AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782360542369
352 pages
Éditeur : Le Mot et le reste (18/11/2016)

Note moyenne : 4.09/5 (sur 11 notes)
Résumé :
“On our first day of school, Robert and I stood at the designated stop at Hevers Avenue with our mothers, and that's when we met for the very first time. We were five years old.”

So began a lifelong friendship that fourteen years later would result in the formation of The Cure, a quintessential post-punk band whose albums—such as Three Imaginary Boys, Pornography, and Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me—remain among the best-loved and most influential of all ti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
pdupaty
  05 mai 2020
L'ancien batteur et claviériste des Cure, qui a co-fondé le groupe avec son ami d'enfance Robert Smith, a écrit ses mémoires.
Ca commence par son enfance dans une banlieue morne au sud de Londres, avec un père distant et alcoolique et une mère qui fait ce qu'elle peut. Il y fera la connaissance de Robert Smith à l'âge de 5 ans. Ils grandissent ensemble, développent la même passion pour la musique, et ça va donner naissance au milieu des années 70 à l'un des groupes les plus importants de la riche histoire du rock anglais. Un bon tiers du bouquin est consacré à sa jeunesse et à la genèse de ce qui est devenu The Cure (après avoir eu comme patronymes Malice et Easy Cure), d'un groupe d'ados anglais, influencés par le rock 70's et surtout le punk, qui répétaient dans le garage de la maison des parents de Robert Smith (qui avaient l'air très cools, au passage). Une grosse partie est ensuite consacrée à l'histoire du groupe quand Lol Tolhurst y a joué, puis l'après Cure depuis la fin des sessions d'enregistrement de "Disintegration" (album fabuleux mais qui a dû être cauchemardesque pour le groupe), avec le procès qui a suivi, la traversée du désert puis la réconciliation au début des années 2000.
J'ai beaucoup aimé cette autobiographie. Tolhurst n'y parle pas tellement de musique, en fait. Et il est même assez pudique sur ses excès d'alcool alors que vu ce qu'il sous-entend parfois, il y aurait de quoi faire un équivalent de "The dirt" pour les Cure des années 80.
Il parle surtout de son parcours personnel et de sa relation avec les autres membres du groupe (et plus particulièrement Robert Smith), d'une manière que je trouve très juste car il ne les descend pas, il reste toujours respectueux et il reconnaît largement ses torts et son alcoolisme qui a mené au split.
J'ai aimé aussi parce que j'ai été fan de The Cure et surtout de la période où il était dans le groupe. J'ai lâché l'affaire avec "Wish", l'album sorti après son départ. Mais c'est plus une question de période (autant pour mes goûts personnels que pour l'évolution musicale du groupe) que de personnes pour ce qui me concerne. En tout cas, ça raconte l'histoire de la période du groupe qui m'intéresse.
Au-delà de ça, j'ai toujours eu une certaine fascination pour la scène anglaise post 1977 (punk, new wave, metal), qui est largement abordée ici. En plus, le style est agréable et c'est agrémenté d'un bon nombre de photos de tournée. Bref, un excellent bouquin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Lire un extrait
autres livres classés : the cureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Lol Tolhurst (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
498 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre