AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365409865
Éditeur : Sharon Kena (19/01/2016)

Note moyenne : 4.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Laeta, la belle et jeune esclave de Rodar, exerce ses talents de courtisane à la Lune dans l’eau, une taverne mal famée de la cité lacustre d’Escargae. Elle sait jouer de sa magie et de ses charmes pour aider son maître et amant dans ses affaires plus que douteuses…
Vendue à Jalbert Gralard, un grand bourgeois de la ville, afin de mieux repérer les lieux pour préparer un cambriolage, elle découvre une maison étrange, aux domestiques terrorisés, pleine de st... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
vali81360
  20 avril 2016
Merci aux éditions Sharon Kena et à leur opération Lucky Day qui m'ont permis de découvrir ce nouveau roman. Il s'agit du tome 2 de la saga "Les royaumes de lune" intitulé la princesse nue (le premier étant "L'ombre des loups".
Je pensais ne pas apprécier ce roman, non pas parce que je n'aime pas le fantastique, mais tout simplement parce que je n'ai pas lu le premier tome (je vais y remédier désormais), j'avais peur que cela implique une suite difficile à comprendre sans les éléments connus sur l'épisode précédent et je me suis trompé, il est très compréhensible, même pour des novices.
J'ai bien aimé le lexique des personnages, il permet de comprendre les relations entre les uns et les autres et leurs antécédents sont plus compréhensibles, tout comme la carte de situation du royaume, outil indispensable pour le repérage des événements. Bravo, c'était bien pensé !
Bon entrons dans le récit et le fantastique, si on m'avait parlé de gobelins, de nains, d'elfes, de sorcières, de gargouilles ou tout autres créatures, j'aurais pensé aux Seigneurs des Anneaux, Harry Potter, le Monde de Narnia et autres téléfilms pour m'en faire une idée, ici la qualité du roman et ses descriptions tellement détaillés permettent de bien s'imaginer les personnages tantôt beaux, tantôt repoussants, tant dans le physique, que dans les caractères.
Pour ce qu'il en est des protagonistes principaux, nous avons Laeta, jeune et belle esclave dédiée au service et aux plaisirs parfois avilissants de ses maîtres mais aussi courtisane de l'établissement la "Lune dans l'eau". Elle a des sentiments pour son maître Rodar, fier soldat, un peu brigand et mari de Sylria, un infâme personnage, méchante, cruelle, jalouse, tout simplement antipathique. En effet, cette dernière va vendre Laeta à Gralard et son épouse Xiria, un étrange couple vivant dans un domaine où sévissent la magie et l'enchantement, c'est certain, mais comment, pourquoi? Que cache cet endroit de si effrayant et surtout dans quel but?
Laeta est également encore un peu éprise de Kurtz, actuellement fiancé à Aria, cet attachement fait qu'ils auront toujours à coeur de se protéger, se sauver, l'un l'autre... et que dire de Sacha, lui aussi a chaviré autrefois au charme de la douce. (Des histoires de coeur qui ont certainement eu lieu lors du premier tome).
La jeune femme a un tempérament courageux, à la fois prisonnière, salvatrice (de ses amis tout comme de sa propre vie) et doté on le comprend de pouvoirs pas forcément maîtrisés comme elle le voudrait. Une héroïne aux épaules larges, qui supporte beaucoup de choses.
En plus des divers traquenards et pactes en tous genre, les protagonistes vont devoir surmonter la prise du royaume par les gobelins, ce sera un épisode intense et difficile, que de péripéties en si peu de temps, trop peut-être, mais finalement, qui trouve bien sa place.
Et enfin, qui est cette princesse nue (le titre), est-ce un rêve, une réalité, une légende? Que de questions autour de ce mythe, ce symbole qui trône depuis tant d'années à Escargae. Que sait-on de cela? Ce détail trouvera-t'il un sens dans le récit, ça je vous laisse le découvrir.
On pourrait dire tellement de choses encore, mais je ne peux spoiler l'histoire, mais ce que je peux vous assurer c'est que celle-ci est plus addictive qu'on ne le croit, plus on avance, plus on veux en savoir, que va-t'il leur arriver, vont-il se sortir de telles ou telles situations? Pourquoi, telles ou t'elles personnes agissent t'elles ainsi? etc... vraiment c'est bien joué de la part de l'auteur, un véritable page-turner que nous avons là !
Seul petit bémol, (mais qui ne regarde que moi), ce sont des allusions ou des termes qui n'ont pas forcément leur place ici, à la limite de l'anachronisme, mais ce n'est qu'un infime détail.
Il est important de préciser que certaines scènes sexuelles sont crues, donc quand même destiné à un public averti.
Pour résumer mon sentiment, un brillant livre fantastique sans temps morts où s'entremêlent magie noire, complots, démons, sorcellerie, combats, mais aussi sentiments et amour.
J'ai été ravie de découvrir la plume et l'univers fantastique de Stéphane Tarrade, je recommande !
Lien : http://bookstoshare-plaisird..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszs
  19 février 2016
Je remercie les éditions Sharon Kena pour l'envoi de ce service presse numérique dans le cadre de notre partenariat. Autant le dire de suite, j'ai adoré ce second tome. J'avais apprécié le premier, mais celui-ci je le trouve plus sombre, plus accompli encore que « l'ombre des loups » qui pourtant n'a pas eut une mauvaise note, mdr.
Au niveau de la couverture, je la trouve très belle, représentant très bien cette fameuse princesse nue qui prend tout son sens au fil de la lecture.
Côté histoire, nous retrouvons, pour mon plus grand plaisir, Laeta, cette jeune esclave particulière qui est toujours une « courtisane » au sein de « la lune dans l'eau ». Dès le départ, Cami n'est plus dans son paysage, ce qui fait grincer les dents de certains. Laeta va être vendue par Sylria, la mégère non apprivoisée, matrone de « La lune dans l'eau » mais toujours au service de Breaga ? Pas si sur... Laeta va se retrouver au coeur d'événements terribles et effrayants où la magie noire et quelques démons intérieurs vont faire la fête.
J'ai adoré l'histoire, je ne l'ai pas vu passer. Notre héroïne est mise à mal par moment, mais elle arrive plus ou moins à s'en sortir. Rechercher son amie Cami est un point très important, car dans ce monde de luxure où les femmes ne sont pas considérées comme telles, la solidarité entre elles est primordiale. Pourtant le personnage de Jalène est à l'opposé des esclaves. Elle l'est ou ne l'est pas ? C'est une question que je me suis posée durant un long moment, mais au final, nous avons la réponse. Les aventures de Laeta sont nombreuses, il n'y a pas de temps mort dans le récit. L'auteur nous offre du mouvement, de l'action à plus ou moins grandes échelle par moment pour nous divertir. Personnellement, grâce aux descriptions j'ai pu voyager sans avoir mal aux pieds ou des écorchures, voire pire.
La magie est sournoise, difficile à contrôler sauf lorsque l'on est maitre d'elle. J'ai adoré les personnages du diamant. Ces petits « bonhommes » apportent de la légèreté dans les situations les plus dramatiques. Ils sont également compliqués à comprendre, mais font ce qu'il faut pour que Laeta s'en sorte au mieux. Des forces obscures et anciennes sont en place depuis si longtemps qu'il était urgent de tenter de la supprimer d'une manière ou d'une autre. Les pactes engagés se doivent d'être respectés et les signatures font foi. Ce qui se passe chez Gralard dès le départ du livre va avoir des répercussions tout au long du récit. L'esclavagisme ne devrait plus exister, pourtant des contrats subsistent. Tout un tas de petites choses qui font que des soupçons vont pointer du doigt, mais est-ce que cela sera dans la bonne direction ?
Côté personnages, nous retrouvons les anciens tels Rodar, Kurst et Sacha. D'ailleurs, je comprends très bien son indécision, les trois tiennent à Laeta et l'inverse est également vrai. J'ai maudis jusqu'à la fin l'auteur concernant l'un de ces hommes, espérant, espérant, espérant... bref, en lisant vous comprendrez ce que je veux dire. Sylria est toujours aussi mauvaise, non je mens, elle est encore pire que dans le premier. Sans elle, la vie des courtisanes serait meilleure. Avec elle, cela devient un calvaire sans nom. de nouveaux font plus qu'une apparition : Gralard, Xiara que j'ai beaucoup aimé suivre les pas de cette... femme. La sorcière, la gargouille, je pourrais continuer à donner d'autres noms, d'autres titres, mais il faut découvrir par soi-même ce qu'il se passe réellement.
J'ai adoré la bataille finale contre les nains, les mingols, le peuple, tout se mélange. Tous vont se battre contre un ennemi commun ? Peut-être, peut-être pas, toujours est-il que la pluie efface les mauvais moments. Et qu'un raz-de-marée doit pouvoir effacer beaucoup plus que de tels événements. Des combats, de l'action, de la magie, de l'amour, des trahisons et complots... tout est lié à un passé qui entoure cette fameuse princesse qui cache sur ses lèvres les mots qui les sauveront tous... enfin presque tous. Vivement la suite !!!!!!
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-royaumes-de-lune-tome-2-la-princesse-nue-stephane-tarrade-a125098018
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Revesetimagines
  27 avril 2016
Je suis ravie de lire la suite des aventures de Laeta dans ce second tome plein de rebondissements. Merci aux Editions Sharon Kena de proposer le Lucky day, tous les lundis, pour nous faire découvrir ses lectures…
On retrouve donc Laeta, notre héroïne, esclave du sexe avec son maître Rodar, ses amants anciens ou actuels, Sacha et Kurst, et ses amies Cami, Vanavia et Linie. Tout comme dans le premier tome, l'auteur nous plonge dans ce monde fantasy qu'il nous dévoile peu à peu. Il a su créer une histoire à la ville d'Escargae et une belle légende (loin d'être close).
Comme dans le premier tome, nous avons plusieurs intrigues mêlées :
- Une mêlant Rodar et ses affaires.
- Une enquête où Laeta et Kurst se retrouveront.
- Et une dernière qui, je pense, va démontrer l'importance de personnages secondaires pour la suite de l'histoire : les loups, Vanavia.
Ce roman est vraiment du Fantasy pur avec ses scènes d'actions violentes, ses morts, mais aussi les passages de sexe qui, même s'ils ne sont pas détaillés en profondeur (ce qui d'ailleurs serait lourd à force), on en perçoit en quelques mots l'intensité. le passé de certains personnages est dévoilé et on en apprend un peu plus sur Laeta, même si on sent que ce n'est qu'un avant-goût. Dans ce tome, d'autres personnages viennent se greffer et des ennemis ont un visage : les nains qui font beaucoup de mal dans les affaires, et les mingols qui sèment la terreur sur tout le territoire.
Enfin, viennent les « petits génies » du diamant qui aident toujours aussi bien leur belle blonde… Et ceux-là sont encore bien mystérieux à mon goût.
J'ai apprécié le début de ce tome avec les plans en détail d'Escargae, et de la région autour. L'auteur a également ajouté deux petits chapitres pour mieux nous expliquer ce monde et son histoire.
J'ai vraiment aimé ce second tome qui m'a emporté avec Laeta et je trouve l'auteur bien injuste de nous laisser avec une telle fin !! Bref, j'ai vraiment hâte de lire la suite !
Lien : http://revesetimagines.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
RevesetimaginesRevesetimagines   27 avril 2016
Il était allé voir le petit coupe-gorge, une rue plus loin. Un de ceux que le père Baudier leur avait désignés. Le passage ne faisait guère plus d’un mètre de large, étroitement enserré par les belles bâtisses de l’Escargot. Sur le sol rocheux, mais parsemé de zones herbeuses, on voyait de larges taches rouges. Ils avancèrent avec précaution. Ce qu’ils avaient d’abord pris pour un amoncellement rocheux, un peu plus loin dans la ruelle, se révéla être un cadavre dont la tête était complètement éclatée. La cervelle en était répandue de manière écoeurante. Plus loin, un second cadavre de nain et une épée, une belle épée de mithril plantée dans le roc. Ça avait été un carnage. Kurst se pencha sur le sol et vit une trace dans une zone de terre meuble. Il mit sa main dedans, elle était bien plus grande. Une patte griffue, lourdement enfoncée. Kurst se tourna vers le Chef Cloup et Hadrick.
- Quatre cadavres, une demoiselle envolée, un bestiau qui se promène dans nos rues… Je crois qu’il va falloir jeter un sérieux coup d’œil à tout ça, chef : j’ai trouvé un vrai boulot !
- Hé ! Regardez ! Y’en a un qu’est toujours vivant ! cria Hadrick.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
vali81360vali81360   20 avril 2016
C'est le rire de Sylria qui réveilla Laeta. Elle riait à gorge déployée. Elle n'était pas seule, il y avait une autre voix, une voix nasillarde de gobelins qu'elle avait déjà entendue.
Commenter  J’apprécie          80
gabrielleviszsgabrielleviszs   19 février 2016
— C’est mon esclave !

— Connais pas ce mot-là ! poursuivit le garde en posant son épée large sur son épaule.

La situation semblait s’être subitement tendue. Tous les nouveaux arrivants avaient leurs armes sorties. Ils n’étaient pas du quartier, mais nombreux et armés jusqu’aux dents. Laeta releva la tête et se tourna vers eux, elle avait reconnu la voix du garde. C’était Hadrick. Il la voyait maintenant, ils étaient à quelques mètres. Un pas devant elle, il y avait le perron de cette maudite maison.

— Qu’est-ce que ça veut dire ! s’emporta Gralard. Toi, pousse-la dedans !

— Personne ne pousse personne, répondit calmement le chef de la seconde patrouille en se dévoilant.

Laeta sentit son cœur battre comme il n’avait pas battu depuis longtemps. Elle échangea avec lui un regard intense qui sembla durer une éternité.

— Sergent Kurst, fouine d’Escargae, et cette fille vient avec moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   19 février 2016
— T’as vu ça, D’kart ? demanda S’nell.

— Ouais, Beurk !

— C’est moche !

— Salement moche !

— Et très vulgaire en plus, SiO2, de la silice, quel manque de classe ! poursuivit S’nel.

— C’est pas tant que ce soit de la silice, c’est qu’c’est fichu n’importe comment ! Regarde-moi ça ! Des assemblages hexagonaux compacts, du monoclinique et du trigonal mélangé ! Et puis c’est même pas fini, regarde comment i’s’ont salopé le travail, ils en ont rajouté plein n’importe comment !

— Ben oui, un état métastable, du verre quoi ! Ils ont même pas pris le temps de faire de l’onyx correctement !

— Du travail de démon ! continua D’kart.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   19 février 2016
— T’es pas fou ? Tu vois le genre de pervers que ça doit être ?
Commenter  J’apprécie          00
Video de Stéphane Tarrade (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Tarrade
L'ombre des loups de Stéphane Tarrade
autres livres classés : magie noireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les prénoms des personnages de Harry Potter (+ noms dans la version originale)

Quel est le prénom de Hagrid ?

Hagrid est son prénom
Rubeus
Filius
Severus

17 questions
3818 lecteurs ont répondu
Thème : Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J. K. RowlingCréer un quiz sur ce livre