AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782749173320
Le Cherche midi (10/03/2022)
4.16/5   317 notes
Résumé :
Un road trip initiatique et sensible à travers l'Amérique par les auteurs d'Alabama 1963.
Philadelphie, juillet 1973. Voilà un an qu'Amy est sans nouvelles de sa grande sœur partie tenter sa chance au Manoir Playboy, à Los Angeles. Inquiète, la jeune adolescente décide de la rejoindre. Pour cela, il lui faudra traverser les États-Unis. Seule.
Dans une Amérique de la contre-culture secouée par le scandale du Watergate et traumatisée par la guerre du Vie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (137) Voir plus Ajouter une critique
4,16

sur 317 notes
5
80 avis
4
31 avis
3
14 avis
2
4 avis
1
0 avis

Yvan_T
  23 mars 2022
Impossible de résister au nouveau roman de Ludovic Manchette et Christian Niemiec après mon immense coup de coeur pour « Alabama 1963 » !
« america[s] » invite à suivre les pas d'Amy, treize ans, qui vient de quitter un domicile familial privé d'amour, avec l'espoir de retrouver sa grande soeur qui s'est fait la malle du même endroit un an plus tôt…afin de devenir playmate dans le célébrissime Manoir Playboy à Los Angeles. le seul petit hic est que l'adolescente habite Philadelphie et qu'elle va donc devoir traverser les Etats-Unis en auto-stop, toute seule et sans un sou en poche.
Si ce roman se déroule dix ans après « Alabama 1963 », pour nous plonger dans l'Amérique des seventies, il délaisse cependant le thriller afin de nous servir un road trip parsemée de quête identitaire sur la mythique Route 66. Il ne faut cependant que quelques pages pour se rendre compte que, peu importe le genre, l'écriture de ce duo d'auteurs continue inévitablement de faire mouche.
Au niveau des personnages, ce nouveau roman n'a également rien à envier à « Alabama 1963 », surtout qu'Amy va croiser de nombreux individus au fil de ce voyage, allant de hippies bienveillants à des gens moins fréquentables, en passant par quelques célébrités tels que Bruce Springsteen (dont je suis grand fan!), Hugh Hefner ou même Ted Bundy. Les auteurs s'en donnent à coeur joie, forçant parfois même un peu sur la dose au détriment de la crédibilité, mais insufflant beaucoup d'humour à un contexte social, politique et culturel existant, un peu à l'image du premier roman du Suédois Jonas Jonasson, « le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire », faisant même également un peu penser à « Forest Gump ».
Outre des rencontres marquantes, des personnages attachants et un hasard qui fait souvent bien les choses, les auteurs multiplient également les références, surtout musicales (Route 66 oblige !), mais également à leur précédent roman, tout en livrant une ode à l'amitié et à la liberté, le tout servi par une écriture fluide, des dialogues percutants et une bonne dose d'humour et d'humanité.
N'hésitez pas à lire Ludovic Manchette et Christian Niemiec !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1150
Ladybirdy
  29 mars 2022
Chronique d'un abandon.
Quel dommage ! Je me faisais une joie de découvrir ce deuxième roman des auteurs d'Alabama 1963 que j'avais tant aimé. Ici, la magie n'a pas opéré. Que c'est hasardeux un deuxième livre après un coup de coeur.
En quelques mots, on suit ici le road trip d'Amy, une ado de bientôt quatorze ans en fugue. Elle veut retrouver sa soeur Bonnie, voila sa seule motivation au milieu d'une famille peu folichonne qui ne va pas lui manquer. Sur son chemin, elle va croiser de nombreuses personnes qui lui tomberont souvent du ciel pour se loger, se nourrir, en somme pour rendre possible ce voyage lointain. Je ne suis pas fan a la base des personnages tout droit sortis d'une pochette surprise comme j'appelle ça. La providence, les miracles, la bonne chance, très peu pour moi.
Amy c'est à mon humble avis le point fort de ce roman tant cette gamine est déroutante. Elle a une imagination débordante pour aller au bout de ses idées. Treize ans et demi et autant de prénoms différents que de rôles dignes d'une célèbre actrice, autant d'histoires mirobolantes pour justifier sa présence si jeune sur les routes américaines. J'ai beaucoup souri au début car Amy est vraiment épatante. « - Pourquoi es-tu toute seule dehors si tard? Ta mère n'est pas rentrée ? (Profonde réflexion éclaire) - C'est que ma mère elle fait le tapin ». Je ne m'y attendais pas à celle-là ! Et des idées lumières ainsi, ça fourmille à la pelle.
Quand fourche ma langue j'ai là
Un fou rire aussi fou qu'un phénomène
Je m'appelle Amy, Alice, Pénélope, Carol
Je m'appelle Lolita
Lo de vie, Lo aux amours diluviennes
Ça fait sourire un moment puis ça lasse. Enfin moi, ça a fini par bouder mon plaisir lecture. D'autant plus qu'il n'y a pas vraiment d'intrigue qui viendrait pimenter le tout, pas vraiment non plus d'évolution dans le personnage d'Amy (peut-être que ça arrive plus tard mais jusqu'à la moitié du livre, tout reste très linéaire).
À côté de ça, pas de bol pour moi qui ne voue aucun culte pour l'Amérique, les auteurs m'ont servi l'Amérique à toutes les sauces : une page entière de paroles de chansons américaines (inconnues au bataillon pour la plupart), des noms d'acteurs, de stars en tous genre (toujours inconnus au bataillon), des noms de villes à la pelle impossibles à situer sur une carte (ma géographie américaine est tristement pauvre).
En conclusion, je n'ai pas survécu à cette surenchère américaine ni à l'idée peu crédible d'une si jeune gamine en fugue livrée à elle même qui ne rencontre que de bonnes âmes, je ne connais qu'une mère Thereza et elle n'est plus de ce monde.
C'est un avis très personnel que je vous livre mais je sais que ce livre rencontre déjà la route du succès. C'est tout ce que je souhaite à ce duo d'écrivains bien sympathiques et généreux et qui ne manquent pas ni d'humour ni d'imagination.
Vous vous ferez votre propre avis si vous ouvrez ce livre. Je sais que beaucoup d'entre vous apprécient l'Amérique.
Et puis et puis…
Pardonnez-moi si je n'ai dans les yeux
Que l'Amérique
Je reviendrai je ne sais pas quand
Cousu d'or et brodé d'argent
Ou sans un sou, mais plus riche qu'avant
De l'Amérique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10520
iris29
  02 juin 2022
C'est un roman qui distille ses saveurs bien longtemps après avoir refermé ses pages...
L'Amérique dans tous ses états...

On est en juillet 1973, Amy jeune adolescente souffre d'un manque d'amour et d'attention dans le foyer parental. ( Ou pour le dire cruement : ses parents n'en ont rien à foutre ! ). Sa soeur Bonnie, est partie à Los Angeles avec comme objectif, devenir playmate, et sa meilleure amie n'est plus là.
Aussi, c'est une petite personne très seule, mais très déterminée, (et un peu inconsciente...), qui va décider de rejoindre sa soeur en auto-stop jusqu'au manoir d'Hugh Heffner , et ainsi traverser son pays d' Est en Ouest .
Elle y rencontrera "toutes les Amériques" ( d'où le titre qui en contient bien plus encore...) : celle des vétérans, des pauvres , des riches, des musiciens, des acteurs, du manoir Playboy etc...

A partir de là, vous avez deux attitudes face à ce livre, soit vous marchez , soit vous êtes laissé sur le bas-côté, car une adolescente de douze ans et demi, seule" on the road", ça pourrait très mal finir... très "roman noir" et glaçant. Mais les auteurs ont choisi ,(mis à part une fois) ,de nous montrer que de belles choses . Oui, à aucun moment les gens qui prennent cette mineure en charge , ne préviendront les autorités, ne se poseront la question d'éventuelles poursuites judiciaires.... Mais ses parents ont-ils seulement signalé sa disparition ?
Angélisme ?
Oui, peut-être. Mais c'est le but assumé des auteurs, alors j'ai marché, ou plutot été prise en stop ! D'autant que ce que le message du roman, s'il est positif , fait tout de même un constat amer, Amy ne peut pas trop compter sur sa famille.
Alors, la famille, elle se la choisira. Et tous ces gens croisés sur la route (66) la feront grandir, changer, évoluer..
Elle est attachante cette gamine dont le mantra pourrait être : "Même pas peur".
Et à travers ses yeux innocents, on (re)visitera les années 70, on y fera nous aussi, de belles rencontres, celles d'américains moyens ou remarquables, inconnus ou célébres. Et pour cela Manchette et Niemiec font preuve de beaucoup d'inventivité et d'ingéniosité. Comment placer, ajuster, caser, la petite histoire d'Amy dans la grande histoire ? Films , chansons, livres .
Si Amy saura s'adapter à chaque fois à son environnement, elle inspirera également des chansons ou des films à ...
( Non ! Je vous laisse le découvrir ! )
Car ce qui ressort de ces pages, en dehors du profond amour des auteurs pour l' Amérique, c'est la jubilation ! On sent que ces deux auteurs, tels des gamins malicieux, se sont éclatés à nous raconter à travers Amy, leurs coups de coeurs culturels de jeunesse.
On y croise tous les grands noms qui ont construit les années 70.
Jubilatoire, ingénieux, culturel, nostalgique, merveilleux, positif , je retiendrais deux choses : la première , c'est la liberté qui régnait sur ces années là, où tout était à faire, à inventer. ( Enfin, c'est l'impression que j'en ai...)
Et la deuxième, c'est des phrases superbes et philosophiques, dont : " Va là où tu es aimée"

Ne restez pas bloqué dans un état proche de l'Ohio, choppez la positive attitude avec America [s], un roman bien plus vaste qu'un bouquin...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          470
Tostaky61
  31 mars 2022
J'ai 14 ans, ou 16, ou 13, ou moins, selon les gens que je croise.
Je m'appelle Amy, ou Donna, ou Carol, ou Jane, là aussi, selon les personnes que je rencontre.
Je suis partie de chez mes vieux.
Je n'en pouvais plus de leur vie de misère et puis de toute façon, je leur manquerais même pas.
J'ai pris quelques affaires, mon argent de poche pour le bus et en route.
Où je vais ?
Rejoindre ma soeur, Bonnie. Elle est partie ça fait un bail et n'a pas donné de nouvelles, mais moi, je sais où elle est.
Adieu Philadelphie, bonjour Los Angeles.
Vous affolez pas, y a juste l'Amérique à traverser, ça va l'faire.
Le nouveau bouquin de Manchette et Niemiec, la doublette d'auteurs qui m'avait bouleversé avec son Alabama 1963, m'a entraîné dans un road trip dans la peau d'une jeune fille que rien ne semble effrayer.
Ah, l'innocence de la jeunesse...
On est au début des années 70, un monde que les moins de 50 ans ne peuvent pas connaître. Un vent de liberté flotte sur une Amérique empêtrée dans la guerre du Vietnam et dans une affaire qui peut coûter son trône à son Président.
On y plonge avec délice avec l'insouciance d'une héroïne attachante.
C'est elle qui raconte son périple, avec ses mots à elle, son regard juvénile, son analyse parfois loufoque, ses mensonges.
Ses rencontres vont l'enrichir, sans doute la construire, elle va grandir, découvrir les multiples facettes du monde qui l'entoure.
Les joies, les peines, les trahisons, la violence, l'amitié, l'amour, la misère ou le luxe.
Sous la plume de ce duo, le lecteur voyage au travers des États et fait, en même temps que le personnage principal, des rencontres inattendues.
À noter la bande-son exceptionnelle qui permet de s'immerger encore plus dans l'époque.
J'ai adoré cette balade, parce que dans le monde de fous dans lequel on vit, ce genre de lecture est une énorme bouffée d'oxygène.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          383
Stelphique
  25 mars 2022
Ce que j'ai ressenti:
« Il faut surtout pas suivre les chemins tout tracés. C'est le meilleur moyen d'aller nulle part!»
Il est hors de question d'aller nulle part, hors de question de se laisser moisir dans une relation toxique, hors de question d'éteindre la flamme à l'intérieur. Il faut prendre la route. La route, c'est rencontrer la liberté. C'est s'y confronter, prendre l'ampleur du concept, saisir toute l'ivresse de ce Bonheur. Qu'importe le danger, qu'importe les difficultés, qu'importe les préjugés. le voyage en vaut le détour. C'est parce qu'il est fait d'inconnu.e(s), qu'il ne sera jamais identique, que forcément, il faut le vivre. Et c'est cela, que Ludovic Manchette et Christian Niemec nous font ressentir dans ce livre, un roadtrip à nulle autre pareil, une échappée pleine de tendresse et de naïveté, un moment unique de partage et d'amitié. Une traversée de l'Amérique, à travers le temps, la musique, les influences littéraires et politiques, le regard d'une enfant. Et c'est là que la magie prend. C'est là, qu'elle vient se nicher, dans le coeur, qu'elle explose. Parce que c'est une petite fille qui entreprend le voyage. C'est une petite fille, qui se bouge, fait bouger, et bouleverse ce petit monde. Parce que c'est de l'amour d'abord, une navigation aussi, entre des sentiments d'abandon et de résistance, l'apprentissage de la vie pour trouver enfin sa place. C'est tout joli. Il y a cette candeur, qui vient te toucher, mais il y a aussi, la noirceur qui surgit, un peu partout. La quête de Amy, l'emmène à se trouver, trouver un sens, trouver sa vérité, après tous les mensonges et les déceptions qui s'invitent, au sein de ce transbordement d'émotions. Il aura suffit d'une route, et le cran d'une petite fille, pour que nous soyons témoins de l'effervescence d'un pays, en pleine transition. Il aura suffit d'un manque, et le talent de deux auteurs sensibles pour que nous soyons transporté.e.s dans une histoire euphorisante. Que c'est bon de partir! Que c'est bon d'être avec toi, Amy! Je vais chérir le souvenir de ces rencontres cocasses, émouvantes, singulières, exceptionnelles, musicales, les faire revenir à chaque fois, au delà d'un arc-en-ciel, sur un air de Summertime, juste comme ça, pour le plaisir!
« Va là où tu es aimée… »
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320

Citations et extraits (61) Voir plus Ajouter une citation
Virginie10Virginie10   26 juin 2022
"C'est drôle, on envoie des satellites là - haut ours pouvoir mieux communiquer, mais j'ai l'impression que plus la science fait de progrès dans ce domaine, moins on communique. Et plus on est seuls."
Commenter  J’apprécie          00
Virginie10Virginie10   26 juin 2022
"Je vais là où je suis aimée."
Commenter  J’apprécie          20
YdamelcYdamelc   19 juin 2022
Ma mère aussi est spéciale. Elle est rancunière comme pas deux. Un jour, il y a au moins dix ans, un voisin à qui elle disait bonjour lui a fait remarquer qu'elle avait les mains froides. Franchement, c'était pas méchant... Eh ben, quand il est mort, l'année dernière, elle nous a sorti :《Qui c'est qu'a les mains froides maintenant ?》.
Commenter  J’apprécie          155
dolo0818dolo0818   18 juin 2022
Après, Hef continue à parler de la vie, du bonheur, tout, ça. Ce que je retiens surtout, c'est cette phrase assez drôle qu'il nous sort quand on finit notre salade de fruits :
"Il faut surtout pas suivre les chemins tout tracés. C'est le meilleur moyen d'aller nulle part !"
Commenter  J’apprécie          10
LadybirdyLadybirdy   28 mars 2022
«  Profite d’être jeune et innocente… Ça passe vite, tu sais. Un matin, tu te réveilles et tu te dis plus “Chouette, encore une belle journée qui s’annonce, qu’est-ce qui va m’arriver de bien ?”, tu te dis “Merde, il faut encore remettre ça aujourd’hui, qu’est-ce qui va encore me  tomber sur le coin de la gueule ?” Et là, tu sais que t’es passée de l’autre côté.  
Commenter  J’apprécie          414

Videos de Ludovic Manchette (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ludovic Manchette
Alabama 1963 de Ludovic Manchette et Christian Niemiec aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1094155-romans-alabama-1963.html • America[s] de Ludovic Manchette et Christian Niemiec aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/1107396-romans-americas.html • • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #conseillecture #editions
+ Lire la suite
autres livres classés : road tripVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Ludovic Manchette (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
532 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre