AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Saint-Martin (Traducteur)
ISBN : 2749912288
Éditeur : Michel Lafon (12/05/2010)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 584 notes)
Résumé :
Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu'elle croise : la date de leur mort. Ce don la pousse à s'isoler. Jusqu'au jour où elle rencontre Spider...

Alors qu'ils se promènent ensemble, un phénomène étrange se produit : pourquoi tous les passants ont-ils le même nombre ? Pris de panique, Jem et son ami prennent la fuite. Ils seront les seuls survivants de l'attentat qui va suivre, mais aussi les seuls suspects.

Mais commen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (153) Voir plus Ajouter une critique
LireunjourLiretoujours
  24 janvier 2016
Tout d'abord, j'ai choisi ce livre grâce en partie à sa couverture mais surtout à son résumé ! Ca a l'air super ! J'adore le concept qui est très original, il faut l'avouer. Bon alors c'est a peu prêt tout ce qu'il a de positif dans ce livre ( j'exagère un peu ). Accrochez vos ceintures ceci va être une critique écrite par une rageuse qui est profondément déçue et énervée de sa lecture ;)
Premièrement je tiens à dire que j'ai mis plus d'une semaine à lire ce livre, ce qui est énorme pour moi ! Je l'ai reposé un nombre de fois incalculable tellement je n'ai pas réussi du tout à rentrer dans cet univers. Je trouve les personnages bidons : l'héroïne est complètement cruche, crétine, pessimiste, geignarde et son « copain » rattrape très legèrement le coup ( même si je n'étais pas au courant qu'on pouvait ne pas s'identifier à un personnage à ce point ). Je ne sais pas si vous vous rappelez mais dans ma critique des âmes croisées j'avais dit lorsque je parlais de Nawel que je n'avais jamais détesté une héroïne à ce point et bien je crois que je déteste encore plus Jem. Donc déjà au niveau des personnages : nul. Ils représentent les ados typiques qui n'arrêtent pas de se plaindre, ne sont jamais contents de ce qu'ils ont et accordent une importance beaucoup trop grande à des détails complètements stupides. Ah oui et vous auriez aussi pu vous imaginez d'après le résumé que le don de Jem allait être très présent dans le livre et bien non ! Il est vrai que vers la fin lorsque finalement certaines personnes apprennent l'existence de son don ils veulent tous la voir pour savoir la date de leur mort mais je veux dire que pendant, ben rien. Je finis ce paragraphe avec une petite note positive cependant : je dois avouer que la scène de l'église m'a touchée (vous verrez par vous même je ne suis pas là pour spoiler ).
Ensuite à propos de l'écriture, je n'ai pas DU TOUT aimé le « style » de l'auteur. C'est très mal écrit. Je comprend que les ados aiment lire des livres ou le langage est familier, comme ça ils s'identifient mais trop c'est trop. Il y a beaucoup trop de gros mot, de « Ta gueule ». Ca lui coutait quoi de remplacer « ta gueule » par « tais toi » ! C'est beaucoup plus « joli » et ça donne moins l'impression que le texte est destiné à des ados en plein crise de jemefousdumonde.
Cette partie va être la partie la plus longue parce que je vais parler du scénario qui est, rassurez-vous, tout aussi bidon. Donc je récapitule : Jem a un don, elle peut voir la date de la mort des gens en croisant leur regard. Elle a été adoptée car sa mère est morte lorsqu'elle était petite et que son père est parti, elle est donc orpheline ( mon dieu que c'est original). Enfin bon, elle rencontre Spider patati patata ils deviennent pote et là alors qu'elle était dans la rue elle se rend compte que tout les gens qu'elle voit ont la même date de mort : ce jour ci. Ils assistent donc à un attentat comme plein d'autres gens ( logique c'est une place publique ) et pour les besoins de l'histoire ils sont bien sur immédiatement suspectés. Deux adolescents de 15 ans . Je sais que ça peut arriver mais il y avait PLEIN d'autres personnes alors POURQUOI EUX ? Parce qu'ils ont été vus en train de « s'enfuir » de la scène, enfin partir quoi. Je ne trouve ça pas du tout logique et j'ai fini par comprendre que l'auteure voulait qu'ils s'enfuient pour les besoins de l'histoire. En fait , les policiers voulaient surtout des témoins. Ce qui est logique puisqu'ils cherchent à résoudre l'affaire. C'est vrai que peut être que quelqu'un a vu quelque chose, quelqu'un poser une bombe ( parce que oui c'est un attentat à la bombe). Bref, ils s'enfuient et là on a à peu près 100-200 pages de péripéties parfaitement inutiles, inintéressantes, longues à mourir ( c'est là où j'ai reposé le livre plein de fois). A partir de ce moment là j'ai réfléchi et je me suis dit « pourquoi tant de haine, et si j'arrêtais là » et puis je me suis dit » ça peut s'améliorer ». Et ben non ! Bref, l'histoire continue, toujours aussi bidon. A propos de l'amour ! AH l'amour. Complètement stupide lui aussi, sorti de nulle part sans aucune « raison ». Encore une fois, c'est mal construit et c'est très mal fait. On a un peu l'impression que elle voulait juste caser un peu d'amour pour avoir le parfait mélange pour faire un livre d'ado. Ah le nombre de fois ou j'ai voulu frapper voire même tuer l'héroïne tellement elle faisait des mauvais choix et des actions dénués de tout sens. Une dernière chose qui m'a bien énervée est que en lisant le résumé on s'attend à une histoire fantastique, une fille avec un pouvoir hors du commun ! Et bien non… tout ce qu'on a finalement c'est une petite fugue ( qui ne sert à rien ) avec son amoureux !
C'est vraiment très très très énervant et surtout décevant quand on se rend compte que tout ce que l'auteure veut c'est rajouter des pages, des pages et des pages de choses totalement inutiles ! Je n'avais qu'une envie c'est enfin finir ce livre. Je dois quand même parler des choses qui m'ont plues, et… ça ne va pas être très long je vous rassure j'en ai pour quelques lignes. Les 5-10 dernières pages m'ont assez plu finalement parce que ça explique un peu ce qui va se passer dans le second tome et j'ai vraiment aimé. Je me suis donc demandé si je n'allais pas me laisser tenter par le deuxième. Et puis je me suis rappeler la « souffrance » que j'ai endurée et le style d'écriture de l'auteure et j'ai pensé : « NAAAAN ». C'est dommage l'histoire avait l'air intéressante mais c'est exactement ce qui c'est passé avec le premier tome : l'histoire avait l'air super et puis…KABOOOOUM catastrophe. Un dernier petit point positif : finalement j'ai été réellement surprise par un certain passage à la fin du livre, je ne pensais pas du tout que ça allait se passer comme ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
Mestrale
  06 octobre 2013
Premier tome d'une trilogie, ce roman nous fait découvrir la vie d'une jeune ado, Jem, qui non seulement n'a pas eu la vie facile mais possède un "don" qui lui gâche la vie : voir la date de mort des gens.
Sa vie se trouve bouleversé par un de ses camarades, Spider, auquel elle s'attache et cette histoire touchante en devenir est soudain bousculé lorsque le don de Jem lui permet de fuir le lieu d'un attentat avant qu'il ait lieu.
Le personnage principal Jem est un personnage complexe, perdue et effrayée par son don. On s'attache à elle assez vite. de même pour Spider qui semble son exact opposé physiquement mais qui a pas mal de points communs avec elle. Un regret cependant : Jem manque de détermination, ne sait pas trop ce qu'elle veut et manque de charisme. Alors oui, il y a une personnalité complexe et on s'attache à elle mais elle subit quand même beaucoup les événements et hésite souvent sur la conduite à tenir.
L'histoire qui se créée entre les deux personnages est presqu'empiétée par l'attentat auquel ils échappent : à certains passages je ne savais pas trop si je voulais voir développé les relations de Jem et Spider ou voir l'intrigue tournant autour de l'attentat avancer.
La fin accroche le lecteur avec l'espoir d'une réponse à une question que je me suis posée tout le long du roman : quel est le numéro de Jem ?
Le deuxième tome devrait donc apporter quelques réponses et prendre en ampleur. Intuitions, tome 1 fait figure d'une bonne mise en bouche mais pas encore de plat de résistance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
MllePeregrine
  17 octobre 2015
L'impression qui se présente à moi après avoir terminé la lecture d'Intuitions est plutôt bonne, même si ça n'a pas été le coup de coeur que j'avais pu imaginer.
J'ai trouvé le concept bien pensé: Jem, une ado de 15 ans, voit des numéros au-dessus des gens: leur date de mort.
Evidemment, impossible de vivre une vie normale avec un tel fardeau or, ce don, ou cette malédiction, lui évitera certes de mourir dans un attentat, mais fera d'elle aussi la principale suspecte. Pourquoi s'est-elle enfuie avant l'explosion de la bombe? Comment persuader les gens de ce qu'elle voit?
Finalement, la trame du livre se concentre plus sur sa cavale que sur cette faculté qu'elle a. En même temps, je me demande ce que l'auteur aurait pu faire de plus: soit Jem choisit de ne rien dire à personne, ce qui la pousse à se renfermer sur elle-même (ce qu'elle fait), soit elle annonce à tout le monde sa date de décès, et là, elle pourrit la vie de chacun et le livre n'a plus trop d'intérêt.
Bref, l'intérêt que j'ai porté à cette histoire est fluctuant, selon les passages. Il y a quelques longueurs, dans son errance avec Spider, ou à la fin dans l'église. D'autres passages au contraire sont plus intenses et reboostent le lecteur qui auraient eu tendance à s'endormir...
Pour terminer, les personnages sont bien travaillés, pourtant la plus agaçante reste Jem elle-même. Sa manie de rejeter toute l'aide qu'on peut lui apporter devient horripilante par moment. Après, ce n'est qu'une vision personnelle des choses!
Je lirai, je pense, les deux volumes suivants, par curiosité. J'ai cru comprendre que les personnages n'étaient plus les mêmes, je voudrais savoir comment l'auteur fait évoluer cette situation.
A suivre, donc...


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
florencem
  01 janvier 2015
Je suis assez dubitative avec ce premier tome… Et en lisant les différents avis sur le roman, je vois que je ne suis pas la seule. J’avoue qu’avec la couverture et le résumé, je m’attendais à tout autre chose, à un roman de science-fiction et non pas à l’histoire d’une adolescente paumée. Et cela aurait pu être sympathique quand même, mais je ne sais pas… Il y a pas mal de points négatifs qui font que je me demande encore pourquoi l’auteur a écrit ce premier tome. Étrange comme réflexion, certes, mais cette idée ne me quitte pas.
Tout d’abord, le don de Jem, l’héroïne. Je m’attendais à ce qu’il soit exploité et franchement… Une grosse déception. Mis à part le fait qu’on nous répète constamment qu’elle voit la date de mort des personnes qu’elle croise, ça s’arrête là. Du coup, on perd tout le côté science fiction qui m’avait attiré avec le résumé. Je me demande pourquoi avoir intégré cela pour ne pas l’exploiter plus. Et j’ai attendu jusqu’à la fin, mais non. J’avoue qu’il doit être assez difficile de traiter ce genre de don mais quand même.
Ensuite, nous avons Jem… Pour moi, c’est assez radical, quand je n’accroche pas avec le héros d’un roman, c’est quasiment perdu d’avance. Et là, ça a été le cas. Je ne la mettrais même pas dans la case « anti-héros », en fait, elle est le personnage principal mais elle subit tellement tout ce qui lui arrive sans essayer de prendre sa vie en main, que c’est assez blasant. Pour moi, elle n’a rien d’une héroïne. Pourtant, le personnage est bien dépeint, en quelque sorte, elle paraît vraiment réelle dans sa façon d’agir et de penser. Pour cela, je tire mon chapeau à l’auteur. Mais il aurait été plus agréable de la rendre un brin plus sympathique. Je l’ai trouvé assez détestable, très négative, toujours sur la défensive, agressive, n’essayant pas de se raccrocher aux perches qu’on lui tend. Pire même, elle ne fait que précipiter les événements dramatiques qu’elle subit. Je me dis que franchement, si elle avait réfléchi ne serait-ce qu’un peu, elle aurait pu arranger certaines choses, faire qu’elles n’arrivent pas. A la fin du roman, je l’ai tout de même un peu plus appréciée, mais si on ne la voit pas dans les deux suites, je n’en serais pas du tout émue.
L’histoire en elle-même est plus une fuite en avant. On se demande tout au long du roman où l’auteur essaye de nous mener. Je ne vois toujours pas en ayant fini le roman, je vous l’avoue. Non pas que le roman ne soit pas plaisant à lire, mais quand on navigue sans aucun but, c’est assez déroutant. Et pourtant, j’ai espéré tout au long de ma lecture que quelque chose arrive. Même les personnages que l’on rencontre sont assez étranges. Val et Britney sont les deux seules que j’ai réellement appréciées. Et on ne les voit qu’un court instant. Spider était difficile à appréhender, à cerner. Il est sympathique, mais encore une fois, pas vraiment exploiter.
Et pourtant, je vais peut-être vous surprendre après cette critique, mais je vais poursuivre la trilogie. Parce qu’aux derniers chapitres des événements se produisent et ils ont titillé ma curiosité. De plus, les critiques des deux autres tomes sont beaucoup plus positives (certains disent que lire le premier tome peut même être une option). Donc, c’est une affaire à suivre.
Lien : http://loticadream.com/blog/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          174
Kamana
  13 octobre 2010
Jemma voit depuis sa plus tendre enfance des numéros dans sa tête quand elle regarde les gens dans les yeux. A l'âge de sept ans elle découvre le cadavre de sa mère toxicomane et lors de l'enterrement, en voyant les chiffres sur la pierre tombale, les mêmes qu'elle voyait en la regardant de son vivant, elle comprend qu'ils correspondent au jour de son décès. Les numéros indiquent la date de la mort de chaque personne… Un tel poids sur ses épaules, une telle responsabilité aussi. La question se pose : don ou malédiction ?
Aujourd'hui Jemma a quinze ans. L'adolescence est déjà une période difficile mais pour elle c'est un enfer. Écorchée vive par la vie, renfermée, solitaire, Jem vit au jour le jour évitant tout contact, toute amitié, jusqu'à l'arrivée de Spider qui s'incruste et chamboule son existence, la perception qu'elle a des autres et d'elle-même.
Témoins d'un attentat, ils vont préférer fuir plutôt que d'expliquer leur subite évacuation des lieux avant l'explosion. Il va s'en suivre alors une course dans la banlieue londonienne entre champs, nuits à la belle étoile mais surtout peur et paranoïa.
Le début nous promettait un livre singulier voir envoûtant mais Rachel Ward nous offre une histoire à la trame tragique, parfois percutante mais choquante aussi. Percutante par la plongée que l'on fait dans les quartiers dits chauds de Londres, dans la vie que mènent Spider et Jem au quotidien. Entre drogues, vols et avenir misérable entouré de paumés voilà le lot de ces jeunes. Il faut être fort, endurci et savoir encaisser pour survivre moralement dans cet univers.
L'histoire est aussi choquante tant par son approche verbale familière voire grossière que par la noirceur des événements, du ton même du récit. L'auteur laisse peu d'espoir aux personnages affectant aussi le lecteur. Il ne faut surtout pas donner cette lecture à un adolescent en mal de vivre au risque de le voir sombrer encore plus dans l'abattement. Comme le récit nous est conté à la première personne, par Jemma, nous avons donc comme compagnie une jeune fille déchirée aux expressions vulgaires, qui se pose tout le long du roman des questions sur la vie et la mort, sur le but de son existence et surtout sur la confiance qu'on peut accorder aux autres.
Certains passages sont d'une longueur éprouvante, un véritable marathon de la déprime. Les personnages restent figés dans une situation qui ne méritait pas un intérêt si grand. L'auteur s'enlise et nous ramons avec les moyens que nous avons, de la patience et de la ténacité. Vous désirez broyer du noir et bien voilà qui vous assombrira le quotidien. Puis d'un coup nous faisons un bond dans le déroulement nous accrochant pour savoir le dénouement. Nous voulons suivre jusqu'au bout cette jeune fille désenchantée pour voir si elle va tomber plus bas et surtout comprendre comment elle va se relever et enfin vivre, respirer avec joie, rire. Mais cela arrivera-t-il ?
Un roman à la trame originale à ne pas mettre entre toutes les mains tout de même sinon gare au coup de blues. Une suite qui espérons-le laissera présager un avenir plus ensoleillé au récit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   02 janvier 2015
Si vous y tenez, je peux vous dire pourquoi vous êtes là. […] Vous allez mourir. […] Et la personne à côté de vous aussi. Et celle derrière vous. Et moi. On va tous mourir. Tout le monde dans cette église, tout le monde dehors. Vous n’avez pas besoin que je vous le dise. Mais il y a autre chose. […] Vous êtes tous vivants en ce moment. Vous avez encore plein de jours à vivre. […] On sait tous qu’un jour ça s’arrêtera, pour chacun de nous, mais on ne devrait pas y penser. […] Surtout si vous avez trouvé quelqu’un qui vous aime, c’est ça le plus important. Si c’est le cas, alors vous goûterez chaque seconde en sa compagnie…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
lyssleclysslec   21 août 2012
On nous croise dans certains endroits, nous les ados tristes, solitaires, mal dans leurs peau, différents. A tout moment, il suffit de savoir où regarder pour nous trouver : derrière les magasins, dans les ruelles, sous les ponts des canaux et des rivières, autour des garages, dans les hangars, dans les arrière-cours ; on est des milliers - du moins pour qui se donne la peine de nous chercher, parce que ça n’intéresse pas grand monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
happyzetthappyzett   22 avril 2013
Au-dessus de la personne la plus grande, tel un arc-en-ciel, apparaissait une sorte d'inscription.
- Je crois que tu voulais écrire "maman", n'est-ce pas, Adam ?
Fronçant les sourcils, il fit non de la tête.
- Non, maîtresse. Je vous ai dit. C'est pas son nom. C'est son numéro. C'est le numéro de ma maman.
Commenter  J’apprécie          110
x-Kah-mix-Kah-mi   22 décembre 2010
Derrière ma capuche, je ne l’apercevais qu’à moitié, mais quand il se dressa devant moi, je tournai instinctivement la tête et nos yeux se rencontrèrent un instant. Alors je le vis. Son numéro. 15122010. C’était l’autre raison qui me mettait mal à l’aise. Ce pauvre débile, il n’a vraiment pas de chance avec un numéro pareil!
Commenter  J’apprécie          100
AriGAriG   07 juin 2011
J'étais très sceptique concernant ce livre mais après l'avoir dévoré comme je l'ai fait... je pense que mon premier jugement était mauvais.
Sans pour autant être le livre du moment, Intuitions est très agréable à lire et se lit, justement, très facilement. Jusqu'au bout on espère un miracle pour le personnage de Spider... en vain.
Enfin un roman qui exprime des sujets délicats... et une fin qui nous change (et heureusement, parce que les histoires qui se terminent dans le meilleur des mondes ont le don de m'agacer... non, non je ne parle pas de Stephenie Meyer je vous assure...).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
Video de Rachel Ward (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rachel Ward

Intuitions - Rachel Ward - Éditions Michel Lafon
Depuis son plus jeune âge, Jem voit des nombres flotter au-dessus des personnes qu'elle croise. C'est le jour où sa mère décède qu'elle en comprend la signification : il s'agit de la date de leur mort. Et bientôt, elle découvre que son fils Adam possède, lui aussi, le terrible don... Angleterre, 2026. À la mort de Jem, Adam a été élevé par Nana, sa grand-mère. de retour à Londres, il fait la connaissance de Sarah, une jeune femme qui le voit depuis plusieurs mois dans ses rêves. Mais un phénomène troublant va venir bouleverser leur existence. Tout le monde arbore soudain le même nombre : 01012027. Déclaration de guerre, accident nucléaire, virus foudroyant ? Sarah et Adam savent qu'un effroyable événement est sur le point de se produire. Et ils n'ont que quelques mois pour changer le cours du destin...
+ Lire la suite
autres livres classés : intuitionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Intuitions Tome 1 - Rachel Ward

De quoi meurt la mère de Jem ?

Accident de voiture
D'une overdose
D'un cancer
Suicide

10 questions
24 lecteurs ont répondu
Thème : Intuitions, tome 1 de Rachel WardCréer un quiz sur ce livre
.. ..