AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782809439571
480 pages
Panini France (14/05/2014)
3.44/5   17 notes
Résumé :
Miriam Black a un don, elle sait quand la mort va frapper à votre porte.
Âgée d’une vingtaine d’années, elle a déjà vu des centaines de décès aux causes diverses et variées : accidents, suicides, maladies... Quand Miriam rencontre Louis Darling, qui l’a prise en stop, elle lui serre la main et voit que dans trente jours, il sera monstrueusement assassiné et prononcera son nom avant de mourir. Miriam avait abandonné l’idée d’essayer de sauver les gens car cela... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,44

sur 17 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis

Aelynah
  07 mai 2014
Chronique Miriam Black. Tome 1 Blackbird
Je n'ai pas encore commencé que déjà un million de questions se posent à la vision de la couverture.
Psychédélique voilà ce que j'en dirais. On y voit toute sorte de choses dans cette couverture noire et blanche.
Tout d'abord en gros plan le visage de celle que l'on suppose être Miriam Black. Puis les détails apparaissent, ces nombreux oiseaux noirs qui composent sa chevelure et ses vêtements, mais aussi ses morceaux de corps, cette main qui semble appeler à l'aide, ces crânes aux yeux vides ou glauques ou ce bâtiment ressemblant à une tour ...
Comment ne pas être déjà interpellé par ce livre? La mort est omniprésente dans cette couverture cachée ou adoucie aux yeux du monde par ce visage presque souriant en premier plan.
Tout porte à croire qu'elle va nous accompagner tout au long du chemin, ce chemin que la fermeture éclair de sa tenue semble représenter avec cet écusson comme celui des routes des USA.
Alors quand j' entame enfin le premier chapitre je ne sais plus vraiment ce que j'attends.
Miriam nous fait assister à une scène bizarre, un décès prémédité? Non, plutôt une mort connue à l'avance. La mort de cet homme qu'elle a suivi dans un motel miteux juste pour lui dire quelques vérités et le voir mourir sous ses yeux sans qu'elle ne le touche de près ou de loin. Bizarre! Vous avez dit bizarre. Alors que penser lorsqu'elle le consigne dans son journal intime en spécifiant qu'elle a recommencé??
Vous voici aussi perdu que moi? Alors vivement la suite non?
Les débuts que j'attendais donc prometteurs ne se sont pas présentés de suite.
Il faut attendre quelques chapitres pour avoir une meilleur vision de l'histoire même si cela paraît tout d'abord confus.
On se rend alors seulement compte que lorsqu'elle touche les gens, elle voit leur mort. Actuelle ou future, par maladie ou de vieillesse, elle voit tout, le lieu, les gens qui seront là et leur manière de la vivre.
C'est alors que l'on suit le schéma. Deux parties distinctes sont en concurrence. Une partie semble t il actuelle et une partie probablement passée ou future.
Dans la partie que l'on pense actuelle, nous la suivons au jour le jour dans son road-movie si l'on peut dire au gré des routes américaines et de ses interventions.
Dans l'autre partie elle se fait interviewer par un jeune journaliste dont elle a connu l'oncle. Il est l'un des rares cas pour lesquels elle a déroger à sa règle de ne rien dire. L'oncle Bob a donc appris le jour et les circonstances de sa mort presque une année à l'avance et en avait parlé à son neveu. C'est pourquoi le voici aujourd'hui face à Miriam pour en apprendre plus et peut être comprendre.
Les choses commenceront à évoluer lorsqu'elle va croiser la route de Louis et s'apercevoir en le "lisant" que sa mort sera un assassinat et qu'en plus elle sera là à son dernier instant.
A partir de ce moment son histoire va connaître de nombreuses fluctuations qui sont la pour nous tenir en haleine et nous faire nous demander où cela va nous mener. Sauvera t elle Louis? Essaiera t elle seulement? Et quelles en seront les conséquences pour eux et peut être pour d'autres?
Après un début difficile à me lancer, il a fallu attendre la fin de la première partie pour me voir enfin ressentir quelque chose pour l'histoire.
Le personnage de Miriam est assez problématique à cerner car son côté auto-stoppeuse aguicheuse et un peu je m'enfoutiste interpelle. Elle vit la vie comme elle vient, elle dépouille ses "victimes" et va les routes sans réels buts ou finalités.
Qui est elle vraiment? Ses cogitations intenses : sur les décès qu'elle voit, sur le destin que l'on ne peut arrêter et sur la vie elle même ne nous la rende pas forcément sympathique. Un peu névrosée mais qui ne le serait pas en risquant de voir des morts à chaque geste vers une personne, même accidentel.
Elle est violente et assez vulgaire tant en paroles qu'en attitudes. C'est un peu le anti héros de cette histoire.
Les personnages secondaires remontent le niveau car on cherche à en savoir plus sur elle grâce à eux et à leurs interactions.
Qu'ils semblent innocents ou coupables ils font en sorte de nous impliquer plus avant dans cette histoire car ils nous font voir une autre Miriam. Celle ci nous intéresse un peu plus car elle semble avoir une conscience, un reste de bonne résolution et le besoin de changer les choses et non de les regarder se faire sans broncher.
Jusqu'à ce qu'elle me lâche à nouveau avec des délires de schizophrène et un delirium tremens pas si léger que ça.
Ses rêves éveillés glauques et sanglants me perdent enfin totalement et m'ont empêché de continuer.
Ce qui est au départ une histoire qui a du potentiel ne démérite pas mais est écrite dans un langage qui n'est pas le mien et qui à la longue m'a convaincu de passer mon chemin.
Je ne rejette cependant pas l'idée d'y revenir plus tard puisque maintenant je sais ce qui m'attend au tournant.
Car à vrai dire je pense tout de même que pour les aficionados de ce style la suite prévue doit être plus qu'aguichante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BlackWolf
  23 janvier 2017
En Résumé : Au final je dois bien avouer que je ressors de ma lecture de ce Blackbird avec un sentiment mitigé. Je n'ai pas trouvé ce premier tome complètement mauvais, il possède un potentiel intéressant, quelques fulgurances et un dernier quart explosif et efficace dans les ouvertures qu'il propose pour la suite, sauf que voilà de nombreux points ont fait que je n'ai pas non plus été complètement happé. Déjà premier point positif, l'ensemble est porté sur un rythme efficace et haletant qui fait qu'on tourne les pages facilement. L'univers et principalement le pouvoir de l'héroïne, ne manquent pas d'originalité et offrent quelques bonnes idées. L'héroïne elle-même dans son traitement s'avère plutôt efficace et touchante. Certains personnages secondaires, comme le duo d'assassins, sortent aussi un peu du lot. Sauf que voilà d'un autre côté j'ai eu le ressentiment que ce premier tome était trop introductif et que l'intrigue était traité trop rapidement et parfois même trop simplement ou succinctement. Je pense par exemple à l'idée qu'ont ne peut changer le destin qui pour moi manque clairement de complexité et parait un peu simpliste dans son développement. Cela donne l'impression que l'héroïne n'a surtout jamais chercher à le changer ce qui est contradictoire avec son profil. Pareil pour le duo de tueur qui donnent cette impression aussi d'être présenté trop vite. Ensuite certaines avancées de l'intrigue sont un peu trop facile voir légèrement incohérentes, comme la menace que fait peser un des héros sur Miram pour la forcer à bosser avec lui. Au final un premier tome avec des idées, un final qui donne légèrement envie de lire la suite, mais rien de non plus trop marquant pour un premier tome. A voir si un jour je lis la suite.

Retrouvez la chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
lianne
  07 mars 2018
Un livre qui m'a grandement surpris au début, il n'était pas du tout ce que j'en attendais, trop chaotique pour moi, mais que j'ai finalement réussi à apprécier sur la fin.
Quand Miriam Black touche quelqu'un, elle peut voir le moment de sa mort, et en détail. Cela rend ses relations très difficiles. Et le pire la dedans c'est qu'elle ne peut rien y changer. Si elle essaye d'intervenir c'est son action qui va déclencher la mort de la personne en question, en fait sa vision inclue déjà son intervention - ou pas - quand elle la reçoit.
Du coup elle c'est résignée au fait que le Destin était déjà calculé à l'avance, et a décidé de ne jamais s'attacher à personne et a en profiter. Elle surveille les personnes dont elle sait que la mort est imminente, accidentelle et solitaire pour leur voler leur argent, elle reste en marge de la société. Elle est tout le temps en train d'avancer, voyageant de motel en motel ...
Du coup sa vie se passe sur les routes, toujours en mouvement. En fait on est dans un Road movie car tout se passe quasiment en chemin. Elle fait la rencontre de deux personnes qui vont changer sa vie. D'un coté le chauffeur de poids lourd, Louis, qui la prend en stop et qui dit son nom en mourant, et de l'autre un petit délinquant, Ashley, qui va lui apporter la ruine.
C'est deux personnages sont vraiment totalement opposés. Autant Louis est le gentil par excellence, qui fait limite naïf et victime ici (même si on s'aperçoit quand même qu'il est bien plus complexe que ça), autant Ashley est dans une spirale de violence et de folie qui ne pourra pas s'arrêter. Et pourtant Miriam décide de s'attacher à Ashley et de rejeter Louis.
On ne va pas se le cacher, on est dans un des livres d'urban fantasy les plus chaotique et violent que j'ai lu. Ce n'est pas nouveau que le genre peut l'être grandement, j'avais déjà expérimenté ça avec Blood Orange ou Kryna plus récemment, mais c'est vrai qu'en général je m'y attends, alors que la ça n'a pas du tout été le cas.
Mais la ou les deux précédent avaient franchis la barrière entre ce que j'apprécie et ce que je n'apprécie pas, celui ci arrive de par son final à totalement renverser la vapeur et à me donner vraiment envie de voir comment la situation va évoluer dans les tomes suivants.

J'avoue que j'ai eu beaucoup de mal avec Ashley. Il est réaliste, mais justement c'est ça qui m'a le plus effrayé. Non pas que je ne le trouve pas bon dans son rôle, mais au contraire je le trouve trop bon. C'est le genre de personne qu'on n'a pas envie de rencontrer le soir en rentrant même si on sait qu'ils existant, l'incarnation de la peur du chaos qui peut nous tomber dessus alors même qu'on ne lui a rien fait, juste parce que pour lui c'est fun et qu'il rigolera en vous regardant vous débattre pour votre vie. Il est vraiment à moitié fou tout en étant totalement focalisé sur son but qu'il fera tout pour réaliser en prenant le maximum de plaisir en route.
Miriam est un personnage qui c'est perdu en cours de route. Elle ne vit qu'au jour le jour, elle ne respecte personne, jure à toutes les phrases et la mort est devenu son quotidien. Vu de l'extérieur elle est badass et trash, mais ce n'est qu'une couverture. En fait elle se laisse totalement aller, et même quand le pire lui arrive elle s'en fou totalement. Elle se considère comme une charognarde, qui se repait de la mort des autres et même si maintenant elle s'y est fait, ça ne la réjouit jamais. Elle ne considère pas qu'elle a encore un avenir, elle est vraiment au fond du trou. Mais pas dans le sens qu'elle est en dépression, non, vu qu'elle continue à se battre pour survivre, mais au fond elle le fait plus pour la forme que parce que ça lui importe beaucoup. Elle a compris que le Destin était déjà joué et qu'elle ne pouvait rien y changer.
J'ai trouvé son personnage très réaliste, elle est bourrée de failles ce qui la rend très humaine. Elle est aussi complexe parce qu'on sent derrière tout ça qu'elle a aussi un coté très gentil mais que celui ci c'est fait battre à plate couture par le destin et se tapit dans un coin sombre depuis.
J'avoue que j'ai vraiment eu du mal au début. le récit est très chaotique, il n'est pas raconté linéairement, et les personnages ne donnent pas forcement envie de les apprécier au premier abord. Mais finalement je ne regrette pas d'avoir persévéré car j'ai grandement apprécié la fin.
On est donc dans un roman qui raconte la descente en enfer d'une femme seule contre le Destin. On n'est pas dans un conte de fée mais l'espoir existe tout de même un peu et prendra un tour que Miriam n'attendait pas du tout, et en tout cas plus depuis longtemps.
Du coup je suis vraiment très curieuse de voir comment la situation peut évoluer vis à vis des personnages.
15/20
Lien : http://delivreenlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
WeeCrow
  06 mai 2015
Miriam Black. Un nom pas très original lorsque l'on sait qu'elle peut voir la mort des personnes qu'elle touche. Une banshee des temps modernes. Sa mère était un version miroir de celle de Carrie (le roman de Stephen King). Alors pour se venger d'autant de mépris, de tabous, d'interdictions et d'obligations, Miriam se sent maintenant obligée de jurer comme un charretier dès qu'elle ouvre la bouche. Pire que dans les séries de Bit-Lit. Et c'est très vite lassant. Elle est un peu une "Madame-je-sais-tout", hautaine dans son propre monde et se permet de juger les autres à tout va. Après son enfance enfermer dans sa chambre de gentille petite fille, elle sait bien évidemment se battre, utiliser des armes et faire sa "MacGyver" en toute occasion.
Un gentil camionneur, Louis, tombe amoureux d'elle (évidemment), mais un autre jeune homme, Ashley, un peu moins gentil, lui court également après. On a donc ici un triangle "amoureux", ou seulement sexuel. Une histoire de drogue où Miriam se fait entraîner sans le savoir, et où elle y entraîne Louis, provoquant des évènements en chaîne. Elle va essayer, pour la première fois depuis longtemps, de changer le court des choses et de sauver Louis. Mais entre les "attends je t'aime bien" et les "fuis-moi, je ne suis pas quelqu'un de fréquentable", l'histoire laisse un goût un peu amère de déjà-vu et revu.
Le récit est entraînant, les expressions sont classiques mais pas que, l'écriture est très bien. Mais rien ne sort vraiment de l'ordinaire dans ce récit si ce n'est le langage de Miriam et son don en lui-même. Surtout, Miriam, sa personnalité et son langage justement, m'ont vraiment gêné tout du long.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Gr3nouille2010
  04 février 2016
Miriam est une jeune femme hors norme. En effet, depuis des années, Miriam est capable de connaître les circonstances et la date exacte de la mort d'une quelconque personne. Un simple contact et elle voit tout. Par le passé, elle a essayé de changer les choses, de détourner le destin pour sauver les victimes mais elle n'y est jamais parvenue, poussant même ses visions à se réaliser ; « Ce que le destin veut, le destin l'obtient. ». Complètement anéantie par des années d'impuissance et d'incompréhension, Miriam dérive sur les routes et fait en sorte de toujours se trouver au bon endroit, au bon moment, pour faire les poches à ses victimes et ainsi, survivre du mieux qu'elle peut.
La vie de Miriam prend un autre tournant lorsqu'elle rencontre un routier, Louis, et qu'elle aperçoit sa mort. Ce qui change de d'habitude, c'est qu'elle l'entend l'appeler juste avant d'être tué. Pour le peu de route qu'ils ont fait ensemble, Miriam a commencé à s'attacher à Louis et, même si elle tente de le fuir, le destin le remet sur sa route... Elle a abandonné toutes tentatives de sauvetage mais elle devra à nouveau essayer...
Ce roman est d'une noirceur très prononcée. L'auteur ne mâche pas ses mots et le langage est donc cru et vulgaire mais tout colle parfaitement avec l'héroïne. Miriam est un personnage complètement dévasté et anéanti, toujours à courir après un potentiel cadavre pour vivre et s'alcoolise jusqu'à plus soif dès qu'elle le peut. Ce qui la rend d'autant plus attachante !
À travers certains chapitres qui font office d'interlude, intitulés la plupart du temps « Interview », Miriam dévoile petit à petit ce qu'elle est, ce qu'elle vit et ce qu'elle endure avec ce don (qu'elle qualifie plutôt de malédiction). On ressent tout l'impact qu'il a sur sa vie et à quel point il l'a détruite. le caractère et la personnalité de Miriam sont donc tout à fait adaptés aux situations et je n'aurai pas pu imaginer une histoire moins violente !
On suit donc Miriam à travers ses escapades et ses diverses rencontres, plus ou moins fréquentables (surtout moins...). Sa rencontre avec Ashley, par exemple, un grand arnaqueur, va être le début de ses réelles sources d'ennuis... Les chapitres sont rythmés grâce au suspense qui plane jusqu'à la fin concernant sa vision de Louis, au don de Miriam qu'elle exploite régulièrement, et à l'atmosphère sombre et glauque maintenu tout au long. L'intrigue est superbement ficelée avec deux histoires qui finissent par se rejoindre... le coup du destin, et le fait de le connaître avant l'heure, est quand même quelque chose de difficile à cerner, il ne faut pas perdre le fil et réussir à surprendre le lecteur ; l'auteur a su parfaitement maîtrisé ces aspects !
Quand l'on n'est pas habitué, il faut un temps pour se faire à cette ambiance glauque et parfois dérangeante tant les détails sont approfondis et nombreux, mais plus on avance, plus la lecture devient un réel plaisir ! de plus, étant donné que l'on ne sait pas encore tout sur les origines du don de Miriam, on a envie de poursuivre avec elle, savoir ce qu'il va lui arriver à nouveau et comprendre d'où vient sa particularité. Une saga à découvrir pour ceux qui ne sont pas rebutés par la violence, les scènes décrites avec beaucoup de minutie et un langage cru.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Elbakin.net   21 mai 2014
En l’état, il s’agit d’un premier tome dynamique, vite lu et détonnant.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
TomatoKetchupTomatoKetchup   19 août 2014
Les phares des voitures pulsent comme des stroboscopes à travers les volets déglingués du motel.
Quand elles pénètrent dans la chambre, Miriam se regarde dans le miroir sale.
J’ai l’air de débarquer d’une route poussiéreuse, pense-t-elle. Jean crade et déchiré. Tee-shirt blanc moulant. Cheveux blonds décolorés aux racines apparentes ; ces racines sombres, comme issues de la terre.
Elle pose ses mains sur ses hanches puis les balance à droite, à gauche. D’un revers de la main, elle essuie une tache de rouge à lèvres, là où Del l’a embrassée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Gr3nouille2010Gr3nouille2010   04 juin 2014
Toutes nos vies ne sont qu'une série d'événements minutieusement orchestrés pour atteindre ce summum instant. Chaque action. Tous les murmures amoureux et les gestes haineux - tout n'est qu'un minuscule rouage dans l'horloge prête à sonner l'alarme pour notre dernière heure.
Commenter  J’apprécie          10
ZiZi   03 juin 2015
Ce que le destin veut, le destin l’obtient.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Chuck Wendig (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Chuck Wendig
Payot - Marque Page - Chuck Wendig - Les Somnambules
autres livres classés : road tripVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
71 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre