AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782896150892
242 pages
Editions Alire (03/04/2013)
3.81/5   16 notes
Résumé :
Courtier en valeurs mobilières, Vincent Morin est un homme paisible, rationnel. Il n’empêche : lorsque, de retour d’un voyage d’affaires à New York, il trouve sa femme avec deux hommes dans le lit conjugal, son sang ne fait qu’un tour et il commet l’irréparable.
D’abord pris de panique, Morin décide ensuite d’assumer son coup de sang et de… nettoyer. De « tout » nettoyer. De façon à ce que personne ne sache ce qui s’est réellement passé. Or, si son ménage a ... >Voir plus
Que lire après Un ménage rougeVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Incroyable conteur, Richard Ste-Marie parvient à nous attacher d'emblée aux histoires qu'il raconte et à ses personnages, des gens ordinaires à qui il arrive un jour quelque chose d'extraordinaire qui va les faire basculer. Richard Sainte-Marie décortique alors la psychologie de ses héros et les arcanes dans lesquelles ils vont se perdre.

Vincent Morin est un homme ordinaire, il a bon travail, un salaire très confortable, une vie sage et rangée, un peu plate mais il ne semble pas s'en rendre compte. Marié, sans enfant, on peut dire qu'il est satisfait, ne se pose pas de question. Et puis un jour, tout bascule. Choqué, trahi, bafoué, son sang ne fait qu'un tour et il tue. Non pas une mais trois personnes. En l'espace de quelques secondes, l'honnête homme qu'il était, le gars sans histoire, devient un meurtrier. Que faire ? Appeler la police ? Cacher les corps ? Faire comme si… Comment cet homme ordinaire va-t-il pouvoir vivre avec un tel secret ? Comment pourra-t-il garder un tel poids sur la conscience et combien de temps ? Comment passer du statut d'homme ordinaire à celui d'assassin calculateur ?

Je ne dévoile rien en vous racontant tout ça. Nous n'avons pas affaire à un récit à énigme mais à un récit psychologique, un roman à la construction solide durant lequel on se demande jusqu'à la dernière page si ce meurtrier restera ou non impuni. La tension monte lentement et on ressent, grâce à l'acuité de l'auteur et à la finesse de sa plume, les pensées et les émotions qui traversent cet homme.

Comme dans les autres romans de Richard Sainte-Marie, l'enquêteur de ce premier roman (oui, je ne les ai pas lus dans l'ordre) est Francis Pagliaro mais il se fait discret, laissant la première place au criminel. Une idée qui fonctionne parfaitement pour une intrigue adroitement ficelée. A découvrir si ce n'est déjà fait.

Commenter  J’apprécie          50
Un petit bouquin, mais il fait vivre plusieurs émotions. Un crime horrible, sanglant et non prémédité vous attend dès les premières pages de ce roman!

Dès le premier jour, soit le 14 octobre, le crime est commis. Ce qu'il faut comprendre c'est que Vincent est un homme bien ordinaire, peut-être trop ordinaire. Il travaille et il réussit bien dans son domaine. Il a une belle maison et une femme magnifique. Il a tout pour être heureux. Mais voilà, il décide de revenir un jour plus tôt de son congrès et trouve sa femme aux lits avec deux hommes. La folie l'emporte sur la raison et tous vont périr.

Pour le sergent-détective Pagliaro, il se retrouve à chercher une femme disparue ainsi que deux hommes. Avec les informations dont disposent Pagliaro, rien ne permet de penser qu'il puisse y avoir un lien entre eux. Pagliaro ne croit pas aux coïncidences et c'est pourquoi il garde le dossier ouvert. Il veut savoir ce qui s'est passé. Trois disparitions le même jour, cela fait trop de coïncidences!

Est-ce que le crime parfait existe? Il faudra lire le livre pour le savoir. Et si la réponse est positive, peut-on vivre avec cela sur notre conscience pour le restant de sa vie?

Ces temps-ci, j'ai la chance de lire de bons livres et cette fois-ci, j'ai pris vraiment plaisir à suivre cette enquête. Nous suivons Vincent tout au long de sa descente aux enfers. Nous assistons à sa déchéance où sa culpabilité prend de plus en plus de place. Personnellement, je peux comprendre la fureur de Vincent à son arrivée, mais pas son geste extrême. Allait-il s'en sortir aussi facilement que prévu? A-t-il bien pensé à tout et rien oublier qui pourrait l'incriminer?

Quant au sergent-détective, je dois avouer que je suis tombée sous le charme. C'est un homme passionné par son travail et qui ne laisse rien au hasard. Il est consciencieux dans son travail et c'est peut-être pour cela qu'il réussit aussi bien dans son métier.

C'est le premier roman que je lis de cette saga et je dois avouer que je suis curieuse de lire les autres tomes. Encore une fois, je fus conquise par la plume de Richard Ste-Marie et j'ai pris un immense plaisir à suivre l'enquête. Vincent Morin a-t-il commis les meurtres parfaits?

Lien : http://alapagedesuzie.blogsp..
Commenter  J’apprécie          30
Ce polar, n'est pas un polar classique. L'enquête autour des assassinats est secondaire au profit du processus criminel. L'auteur s'attarde surtout sur l'assassin, son mobile, et son ses sentiments ainsi que sur le maquillage de la scène de crime et la façon de se débarrasser des corps.

Vue sous cet angle, il est intéressant de voir un crime se dérouler sous nos yeux et, surtout, de s'amuser à relever toutes les failles dans le plan du criminel. Et pendant une partie du livre, nous nous demandons si l'assassin va pouvoir échapper à la justice.

Je pourrais continuer à vous parler des points fort de ce roman comme le sentiment qui en ressort que tout le monde peut être un criminel, mais je préfère vous laisser dévorer ce polar assez bien construit.
Commenter  J’apprécie          40
Un bon petit roman policier québécois. L'intrigue est plutôt simple, sans pour autant être simpliste, mais le style de Richard Ste-marie est efficace et le roman est agréable à lire. Je ne suis pas totalement convaincu par la fin du roman, même si elle est défendable, mais cela ne gâche en rien les qualités de ce court roman qui m'a procuré un bon moment de détente.
Commenter  J’apprécie          60
Bon roman. Histoire savamment construite et une fin solide!
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (1)
LaPresse
05 avril 2013
Voilà une intrigue adroitement ficelée, bien servie par le style très fluide de ce nouveau ténor du polar québécois.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Après quelques semaines de consternation générale, la famille de France finit par s’accommoder, bien qu’à contrecœur, de la thèse la plus plausible de la Régie intermunicipale de la police de Thérèse-De Blainville selon laquelle France avait laissé son mari sans donner d’explications. Du côté de la belle-famille, le dossier restait ouvert. Vincent connaissait fort bien les sentiments des parents de France à son endroit. On ne l’aimait pas beaucoup. La mère de France ne s’était jamais privée de lui faire savoir que sa fille méritait mieux que lui.
Commenter  J’apprécie          10
Vincent Morin vivait dans l’angoisse permanente. Pourtant, aucune plainte ni aucune accusation n’avaient été portées contre lui. En fait, après avoir répondu à toutes les questions de routine dans les cas de disparition de personnes, Vincent n’avait même pas été interrogé sérieusement par la police. Il n’y avait aucune raison qu’il le fût, l’attitude de l’enquêteur Potvin à son égard le prouvait.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Richard Ste-Marie (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Ste-Marie
Trois entre­vues en solo et en rafale avec des auteurs autour d'un même sujet: la musique dans la lit­téra­ture. Quand des auteur·rice·s men­tion­nent des titres musi­caux ou ajoutent des paroles dans leurs pages, cela ampli­fie notre com­préhen­sion de l'univers du livre et nous amène sou­vent vers la nos­tal­gie. Pour dis­cuter de musique dans la lit­téra­ture québé­coise, le Salon a invité Hervé Gagnon (Cross­roads: la dernière chan­son de Robert John­son), Richard Ste-Marie (Stig­mates) et Marie Hélène Poitras (La désidéra­ta) à des entre­tiens express. Ani­ma­tion: Valérie Roberts.
Avec: Hervé Gagnon, Auteur·rice Marie Hélène Poitras, Auteur·rice Richard Ste-Marie, Auteur·rice Valérie Roberts, Animateurrice
Livres: Désidérata (La). Stigmates Crossroads
Le Site Web du #SalonDuLivreDeMontreal : https://www.salondulivredemontreal.com/
Retrouve-nous sur tous nos réseaux sociaux
INSTAGRAM: https://www.instagram.com/salonlivremtl/ TIKTOK: https://www.tiktok.com/@salonlivremtl TWITCH: https://www.twitch.tv/lismoimontreal DISCORD: https://discord.gg/7MP3veRP FACEBOOK: https://www.facebook.com/salondulivredemontreal/
#slm2021
+ Lire la suite
autres livres classés : remordsVoir plus


Lecteurs (30) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2672 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *}