AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782369812081
48 pages
Rue de Sèvres (26/10/2016)
3.77/5   43 notes
Résumé :
Deuxième opus d’Olivier Tallec qui nous emmène dans les situations les plus cocasses au travers le temps et l’espace.
De la préhistoire à la savane en passant par le Pôle Nord, tout est prétexte à l’ironie. Derrière la tendresse du dessin, on découvre un Olivier Tallec à la plume piquante et réjouissante.
Que lire après Bonne continuationVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 43 notes
5
4 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Un arbre de Noël original, un safari dangereux, un caniche jaloux, deux astronautes mal barrés, un hérisson « crevé », un cerf qui se découvre enfin, un numéro de cirque dangereux...
… et encore bien d'autres saynètes croquées non sans un certain humour, parfois noir, par Olivier Tallec.

Le principe est on ne peut plus simple : une pleine page à l'italienne, une réplique piquante, jouissive ou décalée qui fait mouche. Des situations loufoques, parfois acerbes, le plus souvent mettant en scène des animaux, qui fonctionnent à merveille. Une légende et un dessin, magnifique au demeurant, harmonieusement associés.
Un recueil jubilatoire et jouissivement cruel...
Commenter  J’apprécie          660
Un dessin assorti d'une ou deux phrases pour se détendre les zygomatiques, voilà ce que nous propose ici Olivier Tallec avec un certain talent. J'irais même jusqu'à affirmer un talent certain.

Un trait expressif, un gros travail sur la colorisation et une absence totale de linéarité entre chaque planche, Bonne Continuation se veut totalement absurde, cocasse, nonsensique, burlesque, bref, tout sauf morose, chagrinant, atrabilaire...j'vous laisse accoler l'adjectif qu'il vous siéra. Même toi, Léone...

Gros point noir notoire, la rapidité avec laquelle l'on s'envoie l'album pour peu que vous ne sussiez point picorer plutôt que bâfrer.
Fines gueules, à vos starting-blocks.

Très bon moment.
Commenter  J’apprécie          411
Dans un précédent album publié il y a tout juste deux ans, Olivier Tallec, illustrateur pour jeunesse à l'école des Loisirs, s'était déjà essayé à l'aventure solo d'un album plus ciblé adulte basé sur des gags en une seule page forme difficile d'humour absurde et cinglant en une case + une légende, plutôt avec succès.

Cela s'appelait Bonne journée et c'est donc assez logique que le second sur le même modèle s'intitule "bonne continuation."..

Presque pas de texte ci, mais simplement une phrase souvent concise qui parvient parfaitement à stigmatiser l'absurdité et l'incongruité de la situation : un poisson rouge qui dit à un autre dans un bocal : "ah tu es là ca fait deux heures que je t'ai cherché partout," un papa chauve souris qui veut que son fils malade rejoigne la chambre familiale car il en a marre de recevoir son vomi, un mille-pattes fâché qui dit, à son fils, montrant la paume de ses mains : « Tu la vois celle-là ?, les personnages - deux vaches au comptoir d'un café qui retrouvent derrière elle le type qui leur caressent les seins tous les matins." ou encore last but not last, un caniche tirant une luge qui hurle face à une bande de huskies "Si y'a bien un truc qui me défrise, c'est les gens qui misent tout sur leur physique pour réussir"

Ces personnages, souvent des animaux montrés par le Tallec sont souvent très drôles tant l'auteur est doué pour montrer l'absurdité de ces saynètes souvent loufoques, parfois caustiques et plus rarement un peu trash..

On est entre l'humour du New Yorker et de Sempé où l'anodin frole l'absurde et dans lequel chaque détail de chaque case revet une importance considérable.

On aime particulièrement la lecture anthropomorphique des animaux plongés souvent dans un quotidien banal, et ce décalage entre ces deux situations assure une bonne dose de rigolade et de finesse hautement recommandable...
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          180
Des dessins tout en douceur qui contrastent avec un humour parfois acide, beaucoup d'ironie et de petites phrases bien senties. L'auteur croque à chaque page une situation souvent absurde, avec une illustration pleine page aux jolis coloris, et une phrase de commentaire courte mais suffisante.
J'ai souri, et même ri tout fort parfois, donc je pense que c'est réussi !
Merci à Babelio et aux éditions Rue de Sèvres pour l'envoi lors de cette Masse Critique !
Commenter  J’apprécie          100

À parcourir les pages d'un œil nonchalant, la tête un peu dans les nuages, on se prendrait à croire à un monde doux et tendre de vertes prairies et de plages bucoliques. Mouton dodus et laineux, amusantes girafes, canards flottants sur des étangs... un graphisme clair et coloré, tout de suite lisible, où le regard est paresseusement porté vers l'essentiel... on se détend, on se rencogne dans le moelleux canapé, quand de petites tâches d'un rouge franc commencent à alerter le cerveau. Quoi ? du sang ? le couac nous attend en embuscade. La tâche s'agrandit et s'épanouit dans le commentaire. Par quelques mots subtilement déposés en bas de page, le monde des Bisounours s'écroule. Cruauté, paranoïa, abandon, perdition dévorent les délicats petits êtres égarés dans le grand paysage. D'un humour noir larvé mais inébranlable, Olivier Tallec va pointer les névroses jusque dans le coeur des canards. Et on se délecte, par une sorte de mouvement d'exorcisme de l'angoisse, de voir dévoiler la noirceur derrière l'innocence apparente.

[Lu dans le cadre de ces fabuleuses masses critiques]

Commenter  J’apprécie          41


critiques presse (2)
ActuaBD
26 décembre 2016
Un nouvel opus dans le droit fil du précédent. On en redemande !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario
08 novembre 2016
Un album débordant d’humour à répétition qui fait mouche à tous les coups.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Barbare viking tançant vertement sa tendre moitié :

- T'aimes pas les pillages, t'aimes pas vomir, t'aimes pas les viols d'animaux, t'aimes pas ci, t'aimes pas ça...
C'est pas compliqué : t'aimes rien.
Commenter  J’apprécie          232
[Un enfant qui déballe son cadeau de Noël devant ses parents]
- L'année dernière, c'était du bon foutage de gueule, j'espère que cette année ce sera moins lamentable.
Commenter  J’apprécie          221
[Deux vaches au comptoir d'un bar]
- Ne te retourne pas, je crois que le type qui nous tripote les seins tous les matins est juste derrière nous.
Commenter  J’apprécie          242
[Deux poissons rouges dans un petit bocal]
- Ah ben t'es là ! Ça fait une heure que j'te cherche.
Commenter  J’apprécie          212
Si y'a bien un truc qui me défrise, c'est les gens qui misent tout sur leur physique pour réussir" dit un caniche tirant une luge et se retrouvant face à une bande de Husky.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Olivier Tallec (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Tallec
Découvrez l'univers d'Olivier Tallec
autres livres classés : album humoristiqueVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (73) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5224 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..