AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070459446
Éditeur : Gallimard (02/10/2014)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Bernice (Bernice se coiffe à la garçonne) aspire à trouver sa place au sein de la jeunesse dorée gravitant autour de sa sublime cousine, Marjorie. D'abord intimidée, elle se révèle spirituelle et Marjorie pourrait prendre ombrage de cette métamorphose... Ardita (Le Pirate de la côte), jeune beauté blasée, se rebelle contre son milieu huppé et se réfugie sur le voilier familial, Mais le bateau est arraisonné par une étrange bande de pirates, emmenés par un charmant j... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (1) Ajouter une critique
zellereb
10 avril 2016
Ce petit recueil de deux nouvelles dans la collection 2 euros donne un aperçu agréable de tout l'art et la malice de Scott Fitzgerald. Je n'ai pas eu l'impression de lire de lire deux nouvelles mais deux romans courts, grâce à la densité des écrits. Si la première nouvelle m'a laissée un peu en retrait de la lecture tout en appréciant les paysages de Fitzgerald, ma préférence est allée à la deuxième, globalement assez comique. Les deux récits se distinguent par leur chute, dont il ne faut rien dire, chuuut !
Dans la première nouvelle, Ardita, un peu rebelle, prend l'air sur le pont d'un bateau. C'est alors que Carlyle, un pirate, surgit de nulle part. Ils sympathisent. S'ensuit tout un discours où il lui raconte toute sa bio d'aventurier des mers lointaines. Les descriptions de paysages sont splendides. Je ne sais plus où j'ai lu que c'est davantage au travers de la description paysagère qu'un écrivain se dévoile le plus. Projeté dans une colline, une forêt ou les flots,… les mots qu'il choisit bavardent à son insu. Scott Fitzgerald est un magicien de l'écriture, et pas seulement pour planter un décor. La narration offre des surprises.
Le deuxième récit est plus féminin. Il m'a étonnée. Pour résumer, Marjorie reçoit sa cousine Bernice qu'elle trouve un peu trop timide et cruche pour apparaître dans les dîners où elle l'emmène. Elle lui donne des conseils afin qu'elle puisse s'extravertir. Ces conseils portent leurs fruits, et les événements prennent ensuite une tournure tout à fait impromptue. Cette nouvelle est un bijou.
Pour les amateurs de l'auteur, ainsi que pour ceux qui voudraient le découvrir, c'est un petit livre assez sympa.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
missmolko1missmolko107 mai 2015
Passé la quarantaine, les gens se laissent rarement convaincre de quoi que ce soit. A dix-huit ans, nos convictions sont des collines du haut desquelles nous regardons le monde ; à quarante-cinq, des cavernes où nous nous en cachons.
Commenter  J’apprécie          230
zellerebzellereb10 avril 2016
Le chant des Noirs s’était éteint en un murmure plaintif et il semblait que de minute en minute la luminosité et le vaste silence s’amplifiassent au point que le jeune homme pût presque entendre les sirènes à leur toilette nocturne peigner leurs boucles ruisselantes d’argent dans le rayon de lune et se raconter les belles épaves qui leur servaient de demeures bordant les avenues opalescentes et glauques des fonds marins.
« Vous voyez, fit doucement Carlyle, voilà la beauté que je désire. Il faut que la beauté soit étonnante, étourdissante… Il faut qu’elle s’impose comme un rêve, comme les yeux exquis d’une jeune fille. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zellerebzellereb10 avril 2016
L’espace d’un instant, la mer et le ciel retinrent leur souffle et l’aurore posa une main rose sur la jeune bouche de la vie ; puis monta du lagon la complainte d’un canot à rames et le chuintement des avirons.
Soudain, se détachant sur la fournaise dorée encore basse vers l’est, leurs deux silhouettes graciles se fondirent en une seule : il embrassait sa bouche d’enfant gâtée.
Commenter  J’apprécie          10
zellerebzellereb10 avril 2016
Malgré ses dix-neuf ans, elle faisait l’effet d’une enfant précoce et enjouée : dans la radieuse douceur de sa jeunesse et de sa beauté, tous les hommes et toutes les femmes qu’elle avait connus n’étaient que morceaux de bois flotté sur les vaguelettes de son tempérament.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Gatsby le Magnifique

Comment s'appelle le personnage principal qui est également le narrateur du roman ?

Gatsby le Magnifique
Nick Carraway
Tom Buchanan
Francis Scott Fitzgerald

10 questions
379 lecteurs ont répondu
Thème : Gatsby le magnifique de Francis Scott FitzgeraldCréer un quiz sur ce livre