AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782848190358
Éditeur : Créer (15/11/2004)

Note moyenne : 5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Un guide pour la visite du monument. Cette brochure éclaire d'un jour nouveau cet hymne à la nature et à la vie où la dualité de l'homme occupe une place centrale. Invitation à une promenade dans le temps.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CREERCREER   14 mars 2013
Dans l’absidiole sud l’autel est du XVIIIe siècle. On y voit une statue de la Vierge portant l’Enfant. Cette chapelle est réputée avoir été à l’entretien de la famille Raynal de Tissonière, depuis l’achat des biens de la seigneurie de Cheylade dont faisait partie Tissonière-Soutro.
En 1859, les autels des chapelles latérales nord et de la chapelle de la Vierge dans l’absidiole sud, ont fait l’objet d’un contrat signé avec Peuch de Salers, pour qu’il les orne de « tombeaux ».
En venant du chœur, à droite, le retable du premier autel latéral nord est orné d’une toile peinte représentant l’Adoration des Bergers, classée M.H. depuis 1979. Cette toile, que l’on peut dater du XVIIe siécle, attribuée d’abord à François Lombard (né près de Saint-Flour en 1607), est maintenant considérée comme une œuvre majeure du peintre Guy François, qui aurait été le maître de F. Lombard et son aîné. Ce peintre originaire du Puy en Velay, avait un atelier réputé dans cette ville. Sur cette toile la Vierge Marie, l’Enfant-Jésus sur les genoux, écarte délicatement les langes de l’Enfant pour mieux le présenter. Tout autour sont les bergers, venus lui apporter des présents : mouton, agneau, volatile, Joseph et d’autres personnages plus difficiles à identifier, (il n’est pas interdit de penser qu’ils puissent être les portraits des donateurs). La physionomie et les costumes sont ceux des bergers de nos montagnes, au XVIe siècle. Cette toile totalement restaurée et revernie a figuré à l’exposition des «Majestés du Cantal » au palais du Luxembourg à Paris fin 1992.
Il y a une parenté frappante entre la Vierge de Cheylade et celle d’un tableau du même Guy
François, signé et daté de 1629, l’Apparition de la Vierge à saint Félix de Cantalice, qui se trouve dans la chapelle des Carmes du Puy. La très grande ressemblance de cette toile avec elle de Cheylade autorise à penser qu’elles sont de la même main ou au moins du même atelier. Sur la toile de Cheylade, en plus des personnages traditionnels de l’Adoration des Bergers, sainte Lucie est représentée, en pied, une couronne sur la tête, tenant ses yeux sur un plat comme symbole de son martyre. Nous n’avons aucune explication à donner, à sa présence insolite dans un tel décor, si ce n’est, qu’elle aurait pu être la sainte patronne de la donatrice du tableau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CREERCREER   12 mars 2013
LA DÉCORATION DE LA VOÛTE
Il y a des œuvres d’art bien gardées, souvent mal connues, qui jalonnent notre territoire dans des lieux parfois insoupçonnés ?
L’église Saint léger de Cheylade nous en offre un modèle exemplaire avec ses trois voûtes entièrement décorées de caissons peints ?
Alors que les voûtes étaient souvent peintes en bleu constellé d’étoiles, substitut de la voûte céleste, celle de l’église de Cheylade sont d’une toute autre inspiration. Ici, le toit du temple, le microcosme, est à l’image de la nature et de la Création : fleurs, ornements végétaux, animaux divers foisonnement, surprennent et rivalisent d’originalité tendre et naïve.
Protégés à l’ombre de l’édifice, les 1360 caissons qui ornent les voûtes s’intègrent étonnamment bien à l’ensemble architecturale, comme si ces peintures y étaient attendues. Il en résulte un véritable équilibre, un profond sentiment d’unité.
Les teintes, ocre-jaune, s’harmonisent avec la couleur des pierres et, bien que les peintures soient postérieures à la construction de l’église, elles sont proches de l’imagerie médiévale. La représentation du Bestiaire ou les décorations marginales qui ornent les manuscrits enluminés sont ici autant de références directes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : art romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
636 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre