AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B016LBMQEE
Éditeur : Pocket Books (04/08/2008)
4.5/5   2 notes
Résumé :
The heinous bloodlust of Dr. H.H. Holmes is notorious -- but only Harold Schechter's Depraved tells the complete story of the killer whose evil acts of torture and murder flourished within miles of the Chicago World's Fair. "Destined to be a true crime classic" (Flint Journal, MI), this authoritative account chronicles the methods and madness of a monster who slipped easily into a bright, affluent Midwestern suburb, where no one suspected the dapper, charming Holmes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Emnia
  28 septembre 2017
Le talent de Harold Schechter à concevoir des biographies de criminels passionnantes est décidément indéniable. Il se penche dans Depraved sur le cas de H. H. Holmes, considéré comme le premier tueur en série américain et rendu célèbre pour son "murder castle", un immeuble de Chicago au plan labyrinthique conçu pour faciliter et dissimuler des meurtres dont le nombre exact - les estimations hautes dépassent la centaine - n'a jamais pu être déterminé.
La somme de recherches qui a été nécessaire pour retracer la vie de cet escroc, menteur pathologique, polygame et assassin m'a beaucoup impressionnée à la lecture, et ce avant même que j'en arrive à la longue bibliographie qui clôt l'ouvrage. le résultat est dense, précis, tout en étant d'un abord facile. L'époque comme l'homme dépeints sont criant de vérité et le livre très difficile à poser.
Schechter laisse à l'affaire ses zones d'ombre et se concentre sur les faits. Il s'attache en particulier au meurtre de Benjamin Pitezel, pour lequel Holmes sera finalement arrêté et condamné à mort, ainsi qu'aux meurtres de trois des enfants de Pitezel. Il retrace minutieusement d'abord le périple de Holmes et de la famille Pitezel à travers les Etats-Unis, puis le travail de fourmi des enquêteurs qui conduisit à l'arrestation de Holmes et termine par un procès si riche en rebondissements qu'il manquerait de crédibilité dans une fiction. le contexte est particulièrement soigné et on apprend énormément au fil des pages sur les méthodes policières et le fonctionnement du système judiciaire de la fin du XIXe.
L'horreur de cette affaire était à l'époque sans précédent et l'engouement de la presse et des éditeurs, largement détaillé par Schechter dans ces pages et qui lui a été une aide précieuse pour l'écriture de cette biographie, explique la place qu'a rapidement pris le tueur dans la culture populaire. Bien que moins mythique que Jack l'éventreur dont il est le contemporain, Holmes était et demeure à la fois mystère et objet de fascination.
Lien : https://mahautdavenel.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
EmniaEmnia   23 février 2021
It is impossible to say who first christened the building with its byname. Perhaps it was a neighborhood resident, paying tribute to the imposing look of Holmes's creation. Or perhaps it was Holmes itself, whose talent for self-promotion matched his grandiose ambitions. Whatever the case, soon after its completion, Englewood's citizens began referring to the new building as 'the Castle'.

In later years, of course, that name would be modified, and the looming structure at the corner of Wallace and Sixty-third streets would become known to the world by other phrases:

Bluebeard's Castle. Murder Castle. Nightmare Castle. The Castle of Horror.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EmniaEmnia   23 février 2021
Holmes commenced his handwritten account in midsummer 1895. By early fall, Holmes' Own Story was already on the stands, published by the Philadelphia firm of Burk & McFethridge. [...] Though Holmes had a taste for good fiction [...], his own book is more or less completely devoid of literary merit, veering wildly between mawkish sentimentality and lurid melodrama. What unifies the work is its overwritten style—prose, as one commentator put it, 'of the most vibrant purple'—and its shamelessly self-serving intent. For all his attempts to project an air of candor and sincerity, his deeply manipulative nature comes through in every line.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : true crime storyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1189 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre