AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
L'Adoption - Cycle 1 tome 1 sur 3
EAN : 9782818936030
70 pages
Bamboo Edition (04/05/2016)
4.34/5   1120 notes
Résumé :
Lorsque Qinaya, une orpheline péruvienne de 4 ans, est adoptée par une famille française, c'est la vie de tous qui est chamboulée. Mais pour Gabriel, ce sera encore plus compliqué : il lui faudra apprendre à devenir grand-père, lui qui n'a jamais pris le temps d'être père. Des premiers contacts un rien distants aux moments partagés, Gabriel et Qinaya vont peu à peu nouer des liens que même le vieux bourru était loin d'imaginer.
Que lire après L'Adoption - Cycle 1, tome 1 : QinayaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (246) Voir plus Ajouter une critique
4,34

sur 1120 notes
5
131 avis
4
77 avis
3
17 avis
2
4 avis
1
0 avis
Le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Un tremblement de terre dévastateur plus tard, sis à Arequipa, Pérou, et c'est la possibilité pour un couple quarantenaire stérile d'adopter fissa une gamine devenue orpheline. Alain et sa femme Lynette sont aux anges. Mamie Maryse exulte, Papy Gabriel tire la tronche.
Faut dire que remettre le nez dans d'éventuelles couches-culottes, très peu pour lui. Gabriel, faut plus lui bousculer son quotidien. Lire tranquillou, faire un peu de sport puis se Gargantuaiser ensuite l'estomac avec ses potes, ça c'est la vie, la sienne, celle qu'il ne voudrait absolument pas voir bouleversée par un p'tit être joliment prénommé Qinaya.

Heidi, le Vieil Homme et l'Enfant, dans un autre registre, l'écho est le même.
Un vieux grincheux au coeur chamallow qui va progressivement fondre au contact d'une petite boule de tendresse.

Le récit est beau, touchant et juste.
Inutile de sortir les kleenex, rien de larmoyant à se mettre dans la rétine, au tout début.
Au contraire, les appréhensions et bougonneries de Gabriel ne laissent pas de séduire tant elles apparaissent disproportionnées au regard de cette nouvelle situation.

L'histoire séduit, le graphisme n'est pas en reste.
Un coup de crayon qui tiendrait presque de l'esquisse délicate sublimé par une colorisation chaude sans être agressive, le tout se dévore à pleines dents au contact de ce p'tit bout de bonheur inattendu.
Vivement la suite !!
Commenter  J’apprécie          710
Arequipa, au Pérou, est secouée par un terrible tremblement de terre. Plus de 37000 morts. Une situation qui ne semble guère toucher ou attrister Gabriel et sa femme, Maryse, ni perturber outre mesure leur quotidien de retraités. C'est loin le Pérou! C'était sans compter sur la venue, un beau dimanche d'avril, de la petite Qinaya, débarquée tout droit d'Arequipa. En effet, Alain, le fils de Gabriel, et sa femme viennent d'adopter une fille. Une arrivée tant attendue, presque inespérée pour ce couple. Entourée d'amour, choyée, Qinaya va devoir s'habituer à sa nouvelle vie. Gabriel semble avoir du mal à accepter cette nouvelle venue qui va chambouler sa petite vie de retraité, entre sa femme et ses copains. C'était, évidemment, sans compter sur le charme de la petite-fille venue du bout du monde...

Zidrou nous offre un album touchant qui fait la part belle aux relations intergénérationnelles, s'attardant sur les liens qui unissent aussi bien Qinaya et son grand-père que ce dernier et son fils, une relation quelque peu compliquée. La petite péruvienne va de suite perturber le quotidien bien huilé de ses grands-parents et bien sûr de ses parents. L'on s'attache aussitôt à cette petite fille attendrissante, son doudou dans les bras. le grand-père bougon ne va pas le rester longtemps. Un récit abouti, débordant de tendresse et plus profond qu'il n'y paraît, des dialogues légers et drôles, et une fin inattendue et accrocheuse. Arno Monin magnifie cet album de son trait d'un charme indiscutable et de ses couleurs tendres.
Un premier tome touchant...
Commenter  J’apprécie          590
Gabriel, le patriarche de la famille, n'est guère ravie de voir arriver dans sa vie sa petite-fille adoptive, Qinaya. Un important séisme a eu lieu au Pérou, laissant des enfants orphelins. Son fils et sa belle-fille, ne pouvant pas avoir d'enfant, ont décidé d'adopter cette petite dont la mère a été victime de la catastrophe. Mais comment ne pas s'attendrir devant ce petit bout de chou de 4 ans, d'autant plus lorsqu'elle l'appelle « Achachi », grand-père dans sa langue ? Évidemment, le coeur du papi fond comme neige au soleil. le jour de son anniversaire, il est prêt à faire un énorme cadeau à son fils afin que la petite vive dans des conditions optimales. Mais un événement imprévu va survenir…

J'ai adoré cette BD. le grand-père bourru ne dit pas que des bêtises. Ou plutôt, il est un peu le porte-parole des ressentis, des peurs et des angoisses devant l'adoption. J'ai aimé ses bons mots et son caractère : un dur au coeur tendre. La petite Qinaya est adorable. Les traits qui lui sont prêtés, tout en rondeur, en font une véritable petite douceur. On craque pour ses beaux yeux.

Allez hop, j'attaque le 2ème tome !
Lien : https://promenadesculturelle..
Commenter  J’apprécie          482
Parfois, Zidrou me touche, sans réserves.*
Mais souvent, il m'agace. Il me semble particulièrement doué pour faire du business - y a qu'à voir sa production annuelle - et la BD est un art pour lequel quantité rime rarement avec qualité. Il utilise les grosses ficelles qui font pleurer et rire dans les chaumières, quitte à reprendre les recettes des collègues. Ici : trois vieux papis-potes bougons. Ça rappelle étrangement la formidable série des 'Vieux fourneaux' (Lupano et Cauuet), mais ça ne lui arrive pas à la cheville - les vannes graveleuses tombent à plat, entre autres...

A part ça, on a ici une jolie histoire d'adoption, celle de Qinaya, petite orpheline péruvienne de quatre ans. Bien sûr, on fond immédiatement pour cette louloute adorable et lumineuse aux grands yeux noirs. Et on comprend mal la connerie de quelques blaireaux autour qui ne cachent pas leur hostilité face à sa venue, à commencer par celle du grand-père - c'est parce qu'il était boucher qu'il est si bourrin ? Bonjour les raccourcis !
Alors bien sûr, on se doute que le papi va devenir gaga en apprenant à connaître la petite. Aucune surprise dans le scénario, donc... Seule la fin vous cueille, vous scie les pattes, vous donne envie de hurler. Mais pour ravaler votre chagrin (ou pas), il faudra attendre quelques mois (guère plus, Zidrou produit très vite), car bien sûr, il y aura une suite, voire plusieurs. Quand je vous dis que cet auteur a le sens des affaires...

* Le beau Voyage, Boule à zéro (t.1), La Mondaine (t.1), Lydie, Pendant que le Roi de Prusse...
Commenter  J’apprécie          4116
L'amour se mérite et a des pouvoirs magiques. Il transforme un vieux monsieur un peu bourru en un grand-papa plein de tendresse pour cette petite fille inattendue qui débarque du Pérou. Il faut parfois gratter un peu à la surface pour découvrir les émotions cachées. Chacun adopte l'autre.
Les dessins sont très réussis, drôles et émouvants. On craquerait tous pour Qinaya, ce petit nuage de bonheur.
Commenter  J’apprécie          430


critiques presse (5)
Auracan
30 août 2016
De la sensibilité, de l’émotion, des fous rires, de la dérision mais également de la gravité, des réflexions sur le rôle de chacun, qui font que tous les ingrédients sont réunis pour en faire une bien belle histoire.
Lire la critique sur le site : Auracan
BulledEncre
11 juillet 2016
Un beau récit plein de tendresse.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Sceneario
18 mai 2016
Une première partie d’un diptyque toute en générosité portée par un tandem d’auteurs qui sait jongler avec les sentiments. Vivement la suite !
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDZoom
09 mai 2016
Des gens simples, ordinaires, dont on savoure le quotidien décrit avec finesse et fluidité par l’habile scénariste.
Lire la critique sur le site : BDZoom
BoDoi
06 mai 2016
Un drame intime joliment troussé, et aussi une comédie familiale tous publics et très agréable.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (102) Voir plus Ajouter une citation
On y va pas à pied ?
Le Sénégal est à 800 m !

J'ai pas mis 74 ans avant de pouvoir me payer une Volkswagen Jetta pour arriver au resto à pied!

Toi Gaston ? Tu m'accompagnes?

J'ai pas mis 72 ans à avoir un ami qui peut se payer une Volkswagen Jetta pour arriver au resto à pied.

Page 17
Commenter  J’apprécie          00
37559 victimes mortelles plus tard, le monde entier savait situé Arequipa sur une carte. Mais vous savez comment ça va... On s'émeut, on compatit, puis on oublie... Après tout, qu'est-ce qu'on en a à foutre du Pérou et des péruviens?

Page 4
Commenter  J’apprécie          00
Parfois je me demande... Tout cet amour qu'on a pas donné... Qu'est-ce qu'il devient ? Je veux dire... Personne n'a jamais pensé à installer des conteneurs pour le recycler ? Vous savez ? Comme pour les piles ou les vieux papiers...

Page 33
Commenter  J’apprécie          00
Vous savez quoi, mais Gégés? Tous les trois comme ça assis sur ce bout de bois à parler de nos morts, à mâchouiller nos regrets... À cracher nos remords ! Cette fois c'est sûr on est vieux !

Page 33
Commenter  J’apprécie          00
... Pire, c'était les matins de Noël... À quoi ça sert Noël, quand il n'y a pas d'enfant dans la maison...

Dorénavant, vous aurez tous les Noël du monde pour vous rattraper!

Page 22
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Zidrou (90) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Zidrou
Vidéo de Zidrou
autres livres classés : adoptionVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus



Lecteurs (1802) Voir plus



Quiz Voir plus

Schumi tome 1

Quel est le vrai nom de Schumi ?

Sacha
Simon
Schumacher
Sébastien

4 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Schumi, Tome 1 : Comme sur des roulettes ! de ZidrouCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..