AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782897676582
229 pages
Ada éditions (17/02/2017)
3.47/5   15 notes
Résumé :
Pour Dan Crawford, un ado de seize ans, un programme estival pour étudiants doués représente la chance d’une vie. Personne d’autre à son école ne comprend sa fascination étrange pour l’histoire et la science, mais au sein du programme préparatoire du Collège du New Hampshire, ces excentricités sont pratiquement des prérequis.

À son arrivée, Dan apprend que la résidence estivale habituelle a fermé ses portes, les étudiants à demeurer dans un édifice qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
FungiLumini
  21 juin 2017
Quand j'ai vu le coffret, j'ai tout de suite pensé à American Horror Story, série américaine que j'adore. Trois livres dans trois univers différents, avec les mêmes personnages qui reviennent. J'avais envie d'un livre qui me fasse peur, chose que je n'ai encore jamais réussi à trouver pour le moment (si vous avez des idées, je suis preneuse). Cet ouvrage n'a cependant pas su me faire frissonner comme je l'espérais.
Dan, un garçon solitaire, arrive au camp d'été de l'université de New Hampshire. Il y fait la connaissance de Félix, son voisin de chambre, et se lie d'amitié avec Abby et Jordan. Ils sont logés exceptionnellement cette année dans les anciens bâtiments de l'asile, car les autres sont en travaux. Un soir, pour se faire peur, le trio Dan Abby et Jordan décident d'explorer les sous-sols. Ils vont y faire de troublantes découvertes, qui les marqueront plus que prévu.
Le début de l'histoire est assez lent. Les étudiants arrivent, font connaissance, la partie dans le sous-sol est assez intéressante, mais il faut attendre la moitié du livre pour qu'ils se décident à y retourner. Entre temps, des détails de leur quotidien les perturbent sans qu'ils s'en inquiètent vraiment : des rêves étranges, des visions, des notes à l'auteur inconnu, des emails qui apparaissent et disparaissent. Je crois que la lenteur vient notamment du fait que les personnages réfléchissent énormément à ce qu'ils doivent dire ou non à leurs amis, de peur de passer pour des fous.
S'il y a bien une chose qui est rapide par contre, c'est l'évolution de l'amitié entre les trois personnages. D'inconnus, ils passent à meilleurs amis en une semaine, à connaissances voire ennemis la suivante. Des progressions que j'ai trouvées beaucoup trop rapides ! Et en parlant de rapidité, je trouvais également que les héros décelaient bien trop facilement les éléments nécessaires à l'avancement de l'intrigue, tout en nous donnant à peine une vague explication sur le pourquoi du comment ils ont trouvé ce qu'ils cherchaient.
J'ai au final quand même bien aimé l'histoire générale. le thème de l'asile, bien qu'un peu sous-exploité, était bien mis en place. Certains éléments sur les personnages sont amenés petit à petit afin de garder le suspense. J'avais deviné le final, par contre je n'avais pas trouvé qui était le mystérieux inconnu qui envoyait les lettres.
Après, il faut quand même parler du super travail éditorial réalisé sur l'ouvrage. le texte est élégamment mis en page et une trentaine de photos en noir et blanc d'asile et des documents que Dan trouve s'insèrent entre les pages de texte. L'ambiance que créé ce genre de mise en page est top, ça m'a personnellement rappelé Miss Peregrine's home for peculiar children. J'ai presque hâte de me lancer dans les deux autres tomes juste pour voir le travail graphique réalisé !
Une histoire sympathique, qui ne fait cependant pas peur. Un début un peu lent, mais un final vraiment chouette. La relation entre les personnages n'est pas vraiment plausible, du coup, j'espère que ça ira mieux dans les prochains tomes vu qu'on y retrouve le trio. J'ai adoré le travail graphique réalisé dans le livre !
Lien : https://livraisonslitteraire..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Le--salon-de--Madame
  08 mai 2017
Je ressors mitigée de cette lecture. Je suis fan du thème abordé mais il est survolé selon moi (ça reste de la jeunesse, on ne peut pas entrer dans des détails/faits trop glauques non plus). Il me reste assez bien de questions en posant le bouquin et j'espère qu'on ne nous fera pas traîner les réponses en longueur sur 2-3 tomes.
J'aurais aussi apprécié que les personnages soient plus développés, en apprendre encore plus sur Dan (d'un point de vue psychologique) mais aussi sur les autres personnages parce qu'au final on évoque des événements les concernant mais on n'en sait pas plus.
L'histoire a un léger goût de déjà vu mais reste appréciable tout de même.
Le gros point positif est quand même l'ambiance qui s'en dégage, je n'étais pas toujours à mon aise^^ En espérant qu'on la retrouve encore plus dans la suite.
Commenter  J’apprécie          30
Sagweste
  09 mai 2017
Oui c'est la couverture qui m'a valu d'ouvrir ce livre, alléchante au possible. Dommage que le récit n'ait pas suivi ce qu'elle promettait.
Je pensais frissonner, me perdre en conjoncture, m'attacher aux personnages…. Echec sur toute la ligne.

Le fait que le programme d'été pour collégiens se passe à Brookline, un ancien hôpital psychiatrique aurait du mettre de l'ambiance dès le départ. En fait, on tombe sur un jeune Dan Crawford, mal dans sa peau, avec un compagnon de chambre un peu bizarre, qui rencontre Jordan et Abby. Ils décident d'explorer ce bâtiment et tombent sur d'anciens bureaux, chambres et salles indéterminées abandonnés, exfiltrant un passé glauque du temps de son âge d'or.

Puis l'auteur se perd dans les relations amicales Dan/Abby/Jordan : un coup se faisant la tête, un coup très proches, un coup bizarroïde. L'affiliation ne prend pas. Dan au lieu de devenir attachant devient énervant d'incompréhension. Il cache des révélations on ne sait pourquoi. Les meurtres ou tentatives arrivent comme un cheveu sur la soupe sans que la Police n'évacue les bâtiments, tout se passe comme s'il y avait eu juste une rixe.

Ajouter à ça, un certain envoûtement de Dan, de Jordan (et encore on n'est sûre de rien, rien ne sera expliqué). Cette partie aurait du à mon avis être au centre de toute l'histoire, mais non, pas l'ombre d'un début du pourquoi du comment.

La fin n'arrange pas les choses, on passe au surnaturel fantastique, pourquoi ? Les jeunes sont de nouveau mains dans la main, alors qu'ils étaient très fâchés.

Alors pas d'addictivité, pas de montée en tension, cette folie qui surnage ne prend pas corps. Je pense honnêtement que ce roman devrait être retravaillé pour avoir une cohérence dans les enchaînements et surtout rendre nos 3 collégiens complices, unis et attachants.

Un tome 2 est sorti "Sanctuaire", je me tâte pour le lire afin de savoir si quelques réponses sera données ou pas.
Lien : http://saginlibrio.over-blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ClassedeMaude
  20 novembre 2017
L'asile a été rédigé par Madelaine Roux une auteure qui écrit des livres d'horreur.
C'est l'histoire de Dan Crawford âgé de 16 ans et de ses deux nouveaux amis Abby et Jordan. Ils sont partis suivre un programme estival pour les doués qui représente la chance d'une vie. Ils devront demeurer dans un édifice qui est sur le point de tomber en ruine à Brookline -un ancien hôpital psychiatrique. Dan, Abby et Jordan devront y passer les cinq prochaines semaines d'été. Ils découvriront des secrets troublants sur les événements survenus, des secrets qui lient Dan et ses amis au passé sombre de l'asile. UNE FOIS QUE VOUS Y ENTREZ IL VOUS EST IMPOSSIBLE D'EN SORTIR...
J'ai vraiment apprécié ce livre car pour moi les livres d'horreur resteront toujours les meilleurs. de plus ce superbe livre est très original. On peut y trouver du suspense, des mystères, des moments d'action et autres. Je l'aime aussi car il est écrit par une superbe auteure: Madelaine Roux . Je conseille ce livre à ceux qui n'ont pas peur des histoires d'horreur, mais aussi qui aiment l'amitié, l'obsession, le génie et la folie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CarPerry
  29 octobre 2017
Très bon, j'ai adoré!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   30 avril 2017
L’étrange sensation d’être observé était toujours plus présente dans les couloirs. Il attribuait l’impression aux petites fenêtres qui ne laissaient filtrer que des jets anémiques de lumière. Cependant, il ne pouvait franchir cinq pas dans les couloirs sans sentir son dos se hérisser. Peut-être était-ce parce qu’il savait que ces photographies se trouvaient en bas, laissées là, dans ce bureau de l’horreur. Il semblait toujours les oublier une fois qu’il était à l’extérieur des murs de Brookline, mais quand il était dans son enceinte, elles se glissaient de nouveau dans son esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   30 avril 2017
— … tu imagines tes racines individuelles. Visualise-les alors qu’elles s’enfoncent dans le sol, toujours plus creux. Concentre-toi sur chacune d’elles, une après l’autre, alors qu’elles s’enfoncent plus profondément dans la fraîcheur et qu’elles sont en sécurité et enveloppées…
Le simple fait d’écouter sa description était relaxant. Puis, elle tendit les mains vers lui et appuya doucement les pouces contre ses tempes.
— Chaque racine se déplace dans le sol, remue la terre, prend de la force…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   30 avril 2017
Grandir dans le système des familles d’accueil avait fait naître en lui un intérêt pour les machines sociales, les systèmes qui prenaient des décisions au nom des gens plutôt qu’avec eux. Il ne comparaît tout de même pas sa vie aux tristes circonstances de ces pauvres gens. Le système avait pris une bonne décision pour lui, tout compte fait. Il n’aurait jamais échangé sa famille contre une autre.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   30 avril 2017
Lorsque les gens voyaient un lien significatif entre deux moments — une coïncidence —, ce lien ne signifiait pas que l’un des moments menait à l’autre. Cela signifiait plutôt que les cerveaux des gens faisaient sans arrêt des connexions.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   30 avril 2017
Au risque de passer pour un nul, je n’ai pas vraiment envie de me faire mettre à la porte dès la première journée. Je ne veux pas être expulsé du tout, en fait, mais surtout pas le premier jour.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Madeleine Roux (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Madeleine Roux
Bénédicte Lombardo - Un blog trop mortel .A l'occasion du Salon du Livre de Paris qui s'est déroulé du 18 au 21 mars 2011, Bénédicte Lombardo, directrice de la collection Territoires aux éditions Fleuve noir, vous présente l'ouvrage "Un blog trop mortel" écrit par Madeleine Roux. http://www.mollat.com/livres/madeleine-roux-blog-trop-mortel-9782265090736.html
autres livres classés : asileVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
835 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre