme pour son précédent feel-good, celui-ci se passe en plein Covid, en plein confinement, en plein ras-le-bol des procédures sanitaires qui changent toutes les semaines… Ce roman m'a profondément touché, a fait vibrer ma corde sensible… Comment ne pas être sensible à l'histoire d'un père qui doit faire face à la plus horrible des nouvelles et qui apprend à connaître son petit-fils d'une manière qu'il n'aurait jamais envisagé ?
Sublimée par une couverture où l'aquarelle met en lumière les valeurs de ce roman, vous apprécierez ce bonbon de douceur où quand l'humanité reprend ses droits.
Novembre 2019, Aix-en-Provence.
Sur la tombe de sa femme, Joseph alias Jo Conté, trouve un chaton abandonné. Au même moment, sa fille Aurélie et son mari adoptent Pouf, un jeune Beagle comme compagnon de jeu pour leur fils Rohan.
Un an plus tard.
Jo ressasse les souvenirs et la culpabilité qui le ronge depuis la mort de sa femme et l'absence de sa fille dans sa vie. Sa fille qui le rend responsable de la mort de sa mère et dont plus mille kilomètres les séparent.
Sa vie est devenue une routine bien organisée jusqu'à ce que sa nouvelle voisine débarque dans sa vie. Une très dure nouvelle et Jo en vient à s'occuper de son petit-fils qu'il n'a jamais vu tout en s'efforçant de faire face à l'inimaginable. Son quotidien si tranquille est bouleversé par Rohan. Comment faire son deuil ? Comment faire face à ces nouvelles responsabilités ? C'était sans compter sur Gladys bien décidée à aider ce voisin qui la trouble plus que de raison. Adieu retraite paisible, Jo est bien trop mystérieux, apportant son lot de problèmes tandis que Gladys amène sa bonne humeur et sa joie de vivre dans son quotidien, le bousculant dans ses habitudes.
A chaque problème, sa solution et quand Jimmy et sa soeur Lina débarquent chez Jo, ils ne seront pas de trop pour aider un homme solitaire et généreux à résoudre ses problèmes.
La vie peut bien réserver bien des surprises à ceux qui le méritent et ce n'est pas Jo et Gladys qui diront le contraire.
Des quiproquos, la recherche de repères, l'amour quand on ne s'y attend plus, le deuil, le droit à avoir une deuxième chance…
Et si Jo avait une deuxième chance pour reprendre sa vie en main ?
Pouf va être lui aussi une victime collatérale de l'accident, déboussolé, perdu, il va se lancer sur les traces de son maître au péril de sa vie mais avec l'espoir de le retrouver et de le protéger.
On ne devrait jamais sous-estimer l'amour qui unit un chien et son maître.
Jo ne sait pas dire non, c'est la bonne poire, toujours prêt à rendre service et à aider son prochain. Il adore être prof de français et aimerait juste pouvoir connaître son petit-fils.
Gladys Bernard, la nouvelle voisine de Jo, aimerait profiter de sa retraite anticipée après la mort de son binôme dans une mission. Passionnée par la culture créole, elle n'aime pas les enfants qui perturbe sa tranquillité jusqu'à ce qu'elle rencontre Jo.
Jimmy Muratti est un élève de Jo, il adore lire. Sous ses airs de perturbateur, il élève sa soeur la protégeant de l'alcoolisme de leur père et survivant avec le peu d'allocations que leur père ne leur vole pas.
Pouf, jeune Beagle, prêt à tout pour retrouver Rohan son maître et l'aider à faire le deuil de la perte de ses parents. Il va tout faire, tout endurer pour le retrouver et l'aider dans sa nouvelle vie. Son amour pour lui est incommensurable.
Alice Quinn décrit la vie d'un père face à la pire nouvelle qui soit, sa survie grâce à son petit-fils, sa peur de le perdre dans les méandres des services de protection à l'enfance, l'amour quand on n'y croit plus…
Comme toujours, Alice Quinn aborde des sujets forts : le Covid et ses contraintes, la solitude, la générosité, l'entraide, la solidarité, l'amour, l'importance des animaux, la protection des mineurs, les services sociaux, le deuil, les responsabilités, l'importance d'une main tendue, les violences familiales, les failles de l'Education Nationale, la protection des mineurs, le passage à l'âge adulte quand on est adolescent… Des sujets durs et émouvants où le Covid et les mesures sanitaires sèment la discorde au sein d'une famille à reconstruire.
Un roman fort en émotions, impossible à lâcher !
Plus qu'un feel-good, un bijou d'émotions en plein Covid où brille toujours une lueur d'espoir et d'humanité…
Lien : https://leboudoirdulivre.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bookaddict02
  23 août 2021
Premier roman que je lis de d'Alice Quinn. J'ai trouvé cette histoire tendre et émouvante. Ce prof d'une cinquantaine d'année qui se retrouve du jour au lendemain avec un bébé à s'occuper suite au décès de sa fille. J'ai été très touché par la vie des personnages que tout oppose et qui par la force du destin vont se trouver et s'adopter. Un livre plein d'espoir et de bon sentiment ce qui fait du bien à lire en cette période compliquée. L'écriture fluide et une histoire prenante rendent cette lecture addictive. Très belle découverte.
Commenter  J’apprécie          100
Snoopythecat
  10 novembre 2021
Voilà longtemps que je n'avais plus eu de réel coup de coeur, cette fois c'est chose faite et ô que cela fait du bien.
Joseph, professeur trop gentil, trop effacé, trop solitaire, vit seul avec sa chatte Sissi. Qu'il est triste Joseph de ne pas connaître son petit-fils, Rohan.
Sa vie va être chamboulée de plusieurs façons. L'arrivée d'une voisine haute en couleurs et au fort caractère, le décès de sa fille chérie et de ce gendre qu'il ne connaissait pas, l'arrivée de ce petit-fils orphelin dont il va prendre soin, tellement triste qu'il ne mange pas et ne dort que très peu, l'aide qu'il va apporter à un de ses élèves et à sa petite soeur. Fini l'ancien Joseph qui se laisse marcher sur les pieds, il va se battre contre l'injustice, aider de toute son âme ceux qui croisent son chemin.
Tous les personnages se croisent, apprennent à se connaître, s'entraident, s'aiment aussi.
J'ai adoré l'écriture toute en finesse et émotions.
J'ai adoré le fait de pouvoir me sentir à la place de chacun de ces personnages, du plus petit au plus grand, de l'humain à l'animal.
J'ai adoré le périple de ce chien qui traverse toute la France pour retrouver son petit maître adoré.
Tout est juste.
Tout est tellement beau.
Un lire à livre ABSOLUMENT.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Sharon
Sharon  
Aurait-il dû partir de cet appartement ? Tout ici lui rappelle sa félicité passée et remue le couteau dans la plaie. Encore une expression toute faite ! Il les hait, mais il est comme tout le monde. La plupart du temps, il ne trouve la formulation de ce qu'il ressent qu'avec des tournures de prêt-à-porter. Alors pourquoi s'en priverait-il ?
Commenter  J’apprécie          10
Gofrette91
Gofrette91  
La nuit est finie, le rêve aussi et avec lui le bonheur s'est envolé. Le monde est inversé. La vie normale se déroule la nuit alors que dans la journée, c'est le cauchemar qui s'installe. Jo éprouve ce matin une sensation qui ne va pas le quitter avant longtemps. Le réel pour lui est devenu illusoire, effrayant, vidé de ceux qu'il aime. Alors que ses nuits seront un refuge protecteur où il retrouvera les siens.
Commenter  J’apprécie          00
Sharon
Sharon  
Est-il possible que l'affection de ces personnes, ce fil ténu qui les unit, si fragile, puisse faire le poids contre le nuage sombre qui le menace ?
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alice Quinn (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alice Quinn
Alice Quinn : 300 Jours au top 100 du kindle! [2°épisode]
autres livres classés : protection des mineursVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Au pays de Rosie Maldonne, tome 4: nom de code: mémé Ruth" de nom de l’auteur.

Dans quelle ville Rosie assiste-t-elle à une conférence au yacht Club ?

Marseille
Cannes
Monaco

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Au pays de Rosie Maldonne, tome 4 : Nom de code : Mémé Ruth de Alice QuinnCréer un quiz sur ce livre