AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2952564655
Éditeur : Mille Saisons (19/05/2008)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Les dieux n'ont pas achevé leur ouvrage : le monde n'est qu'une éternelle ébauche où aucun paysage ne demeure plus de quelques instants avant d'être balayé par un autre. Les montagnes succèdent aux mers, les forêts aux déserts, dans une furie destructrice. Pour les créatures qui hantent le chaos, la mort est la seule issue possible. Les Terres Éphémères s'étendent partout.
Mais les hommes ont échappé à ce mal. Ayant prié pour leur salut, ils ont reçu en récom... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
steppe
  20 novembre 2010
Je ne vais pas tourner autour du pot, j'ai adoré ce premier tome de "La Fortune de l'Orbiviate"....
J'y ai découvert un univers dont le maître mot est "originalité"... Assez éloigné de ce que j'ai l'habitude de lire en fantasy, à savoir fantasy médiévale...
Ici, les hommes sont manipulés par 12 Dieux capricieux, les 7 créateurs et les 5 abjurés, en lutte perpétuelle, experts en manipulation, punissant ou récompensant à leur gré l'humanité dans le seul but de servir leur lutte intestine, marionnettistes cruels faisant parfois penser aux Dieux de l''Olympe....
Mais la grande originalité du livre tient à elle seule dans l'univers dépeint par Roland Vartogue...
Imaginez une terre où le changement est l'unique constante.... Des territoires s'étendant sur des kilomètres où la mouvance est LE danger.... On se trouve en plein coeur d'une forêt et en quelques minutes, cette forêt se transforme, se délite, se désagrège, se déracine et se mue en un paysage montagneux, aride et rocailleux, engendrant des animaux aptes à y vivre mais détruisant dans le même temps ceux engendrés par la forêt .... Ce sont les Terres Éphémères et leurs Chimères ..... Créations des Dieux en punition des fautes des Hommes..... Ne leur accordant que quelques domaines "stabilisés" dont nul ne doit sortir sous peine d'être pris au piège des incessantes fluctuations de la nature et des créatures nouvelles qu'elle engendre, dont on ne sait jamais quel danger elles représentent, ni même si danger il y a.....
Ainsi, les Dieux et les Hommes vivent depuis des siècles, jusqu'à ce que les premiers décident de mettre les seconds à nouveau à l'épreuve.... Et de les envoyer sur les Terres Ephémères, prétextant une quête susceptible de mettre fin à l'Éphémère ...
C'est ici que l'histoire commence.... Forte d'une mythologie plutôt bien construite....
Certes, on pourrait reprocher les longues descriptions de ces Terres Ephémères, comme un frein à l'intrigue... Mais c'est assez bien écrit ( très bien écrit même) pour que l'on ne s'y ennuie pas et non dénué de poésie.... Si l'on accepte qu'elles soient le personnage principal de ce premier tome, alors on se surprend à y guetter le moindre changement, à en appréhender les conséquences pour les personnages et surtout, on est en état constant de curiosité quand à ce que va devenir l'environnement présent, et avide d'y découvrir les créatures fabuleuses nouvellement et momentanément créées....
Un bémol toutefois.... Les personnages passent au second plan... Beaucoup de zones d'ombres et de questions sans réponses..... Les différents protagonistes sont tous ou presque intrigants, Jarelle, le Père Calad, Gilden, on pressent une certaine profondeur mais arrivé au terme du premier tome, on n'a aucune réponse et c'est un peu frustrant...
Les cartographes, restent une énigme..... Ils sont pourtant les seuls capables de prévoir les bouleversements imminents sur les Terres Ephémères et à ce titre servent de guides aux différentes expéditions, mais nul détail sur leur formation, l'origine de leur don....
Heureusement, Darien et Perval(combattant pour l'un, artisan pour l'autre) sortent un peu du lot..... Et amènent un peu d'humour dans la gravité ambiante avec leurs dialogues et leurs facéties( Perval surtout).... Et nous permettent de nous attacher aux autres personnages grâce à la perception qu'ils en ont...
Il semblerait que cette "impasse" sur les personnages soit une volonté de l'auteur ( en fait , un pseudo pour 2 auteurs, Romain Aspe et Nicolas Delong) qui promet un virage dans les autres tomes , un peu frustrant certes mais justement envie d'aller plus loin.
A noter parce que pénible , un problème de distribution de la trilogie.... Fnac ou Furet du nord( les 2 plutôt bien achalandés sur le plan fantasy) , Roland Vartogue reste introuvable. Renseignement pris auprès d'un vendeur : " effectivement, Mille Saison ne nous démarche pas, donc, tome 2 commandé.
Livraison estimée par le vendeur au mieux dans 10 jours... Ça Fait 15 jours et livre toujours pas arrivé...
Dommage, dans un paysage Fantasy dominé par les auteurs étrangers, anglophones principalement, de ne pas plus promouvoir un auteur français, au talent indéniable.....
Un grand merci à Babelio et Mille saisons....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lindorie
  09 novembre 2010
Pour les grands fana de fantasy, ils risquent un peu d'être déçu par les personnages qui semblent trop simplistes. L'héroïne principale semble d'ailleurs un peu trop effacée.
En revanche, la description des mondes est plus poussée, mieux travaillée. le concept reste intéressant et semble vouloir sortir des sentiers battus de la Fantasy. L'écriture est fluide et ne s'empêtre pas trop dans les descriptions à rallonge.
Un thème principal ressort également, celui de la religion.
Bref, pour un premier romans écrit à 4 mains, ce n'était pas trop mal.
J'attends donc la suite.
Merci à Babelio et aux éditeurs pour avoir reçut ce livre grâce au concours masse critique.
Commenter  J’apprécie          20
Earane_Berengere
  23 mai 2015
Un roman avec lequel j'ai eu beaucoup de mal... je n'ai pas pu le terminer et j'avoue que j'en suis assez peinée car je n'aime pas ne pas aller au bout d'un récit. Peut-être n'étais-je pas assez dans de bonnes dispositions pour le lire ? Je l'ignore.
Toujours est-il que bien que j'aie trouvé des points très positifs dans le récit comme l'immersion dans un nouveau monde, les descriptions m'ont parfois semblée interminables et je n'ai tout simplement pas été emportée par le début ni même la suite. J'y reviendrai peut-être plus tard, qui sait.
Commenter  J’apprécie          10
BlackWolf
  05 décembre 2011
En Résumé : J'ai passé un bon moment avec ce livre de High Fantasy nous offrant peut être une ligne d'intrigue peu originale mais vraiment efficace et prenante le tout porté surtout par un univers vraiment original, efficace et travaillé avec un concept vraiment intéressant et des descriptions de ce monde vraiment magnifique. La magie et le mysticisme présent dans ce livre sont aussi très efficaces et recherchés. Seul hic des personnages un peu trop simplistes et trop classiques, mais rien de vraiment très dérangeant et je lirai le tome 2 avec plaisir.
Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
Commenter  J’apprécie          50
books2heaven
  10 novembre 2010
A mesure que le temps passe et que mes lectures s'accumulent, je me rends compte que j'apprécie les littératures de l'imaginaire autant que j'apprécie les polars. Alors, lorsque Babelio a organisé une édition Masse Critique spécial Littérature de l'imaginaire, j'ai sauté sur l'occasion.
Ainsi, je souhaite fortement remercier Babelio et les éditions Mille Saisons pour l'envoi de ce livre. J'ai pu faire deux très bonnes découvertes : le livre (mais j'y reviendrai) et cette maison d'édition qui a l'air d'avoir un très bon catalogue. Par ailleurs, la couverture de ses livres est très stylisée et la mise en page intérieure est sobre et classe, L'offrande secrète n'échappant pas à la règle.
[..., la critique complète sur mon blog]
Lien : http://books2heaven.over-blo..
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
steppesteppe   20 novembre 2010
Le volatile lança un caquètement rauque. Il leva la tête et ses yeux se firent moins vitreux. Avant que quiconque ait réagi, il étendît ses ailes pour gonfler sa poitrine. Dans cette posture, son apparence se faisait moins maladroite , plus équilibrée. Il semblait tout à coup en parfaite santé.
Alors, il se mit à chanter.
Darien oublia aussitôt les brigands, Taléron et tout le reste. Il ne pouvait qu'écouter. Aucun choriste, si doué soit-il, n'était capable d'approcher une telle pureté de timbre. Cette complainte évoquait la nostalgie d'un pays laissé derrière soi et une solitude infinie. Pour toute personne entendant ce chant, il ne faisait aucun doute que l'oiseau était le dernier de son espèce, qu'elle qu'elle eut été. Pourtant, même si la musique était amère, sa beauté ne pouvait qu'exhorter ses auditeurs à l'aimer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
steppesteppe   22 novembre 2010
La jeune fille se leva en soupirant. Perval nécessitait des soins constants et, toutes ses pensées tournées vers lui, elle n'avait pas remarqué comme Darien semblait choqué. A peine eut-elle passé la tête dehors qu'elle remarqua le changement.
La consistance de l'air même avait été modifiée. Il était sec et sans odeur. Sous ses yeux, le sol était d'une blancheur immaculée. Elle se releva stupéfaite et regarda autour d'elle à la pâle lumière qui irradiait de la couverture nuageuse.
Il n'y avait plus d'arbres.
Il n'y avait plus d'eau.
Il n'y avait plus rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
steppesteppe   22 novembre 2010
Le lac se projeta alors littéralement dans les airs, comme s'il voulait extirper sa masse tout entière des lieux où il était confiné. Les eaux se soulevèrent à une hauteur prodigieuse, chargeant le vent d'une fine pluie froide.
Tous les membres de l'expédition, massés les uns contre les autres, contemplaient stupéfaits les trombes d'eau qui s'entrechoquaient avec violence sans retomber.
La vérité s'instilla dans leurs cerveaux engourdis par la peur. Les eaux s'étaient érigées pour se modeler en des formes étranges et pourtant familières : des toits, des tours, des murs. Une cité.Une cité constituée d'eau, flottant sur la surface du lac.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
steppesteppe   20 novembre 2010
Le temple de Bersk lança son long appel de cor, faisant trembler les piliers alentours. La légende voulait qu'il eût été bâti par le dieu des marchands lui-même, et on aurait été tenté de le croire lorsque résonnait sa puissante clameur. Le vent s'engouffrait en son sein et parcourait l'entrelacs complexe de ses entrailles de cuivre avant de rejaillir en une longue note, grave et profonde. Taillé dans la roche tendre de la région comme un instrument à vent cyclopéen, il dominait avec prestance les passerelles oscillantes qui reliaient entre eux les différents quartiers de Carlec, la cité verticale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
steppesteppe   20 novembre 2010
L'un après l'autre, les cavaliers franchirent le seuil et débouchèrent dans une salle au sol sablonneux, où ils firent halte. Les parois y étaient en pleine mutation. Par un phénomène étrange, la roche se façonnait à la manière d'une grotte du monde stabilisé. Toutefois, ce qui prenait un millénaire ailleurs se faisait ici en l'espace de quelques secondes. Émerveillé, Perval vit le calcaire se couvrir de draperies nacrées. Une rivière pétrifiée dessina son court le long de la rocaille et des stalactites fines comme du cristal s'étirèrent depuis la voûte, telles un lustre délicat.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : originalitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
non
il était Zen
catholique

10 questions
864 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre