AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B00KDLKC8G
Éditeur : (15/05/2014)
3.81/5   8 notes
Résumé :
Boutou, Afrique subsaharienne, 2013 : Isidore, jeune collaborateur de la grande société pétrolière Piborgaz, disparaît mystérieusement. Alors que de nombreux enlèvements ont déjà eu lieu, et afin d’éviter un scandale public, le gouvernement français fait appel au négociateur Gérard Coutard, ancien des forces spéciales, pour mener l’enquête et le ramener au plus vite. Il rejoint donc la communauté expatriée de Kodipilou et s’infiltre au sein de Piborgaz. Mais dans la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Srafina
  04 mai 2018
J'ai découvert dernièrement la plume de Cara Vitto avec « Une fille en danger » le tome 2 des aventures de Gérard Coutard, détective de son état, ancien militaire des forces spéciales françaises.
J'avais donc très envie de le découvrir lui avec son passé et ses fêlures. Car en effet Gérard a perdu récemment son seul fils et n'arrive pas à s'en remettre.
C'est au cours d'une mission au Boutou (pays imaginaire africain), qu'il va pouvoir mettre une explication sur sa façon de procéder, ses ressentis de la personnalité des hommes, lorsqu'il était négociateur pour l'armée.
Mais aussi il est mandaté pour retrouver Isidore Blanchard, jeune cadre de la société Piborgaz qui a disparu et pour lequel on craint un enlèvement.
Cette enquête va renforcer Gérard, le confronter à ses démons, et surtout faire émerger en lui des forces qu'il ne soupçonnait même pas. Sa rencontre avec Dieudonné, un guérisseur très puissant va lui permettre d'avoir beaucoup de réponses à ses questions.
J'ai vraiment adoré cette lecture, Cara Vitto a une écriture dynamique, on a vraiment l'impression d'être immergé dans cet îlot qu'est la communauté expatriée en Afrique. Les us et coutumes, les traditions, les superstitions des locaux sont bien décrites et très vivantes.
Merci à l'auteur de m'avoir permis de lire ce premier tome des aventures de Gérard Coutard, ce fut un grand plaisir. Et j'aimerais dire : à quand la suite ? ;-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
lesangdeslivres
  02 août 2014
La couverture est assez mystérieuse, on voit en fond entre des branches une statue en bois représentant la tête d'un homme.
Nous commençons ce roman en compagnie de Gérard le personnage principal que nous allons suivre tout au long de ce roman.
On commence ce roman au coeur d'une histoire d'enquête. Une course contre la montre débute pour Gérard afin de retrouver Isidore mais pas dans son pays, dans les pays Africains.
Les coutumes des policiers du Boutou ne sont pas les mêmes que dans les pays d'Europe. Pour éviter de se faire emprisonner, les petits billets sont les bienvenus et cela nous fait voir la façons de faire dans d'autres pays. Notre personnage principal va nous faire rire par ses essais plus infructueux les uns que les autres pour éviter les arrestations et naturellement il va devoir convaincre les policiers de le laisser partir.
Outre les policiers, d'autres personnes lui veulent du mal et les frappes vont bon train. À force d'enquêtes, Gérard va devoir user de beaucoup de combines pour essayer de retrouver Isidore. Et ce ne sera pas sans y laisser quelques plumes.
Au fur et à mesure que l'histoire avance, Gérard va comprendre la mort tragique de son fils et cela nous attriste beaucoup. Et à la fin un sentiment de soulagement viendra nous frapper de plein fouet et notre personnage va avoir ce même sentiment.
Entre les courses poursuites, la trahison, la soif de vengeance et la tristesse, ce livre est rempli de beaucoup de sensations qui font que ce livre est passionnant.
La fin est assez triste pour quelques personnage et dans un sens tout se termine bien et pas dans un flou le plus total.

Est-ce que j'ai aimé ce livre ?

Ce fût une belle lecture mais remplie de beaucoup d'émotions. C'est une histoire qui m'a fait rire et attristée en même temps. J'ai beaucoup aimé l'histoire et la façon dont l'auteur écrit.
Lien : http://lesangdeslivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gwenleen
  11 juin 2014
Il y a de cela plusieurs mois, j'avais eu le plaisir de découvrir "L'élément 119" que j'avais beaucoup apprécié malgré des défauts. Ce que j'avais également beaucoup apprécié, ce sont les échanges avec l'auteure au sujet de ce qui ne m'avait pas plu, réceptive aux critiques son respect du lecteur se faisait plus que sentir (et pour moi ... ça compte).
Surprise il y a quelques semaines, Cara revient vers moi pour me faire part de la sortie de son nouveau roman et me l'envoie.
C'est donc avec plaisir que je me suis plongée dans sa nouvelle intrigue et voici ce que j'en pense.
Je n'ai pu m'empêcher de sourire ... Sourire en voyant l'auteure avancer et évoluer. Ma première impression fut qu'effectivement son ambition est de prendre des avis pour "se corriger" et avancer, j'ai vraiment eu l'impression de ressentir tout le travail mis derrière ce roman.
La plume de Cara reste fidèle à elle-même, une enquête qui aurait pu être rébarbative mais qui ne l'est pas parce qu'elle mêle une légère touche de surnaturel (qui va finir par devenir sa carte de visite) donnant un côté passionnant à un sujet qui au départ n'avait rien de palpitant. Elle gagne également en fluidité et s'affirme au fil des lignes, on la sent plus sûre d'elle et tout ça pour notre plus grand plaisir. La fin ne nous est pas livrée de façon brutale et soudaine par rapport à son premier roman, au contraire on peut suivre l'intrigue et la voir se dénouer sous nos yeux (même si encore un peu trop rapide à mon goût).
Un très beau travail réalisé sur ce roman avec lequel j'ai passé un bon moment.
Persévère Cara parce que tu es bourrée de potentiel, ta plume gagne en assurance, et cela ne fait qu'accroître le plaisir de te lire!
Merci à toi pour ce partenariat!
Lien : http://desmotssurdespages.ov..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
fklevesque
  21 novembre 2016
Un ouvrage plaisant à lire et qui dénote une bonne connaissance de l'Afrique dans ses descriptions des situations et des personnages. On devine donc aisément que Cara VITO a vécu une situation d'expatriée qu'elle rapporte avec beaucoup de justesse.
Deux regrets toutefois:
- l'auteur à limité son champ d'étude aux expatriés dans le sens plein du terme et n'intègre donc pas d'opérateurs économiques français ayant des sociétés de droit local vivant en situation de couple mixte. C'est dommage car en situation de crise ils vivent les choses de manière différente de celle des "expatriés", personnes disposant de ce statut du fait de leur emploi.
- le personnage principal, lieutenant-colonel des forces spéciales françaises en retraite est présenté comme ayant "bourlingué" en Afrique. Malgré cela, au fil du récit on a vraiment l'impression qu'il découvre l'Afrique et les Africains. Ce défaut le décrédibilise auprès des connaisseurs civils et militaires de l'Afrique.
Malgré ces deux défauts, il importe de reconnaître que la lecture de cet ouvrage correspond à un excellent moment de détente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ymscr
  16 septembre 2015
Il m'a fallu un peu de temps pour enfin pouvoir donner une critique. Il est facile à lire, donc je l'ai terminé sans peine. Je voulais connaitre la fin bien sûr, mais ce n'est pas le suspens qui me faisait continuer. le début de l'histoire part sur l'idée d'un enlèvement par des rebelles, l'enquête commence et avance lentement. Puis l'auteur dérive sur la sorcellerie pour arriver en final à encore autre chose et tout çà sur les 50 dernières pages. le lien entre tous ces faits n'est pas évident, le dénouement est trop brutal. On apprend la vérité en quelques lignes seulement. Des idées qui auraient pu être développées pour mieux se rejoindre.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ymscrymscr   16 septembre 2015
Gérard volait. Dans la chambre du n'ganga, il laissait vagabonder son esprit allégé par l'air. Il planait au-dessus de la forêt, plongeait dans un déferlement de verts et rejaillissait en direction des rayons clairs et chauds du dessus. Là, dans ce poumon végétal, la vie était exubérante. une intuition d'enfant revint, un songe lointain, une idée saugrenue : ce n'était pas le singe l'ancêtre de l'homme, cétait l'arbre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : enlèvementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2173 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre