AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Globalia (73)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Sirly
  09 juin 2016
Un joli roman futuriste.
J'ai eu ce livre à lire dans le cadre du bac. Un livre qui change de mes habitudes littéraires mais j'ai tout de même été aspirée par le concept d'une telle société. Une société où tout est contrôlée même les ennemis (si toutefois il y en a). Globalia sera-t-elle notre futur? En effet, nous faisons face à des humains qui ne vivent que pour consommer. A la recherche de liberté, Baïkal, le personnage principal, pourrait bien s'attirer l'attention de personnes puissantes. Et c'est ainsi que l'histoire débute, avec un personnage qui en veut plus, toujours plus.
L'auteur a une plume limpide, j'ai vraiment apprécié le style d'écriture, avec des descriptions qui sont bien dosées.
Seul bémol: la fin. Je trouve qu'elle aurait pu être un peu plus travaillée.

Même si vous n'avez pas l'habitude de lire ce genre de livres, je vous conseille tout de même de le lire, après tout, il faut parfois explorer de nouvelles terre;)
Commenter  J’apprécie          20
vernel
  18 janvier 2016
Roman de haut vol. Les personnages principaux sont convaincants. le principal antagoniste est subtil et ambigu, ce qui sert régulièrement une intrigue ficelée d'une main de maître. La séparation entre le monde protégé et contrôlé de Globalia et les non-zones est nettement marquée et rappelle (désagréablement) le monde d'aujourd'hui. A la lecture de Jean-Christophe Rufin, on prend conscience des dérives auxquelles notre société risque fort d'aboutir dans un futur pas si lointain que ça... Une telle prise de conscience vaut bien la peine de parcourir les quelque 400 pages qui composent "Globalia". La fin est un peu décevante, mais à la décharge de Rufin, je dirai que c'est fréquemment le cas dans les bons livres.
Volume à ouvrir sans hésiter !
Commenter  J’apprécie          20
mamansand72
  07 août 2014
Superbe, remarquable…j'ai aimé l'Abyssin, Rouge Brésil…j'ai adoré Globalia qui est dans un style très différent.
En lisant ce livre, on se dit qu'on est actuellement proche de la civilisation décrite dans Globalia…et c'est une prise de conscience assez effrayante : l'uniformisation des cultures, la mondialisation des idées…
Commenter  J’apprécie          20
weda
  23 juillet 2012
Dans le domaine des romans d'anticipation celui-ci à l'énorme avantage de ne pas dénoncer les dérives du communismes, mais sur le fait que les principes de la démocratie ne sont pas aussi simples qu'il n'y paraît. Tout système poussé à l'extrême a ses limites.
Commenter  J’apprécie          20
anthonys
  24 septembre 2011
Après être passé sur les classiques de dystopie, Orwell, Huxley , Bradbury et compagnie, et bien, on est toujours a la recherche de ses romans qui nous transportent dans un avenir proche et jamais très optimistes.
Si vous êtes dans ce cas, il vous faut lire Globalia, je l'ai lu sans trop y croire au début, plus contemporain et moins connu, et ce fut vraiment une bonne surprise, l'univers décrit est affreusement réaliste, les similitudes avec certains traits ou esquisses de notre monde sont palpables ! les personnage attachants, et les péripéties nombreuses !
Je le recommandes !
Commenter  J’apprécie          20
Sufull
  25 février 2009
Globalia, ou comment montrer où peut mener une démocratie. Globalia est donc la démocratie parfaite, température idéale, liberté "totale", pseudo jeunesse éternelle, personne dîtes de grand avenir (toute une signification sur la mentalité de la société).
Il n'y plus de frontières ou de problèmes de races, les globaliens vivent sous de grandes serres et en dehors de celles-ci règnent les non-zones où tout est chaos et non-organisation.
Mais tout n'est pas rose, certains, comme Baikal rêve de liberté et Ron Altman, l'homme le plus puissant de Globalia, décide de lui donner les moyens de ses ambitions mais pour ça il doit devenir l'ennemi public numéro un.

Un peu comme "1984" ou 'Les nomades urbaines", l'auteur nous dépeint une démocratie poussée à l'extrême avec tous ses travers.
Plus je lis ce genre de livre et plus je vois notre politique. le PS belge qui clientèlise tous ses assistés, sans parler de l'obligation de vote dans un pays démocratique. le parti anglais qui fidélise les électeurs en rendant les travailleurs dépendants de l'état car engagés par celui-ci.

J'ai beaucoup apprécié le post face de l'auteur qui nous explique ses idées. Même si certains diront qu'il ressemble fortement à 1984, je l'ai lu mais n'ai pas ressenti les mêmes émotions car la vision est un peu différente.
Une petite citation : "Les démocraties cultivent leurs ennemis; elles liquident leurs adversaires" Je vous laisse découvrir l'explication dans le livre ;).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Vazov
  07 septembre 2019
Dystopie de science fiction qui n'est est pas une ! Pas le genre de l'auteur !
Le lecteur a tout au long du roman l'impression que l'auteur a essayé de réécrire un nouveau 1984, on pense vraiment que c'est un plagiat du début à la fin. Mais ce n'est pas le cas, Mr Rufin n'a copié personne. Il a cherché, comme il l'explique à la fin du livre, a synthétiser le style du roman avec son sujet de prédilection, le tiers monde.
Après tout c'est un bon roman, plutot bien écrit et prenant, perspicace aussi, dommage que les commentaires de l'auteur n'aient pas été plutot placés au début du livre, au moins je n'aurais pas eu cette impression durant toute l'histoire de m'etre fait arnaquer.
Un livre à recommander à tout le monde lire avec un esprit critique !
Commenter  J’apprécie          10
MaudM3
  08 novembre 2017
Globalia avait tout pour être un coup de coeur, mais c'est finalement tombé à plat pour moi. Enthousiaste à l'idée de découvrir une société où l'écologie et la protection des environnements naturels deviennent le support d'une société dictatoriale, j'ai été finalement très déçue par rapport à l'aspect politique qui, selon moi, est traité comme une toile de fond superficielle à une amourette peu attachante. Bref, au lieu d'un bon livre d'anticipation, c'était plutôt une romance un peu bancale à mes yeux, même si le style est très agréable à lire.
Lien : https://chroniquesbleues.wor..
Commenter  J’apprécie          10
CaroGalmard
  18 avril 2017
Hors Zone SF ?

On ne va pas tourner autour du pot : c'est un bon ouvrage. M. Rufin a inventé une ambiance, des personnages, une culture pleine de trouvailles qui font sourire ou donnent le frisson, ou les deux. Bref on passe un bon moment.
Mais comme l'un des autres commentateurs, je m'insurge en effet sur la non appartenance affichée de ce roman à de la SF. Car si Globalia n'est pas de la SF, qu'est-ce ?
2 options sur cette prise de position de M. Rufin :
- Soit M. Rufin n'assume pas sa part de SF, hélas trop souvent assimilée à de la sous-littérature et planquée dans les rayons les plus mal éclairés et poussiéreux des bibliothèques,
- Soit il profite de sa notoriété d'auteur de littérature dite "normale" et il sème le ver de la SF dans les rayons "normaux" des bibliothèques, avec l'espoir de créer des addictions...
Je me plais à penser non sans malice, que certains responsables de bibliothèques vont peut-être malgré tout reléguer ce roman dans leur (non)zone SF.

Je lui laisse le bénéfice du doute. Avec mes remerciements pour cet agréable roman.

Alors, faut-il le lire ?
Oui. Je recommande. Parfait pour les vacances, c'est un bon cocktail de réflexion (on y va molo quand même), de détente et d'humour. En le refermant, vous allez trouver notre monde et votre vie plutôt chouette et libre (?...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
david62170
  03 août 2016
Une très bonne histoire, un peu prévisible par moment mais ça se lit facilement et fait réfléchir. Idéal pour se remettre à lire.
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Global Quiz

Qu'est Globalia?

une cité-état
une principeauté
une planète
une cité perdue

10 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : Globalia de Jean-Christophe RufinCréer un quiz sur ce livre