AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072548055
Éditeur : Gallimard (05/02/2015)

Note moyenne : 2.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Martin, danseur et chorégraphe à Paris, revient dans son village slovaque pour revoir son grand-père mourant. Gabriela, une amie de jeunesse, l'accompagne, qu'il présente comme sa fiancée. Elle l'aidera à affronter, en même temps que son passé, son père et ses oncles, ces héros d'un "eastern" déboussolé depuis la chute du communisme. Eux pensent qu'ils ont tout raté et sont sans courage, humiliés, honteux, tandis qu'alentour la richesse s'exhibe, et l'argent facile.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
de
  27 août 2016
Trop gris et triste tout cela, il vaut mieux écourter cette description…
Eastern n'est pas l'opposé du western, mais plutôt une face sinistre dans une autre temporalité. Si à l'ouest le mythe cache le génocide des populations indiennes, les mythes de l'est, après le criminel passé stalinien, la grisâtre et répressive (non)démocratie (non)populaire, le rêve fou de 1968, l'espoir d'une transition démocratique vers un capitalisme d'abondance, sombrent ici dans l'humiliation, la honte, et l'alcool…
« Michalovce. Une petite ville de la Slovaquie de l'Est, quarante mille habitants au dernier recensement, avec la Pologne au nord, la Hongrie au sud et la frontière ukrainienne à trente kilomètre »
Revenir dans un village slovaque pour revoir un grand-père mourant et retrouver une parenté plus qu'une famille. Martin danseur à Paris ne dit pas ce qu'il est, masque sa vie avec la présence de Gabriela, ment sur celle-ci…
Si la figure du grand-père, voulant la paix, reste un fil de sollicitude entre le passé et le présent du petit-fils, les figures, à mes yeux les plus justes, car insoumises, sont des femmes, à commencer par cette incroyable grand-mère.
Andrea Salajova saisit le temps, les vides, les lendemains similaires ou pires que les veilles. Il décrit avec finesse les sentiments et les espoirs contradictoires de Gabriela, le son particulier des tensions et des éclats entre ces frères, maris ou femmes, les éléments distillant un peu de chaleur…
Champagne et alka seltzer… Les bulles furent en bière, et la vodka source d'oubli ou de réconfort..
Des personnages palpables, des morceaux désintégrés de la vie, la violence de l'impuissance… et des moments de grâce…
Les ordres et les sentiments, le ballet sur la Walkyrie, prélude à la mort des dieux, image fulgurante d'un monde qui se meurt, qui est mort et qui se survit…

Lien : https://entreleslignesentrel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Maphil
  12 février 2016
Tout comme le Western représentait la conquête de l'Ouest, Eastern représente la conquête de l'Est, de ces pays après la chute du communisme, comme c'est le cas pour la Slovaquie dans ce roman. Pays abandonné par tous, à l'Est ou à l'Ouest; pays où la "libération" a amené certains à profiter de l'argent facile pour s'enrichir tandis que les autres, frustrés, déboussolés, restés pauvres, se consolent comme ils le peuvent dans l'alcool.
Commenter  J’apprécie          00
Rennath
  30 mai 2015
Un premier roman qui se passe en Slovaquie, où le héros retourne voir sa famille. Un livre plutôt intéressant sur la perte des espoirs et le triomphe du libéralisme dans les anciens pays communistes. Quelques répétitions mais le livre est agréable à lire.
Commenter  J’apprécie          10
emilie55
  17 août 2016
Que de longueurs !! Tristounet comme livre et aucune histoire. A lire quand même pour le passage où la fille se compare à une châtaigne pendant 4 pages : fallait le faire ! Trop introspectif pour moi mais amateurs de Psychologie magazine et d'Historia, ça peut vous plaire.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Lexpress   23 février 2015
Si l'idée -le retour au pays de l'enfant prodige- n'est pas neuve, son traitement est des plus intéressants. Andrea Salajova trouve les mots justes pour nous plonger dans le monde sans espoir des laissés-pour- compte de l'après-communisme et dans celui, fragile et nostalgique, du "rescapé".
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
MaphilMaphil   12 février 2016
Martin regarda leurs visages ravagés par l'alcool, ;es bouches édentées, les yeux fatigués, les cheveux hirsutes, les corps délabrés, les regards rancuniers ou pleins d'une béatitude sotte d'ivrognes. La vie les faisait souffrir et !ils ne pouvaient par l'oublier sans boire? Ils détestaient affreusement leur existence, mais pouvaient l'aimer ardemment quand ils étaient ivres.
Commenter  J’apprécie          30
MaphilMaphil   12 février 2016
De l'agressivité, de la morosité bougonne partout. Pas la moindre politesse. Que de l'envie rongeante et de la jalousie mal cachée. Les gens étaient mécontents, car la vie était devenue chère, et eux, ils étaient pauvres. Et pourtant, pendant quarante ans on leur avait dit qu'ils étaient tous égaux. Depuis quinze ans que cette égalité magnifique n'était plus, ils s'enfonçaient dans cette réalité cruelle - ils étaient et resteraient pauvres. Tous, des hommes postsocialistes frustrés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
dede   27 août 2016
Michalovce. Une petite ville de la Slovaquie de l’Est, quarante mille habitants au dernier recensement, avec la Pologne au nord, la Hongrie au sud et la frontière ukrainienne à trente kilomètre
Commenter  J’apprécie          20
MaphilMaphil   12 février 2016
Lui, il avait assisté de tout près à l'échec d'une grande révolution prolétarienne et à l'avènement d'une autre - clairement anticommuniste d'abord, ensuite tout simplement nationaliste, et à la fin très ordinairement bourgeoise. L'appel à la liberté s'était transformé en appel au confort matériel. Le désir de justice s'était fait avoir par le matérialisme effréné.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : littérature slovaqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox

Autres livres de Andrea Salajova (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Harry Potter, Livre I à VII [Difficile]

Par combien de salles la pierre philosophale se trouve protégée dans le premier tome ?

4 salles
5 salles
6 salles
7 salles
8 salles

9 questions
174 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre