AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9781273220104
434 pages
Éditeur : Nabu Press (24/01/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Les AdelphesTérence , poète comique (184 av.J.C.?159 av. J.C.)Ce livre numérique présente «Les Adelphes», de Térence , édité en texte intégral. Une table des matières dynamique permet d'accéder directement aux différentes sections.Table des matières-01- Pre?sentation-02- PERSONNAGES-03- PROLOGUE-04- ACTE PREMIER. LES ADELPHES-05- ACTE DEUXIEME. LES ADELPHES-06- SCENE III (SYRUS, SANNION)-07- ACTE TROISIEME. LES ADELPHES-08- ACTE QUATRIEME. LES ADELPHES-09- ACTE CINQ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Nastasia-B
  14 novembre 2014
À ce jour, voici la pièce de Térence que j'aime le mieux : architecture solide, propos intéressant, finesse d'observation sociale, propos toujours pertinent à l'heure actuelle.
Térence, auteur romain du IIème siècle av. J-C né en Afrique du Nord nous offre une transcription de deux pièces grecques, l'une de Ménandre et l'autre à Diphile. Et il en réussit une fusion tellement naturelle, tellement bien sentie qu'elle devient un tout très cohérent et plaisant.
Voici donc de dyades de frères : tout d'abord, les aînés, Micion et Déméa, deux frères que tout oppose. L'un (Déméa) vit à la campagne, est rude, laborieux, économe et dit tout net ce qu'il pense. L'autre (Micion) est un citadin, quelque peu oisif, qui sait toujours arrondir les angles et qui recherche volontiers les plaisirs.
Déméa s'est marié et a eu deux fils (Ctésiphon et Eschine). Bien sûr, Micion ne s'est pas marié. Cependant, il a adopté l'un des fils de son frère, Eschine, et l'élève comme son propre fils.
On comprend vite que le contraste qui existe entre les deux aînés aura des répercutions sur la façon d'éduquer les deux fils. Et finalement, c'est là que réside l'essence même du propos de Térence : une réflexion sur l'éducation.
Dans un cas, la force, la rigueur, la morale dans l'autre la permissivité, la bienveillance, la compréhension. Ce qui me semble intéressant, c'est le fait que les deux pères sont parfaitement conscient de leurs choix éducatifs.
Micion considère qu'en créant une relation de confiance avec son fils adoptif, ce dernier ne cherchera pas à lui dissimuler une éventuelle mauvaise action. Déméa pense quant à lui que ce qui le garantira d'une éventuelle mauvaise action de son fils, c'est de lui inculquer au plus haut point les valeurs du juste, du bien et du vrai.
Je vous laisse découvrir le verdict de Térence, beaucoup plus subtil et nuancé qu'il y paraît, et qui finalement est toujours complètement d'actualité, notamment dans la tension qui existe souvent entre parents et grands-parents concernant l'éducation des enfants.
En somme, encore une fois une pièce qui n'est pas vraiment à considérer comme une comédie, puisque son but ne semble pas tellement de chercher à nous faire rire, mais bien plutôt à nous faire réfléchir sur le fonctionnement psychologique et social des individus. Selon moi, un beau moment de théâtre antique qui touche à l'universalité de l'humain. Mais ce n'est bien sûr que mon avis, c'est-à-dire, très peu de chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          671

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   10 novembre 2014
MICION : Ah, l'on dit bien vrai : si l'on s'absente quelque part, ou que l'on s'y attarde, il vaut mieux que ce qui s'est passé soit ce que dit une épouse en colère, et ce qu'elle imagine au fond d'elle-même, plutôt que ce que disent et imaginent des parents bienveillants. Une femme, si l'on s'attarde, pense que l'on est en train de courir après une maîtresse, ou qu'une femme court après vous, ou qu'on est en train de boire et de se donner du bon temps, et que l'on est heureux, tandis qu'elle est toute seule et malheureuse. Mais moi, comme mon fils ne rentre pas, quelles idées n'ai-je pas, et que d'inquiétudes ! Ou bien qu'il ait pris froid, ou qu'il ait fait quelque chute, ou qu'il se soit cassé quelque chose.

Acte I, Scène 1.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Nastasia-BNastasia-B   15 novembre 2014
MICION : Pour tout le reste, nous devenons plus raisonnables avec l'âge ; mais il y a un défaut que la vieillesse apporte à l'homme ; nous sommes tous plus attachés à l'argent qu'il ne conviendrait.

Acte V, Scène 3.
Commenter  J’apprécie          150
Nastasia-BNastasia-B   12 novembre 2014
HÉGION : Tous ceux dont la situation n'est pas prospère sont, je ne sais comment, enclins au soupçon ; ils prennent plus volontiers toute chose dans le mauvais sens ; à cause de leur dénuement, ils croient toujours qu'on les exclut.

Acte IV, Scène 3.
Commenter  J’apprécie          100

autres livres classés : littérature romaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
491 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre