Accueil Mes livres Ajouter des livres
Découvrir
Livres Auteurs Lecteurs Critiques Citations Listes Quiz Groupes Questions Prix Babelio

Arianna Melone (Autre) Véro Cazot (Autre)
EAN : 9782226458674
Albin Michel (01/09/2021)
3.97/5   50 notes
Résumé :
Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des folles. Le temps d'une soirée, le Tout-Paris s'encanaille en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, et autres mousquetaires. D'un côté, les idiotes et les épileptiques ; de l'autre, les hystériques, et les maniaques. Ce bal est en réalité l'une des dernières expérimentations du professeur Charcot, neurologue fameux qui étudie alors l'hystérie. Parmi ses patientes, Louise, Thérèse, ou Eugén... > Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,97

sur 50 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Tostaky61
  21 mai 2020
Tout le monde (enfin les lecteurs surtout) a entendu parler de ce roman, le bal des folles de Victoria Mas.
J'étais intrigué.
J'avais envie de découvrir cette nouvelle auteure et surtout de savoir qui étaient ces folles.
L'hôpital de la Salpêtrière, ça vous dit quelque chose ?
Forcément, il est très médiatisé en ce moment,
Mais en 1885, s'il était réputé ce n'est pas pour la même raison.
Victoria Mas, vous invite à pénétrer en ce lieu austère, où quelques maris, pères, frères, amants ou autres médecins bien intentionnés, adressent aux bons soins du célèbre Professeur Charcot, les femmes autrefois aimées sans doute.
Aujourd'hui devenues encombrantes pour des raisons, évidentes parfois, de maladies mentales, hystériques ou visionnaires, mais aussi afin de mettre fin à un comportement de défiance, calmer un instinct de révolte ou d'insoumission.
Si les femmes d'aujourd'hui, à juste titre, réclament parité et égalité, en ce temps-là, elles devaient se taire.
L'homme du XXIème siècle que je suis, a bien du mal de croire que tout ceci ait existé, et pourtant...
Victoria Mas, dans une écriture simple mais efficace, nous conte là l'histoire de quelques femmes aux destins tragiques dont le seul moment de joie, celui qu'elles attendent avec impatience, est ce fameux bal annuel.
Là, déguisées, en marquises, laitières ou gitanes, elles pourront s'amuser sous le regard malsain des gens de la bonne société parisienne venu là comme on irait au zoo pour admirer la bête, poussant des cris d'effroi ou se moquant ouvertement .
Il faut voir ce livre au-delà d'un simple roman, comme un témoignage, l'auteure nous livre une facette bien noire de l'humanité, de l'homme surtout.
En refermant ce livre, j'entends encore les cris, j'entends les pleurs, j'entends aussi les rires de démence, j'imagine ces infirmières sans empathie, ces médecins enfermés dans leur bonne conscience, je regarde ces familles, ces proches, qui ont choisi d'oublier celles qu'ils prétendent avoir aimé et qu'ils ont un jour amené derrière ces murs.
Être différent, est-ce être fou ?
Un livre bouleversant.

+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          43 0
Arwen78
  23 octobre 2021
Le bal des folles, le roman de Victoria Mas que j'ai déjà lu, il y a quelques temps, aborde un thème que je n'affectionne pas particulièrement. Malgré tout, ce fût une belle surprise. C'est donc avec plaisir, que je me suis plongée dans ce roman graphique.
On y retrouve Eugénie et son frère en grande discussion, juste à côté de l'hôpital de la Salpêtrière et celui-ci lui dit de faire attention aux paroles qu'elle prononce, sinon elle risquerait bien de s'y retrouver enfermée. La grand-mère d'Eugénie la voit parler toute seule et pense qu'elle parle aux esprits. Quelques jours plus tard, son père la fait interner et elle se retrouve dans le service du Professeur Charcot parmi d'autres femmes dont Geneviève l'infirmière, Louise et Thérèse. Des femmes qui viennent de différents horizons et qui va de la bourgeoise à la prostituée ou bien de femmes saines d'esprit.
J'ai bien aimé ce roman graphique, qui quelque part est une ode à la femme, même si à l'époque ce n'était pas facile pour elles. Ce roman se déroule en 1885, c'est à la fois proche et éloigné, et heureusement que la condition féminine à évoluer depuis.
L'histoire de Geneviève, Louise et Eugénie est très différente et l'on s'attache à ces femmes qui sont très émouvantes.
Les dessins de Arianna Melone reconstituent bien la façon dont vivaient ces femmes à l'époque. Elle a su également retranscrire les échanges entre Eugénie et les esprits par des bulles de différentes couleurs.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          29 6
Bazart
  01 novembre 2021
J'ai beaucoup entendu parler du roman le bal des folles au moment de sa sortie mais je ne l'ai lu à l'époque.
Au moment où l'histoire est portée à l'écran (pas au cinéma mais sur la plateforme Amazon Prime Vidéo) par la comédienne et cinéaste Mélanie Laurent, une bande dessinée adaptée du roman est aussi publiée.
C'est par ce support que j'ai suivi l'histoire de ces femmes dites folles.
A l'époque, c'est à dire à la fin du XIXème siècle, on est ainsi diagnostiquée qu'on soit épileptique, hystérique (encore aujourd'hui dès qu'une femme crie trop fort, n'est elle pas traité d'hystérique ?), maniaque ou comme c'est le cas de l'héroïne qu'on ouvre un peu trop sa bouche pour dire des choses qui paraissent insensées.
Bien-sûr ce qui frappe avec notre regard contemporain c'est la façon dont la femme est objectivée sous prétexte d'être folle.
Examinée sous toutes les coutures sans respect et comme si elle n'était qu'un cas et pas un être humain; utilisée comme cobaye par la médecine et en particulier par Charcot; et plus choquant encore déguisée et moquée, livrées comme des esclaves au regard du Tout-Paris (celui des puissants et des riches) lors du bal des Folles qui a lieu à la carême
.Je ne pourrais pas me prononcer sur ce que cette adaptation illustrée apporte au roman initial mais j'ai beaucoup aimé le parti graphique des autrices : proposer des dessins comme des aquarelles pour mettre en lumière une facette de l'histoire pas particulièrement connue.
Impossible de ne pas penser à la façon dont les hommes ont toujours pensé qu'ils avaient le droit de contrôler le corps des femmes. La lutte pour le droit à l'avortement toujours d'actualité en est un des exemples.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          24 0
Saiwhisper
  26 octobre 2021
Une BD d'environ 130 pages qui adapte plutôt bien le roman. J'ai aimé replonger dans cette histoire où se mélangent émotions, féminisme, conditions de la Femme, injustice, peur, trahison, politique, sciences de l'époque et envie de liberté. Certes, j'ai une nette préférence pour le roman toutefois, les moments les plus forts sont bien retracés et j'ai ressenti des choses avec plusieurs scènes ou planches. le coup de crayon est joli. de belles teintes à l'aquarelle !
Commenter   J’apprécie          20 0
Bdziles97
  15 septembre 2021
(SC971) Plongée dans l'univers du Dr Charcot, à la Salpétrière, au 19eme siècle à Paris, lorsque les femmes qualifiées d'hystériques étaient enfermées et exhibées au Paris bien pensant un fois par an lors de ce qui était appelé "Le bal des folles". Ces femmes, aux parcours de vie divers, étaient soustraites à la vie en société et enfermées là, après avoir subi des traumatismes d'enfance et connu des parcours de vie mouvementés, ou encore, comme Eugénie, parce qu'elle voyait des esprits. Un zoom sur la condition féminine au 19è et sur les débuts de la "neurologie clinique". A souligner les planches magnifiques, de style aquarelle. Je suis plutôt favorable à la sélection de cet album en lycée.
(MAB971) Oui lycée et collège.
(LX971) Une histoire émouvante et révoltante au souffle romanesque indéniable. L'adaptation en BD est bien rythmée et prenante, avec des personnages qui ont chacun une vraie épaisseur. Cela contribue grandement à l'émotion ressentie. Un tout petit bémol très subjectif sur les dessins dont j'ai trouvé le style un peu "vieillot", même s'il faut reconnaître qu'il convient assez bien à l'époque décrite. Oui en lycée. Avis plus réservé pour le niveau collège.
(IK971) Magnifique peinture de l'univers psychiatrique de la Pitié Salpétrière au XIXème siècle. le graphisme à l'aquarelle (un peu brouillon et flou mais raccord avec la "folie" de l'époque) m'a un peu gênée au départ, mais le récit sensible et le parcours de ces femmes m'ont projetée dans les pages de l'histoire. Un régal. Oui pour le Prix.
+ Lire la suite
Commenter   J’apprécie          12 0


critiques presse (2)
ActuaBD   13 janvier 2022
Avec un mélange d’aquarelles et de dessins au crayon, Melone assure une esthétique plaisante, pleine de douceur, capable de faire vivre la détresse et l’émotion de ces jeunes filles enfermées dans un monde impitoyable et profondément misogyne.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   15 octobre 2021
le scénario de Véro Cazot ne démérite en rien, mails il s’arrête simplement en chemin en demeurant sur le répertoire de l’anecdote fictionnelle joliment dessinée. Sur ce point, malgré une mise en scène des plus classiques, Arianna Melone affirme un registre graphique à la limite du figuratif et déploie encore toute la passion et la sensibilité de ses crayonnés aquarellisés ; toutefois, elle peine encore – au-delà des variations de tonalités - à rendre vraiment compte des registres extrêmes de la colère et de l’ignominie.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Bdotaku Bdotaku   30 août 2021
- Depuis vingt ans on ne vous a pas laissé sortir d'ici ?
- J'ai pas envie de sortir.
- Non ?
- Oh non. Tu vois, j'me suis jamais sentie aussi tranquille qu'entourée de folles. Les hommes m'ont maltraitée. J'ai le corps tout cabossé. Ici, je suis protégée. Les vrais fous ma petite, ils sont dehors en liberté.
(Eugenie et Thérèse p.48)
Commenter   J’apprécie          5 0
Arwen78 Arwen78   23 octobre 2021
Comme tu le sais, je ne crois pas plus au diable qu'en Dieu. Pourtant, cette fille d'apparence saine d'esprit et délicate s'est révélée cruelle et perverse.
Cette sorcière s'est servie de toi pour m'atteindre.
M'a-t-elle joué un tour ou est-elle capable de lire dans mes pensées ?
Aucune aliénée ne m'avait autant glacé le sang.
Commenter   J’apprécie          4 0
Arwen78 Arwen78   23 octobre 2021
Ma tendre Blandine. Une nouvelle aliénée est arrivée aujourd'hui. Eugénie, une fille de notaire. Il est si rare de voir des bourgeois faire interner un des leurs à la Salpêtrière.
La moindre rumeur de désordre mental chez ces gens-là nuirait à leur réputation encore plus que la ruine.
Le père avait l'air déterminé à se débarrasser de sa fille comme s'il hébergeait le diable en personne.
Commenter   J’apprécie          3 0
Saiwhisper Saiwhisper   26 octobre 2021
- Soyez assuré, monsieur, que le service du docteur Charcot est le plus apte à soigner votre fille.
- Je ne m'attends pas à ce qu'on la soigne, les idées mystiques ne se guérissent pas.
Commenter   J’apprécie          7 0
ClioIno ClioIno   01 janvier 2022
Les rêves sont dangereux, Louise. Surtout quand ils dépendent de quelqu'un.
Commenter   J’apprécie          2 0

Lire un extrait
Videos de Victoria Mas (32) Voir plus Ajouter une vidéo
Découvrez "Le bal des folles", le roman graphique adapté du best-seller de Victoria Mas! Véro Cazot et Arianna Melone s'emparent du célèbre roman de Victoria Mas et nous dévoilent, dans les pas d'Eugénie, une société de femmes prisonnières des hommes… un monde où la folie, les ombres et l'humanité n'apparaissent pas toujours là où on les attendait. Une fiction fondamentalement contemporaine dans laquelle l'invisible au féminin fait vaciller le patriarcat!
Activez la cloche pour être informé des nouvelles vidéos et abonnez vous : https://fanlink.to/AlbinMichel-YT
Nous suivre sur les réseaux sociaux : Instagram : https://www.instagram.com/editionsalb... Facebook : https://www.facebook.com/editionsAlbi... Twitter : https://twitter.com/AlbinMichel Linkedin : https://www.linkedin.com/company/albi...
+ Lire la suite
autres livres classés : charcot Voir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

Lireka Fnac Amazon Rakuten Cultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4222 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifs Créer un quiz sur ce livre

.. ..