AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756006599
Éditeur : Delcourt (17/01/2007)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 96 notes)
Résumé :

Laissez-vous surprendre par la malice de Bone et partez à la découverte d'une fabuleuse saga ! Chassés de Bonneville, les trois cousins Bone pénètrent dans une forêt qui ne figure sur aucune carte. Ils y découvrent un monde peuplé d'incroyables créatures, alors qu'une guerre ancestrale est sur le point de reprendre. Durant leur exil, ils font la rencontre d'un dragon fumeur de cigarettes, de rats-garous mangeur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Enki
  06 novembre 2014
1945, la Finlandaise Tove Jansson crée les moumines, créatures étranges douées de raison qui ressemblent à des hippopotames.
1995, soit cinquante ans plus tard, l'américain Jeff Smith crée les bones, créatures étranges douées de raison qui ressemblent à des hippopotames.
Faut-il y voir une simple coïncidence ? Pour se faire une opinion douée de raison, récapitulons les faits. Les moumines sont au nombre de trois, Papa Moumine, Maman Moumine et leur fils Moumine. Les bones sont également trois, Fone Bone et ses cousins, Phoney Bone et Smiley Bone. Les premiers arborent un blanc immaculé, les seconds aussi. Les premiers vivent dans une vallée imaginaire que d'aucun considéreraient « à la con », les seconds vivent dans le même genre de vallée. Et ce n'est pas tout, aux uns comme aux autres il arrive des aventures improbables sans queue ni tête, peuplées d'êtres zarbis pas toujours dotés de tête mais quelquefois de queue.
Ces révélations ne peuvent que nous plonger dans un abîme d'expectation. Les explications sont évidemment nombreuses et peu convaincantes. La plus crédible reste l'éjaculation créative bi-séculaire qui engendrerait, comme son nom le suggère, l'apparition de personnages à la forme de spermatozoïdes tous les cinquante ans dans la fiction mondiale.
Il n'en reste pas moins, qu'au de-là d'une éventuelle approche métaphysique (et pourquoi pas ontologique) des récits de Jansson et Smith (posture intellectuelle cependant déconseillé si vous êtes sujet à l'hippopophobie et néanmoins facilité par l'excès de narcotique), leurs héros sont particulièrement attachants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          325
Presence
  26 juin 2016
Il s'agit du premier tome d'une histoire complète et indépendante, qui en compte 9 au total. La série "Bone" a été écrite et dessinée par Jeff Smith ; elle est initialement parue sous forme sérialisée, en noir & blanc, à partir de 1991. Ce tome comporte les épisodes 1 à 6 ; ils ont bénéficié d'une mise en couleurs nuancées réalisée par Steve Hamaker.
L'histoire commence alors que 3 cousins sont perdus dans un désert. Il s'agit de Fone Bone, Phoncible Bone (surnommé Phoney) et Smiley Bone. Ils ont dû partir précipitamment de Boneville, suite aux exactions commises par Phoney quand il était maire de cette ville. Suite au passage d'un grand nuage de sauterelles, les 3 cousins se retrouvent séparés. Fone Bone finit par échouer dans une vallée boisée, où il fait la connaissance de Ted (un insecte). Après avoir dû échapper à des créatures rats (et avoir croisé un grand dragon rouge), il finit par être recueilli par Thorn Harvestar, une charmante demoiselle qui vit dans une cabane dans les bois. Il attend que l'hiver prenne fin pour partir retrouver ses cousins et rentrer à Boneville.
La couverture ne laisse pas de place au doute : il s'agit d'un récit tout public qui s'adresse avant tout aux plus jeunes, avec une touche humoristique qui peut parler à tout type de lecteurs. Jeff Smith a concocté un récit de grande envergure qui sait prendre son temps pour que le lecteur puisse s'immerger confortablement dans ce monde très particulier.
Il y est donc question de Dragon Rouge, de créatures rats, et d'opossums, tous dotés d'intelligence et de la parole (par contre les vaches ne parlent pas). le récit semble se dérouler dans une sorte de haut moyen-âge, sans technologie, mais avec des constructions en pierre, la maîtrise du feu, et l'existence de charrettes. L'environnement est celui d'un conte bon enfant et dédramatisé.
Jeff Smith a choisi une apparence très mignonne pour ses personnages. Les 3 cousins sont des êtres anthropoïdes tout rond, aux expressions exagérées (tant au niveau de la bouche que des yeux et des sourcils), éloignés du réalisme, à l'apparence adorable et dénuée de tout sérieux, de tout aspect dramatisant. Autour d'eux, les décors et les autres personnages sont représentés de manière un peu plus réaliste, tout en restant épurés, simples sans être simplistes.
Il s'agit d'un dispositif visuel très efficace qui consiste à dessiner le ou les personnages principaux avec moins de détails pour que le lecteur puisse plus facilement s'y projeter, quels que soient son âge, sa culture, sa personnalité. Ce dispositif fait également ressortir les 3 Bone avec force, du fait du contraste qui existe entre leur représentation et ce qui les entoure. Dans la série "Bone", la limite de ce mode de représentation se trouve dans le fait que les 3 Bone apparaissent comme des enfants, se conduisant parfois en jeunes adultes. de ce fait le lecteur adulte éprouve une empathie atténuée pour ces 3 individus enfants dans leurs attitudes émotionnelles, dans leur apparence, mais jouant un rôle d'adulte.
Avec ce premier tome, le lecteur constate que Jeff Smith lui propose de lire un chapitre qui s'inscrit dans le cadre d'un récit plus long (9 tomes). Il n'y a donc pas de sentiment d'urgence à la lecture, plutôt une possibilité accueillante de prendre le temps de faire connaissance avec les personnages (essentiellement Fpne Bone, Thorn Harvestar et Grand-mère Ben, Rose de son prénom). Smith laisse le lecteur se faire une idée de leurs personnalités, juste en les regardant interagir et accomplir leurs tâches. Il n'y a pas d'exposition artificielle de leurs parcours, ou de leur profil psychologique.
La découverte des aventures de Fone Bone est rendue très agréable par l'aspect visuel. Smith se montre un conteur très prévenant, oeuvrant dans un registre familial, sans scène choc, sans image gore ou immonde. Les 3 Bone sont vraiment mignons, et les autres personnages disposent d'une forte identité visuelle qui les rend immédiatement mémorables et qui leur insuffle une personnalité.
Jeff Smith se révèle un très bon metteur en scène. Sa mise en page impulse un rythme et une tension, aussi bien dans les scènes d'action que dans les scènes de dialogues (en autre grâce à l'expressivité du visage des Bone). Il intègre un humour visuel irrésistible (la tombée de l'hiver, ou la tarte que Phoney enfourne de force dans la bouche De Bone). La mise en couleurs fait plus que d'améliorer la distinction entre les différents éléments de chaque dessin, elle étoffe discrètement les cases, lorsqu'à l'origine elles étaient dépourvues d'arrière plan (dans la version noir & blanc).
Au fil des séquences, il apparaît quelques éléments dont il finit par émaner comme une dissonance. En fonction de leur sensibilité, certains lecteurs pourront éprouver des difficultés à se sentir concernés par cette histoire. La forme si séduisante des personnages peut rendre la projection du lecteur difficile parce qu'ils sont à la fois trop simples, et trop d'un seul tenant. Dans certaines séquences, les 3 Bone se réduisent à des acteurs comiques, exécutant leur sketch, sortant de leur personnage. En particulier, à des fins comiques, Smith introduit des anachronismes (en particulier quand Foney Bone est accusé d'avoir fait construire un bâtiment sur des déchets radioactifs). Prise pour elle-même, la blague est drôle, mais dans le contexte de l'histoire elle apparaît déplacée (clairement cet environnement ne dispose pas d'une telle technologie, ni même des concepts qui lui sont liés).
Ce premier tome peut se lire comme le premier chapitre d'un long roman, une sorte de prologue donnant le temps aux lecteurs de se familiariser avec les personnages. Jeff Smith a créé des personnages immédiatement attachants, dans un environnement de type médiéval. Il réussit à éviter l'écueil de la mièvrerie, mais certains partis pris narratifs introduisent quelques dissonances, provoquant un moment de recul chez le lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
colomiers
  02 juin 2016
MICKEY :
Cette BD raconte l'histoire De Bone et de ses cousins qui fuient Boneville. Ils arrivent dans une forêt sombre et hideuse dans laquelle les attendent des dangers. Des frelons les attaquent, l'un tombe d'une falaise et les autres s'enfuient. En cherchant ses amis, Bone croise des dragons...
J'ai bien aimé cette BD et je la recommande.
----------------------------------------------------------------------------------------------
:-) :-) LoL15 (-: (-:
Cette BD m' a plu car elle est imaginaire et humoristique. Elle permet de s'évader de notre monde et j' ai pris beaucoup de plaisir à la lire.
Je vous conseille de lire les tomes les uns à la suite des autres pour mieux comprendre le déroulement de l'histoire !
Ce qui m'a beaucoup surpris c'est que je pensais que cette BD concernait plus les enfants du primaire !
La seule critique que j'ai à faire c'est qu'à certains moments, l'histoire n'est pas très compréhensible. Par contre j'aime beaucoup les dessins.
Bonne lecture à tous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
alouett
  01 août 2012
Chassé manu militari de Boneville par ses habitants en colère, Phoncible P. Bone alias « Phoney », se retrouve à errer dans la lande avec ses deux cousins, Fone Bone et Smiley. Enfin… la lande… c'est vite dit.
Fone Bone (que j'appellerais Bone par soucis de rapidité… et puis, c'est le héros qui donne le nom à cette série éponyme)… Bone donc constate rapidement qu'ils sont perdus dans la pampa, dans un lieu qui n'est pas recensé par les cartes de Boneville. L'espoir renaît timidement lorsque Smiley ramasse une carte perdue sur le sol, elle semble correspondre au lieu dans lequel ils se trouvent. Mais le trio a à peine le temps de se repérer sur cette carte miteuse qu'ils se font attaquer par un essaim de criquets.
« Quoi qu'il arrive, n'ouvre pas la bouche ! »
C'est le dernier conseil lancé par Phoney à Smiley, un peu idiot. Et c'est la débandade. Dans l'affolement, chaque cousin tente de fuir cette colonie de volants venue d'on ne sait où. Bone chute alors d'une falaise et se retrouve totalement seul. Où sont passés Phoney et Smiley ? Il reprend alors la carte et tente de retrouver l'endroit où il était peu avant avec ses cousins. Lorsqu'il aperçoit au bord d'un chemin un mégot de cigare de Phoney, Bone décide de suivre cette direction. Après plusieurs jours de marche, il arrive dans une vallée verdoyante. Il y rencontrera Ted la « Bestiole », des rats-garous, le dragon rouge… et toute une cohorte d'habitants aussi bizarres qu'accueillants. Contraint de faire une halte prolongée dans la vallée, Bone se demande s'il reverra un jour ses cousins…
On doit cette petite perle à Jeff Smith, auteur né en 1960 qui a essentiellement consacré sa carrière d'auteur de comics à Bone. Il prend conscience des atouts du medium BD en découvrant Franck Miller (et son Dark Knight returns) en 1989 et publie le premier épisode De Bone deux ans plus tard. Il auto-édite cet épisode (l'album que je vous présente en compte 6 d'une bonne vingtaine de pages chacun). Depuis, Smith n'a pas lâché son projet ; il n'a eu de cesse de le développer et de le faire connaitre. Initialement, les épisodes étaient en noir et blanc ; ils ont rencontrés la couleur depuis… à l'instar de la réédition française publiée chez Delcourt. Avant Bone, Jeff Smith avait travaillé sur la réalisation d'un strip intitulé Thorn… ce projet n'a jamais réellement décollé, mais Jeff Smith a trouvé un moyen de réemployer son plantureux et courageux personnage dans sa série phare puisque Thorn va épauler Bone dans ses aventures (sources Wikipedia et Bedetheque remixées et commentées par mes soins).
la suite : http://chezmo.wordpress.com/2012/07/25/bone-tome-1-smith/
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
scrambledspirit
  26 mai 2010
Un superbe comics fort différent de ceux qu'on a l'habitude de voir … pas de super héros … juste trois petits bonshommes tout mignons tout blanc, tout petits. Qui ont été chassés de leur village et se retrouvent perdus dans le désert. Fone,Smiley et Phoney Bone ont des caractères très différents.
Tout d'abord Phoney une crapule qui ne voit que son propre profit essayant toujours de trouver l'arnaque qui fera de lui la créature la plus riche du monde, il est aussi le responsable de leur exil. Smiley l'optimiste, toujours le sourire aux lèvres, il rentre innocemment dans toutes les combines de Phoney et Fone le gentil et courageux qui essaie en vain de gérer les deux autres asticots.
En voulant rentrer chez eux, ils entrent dans une quête incroyable à la rencontre de dragons, de Rat-garou affamés et stupides (enfin surtout deux d'entre eux), la jolie Thorn qui fera chavirer le coeur de Fone, des courses de vaches truquées etc… je n'ai encore lu que les deux premier tomes … mais je ne tarderais pas à lire la suite c'est certain…
Une histoire sympathique avec des personnages attachants (tout le monde voudrait avoir un Bone chez lui d'ailleurs… tant qu'il ne s'appelle pas Phoney), une aventure humoristique originale qui ne demande qu'à être mieux connue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
PersepolisPersepolis   10 juillet 2010
- Peut-être que la prochaine fois, tu réfléchiras un peu avant de construire un orphelinat sur un dépot de déchets toxiques!!
- Qu'y a-t-il de mal à ça? Deux services municipaux pour le prix d'un!! L'exonération fiscale du siècle!
- Tu n'apprendras jamais, hein?
- J'aurais dû m'en tenir à ma première idée!
- Quoi donc? Combiner des abattoirs avec un zoo? Bravo! Ca c'était brillant!
Commenter  J’apprécie          30
beklfbeklf   27 mai 2017
- Thorn ? C'est bien toi ma chérie ? C'est bien, tu n'as rien !
- MAMIE...! Comment te sens-tu ?
- En pleine forme, pardi ! J'ai déjà combattu les rats pendant la grande guerre ! Et puis je n'étais pas vraiment en danger... Quand tu es sortie avec Bone, ils ont perdu de leur mordant. J'étais plus inquiète pour vous que pour moi !
- Nous avons failli être pris, mais le dragon nous a sauvés ! Un vrai dragon, Mamie, regarde !
- Je vois. Salut Dragon.
- Salut, Rose, ça fait un bail.
- Ouep.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GarionH2G2GarionH2G2   08 juillet 2016
- Please, comrade ! I just want to chop him up for the stew !
- And that's another thing ! I'm tired of stew ! I want to put him in a crust and bake a light fluffy quiche !
- QUICHE ?! What kind of food is THAT for a monster to eat ?!
Commenter  J’apprécie          20
PersepolisPersepolis   10 juillet 2010
Retiens ça, petit: Joue jamais un as quand un deux fait l'affaire.
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
autres livres classés : comicsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personages de la serie BONE

De quel personnage est amoureux Bone ?

Torn
Thaurne
Tharn
Thorn

6 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Bone, Tome 1 : La Forêt sans retour de Jeff SmithCréer un quiz sur ce livre