AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745923528
Éditeur : Milan (07/09/2006)

Note moyenne : 2.5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
" Tout homme désire naturellement savoir. " Par ce constat, Aristote exprime un besoin fondamental chez l'être humain, qui définit par ailleurs son identité la quête de la connaissance. C'est ce qui fait de lui un animal symbolique, un être vivant doté du besoin de donner du sens à ce qu'il fait. Comment ce passage entre le rien et ce quelque chose s'est-il effectué ? Pourquoi a-t-il eu lieu ? L'intelligence est-elle un don ? Est-il vrai que rien ne vaut l'expérienc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Maquart
  27 avril 2018
Dans ce livre Bertrand commence par nous dire que l'homme ne peut s'empêcher de savoir c'est même sa spécificité
Oui mais comment savoir ? Par l'Idée ou par l'expérience.
Pour Bertrand rationalité et Dieu vont bien ensemble (vite Michel revient ils sont devenus fous !).
L'homme doit être au croisement de l'idée qui seule peut devenir une métaphysique obscure et l'expérience qui avec l'empirisme est concrète mais reste « étroite ».
Pensons la présence de l'homme, c'est la pensée vivante qui est le jugement (dont le synonyme n'est pas condamnation mais discernement).
Le sens c'est de marier l'idée avec l'expérience.
On oppose souvent la liberté qui est subjective à la vérité qui est objective….
Le génie c'est la connaissance qui dans un cadre rigoureux se transcende…
L'introduction se termine par le fait que la connaissance c'est le bonheur de la vérité et de la liberté et qu'il n'est jamais trop tard pour être heureux.
Chaque être humain est intelligent, il reste à connaître son intelligence, s'en servir et être calme car l'intelligence c'est la mise en relation de la connaissance et de la réalité et commence par le calme.
Ne soyons pas fainéant et faisons un bon usage de nous-même !
La bêtise c'est croire que l'on sait tout !
L'intelligence c'est reconnaître ses limites et faire un bon usage de soi.
Nos sens ne nous trompent pas, c'est le sens que l'on donne à nos sens….Exemple Descartes qui voit des chapeaux se déplacer (et si c'était des automates !)
La raison ne nous coupe pas de la vie car les conversations que nous avons lorsque nous raisonnons au contraire nous relient aux autres….
Les jugements sont souvent confondu avec les condamnations, juger avec discernement (et amour car pour se prononcer, il faut donner de soi) est indispensable.
Les idées ne nous éloignent pas du réel.
On confond les palabres de ceux qui n'ont aucune idée, avec l'idée qui permet d'agir.
Le chercheur qui a une idée ne parle pas : il agit !
L'imagination ne doit pas être confondue avec l'hallucination (on croit réellement à ce que l'on voit).
Mais l'imagination peut-être sage et être un prolongement du réel (qui nous permet d'imaginer l'histoire).
C'est le manque d'imagination qui fait errer.
C'est un livre de centriste : oui il faut douter un peu mais pas trop…
Bertrand différencie foi et croyance : la croyance et humaine et psychologique et la foi ontologique…
Tout le monde a des croyances c'est-à-dire des représentations du monde …qui le rassure tandis que la foi ma bonne dame c'est quand même autre chose…
Bertrand nous propose d'avoir la foi (ça sera sans moi).
NB ne plus lire de livre de Bertrand : ça sent trop l'eau bénite et l'humidité d'une église mal chauffée…
J'apprends sur Wikipédia que Bertrand s'est prononcé contre le mariage pour tous (tu m'étonnes !)
La façon dont un chercheur se comporte avec ses collègues ne nous renseignent pas sur sa théorie scientifique.
La connaissance de soi est difficile car le « soi » est voilé et la connaissance, elle, cherche à découvrir…
Vouloir se connaître, sans faire des détours par toutes nos contradictions (comme le fait la psychanalyse) ne serait pas un gain de temps mais au contraire une perte…
En bon croyant, il remet en cause la théorie de l'évolution…
Mais là où il devient franchement antipathique c'est lorsqu'à plusieurs reprises il s'en prend à la paresse et là je dis : Bertrand tu vas trop loin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Bertrand Vergely (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bertrand Vergely
Bertrand Vergely, Traité de résistance pour le monde qui vient .Bertrand Vergely était à La Procure pour présenter son livre " Traité de résistance pour le monde qui vient " http://www.laprocure.com/traite-resistance-pour-monde-vient-bertrand-vergely/9782368905012.html
autres livres classés : théorie de l'évolutionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
275 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre