AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841149102
Éditeur : Ramsay (02/10/2007)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Charles Tuparle est un jeune assureur aux dents longues, sans scrupules, cynique probablement. Ayant découvert un certain nombre de données, inexplicablement passées sous silence, à propos du danger des ondes électromagnétiques (et donc des téléphones portables), il enquête pour évaluer le risque que courent les fournisseurs d'accès d'avoir un jour à faire face à un scandale sanitaire de typ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
milado
  01 octobre 2012
Ça faisait bien longtemps que j'avais perdu de vue la carrière de Rufus, aussi quand j'ai aperçu ici même ce roman avec ce titre si accrocheur, je n'ai pas hésité... bien m'en a pris !
Charles Tuparle, agent d'assurance, services très spéciaux, flaire quelque chose de louche à propos des compagnies de téléphonie mobile et leurs antennes relais. Une rapide enquête semble confirmer ses soupçons, que faire ? Dénoncer, provoquer un nouveau scandale ? Non ! notre héros va mener son enquête, monter un dossier circonstancié pour faire chanter LCR, Bigre Télécom et autre Pamplemousse...
Sous des dehors misanthrope Rufus s'inquiète pour ses contemporains, il utilise son humour incisif pour nous mettre en garde à travers ce polar qui fait froid dans le dos. Amateurs de sensations fortes, ce "roman méchant" est bien plus terrifiant que tout ce que vous avez plus lire ! Et pourquoi Rufus a utilisé cette forme si son propos est sérieux ?
"D'abord, il était illusoire de croire que l'on peut atteindre son but (alerter le bon peuple) en dévoilant ses cartes : affirmer c'est faire peur. En plus de ne trouver aucun journaliste pour relayer ce discours dangereux, personne n'ira acheter quelque chose qui menace sa tranquillité d'esprit. Non, il aurait fallu biaiser, raconter une histoire, avancer masqué. Un roman par exemple, enfin quelque chose de détourné, quoi..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
zabeth55
  18 septembre 2012
Ne connaissant que l'acteur, c'est avec curiosité que j'ai ouvert ce livre.
Tout d'abord, la couverture est belle et le papier très agréable au toucher.
Quant au contenu, assez surprenant au début, il se révèle plutôt intéressant.
C'est le journal d'un assureur qui compte bien tirer un juteux profit de la téléphonie mobile.
Du cynisme, de l'humour, de l'intelligence, de la culture…. Voilà tout ce que l'on trouve dans ce pamphlet traitant de l'argent, des industries modernes qui se soucient bien peu de la santé humaine, l'attrait du profit et les enjeux financiers étant prédominants. le scandale du silence imposé !
On sent l'indignation et l'engagement sous la plume de Rufus.
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
miladomilado   29 septembre 2012
En France, on excelle dans la monoculture du rapport parlementaire au point d'en appauvrir le maigre terreau de la conscience citoyenne. C'est comme ça : dès qu'un usager (administré, citoyen, contribuable, électeur...dites comme vous voudrez) met le doigt sur un problème, on demande un rapport. Si le rapport est trop chaud, on crée une commission. Et si la commission est trop brûlante, on crée un comité des sages chargé d'étudier les conclusions de la commission. Ensuite, on flanque le tout à la poubelle et on va aux putes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
miladomilado   29 septembre 2012
Moi, je me pique à la haine...
...la haine de Dieu est ma préférée. Profonde, étourdissante, libératrice. Je me la garde pour les grandes occasions. Le reste du temps, la haine de mes semblables me suffit.
Commenter  J’apprécie          160
miladomilado   30 septembre 2012
Moi qui aurais pu croire en cet instant, avec Aragon, que la FEMME EST L'AVENIR DE L'HOMME.... Voilà bien des conneries de poète stalinien : elle est son boulet, les fers aux pattes de l'albatros de Baudelaire. HOMME LIBRE, TOUJOURS, TU DAMNERAS TA MÈRE !
Commenter  J’apprécie          110
miladomilado   30 septembre 2012
Faut pas mêler le cul et les affaires, tout le monde sait ça...
Les femmes et leur ventre à féconder, bon Dieu que c'est pénible ! Comme si la Terre avait besoin d'âmes supplémentaires.
Commenter  J’apprécie          100
miladomilado   29 septembre 2012
Le mâle a reçu une cervelle et une bite, mais pas assez de sang pour irriguer les deux à la fois...
Commenter  J’apprécie          150
autres livres classés : téléphoneVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1848 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre