AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,78

sur 140 notes
5
8 avis
4
16 avis
3
11 avis
2
0 avis
1
0 avis
marina53
  15 septembre 2015
Pour avoir tagué le mur de son prof de maths et mis le feu à sa poubelle, la jeune Merci Zylberajch se retrouve au poste de police. Elle avoue tout, sans retenue ni gêne. Bonne copine, elle ne dénonce pas ses amies, les deux soeurs Frida et Agnetha, avec qui elle a fait le coup. Une semaine plus tard, elle se retrouve cette fois-ci devant le juge du tribunal des enfants. Elle n'ira pas en centre de détention comme elle le pensait mais fera des prestations éducatives et philanthropiques. Après avoir écouté Merci se plaindre des hommes politiques qui ne font rien pour Bredenne, sa ville, notamment pour les jeunes, le juge lui trouve un poste à la mairie. Elle devra mettre sur pied un projet durable pour les jeunes, 3500€ lui étant alloués...

Merci, cette jeune fille à l'allure gothique, n'a pas sa langue dans sa poche. Aussi, dès lors qu'on lui donne la possibilité de s'exprimer, elle ne manquera pas de prendre la parole et dire haut et fort ce qu'elle pense. Par l'intermédiaire de Merci, Zidrou dresse le portrait bien amère de la jeunesse actuelle et de ses désillusions, notamment en politique. Ce scénario original pourra ravir aussi bien les ados que les plus grands, Zidrou n'ayant pas vraiment approfondi les problèmes. Malgré cela, cet album se veut à la fois touchant, teinté d'humour et tout en légèreté. le trait semi-réaliste d'Arno Monin sert parfaitement ce scénario ainsi que les couleurs harmonieuses et poétiques.

Merci, on peut lui dire merci!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          570
Ydamelc
  02 novembre 2016
Merci, j'en ai fait l'acquisition au quai des bulles 2016, à St Malo !
Première fois que je me rendais à un salon dédié à la bande dessinée.
C'est trop spec' un salon de ce genre !!!
Sans déconner !
Je n'en suis pas encore remise...
Chaque éditeur a son petit coin, son stand ! Et chacun fait comme il veut, quoi !
Obligation d'acheter un album contre une dédicace, tirage au sort, dédicace seulement sur l'album du visuel affiché, des illustrateurs, scénaristes annoncés, mais que je n'ai vu nulle part sur le programme des 3 jours...
Mon petit sac à dos plein de BD et moi, on a rien capté !?

Bon, revenons en à Merci.
Après un petit tour, pour (essayer...sans succès de) m'acclimater, je m'arrête donc au stand Grand angle/bamboo.
Éditions que j'apprécie et que je commence à bien connaître, pour ses romans graphiques.
Je jette un petit coup d'oeil rapidement savoir s'il y a des exigences et je ne vois rien, à part une petite charte de bonne conduite.
Toute contente, je me place en queue de file pour rencontrer Arno Monin.
Je sors de mon sac à dos L'adoption,découvert cet été, sur mon lieu de vacances (en Auvergne, si vous n'avez pas suivi :-p)
Il fait de jolis dessins au crayon, assez détaillés. Ça prend du temps.
Au bout d'une heure et demi, j'ai quand même un peu avancé, mais l'illustrateur a un prix à recevoir. Faut pas qu'il soit en retard.
Le monsieur des éditions, il arrête donc la file juste devant moi....

- Je vais prendre vos numéros de tickets et je vous fais passer en priorité cet après midi, qu'il nous dit, à moi et aux deux personnes derrière.
- Hein ?! Quel ticket ?! que moi, je dis.
- On a dû vous remettre un ticket à la caisse quand vous avez acheté l'album...
- C'est écrit où qu'il fallait un ticket ?!
J'ai rien acheté du tout, moi ! Enfin, si ! Cet été... En Auvergne...
Comment qu'on fait quand on a déjà l'album, alors ?
- Faut le racheter...
- o_O
- Ou alors, il y a Merci ?
- OK... Bah...Merci, alors... A tout à l'heure...

Un peu vénère ( une matinée de perdue), j'ai donc quitté ma place, sans avoir la possibilité de passer en priorité l'après midi, avec mon fameux ticket, après mon passage en caisse...

En même temps que Merci (j'ai pris le tirage spécial avec dos toilé, numéroté et signé, tant qu'à faire...), j'en ai profité pour prendre Le jour où le bus est reparti sans elle (j'essaierai de faire une petite critique pour celui là aussi ! J'ai d'autres petites anecdotes de ma vie à raconter :-p).
J'avais 2 petits tickets, j'étais contente !

Re-queue... Et mon tour est enfin arrivé !

On a bien rigolé avec Arno Monin.( Qui ne m'a pas demandé mon ticket ! Même pas aperçu ! Il est resté dans ma poche ! Na ! )
Il avait une extinction de voix...Et moi, qui n'entend déjà rien en temps normal ! On faisait la paire, je vous le dis !
Je suis repartie avec une jolie Qinaya au crayon (L'adoption) et une petite dédicace manuscrite pour Merci.

Je viens à l'instant de refermer ce nouvel album et je suis bien heureuse d'être passé par toutes ses petites péripéties, finalement !
Une histoire, tendre, drôle, poétique !
Merci, cette jeune fille, gothique jusqu'au bout des ongles, saura se servir de sa peine de substitution, après des actes de vandalisme, avec intelligence !

Scénario de Zidrou, auquel je commence à bien prendre goût. Dessins de Monin, que je trouve fort sympathique (autant l'homme, que ses dessins, d'ailleurs).
Un roman graphique que je vous invite à découvrir.

Mention spécial aux parents de Frida et Agnetha, les Vanel.
Ces fans du groupe ABBA, qui m'ont procurée quelques bons fous rires !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          337
saigneurdeguerre
  02 novembre 2021
« Merci ! Mais non ! Je ne vous dis pas « merci » ! J'vous parle de Merci ! Comment ? Vous ne connaissez pas Merci ? … Non ! Je ne prétends pas que vous êtes impoli ! Je vois juste que vous n'êtes pas de Bredenne ! Si vous étiez du coin, vous sauriez qui est Merci ! Seize ans et déjà beaucoup de tags à son actif : « le Parmentier gros PD » en est une belle illustration… Sans parler des poubelles incendiées… Et son style gothique… Jeunesse perdue, j'vous dis, moi ! Rien de bon dans cette graine-là ! Ferait mieux de soulager sa pauvre mère qui a eu un accident cérébral il y a huit ans. Heureusement pour elle, elle est tombée au tribunal des enfants sur le juge Pirlot, cet hurluberlu ! Moi, cet' gamine-là, je te la foutrais en prison vite fait pour lui apprendre le respect ! Au lieu de ça, elle est envoyée au conseil communal pour prester 150 heures ! Avec 3500 euros en prime pour développer un projet ! Avec not'pognon ! C'est-y pas scandaleux-ça ? Des juges pareils faudrait les expédier chez les canibales en Amazonie-Nouvelle-Crimée ! »
Opinion anonyme. Sans nul doute, un membre de l'opposition communale…

Critique :

Un peu sceptique au départ avec ce livre qui m'a été offert… Un truc pour ados ! Pfff ! J'ai dépassé la date de péremption depuis longtemps ! Eh, bien… Non ! Je me suis beaucoup amusé ! Merci est un personnage très touchant qui a besoin de créer un projet. A l'image de beaucoup de jeunes, elle ne trouve pas sa place dans la société, ce qui est très démotivant et pousse à faire des co…, des bêtises ! Mais puisqu'on lui donne la parole au sein du Conseil communal, elle va la prendre et s'en servir !
Et qui a dit que la poésie était morte et que c'était un truc de vieux ? Hein ? Dénoncez-vous que diable !
Suivez les échecs et les réussites de Merci… Comme dirait son grand-père : « Seul celui qui n'est tombé de l'arbre qu'une seule fois a peur d'y grimper à nouveau. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          306
orbe
  05 août 2016
Parce qu'elle est condamnée suite à un délit mineur à passer son été à la mairie et à proposer un projet en direction des jeunes de la ville, Merci va voir sa vision du monde changer.

Elle va découvrir la possibilité de s'investir dans des projets collectifs et découvrir différemment sa ville.

Cette transformation de cette jeune fille au look gothique et aux sens à fleur de peau est le résultat du regard bienveillant d'adultes qui pensent encore que tous les adolescents peuvent se réaliser.

Une bande dessinée bien illustrée et jolie avec un plus une dimension poétique intéressante.

A découvrir !
Commenter  J’apprécie          110
CdiClgJaures78
  15 janvier 2016
Merci
Non, je ne commence pas cette critique par des remerciements, mais juste par le nom de l'héroïne: Merci.
Le scénario a été imaginé par Zidrou. de son vrai nom Benoit Drousie, cet homme de 53 ans (1962) est le scénariste de nombreuses bandes dessinées comme L'élève Ducobu, Tamara, Sac à puces, ou encore Boule à zéro. Il reçut le Prix jeunesse au Comics Festival Belgium en octobre 2004 pour l'album N°10 de L'élève Ducobu, Miss 10/10.Le dessinateur de la BD, Arno Monin, 34 ans (1981), est un nantais qui s'est fait connaître grâce à L'Envolée Sauvage, scénarisé par Laurent Galandon et récompensé par le Prix Jeunesse « Raconte-moi l'Histoire », et de nombreux autres.
C'est l'aventure d'une jeune délinquante du nom de Merci. En plein dans notre époque, la BD raconte comment l'adolescente va découvrir la politique et s'immiscer dans la vie de sa ville.
Ce livre m'a vraiment plu car c'est une belle histoire pleine de poésie, au sens propre et figuré, et que Merci est un personnage auquel on s'attache vraiment. J'ai aussi aimé le fait que le scénariste soit vraiment rentré dans la vie de tous les jours, en utilisant un vocabulaire familier dans les nombreux dialogues. Malgré la fin amoureuse sans surprise, les points positifs finissent loin devant, et un tome 2 est même sorti !
Je recommande ce livre :
-à ceux qui aiment les Bandes Dessinées
- aux personnes de 10 à 300 ans
- à ceux qui aiment les aventures poétiques
- à ceux qui préfèrent les histoires de héros adolescents
- aux fans de Abba, qui en découvriront d'autres…
(Phili, 4e)

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
celosie77
  31 mars 2017
Comment remettre une jeune délinquante dans le droit chemin ? (Enfin, ici c'est de la délinquance légère, disons plutôt des grosses bêtises et beaucoup d'insolence...) En lui proposant de siéger au conseil municipal pour s'exprimer par des propositions concrètes en faveur des jeunes plutôt que par des tags sur les murs. Et ça marche ! Merci étant au fond une fille sensible et intelligente, elle parvient à cerner les problèmes de sa petite ville et à finaliser un beau projet malgré le manque total de soutien du maire.
Une BD découpée en chapitres, ce qui n'est pas courant, une jolie histoire, rafraîchissante, qui montre qu'on ne fait peut-être pas assez souvent confiance aux jeunes et qu'on ne les implique pas assez dans la vie politique locale. Un thème rarement abordé en bande-dessinée qui rend l'histoire intéressante malgré un côté "bien pensant" et des thèmes secondaires pas assez approfondis.
Commenter  J’apprécie          70
Linelo
  02 janvier 2015
Pour avoir tagué la maison de l'un de ses professeurs, Merci est arrêtée et conduite au commissariat. Ce n'est pas son premier délit et l'adolescente doit donc maintenant rencontrer un juge pour enfants. Loin d'être impressionnée, elle lui explique sa colère face au manque d'activités et structures proposées aux ados dans sa ville. Elle lui donne alors une idée : comme punition, elle sera intégrée au conseil municipal de Bredenne pour défendre le projet de son choix. L'occasion pour elle de découvrir le patrimoine de sa ville à travers un poète oublié...


Une BD qui aborde l'adolescence sous un angle vraiment original ! Merci est une ado un peu rebelle qui commet de petits délits mais qui ne semblent pas gratuits et sont surtout pour elle un moyen de protester contre le système. Son personnage est intéressant car elle n'est pas une caricature de l'ado en crise : elle est réfléchie et plutôt mâture pour son âge. Grâce à son intégration au sein du conseil municipal, qu'elle trouvera évidemment au départ d'un ennui mortel, elle fera entendre sa voix et finira par trouvera sa place. Sa rencontre avec un ancien poète de sa ville sera à l'origine de son projet culturel qu'elle défendra avec brio, un très beau projet que je vous laisserai découvrir ;)
Lien : http://ocalypso.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
MLClerc
  20 septembre 2020
Une BD adolescente plutôt sympathique, un peu naïve et utopique, mais plaisante.
Merci est une jeune ado de 16 ans, qui se retrouve devant le juge suite à un tag insultant sur le mur d'une maison. le juge, particulièrement bienveillant, l'envoie travailler avec les élus municipaux de sa petite ville pour proposer un projet durable à l'intention des adolescents. Blasée par l'idée, Merci va finalement avoir une belle idée.

L'histoire est intéressante et bien représentée. Je mets cependant un énorme bémol pour la remarque d'un élu (p. 24): "Aujourd'hui, les jeunes ne veulent plus suivre les filières professionnelles qu'ils considèrent -à juste titre- comme des voies de garages, des autoroutes vers le chômage." le terme "à juste titre" me fait un peu sortir de mes gonds... Je trouve cela très déplacé dans une BD qui s'adresse aux ados, et dont le personnage, justement, veut valoriser les métiers de l'artisanat.
Enfin, là n'est pas le propos, donc restons sur cette impression sympathique!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nathavh
  15 août 2019
Merci est une jeune adolescente gothique, un peu rebelle. Avec des copines, elle a tagué la façade de son prof Parmentier. Elle assumera seule sans dénoncer ses copines une peine de substitution. Merci se plaint que dans sa ville , rien n'est mis en place pour les ados. Elle dit que tout le monde s'en fout car les jeunes ils ne votent pas. le juge Sébastien Pirlot est génial car il l'écoute et lui impose comme peine, 150h au sein du conseil Communal assorti d'un budget de 3500 €. A elle d'être créative.

Réflesion et vie au conseil municipal, le juge Pirlot ignore en lui donnant cette peine la joie qu'elle va répendre autour d'elle.

Merci si désinvolte et révoltée au départ va s'investir pour la collectivité.

C'est super bien fait, comme à chaque fois Zidrou nous propose un joli scénario? Il parle des désillusions de la jeunesse face au pouvoir politique. L'album date de 2014, c'est le premier album du tanem qui en 2016 et 2017 nous a livré l'excellent double album "L'adoption"

J'aime beaucoup le coup de crayon de Monin, ses couleurs harmonieuses. Un album, c'est peu courant divisé en quatre chapitres. L'adolescence rebelle, l'observation et la découverte d'un poète, la réalisation d'un projet et les changements apportés à la collectivité sont les principaux thèmes.

Une super lecture à proposer à nos ados.

A découvrir très vite.

Ma note : 9.5/10
Lien : https://nathavh49.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
som
  01 juin 2015
Une peine de substitution bien singulière s'impose à la jeune et rebelle Merci Zylberajch : développer un projet durable en faveur des ados de Bredenne (Marne, 9 974 habitants au compteur) avec le pseudo appui des élus locaux, pas franchement convaincus par l'aventure. Qu'à cela tienne, avec la complicité d'une secrétaire, Merci relève le défi. Témoin muette des réunions du conseil municipal, Merci écoute et découvre un monde étrange. Coincée entre ses parents aficionados du groupe Abba et un maire aux abonnés absent, elle trouve néanmoins un allié de taille en la personne de feu Maurice Cheneval, poète local. Et si l'idée de génie était un salon de poésie ?
Sur le beau et sensible scénario de Zidrou, le dessin coloré de Monin donne vie à des personnages attachants, débordants de vitalité en dépit des difficultés rencontrées en chemin. Il en résulte un album pétillant et généreux.
Commenter  J’apprécie          50


Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura






Quiz Voir plus

Schumi tome 1

Quel est le vrai nom de Schumi ?

Sacha
Simon
Schumacher
Sébastien

4 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Schumi, Tome 1 : Comme sur des roulettes ! de ZidrouCréer un quiz sur ce livre