AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782874131516
296 pages
Éditeur : Memory Press (01/06/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Simon a un ami. Un seul. C'est à la fois peu et beaucoup. Il a aussi une femme, Charlotte, encore qu'il semble bien l’avoir quittée pour de bon au début de ce roman. Simon a tout plaqué un 31 décembre, tout sauf les souvenirs qui l'obsèdent depuis 1994. Car Simon est un ancien para. L’un de ceux qui se trouvèrent au Rwanda en ce funeste 6 avril, coup d’envoi de l'une des pages les plus noires de l’Histoire. En remontant le temps en sa compagnie, le lecteur découvrir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Ancolie
  11 juillet 2013
2006. Etriqué, malheureux, dans une vie qui ne lui convient pas, Simon décide de quitter sa femme. Il débarque chez son meilleur ami et lui annonce son envie de retourner au Rwanda. Simon était casque bleu lors du génocide des Tutsis en avril 1994. A la recherche de ses souvenirs, il nous raconte cette partie bouleversante de sa vie. Sa rencontre brutale avec l'Afrique, avec l'amour personnifié par deux jeunes femmes et aussi les heures noires et violentes du génocide. Son après Rwanda a été catastrophique : dépression, laisser-aller,… Sa vie ne ressemble plus à rien. Douze ans plus tard, il foule donc à nouveau le sol rwandais. Il a le sentiment que ce voyage pourra tout résoudre. Mais n'est-il pas déjà trop tard ?
Le style est direct, empressé comme le narrateur qui ne veut pas perdre une seconde dès que sa décision de partir est prise. Autant que l'écriture, les propos sont percutants. Rien ne nous est épargné, des délires sexuels de Simon aux détails des coups de machettes.
La chronologie du récit n'est pas linéaire. La dernière partie est un retour au présent qui ne manque pas de rebondissements et nous dévoile finalement ce qu'est devenu Simon. J'ai été déconcertée par ce personnage, il m'a autant émue que choquée.
Ce roman m'a bousculée. Rien ne nous est épargné et certainement pas la noirceur qui enveloppe le personnage principal.
Le fait que l'auteur ait lui-même été un para-commando au Rwanda renforce le côté véridique en ce qui concerne la partie africaine. Les propos de Simon sur la non-intervention de l'ONU et sur la déconfiture des militaires belges sautent aux yeux.
Et puis, il y a l'autre aspect du roman : Est-ce-que la violence engendre la violence ? Est-ce-que voir le mal à l'oeuvre dévoile en nous notre « fragment d'inhumanité » ?
C'est une lecture qui ne laisse certainement pas indifférent. Je l'ai lu avec empressement et l'intrigue prend des chemins inattendus. On en ressort troublé, un peu perdu dans nos convictions sur la nature humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AncolieAncolie   11 juillet 2013
C’étaient les premiers cadavres que je voyais. Les mutilations causées par les balles m’avaient impressionné ou plutôt choqué. Je ne me sentais pas très bien et un sentiment aussi fort qu’inutile m’engloutit : je n’avais plus du tout envie de rester dans ce pays.
-Sergent, devant 1000 mètres, un véhicule type camion benne remonte du fond de la colline et se dirige par ici tous feux allumés.
Le renseignement du mitrailleur de la section me sortit de ma désertion cérébrale et me réinjecta illico dans mon treillis bariolé décoré de petites lignes en plastique qui rappelaient que j’étais le chef de ce petit groupe paumé. A ce titre, il fallait bien que je m’y colle. « C’est le privilège de pisser debout, mon fils, y a parfois du sale boulot, mais il faut bien que quelqu’un le fasse. » J’entendais résonner cette phrase que mon père m’avait si souvent répétée. Ça avait été sa manière de me léguer une partie de sa testostérone et de faire de moi, un homme, un vrai, pas une mauviette comme ces bons à rien d’Arabes. Je t’emmerde, papa, avec toutes tes conneries et tes théories à la noix, je t’emmerde. Regarde dans quelle saleté elle m’a fourré ta mascarade d’éducation, putain, tout ça pour que tu sois enfin fier de moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
autres livres classés : rwandaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Joël Schuermans (2) Voir plus