AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782824617497
320 pages
Éditeur : City Editions (01/07/2020)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Incendie, suicide, chute mortelle : en quelques jours, les morts accidentelles au sein de la bourgeoisie cannoise se succèdent et perturbent l'ordre de la Cité des Princes.

Du côté de la villa Les Pavots, l’ambiance est plus que morose depuis que le jeune Basile Mouron, qui vient souvent rendre visite à Miss Fletcher et ses amis, a été accusé d’attentat terroriste par le brigadier Rodot. Peu après, Basile meurt assassiné dans les bras de Lola, à qui i... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Sylviegeo
  03 mai 2020
Une incursion à Cannes à la Belle Époque. Quelle chance! Très intéressant de retrouver l'élégance, les façons de faire ,la politesse, cette civilité, toutes manifestations d'un monde révolu. Étonnant. La vie des bourgeois grands et plus petits, leurs manières et leurs privilèges détestables; les petites gens partie prenante de leur mode de vie. "Le carnet volé, une enquête à la Belle Époque" est le dernier tome de cette trilogie. On y retrouve certains des mêmes personnages dont Maupassant, très cher ami de notre courtisane Lola. Une enquête sur des meurtres bien sûr mais aussi un excellent portrait de cette société en mutation. Et la Cannes de l'époque, toujours belle et invitante. J'ai aimé cette lecture et ce , grâce à #NetGalley . Merci.
Commenter  J’apprécie          510
Pat0212
  10 mai 2021
Un nouveau coup de coeur pour ce dernier volume de cette magnifique trilogie que j'ai beaucoup aimée et que je recommande chaleureusement.
Nous sommes à la fin de l'année 1891 à Cannes, un bourgeois se suicide, et deux autres meurent dans des accidents divers durant la même semaine. Basile, le jeune messager semble complètement changé, il a perdu son insouciance. Il finit par se confier à Lola et à Miss Fletcher : sa soeur Thérésine a disparu et il ne sait que faire. Les deux femmes lui conseillent de signaler sa disparition à la police. Mais à cette époque, les plus pauvres n'ont pas intérêt à s'adresser aux autorités, Basile l'apprendra à ses dépens en croisant le terrible brigadier Rodot, l'un des deux pires ennemis de Lola.Celle-ci voyant que le commissaire Valantin bâcle son enquête comme à son habitude, reprendra les investigations de son côtés avec Miss Fletcher. Elle a pu récupérer un carnet volé à l'un des morts et possède un coup d'avance sur les pandores. Lola a aussi de graves soucis personnels, mais elle a promis à Basile de retrouver Thérésine.
L'enquête est très sympathique, prenante et pleine de suspense, elle a d'ailleurs une fin ouverte et les rebondissements s'enchaînent. Lola, Anna et Miss fletcher, la narratrice ont chacune une vision différente de l'identité de l'assassin, car contrairement à ce que croit le commissaire, ces accidents n'en sont pas. L'auteure ne tranche pas et j'ai beaucoup aimé cette incertitude finale. Dans ce dernier tome, l'enquête policière passe finalement au second plan au profit de l'aspect historique et de la vie des protagonistes. Nous continuons de visiter le Cannes de la Belle Epoque animé par les têtes plus ou moins couronnées, les nobles et les riches, tandis que dans l'ombre les petites gens font tourner le système. Nous découvrons une nouvelle catégorie sociale, celle de la bourgeoisie, avec les victimes des meurtre ou la famille de Paul Antoine, le seul homme avec Maupassant qui ait un rôle positif. On nous parle aussi des anarchistes, cet aspect est juste effleuré, mais c'est un vrai sujet d'inquiétude pour la communauté russe importante dans la région. Maupassant est désormais très malade et Lola assiste à ses derniers jours de liberté avant qu'il ne sombre complètement dans la folie, il sera moins présent dans ce roman mais aidera ses amies dans la mesure du possible. Sa maladie affecte les deux femmes.
Outre la bourgeoisie, représentée par Paul Antoine et sa mère, le grand thème du livre est toujours la triste condition des femmes de cette époque, qui ne sont guère plus que des objets à la disposition des hommes qui ont tous les droits. Beaucoup sont victimes de violences sexuelles et enfermées contre leur gré dans des maisons de passe d'où elles ne peuvent fuir. Les mécanismes de la prostitution forcée, toujours actuels pour les victimes des mafias de l'Est, étaient monnaie courante à l'époque et de nombreuses femmes pauvres y furent soumises. le viol n'est pas considéré comme un crime et les femmes n'osent guère s'en plaindre, les autorités fermaient lâchement les yeux sur ce phénomène bien connu.
Les protagonistes doivent faire des choix, la vie libre des Pavots se termine au bout de huit ans, Anna a grandi, Lola se trouve dans une situation difficile et doit envisager de se marier, Miss Fletcher retrouve l'amour avec une comtesse russe. le roman se termine avec l'enterrement De Maupassant et le départ de chacune vers une nouvelle page de son existence. La fin est ouverte mais c'est avec un gros pincement de coeur que j'ai quitté les héros si attachants de cette trilogie. Lola est de loin le personnage le plus réussi, elle arrive finalement à intégrer la bonne société comme elle le souhaitait tant. C'est vraiment une très belle série, très bien écrite et elle plaira à tous ceux qui s'intéresse à la fin du dix-neuvième siècle.
#LeCarnetvolé #NetGalleyFrance
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Hippocampelephantocamelos
  01 juillet 2020
Remontons le temps jusqu'à la Belle-époque. Nous sommes à Cannes.Une ville bourgeoise paisible. Pourtant, les accidents (en sont-ils vraiment?) et les mystères s'accumulent: suicide, incendie, disparition. Miss Fletcher et Lola, accompagnés du célèbre Maupassant vont mener cette enquête hors du commun. Et si la clé était ce carnet volé ? Ou bien Miss Fletcher ? Ou Lola ?
Quel plaisir d'être projetée dans ces années, de plus, à Cannes – ville que j'ai côtoyée pendant mon cursus secondaire. Un puzzle qui se met en place au fil du roman, avec des rebondissements auxquels on ne peut s'attendre. La présence De Maupassant rend l'histoire d'autant plus intrigante. On retrouve le style délicat et littéraire d'Alice Quinn. Un livre qu'on dévore, en se projetant dans le passé.
Commenter  J’apprécie          120
angelita.manchado
  08 avril 2020
Le carnet volé Une enquête à la Belle-Epoque d'Alice Quinn, présentation
En 1891, un homme est en train de se suicider. Il a le temps d'apercevoir quelqu'un en train de lui voler son carnet.
Basile vient voir Lola. Mais il n'est pas comme d'habitude, lui si enjoué. Il est profondément en colère, malheureux. A force de questions, il arrive à se confier. Sa soeur a disparu. Toutes lui conseillent d'aller à la police signaler la disparition.
De plus, Lola a rendez-vous avec le commissaire Valentin.
Avis le carnet volé Une enquête à la Belle-Epoque d'Alice Quinn
Fin d'une époque, le lecteur dit adieu aux personnages pour les laisser vivre leur vie, après moultes péripéties à Cannes. Ce troisième et dernier roman est moins léger que les précédents car Maupassant, personnage récurrent et ami de Lola et Gabriella est au plus mal. Par les comportements, les voix de Lola et Gabrielle, le lecteur assiste, avec peine, à la fin du grand écrivain. Je ne peux pas dire que je sois une pro De Maupassant mais j'ai quand même lu quelques uns de ses titres, donc, je sais qui c'est et son peu de poids dans ce roman, sa souffrance m'ont fait quelque chose. Lola, qui a tout compris, grâce au fidèle valet De Maupassant, ne va pas insister. Mais elle sera là et le laissera venir quand il s'en sent capable. Maupassant, malgré tout, aidera les jeunes femmes dans leur enquête.
C'est le roman donc de la fin d'une série car Lola va devoir prendre une décision. Accepter le mariage et renoncer à sa liberté chérie ou pas. Mais un évènement va changer la donne pour elle. Elle sera, via Miss Fletcher, honnête avec celui qui lui demande sa main. Car malgré le fait qu'elle souhaite ne pas ardemment être considérée comme une femme légère, malgré sa diction, malgré sa réputation, Lola est une femme profondément honnête.
Dans ce roman, on retrouve les nombreux personnages des anciens romans avec quelques nouveaux, bien entendu. La trame est une trame policière car au fil des pages, on se rend compte que ce jeune garçon, mort dans les bras de Lola, et ce fameux carnet qui a disparu, cachent bien plus de profond. Des bourgeois sont morts. Assassinés ? Lola voudra faire toute la lumière sur cette histoire. Et cela mettra à jour des comportements violents d'hommes envers des femmes. Lola prendra peur certaines fois car elle se retrouvera en présence de deux hommes qui lui ont fait du mal. Elle sera également soupçonnée car, bien entendu, elle ne va pas tout dévoiler au commissaire. Quand on vient d'une basse classe sociale, la police n'a pas toujours bonne presse. Lola va, quand même, trouver une alliée de poids et cela renforcera des liens entre deux femmes que tout oppose.
Comme dans les romans précédents, c'est Miss Fletcher, la narratrice. Elle raconte ce qui se passe, ce qu'elle apprend, ce qu'elle cache, elle aussi à Lola. Car elle est employée. Et malgré toute l'amitié que ces deux femmes ressentent, elles gardent un tant soit peu leur distance. le flegme britannique dans toute sa splendeur.
Encore une fois, je ne me suis pas ennuyée avec Alice Quinn. Je réitère ce que j'ai écrit précédemment. Elle offre des personnages féminins très forts, des personnages féminins qui souffrent mais qui arrivent à s'en sortir, en conservant leur honnêteté. Ces trois tomes sont très bien documentés, au niveau historique. Dans cette partie, Cannes, toujours Cannes, avec son évolution au fil des ans et surtout ces communautés riches, très riches, royales, qui viennent passer l'hiver dans le sud de la France. Fêtes, constructions, liaisons, ils en profitent. Nous avons également la présence de la petite bourgeoisie, des parfumeurs de Grasse et de ces maisons closes où certaines jeunes filles vendent leur corps. Maisons closes dont elles ne sortiront jamais puisqu'elles n'en ont pas les moyens.
Lola conserve très certainement sa villa des Pavots, mais qu'advient-il de ses deux employés ? Restent-t-il dans cette maison, tout comme Anna ? Les quelques pages de la fin sont consacrées à l'avenir des personnages principaux et ce qu'ils sont censés faire quand ils se quittent. Je quitte, avec regret, les personnages d'Alice Quinn, mais laissons-les vivre leur vie.
Je remercie Netgalley et Amazon Publishing pour cette lecture.
Lien : https://livresaprofusion.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FLaureVerneuil
  27 juin 2020
Intéressant de lire les désavantages ou avantages liés au rang dans lequel tu es né. Basile et Thérésine issus d'un milieu populaire, ne peuvent pas se plaindre auprès de la police. Basile en a fait les frais en se confiant au brigadier Rondot. Il voulait seulement signaler la disparition de sa soeur. Que lui est-il arrivé ?
Dans ce roman, les hommes n'ont pas le beau rôle sauf Guy de Maupassant et Paul Antoine Isnard de la Motte. Pour eux, les femmes sont encore des objets. Ils veulent le pouvoir et le bénéfice dans toutes les situations.
J'ai aimé l'histoire par elle-même mais j'ai trouvé l'écriture un peu brouillonne. Il fallait, assez souvent, que je relise plusieurs fois pour savoir qui parlait. Un acteur m'a marqué, c'est Basile. Pour les autres, pas d'attirance particulière.
Quelques longueurs sont préjudiciables à une lecture coulée.
Une bonne lecture pour l'ambiance. le côté policier est bien mené, sans précipitation, un peu comme un Hercule Poirot.

Lien : https://vie-quotidienne-de-f..
Commenter  J’apprécie          120

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ohangelabdxohangelabdx   26 avril 2020
"Elle en ressortit et s'effaça pour l'inviter à entrer. Elle l'accompagna dans la pièce étroite et nauséabonde. Un mélange de crasse, de sueur, de mauvais tabac et d'alcool frelaté."
Commenter  J’apprécie          40
ohangelabdxohangelabdx   26 avril 2020
"Lola ne l'aurait jamais reconnu ouvertement, mais la réflexion du commissaire, d'habitude si hostile envers elle, lui faisait plaisir. Elle se sentait reconnue, flattée. Une petite voix en elle lui soufflait de ne pas baisser sa garde, mais une autre appréciait l'hommage du policier."
Commenter  J’apprécie          20
ohangelabdxohangelabdx   26 avril 2020
"Nous étions toutes les deux perdues dans nos pensées et à mille lieux l'une de l'autre. J'étais restée en esprit avec cette drôle de dame russe qui m'avait enivrée tout l'après-midi de thé et de syrniki, me croyant devenu aussi célèbre que Dickens."
Commenter  J’apprécie          20
ohangelabdxohangelabdx   26 avril 2020
"En quittant Maupassant Lola s'en fut rôder du côté du restaurant qui avait brûlé, rue du Port. C'était fermé, la façade noire rendait sinistre cette partie de la rue."
Commenter  J’apprécie          20
FLaureVerneuilFLaureVerneuil   27 juin 2020
Une vie ... quelques jours, et puis plus rien. Maupassant (Bel-Ami)
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Alice Quinn (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alice Quinn
Alice Quinn : 300 Jours au top 100 du kindle! [2°épisode]
autres livres classés : Cannes (Alpes-Maritimes)Voir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Au pays de Rosie Maldonne, tome 4: nom de code: mémé Ruth" de nom de l’auteur.

Dans quelle ville Rosie assiste-t-elle à une conférence au yacht Club ?

Marseille
Cannes
Monaco

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Au pays de Rosie Maldonne, tome 4 : Nom de code : Mémé Ruth de Alice QuinnCréer un quiz sur ce livre