AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2364610133
Éditeur : Archéo-éditions (16/03/2015)

Note moyenne : 4/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Caïaponia est l'un de ces sites de peintures rupestres dont le Brésil est riche. Ces peintures, nombreuses, qui rythment les parois d'imposants massifs rocheux se comptent par centaines, voire par milliers. Etudier ces vestiges n'est pas toujours aisé mais peut être source de plaisirs insoupçonnés. Caïaponia c'est le souffle du rêve. L'acceptation de se laisser porter par les étranges sensations que suscite l'immersion dans ces paysages marqués d'un passé à portée d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Floccus
  27 mai 2019

J'avoue une certaine perplexité devant ce livret poétique à la couverture souple. Il faut bien avouer, pour commencer, que je m'attendais à recevoir un livre tel qu'on l'entend généralement : un objet avec une couverture rigide offrant plus de vingt-six pages de lecture et d'illustrations. Mais soit, en amie des éditions du Bon Albert, mon intégrité m'incite à garder le coeur ouvert face aux initiatives qui sortent de l'ordinaire. le mystère entretenu autour de l'auteur du texte, Théïa des Jardins, m'a également un peu agacée. Une posture artificielle qui n'apporte pas grand chose. L'avatar artistique de Pascale Binant ?
Les illustrations sont plaisantes, lacis de traits dans lesquels on devine parfois un homme, parfois un soleil, mais la plupart du temps rien d'évident. Un chemin de signes qui touche par sa simplicité bavarde, son interaction directe avec la réalité. Un langage minéral des origines avec lequel nous poursuivons un échange à travers ses différentes manifestations de par le monde. Théïa des Jardins s'engage sur la voie de la résonance intérieure en faisant vibrer sensations et intuitions. Elle emprunte le chemin du rêve. le symbolisme de la délicate boule de boyau animal, soigneusement protégée, recroquevillée et insondable, à la fois peu attirante, décevante et stimulante, parle à mon imagination. On goûte pendant un instant l'essence de toute quête, cette succession de découvertes qui ne dévoilent sur le moment ni l'ampleur de leur importance ni leur nature profonde. Il y aurait eu là une porte à ouvrir sur la transcendance, sur la continuité de cette conscience humaine que nous partageons et qui nous distingue des autres règnes, ce mystère qu'est l'existence, malheureusement Théïa des Jardins passe à côté de cette ouverture et revient à de simples considérations personnelles, banales et sentimentales. Elle parle d'un "rêve de vie autant que de mort", mais sans mourir à elle-même. Elle ne fait que suivre des petits cailloux blancs au lieux de les faire exploser dans toutes les directions pour révéler la vacuité essentielle. Dans une quête de connaissance au sens noble du terme, se fondre dans une appartenance tout en restant attaché à notre subjectivité ne suffit pas, seule l'audace de se dépouiller pour expérimenter l'au-delà de l'identité et de l'individu permet une véritable rencontre hors du temps.
[Lu dans le cadre de ces fantastiques masses critiques]

Lien : http://versautrechose.fr/blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Tbilissi
  12 mai 2019
Quel énigmatique album... Touchant, déroutant et fascinant.
Je ne connaissais ni le site de peintures rupestres (l'auteur préfère parle de "rock art", plus représentatif de l'art premier) brésiliennes qui lui donne son nom, ni son éditeur. Pourtant quel beau programme : "Archéologies poétiques, une collection née du désir de donner à l'archéologie un pouvoir de rêve"...
Et en effet ce livre nous transporte dans l'émotion de la recherche de ces témoignages d'hommes d'un autre temps, mais d'hommes comme nous. Il ne ressemble en rien à un livre sur les peintures rupestres, mais fait voyager dans le temps, l'espace et l'imaginaire. Les dessins évocateurs et la joliesse de la plume renforcent l'envie de s'évader.
Merci à l'opération masse critique pour cette belle découverte si poétique.
Commenter  J’apprécie          20
klimt4
  06 mai 2019
CAIAPONIA
Théire Des Jardins / Pascale Briant.
Merci Masse critique BABELIO !
Très belle découverte de cette édition.
Ce livret m'inspire par la poésie et le charme des auteurs: les peintures rupestres du Site de Caiaponia et de la Serra de Capivara.
Je le trouve très pédagogique à la fois sur
- les couleurs
- le vocabulaire
- le rythme des mots
- le graphisme( vertical , oblique , rond ...)
- les verbes : peindre ,graver , mélanger...
Cet album pourrait donner lieu à un projet pédagogique maternelle ou élémentaire très intéressant !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TbilissiTbilissi   12 mai 2019
D'ordinaire agacée par le qualificatif de mystérieux, je ne savais comment nommer autrement cette étonnante découverte. Les interrogations m'assaillaient. Nous étions là, penchés sur ce que nous avions mis au jour et il me semblait entendre le son de notre ébahissement.
Commenter  J’apprécie          10
TbilissiTbilissi   12 mai 2019
Rock art sonne un peu comme rock'n roll, mieux que peintures rupestres, plus rythmé, plus sonore, plus explicite : de l'art sur la paroi, le rocher, la pierre. De l'art premier : à même le roc.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : peintures rupestresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1704 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre