AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782298139280
292 pages
Urban Comics Editions (01/02/2018)
4.3/5   28 notes
Résumé :
Yorick, le Dr Mann et l'agent 355 poursuivent sans relâche leur recherche du singe Esperluette qui, semble-t-il, détiendrait la clé d'un antidote contre le fléau responsable de la mort de tous les hommes sur Terre. Parallèlement, le jeune homme ne perd pas espoir de retrouver un jour Beth, sa fiancée, en Australie au moment de la catastrophe. Une quête qui risque fort de le propulser au coeur d'une publicité non désiré, et dont les conséquences désastreuses touchero... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
BazaR
  01 mai 2020
Une série qui décidément ne baisse pas de niveau.
Il commence à y avoir beaucoup de personnages secondaires. Brian K. Vaughan s'attarde à nous les faire mieux connaitre à travers des épisodes flashback qui veulent expliquer pourquoi elles se comportent tel qu'elles le font (je dis « elles » parce que Yorick est le dernier homme sur Terre, je rappelle). L'auteur est toujours fasciné par les personnages.
On voyage beaucoup dans cet épisode, d'une part parce que Yorick et sa bande recherchent toujours Esperluette – le singe qui détient les secrets de la mort des hommes et de leur éventuel retour – qui a été enlevé par notre infâme ninja favorite, d'autre part parce que les personnages sont très dispersées sur le globe.
Conformément à son habitude, l'auteur intègre finement des thèmes d'ordre social dans les intrigues.
La situation évolue essentiellement parce qu'une journaliste parvient à piéger Yorick en Australie, à le photographier et à informer les femmes de toute la planète qu'il en reste un. Les gens ont droit à la vérité quelles que soient les conséquences.
Et là, les conséquences se rapprochent d'un carnage infini : des régiments de femmes militaires venus de tous les pays se retrouvent en Australie pour tenter de récupérer l'homme. Pas de pitié au programme.
Le dernier tome s'annonce passionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Andromeda06
  19 octobre 2021
Ce quatrième volume regroupe les tomes 7 et 8 de la série : "Le scoop" et "Monnaie de singe", découpés respectivement en quatre parties pour l'un ("Le scoop", "À l'heure de notre mort", "Association d'idées" et "Mille machines à écrire") et trois parties pour l'autre ("Monnaie de singe", "L'homme de fer blanc" et "Géhenne").
Toujours aussi intense dans ses actions et ses intrigues, à l'humour toujours aussi décalé, ce volume est un véritable plaisir. Les souvenirs sous forme de flash-back de certains protagonistes secondaires nous permettent de comprendre le comment et le pourquoi de leurs personnalités/caractères et voir les raisons pour lesquelles ils se battent contre leur conscience et leur passé.
L'histoire a pris de nouveau une belle avancée, elle commence en Australie et se termine au Japon, avec quelques épisodes aux États-Unis. Yorick a récupéré son singe, non sans mal. Allison se bat contre les démons de son passé. Héro rejoint Beth dans son église, et y apprend une sacrée nouvelle. Alter a retrouvé les astronautes. Et la planète entière est au courant qu'un "mâle" a survécu à l'apocalypse...
Tout ça promet de sacrés rebondissements dans le dernier volume... Il me tarde de découvrir comment tout cela va se terminer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazimuth
  09 mai 2018
C'est un volume dense et complexe qui entremêle toujours plusieurs parcours simultanés dont on commence à un peu mieux cerner les objectifs, qu'il d'agisse de pouvoir, de vengeance, d'idéal ou de but personnel.
Toujours à la recherche d'Esperluette, Yorick et l'agent 355 sont perturbés par une journaliste à sensation qui va lancer d'autres femmes à la poursuite du dernier homme.
Héro, la soeur de Yorick, a retrouvé Beth, le jeune femme de l'église dans laquelle il avait trouvé refuge... qui est proche d'accoucher !
Quant au docteur Mann, elle se débat avec sa conscience et ses conflits familiaux et ne s'aperçoit pas qu'elle est menée comme un pion par sa jolie pirate.
J'ai trouvé intéressant d'explorer un peu le passé d'Allison et celui de l'agent 355. Je suis curieuse de voir comment ça va se terminer.
Commenter  J’apprécie          20
Radwan74
  27 février 2021
Un quatrième tome tout aussi intense que les précédents avec des intrigues et des rebondissements toujours aussi nombreux.
Brian K. Vaughan développe ses personnages notamment avec de nombreux flashbacks qui permettent de comprendre les agissements du personnage dans le présent. C'est intelligemment fait, sans ralentir l'action, et ils s'insèrent parfaitement dans le récit. le scénariste suit de nombreux personnages et de nombreux lieux qui s'imbriquent parfaitement, on s'attend donc à un dénouement final en apothéose...
Et on n'oublie pas aussi ces clins d'oeil à la pop-culture, disséminé en majorité par Yorick, qui sont un peu aussi la marque de fabrique de cette série.
Pour finir, 2 scènes sont étonnantes dans ce tome : une scène sortie de nulle part avec Yorick et le Docteur Mann poursuivi par des cannibales en Afrique (peut-être aura-t-on une réponse dans le cinquième tome ?) ; la seconde est une scène avec Beth (celle de l'église) qui porte son bébé sur le dos, mais cela devrait être un nourrisson ? Et on voit plus tard que c'est en fait le fils de l'astronaute... j'ai un peu du mal à croire que c'est une grosse erreur du scénariste !?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Les_lectures_de_Sophie
  17 décembre 2018
Autant j'avais eu plus de mal avec le troisième tome, que je trouvais plus mou et avec une intrigue parfois un peu tirée par les cheveux, autant celui-ci relance la machine, et nous emmène inexorablement vers le cinquième tome qui viendra conclure la série.
Le principal reproche que j'ai à faire à ce tome, c'est l'illustration de couverture qui présente le Dr Mann comme une amoureuse aguicheuse, hors si elle a des aventures au cours des tomes, quoi de plus normal étant donné que l'intrigue se déroule sur des années… Elle est bien plus que ça, c'est avant tout le médecin le plus proche d'un remède au virus qui a décimé toute la population masculine de la planète !!!
Hormis ce choix d'illustration de couverture hasardeux, j'apprécie toujours autant le style graphique de Pia Guerra, qui colle parfaitement à l'intrigue, adaptant les tonalités de couleurs au différents lieux et saisons…
Et comme je le disais, l'intrigue de Brian K. Vaughan reprend de la vigueur et de la crédibilité dans ce quatrième tome. J'avais failli décrocher à certains moments du tome 3, ici, je suis restée scotchée à ma lecture du début à la fin. On enchaîne une fois de plus les révélations et rebondissements, au Japon cette fois-ci, à la poursuite d'Esperluette, qui a été enlevé précédemment. On y découvre une culture différente des épisodes précédents, et des pratiques qui diffèrent dans la réaction des femmes à la disparition de leurs congénères masculins… Pour en savoir plus, il vous faudra lire ce tome 😉
Une certitude me concernant, je lirai le cinquième tome, qui est déjà dans ma bibliothèque, avant la fin 2018, car j'ai très envie de la découvrir. J'ai d'ailleurs attendu de rédiger cette chronique (oui, j'ai un peu de retard 🙄) avant de me lancer, et il me tarde de le faire…
Lien : https://leslecturesdesophieb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   25 avril 2020
— Comment ça se fait que les garçons ont les boutons d'un côté et que les filles ont les boutons de l'autre ?
— Eh bien, avant, les dames avaient des domestiques qui les habillaient, et mettre les boutons à gauche facilitait la tâche à leurs bonnes, souvent droitières.
Mais comme les hommes portaient l'épée, le côté gauche de la veste devait passer par-dessus le côté droit, pour qu'ils puissent dégainer sans s'accrocher dans quelque chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Andromeda06Andromeda06   19 octobre 2021
— Je suis sérieuse. Même quand un homme est désarmé, il lui reste une arme. Tu comprends ce que je dis ?
— Tu parles de sa queue.
— Pas que ça, mais oui. Un type pense avec son cerveau ou pense avec son pénis, mais jamais avec les deux. Et quand sa petite baguette est bien raide, il est plus dangereux, mais il est aussi plus vulnérable. Tu me suis ?
— Je crois. Tu dis que... qu'on peut utiliser notre sexualité contre eux.
— Non, je dis que tu peux attraper sa trique et l'arracher de son pelvis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
zazimuthzazimuth   09 mai 2018
Une fois que le génie est sorti de la bouteille, c'est à la science d'aller au devant de la "morale", et non l'inverse.
Peu importe qu'il s'agisse de l'énergie atomique ou de l'insémination artificielle, les nouvelles technologies seront toujours appliquées, quoi qu'en pense l'opinion publique. C'est donc à des visionnaires qu'il revient de montrer qu'on peut... (p.263)
Commenter  J’apprécie          40
okkaokka   25 janvier 2019
p.273-4.

< Noa dit qu'on doit toutes devenir soldats un jour. Je m'entraîne.>
< On ne doit rien devenir du tout, Alter. Moi, je ne les laisserai pas m'appeler. Je passerai en profil 21 s'il le faut.>
< C'est quoi, ça ? >
< C'est comme P-5 pour les Juifs. >
< Oh. Et ça, c'est quoi ? >
< Ça veut dire que tu es trop folle pour te battre, ce qui est débile, puisqu'il n'y a que les fous pour vouloir se battre. >
< Papa s'est battu. >
< Oui, mais il n'en avait pas envie. Écoute, le judaïsme dit que tous les êtres humains sont créés à l'image de Dieu, d'accord ? Donc, tout gouvernement qui ne respecte pas la vie est immoral. C'est un devoir civique sioniste, d'empêcher l'oppression des peuples, même des Palestiniens.>
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zazimuthzazimuth   09 mai 2018
- Je suis la sous-secrétaire de la congrégation pour les sociétés de vie apostolique... La femme la plus haut gradée de l'église catholique.
- C'est pas comme être le mec qui danse le mieux chez les majorettes ? (p.91)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Brian K. Vaughan (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brian K. Vaughan
Cette semaine, nous vous invitons à découvrir un rayon bien particulier de la librairie Point Virgule, celui qui est consacré aux comics. Vous connaissez sans doute, au moins de réputation, quelques super-héros, mais il ne faudrait pas croire que l'univers des comics se limite aux masques et aux capes. Voici quelques coups de cœur, piochés dans les nouveautés mais aussi dans notre fond.
- Basketful of Heads, Joe Hill & Leomacs, Urban, 18€ - Year Zero, un tome pour l'instant, Benjamin Percy & Ramon Rosanas, Panini, 18€ - Punk Rock Jesus, Sean Murphy, Urban, 20€ - Fables, série terminée en dix tomes d'intégrales, Bill Willingham, Urban, 29€ - Saga, série en cours de neuf tomes, Brian K Vaughan & Fiona Staples, Urban, 16€ - Kick-Ass, intégrale, Mark Millar & John Romita Jr, Panini, 28€ - Mutafukaz, intégrale, Run, Ankama, 34,90€ - New York Trilogie, intégrale, Will Eisner, Delcourt, 34,95€
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz

Comment les émotions des personnages sont-elles retranscrites ?

Grace aux expressions du visage
Grace aux bulles
Grace aux cartouches
Grace aux mouvements

5 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : The Private Eye de Brian K. VaughanCréer un quiz sur ce livre