AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782266203838
Éditeur : Pocket (02/12/2010)

Note moyenne : 3.14/5 (sur 39 notes)
Résumé :
C'est ce qu'on appelle un réveil brutal... Admis à l'hôpital pour une bête rage de dents, Bradley Barret comptait commencer sa journée avec une tête de hamster. Et certainement pas avec deux seins en silicone. Quant au reste... Finis les matchs de foot entre potes, les cuites au pub, les dragues sauvages : à lui les journées shopping, les soirées cocooning, les cours de féminité, bref, le b.a.-ba du XX. Et dans son genre, Bradley est plutôt canon. Contre mauvaise fo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Ranine
  11 août 2019
Au secours ! Mais pourquoi ai-je acheté ce livre, et surtout, pourquoi l'ai-je lu ?
Ça aurait pu être drôle ou émouvant. Mais non.
Bonjour les clichés ! Un homme devient une femme suite à une erreur de brancards. Vite, donnez lui un chiffon et un aspirateur pour qu'il nettoie son appartement, vite donner lui des bigoudis chauffants, une trousse de maquillage, une robe (citation : "Inutile de tourner autour du pot. Il faut que tu deviennes une vraie femme. Achète-toi une robe")
Et puis, évidement, mettez le/la au régime...
Un homme n'est que force et vulgarité, une femme n'est que douceur et émotivité.
Et puis surtout, opéré en novembre, change de prénom en janvier, sors avec des hommes en avril ! Aucune crédibilité... Bref, à fuir !
Commenter  J’apprécie          41
MissSherlock
  10 novembre 2012
J'ai été très déçue par ce livre pourtant la quatrième de couverture était alléchante : un homme se réveille à l'hôpital dans la peau d'une femme suite à une erreur. Il a en effet subi un changement de sexe à la place d'un autre patient !
Avec un sujet pareil, on pouvait espérer un roman psychologique passionnant d'autant que le héros ne choisit pas de changer de sexe. Au lieu de ça, on se retrouve avec un roman inepte et d'une banalité affligeante.
Je ne sais pas vous mais moi, si je me retrouvais avec un sexe d'homme, je le prendrai très mal, je ferai une dépression et j'envisagerai peut-être même le suicide. Pas le héros de Girl qui accepte sa nouvelle situation très rapidement et sans trop de difficultés. On n'y croit pas une seconde.
S'ensuit des cours pratiques pour devenir une femme ou comment bien se coiffer et se maquiller. On croit rêver ! Pour David Thomas, il suffit de porter des robes et du rouge-à-lèvres pour se sentir femme ! Sa vision de la féminité est une calamité.
Le plus choquant concerne la sexualité du personnage central. Devenu femme, il n'en reste pas homme dans son esprit et cet homme est hétéro. Il a donc une relation sexuelle avec une femme mais bizarrement, il se rend compte que, maintenant qu'il a un vagin et des seins, ce qu'il désire c'est un homme. Comme s'il suffisait de changer de sexe pour changer de bord et que nos préférences sexuelles étaient liées à notre sexe. Je trouve cette théorie totalement ridicule, infondée et nauséabonde.
Le roman est lourd et indigeste. Il est censé être drôle or je n'ai pas ri une fois et les idées qu'il véhicule me sont restées sur l'estomac.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Donna22
  24 mai 2012
Bénéfice du doute oblige, j'ai tout compte fait repris ma lecture malgré mon désintérêt ...
Cette phrase page 219 résume en partie ce que je reproche au bouquin : "Il faut que tu deviennes une vraie femme. Achète-toi une robe.''
Je suis une femme et j'adore les robes, mais je ne suis pas femme parce que j'en porte ! Quelle drôle de relation de causalité !
Il y a foison de répliques similaires tout le long de l'histoire.
Pour une fois, juger ce livre d'après sa couverture n'est pas un tort.
Pourquoi ? Parce que le journal de Bradley/Jackie parle beaucoup moins de la transformation d'un homme en femme qu'en mannequin qui se veut plus féminin que les femmes elles mêmes, très maniéré, totalement tarte et particulièrement fashion victim ! Comme si devenir femme pour l'auteur ne pouvait se faire sans peser 40kg max, dépenser une fortune en cosmétiques, avoir une attitude superficielle, aguicher tous les mecs, avoir une garde robe exhibitionniste et chère, subir des corvées ménagères et avoir des préjugés extrapolés à tous les hommes : des machos obsédés par leur entrejambe, bourrins, négligents et égoïstes.
Quelle vision des femmes et de la féminité ! C'est bourré de clichés et de visions réductrices et petites sur les 2 sexes.
Et je persiste : je n'ai pas décoché un seul sourire. Humour British mal traduit peut-être.
Le procès, qui boucle l'histoire, est la partie la moins 'pire' du roman. Il remet certaines vérités en place et fait preuve d'un peu plus d'analyse que le reste. Dommage qu'il ait fallu passer par tout un tas de mièvreries et d'histoires superficielles avant d'y arriver. Il m'a servi de véritable défouloir. Ces potiches commençaient à m'énerver.
Je ne m'aventurerais plus dans ce genre de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Donna22
  21 mai 2012
J'ai du mal à ne pas décrocher. Passée la centaine de pages, j'ai lâché l'histoire. Il m'est pourtant impossible de lâcher un roman avant la fin. Mais là, la suite des évènements m'indiffère complètement, bien que la transexualité accidentelle soit un sujet assez original. Je n'aime pas le style de l'auteur (peut-être est-ce dû à l'écriture de journaliste) et je n'arrive pas à m'intéresser à Bradley.
Il est dit que le livre est très drôle, or je ne pense pas avoir souri une seule fois. Cet humour ne me parle pas apparemment.
Je le déconseille, sauf pour les fans du journal de Bridget Jones qui pourraient peut-être apprécier ...
Commenter  J’apprécie          20
Hiba16
  08 août 2014
J'ai adoré. Ce livre est bien enchaîné, raconte comment l'humain arrive à s'adapter en toute situation, car c'est dans sa nature. En outre les répliques et les situations comiques, si j'ai pu garder une morale, c'est celle-ci : peu importe ce qui vous atteint, vous êtes en mesure de le surmonter, peu importe le temps que cela prend. Pour citer Hemingway : Un homme, ça peut-être détruit, mais pas vaincu.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlicataAlicata   23 janvier 2015
Je m'étais tout bonnement dit qu'une fois l'opération terminée, ils auraient congelé ma queue, genre Miko Parfait parfum zizi, jusqu'à ce qu'elle soit prête à décongeler pour la remettre en place . C'est plus tard, dans l'après-midi, qu'on m'a annoncé la mauvaise nouvelle.
Commenter  J’apprécie          00
AlicataAlicata   23 janvier 2015
Cela fait des dizaines d'années que les gens se disputent sur les différences entre hommes et femmes. Sont-elles biologiques ou conditionnées par la société ?
Commenter  J’apprécie          00
DexteretteDexterette   11 novembre 2012
"Tu m'as piqué mes nibards, espèce de salaud !"
Commenter  J’apprécie          20
Video de David Thomas (II) (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Thomas (II)
Author Tom Cain discusses the main character of his new thriller, The Accident Man. (en anglais)
autres livres classés : TranssexualismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15154 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre